16
Commentaires

Italie : les médias dénoncent un montage antisémite de supporters de foot

"Outrage horrible", "perception malade". C'est peu dire que les autocollants diffusés par des supporters "ultras", d'extrême droite, de l'équipe de foot Lazio montrant Anne Frank portant un maillot de leur adversaire historique la Roma ont fait scandale en Italie. Particulièrement dans les médias, qui condamnent avec virulence l'antisémitisme de ces supporters ultras. Ce n'est pourtant pas la première fois que ce genre de provocation se produit - généralement dans une plus grande indifférence médiatique.

Derniers commentaires

Aujourd'hui va se jouer un match à Girona en Catalogne, Espagne, entre le Real de Madrid et le Girona FC

Les journaux et autres médias vous balancent du "Gérone-Real Madrid, le club de Puigdemont contre celui de Rajoy" comme s'il fallait attiser la connerie des aficionados et y mêler en plus le ressentiment politique
CIO, Suisse...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Comit%C3%A9_international_olympique
Extrait:le choix des membres en lui-même ressenti comme le fait du prince ou de réseaux plus ou moins occultes. En outre le passé de quelques-uns d'entre eux n'est pas toujours des plus clairs. Certains — dont l'ancien président Avery Brundage — restent suspects de sympathies avec le régime nazi avant la guerre22 alors que l'ancien président Juan Antonio Samaranch est assurément secrétaire des sports du régime de Franco en 196723 ;

Et aussi ce documentaire: La Suisse, coffre-fort d'Hitler.
http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/47937_1
2 points me chagrinent dans l'article :

1/ Je n'ai pas compris le caractère antisémite du montage, y'a-t-il une bonne âme pour m'éclairer ?

2/ je n'ai pas non plus entendu les huées/chants fascistes dans la vidéo (à mes oreilles ça ressemble juste à une ambiance de stade normale). Malgré plusieurs réecoute je n'entends rien de particulier.
Ba le foot quoi.

Lors des derbys (ou même en dehors, la presse se chargeant de rapporter la provoc à l'autre camp) les ultras de Liverpool chantent des chansons célébrant un accident d'avion qui a tué la moitié de l'équipe de Manchester dans les années 50, et ceux de Manchester des chansons qui célèbrent la mort de 93 supporters de Liverpool dans un effondrement de tribune.

Lors des derbys (ou même...) les ultras de Besiktas (tout anarchistes ou fans du Che qu'ils se prétendent souvent, c'est le club du quartier le plus gauchiste d'Istanbul) chantent des chansons traitant ceux de Galatasaray ou de Fenerbahce de "terroristes kurdes", et réciproquement.

"juif", "bâtard", et surtout "homo" j'ai du mal à trouver un exemple précis tant y'a des clubs dont les supporters s'envoient ces qualificatifs à la tête. Il n'y a finalement que les marseillais qui assument leur homosexualité en exprimant le souhait d'enculer les parisiens. :)

Si la mode a un peu passé dans les pays plus au nord, en Italie et en Espagne, il y a encore facile un incident style jets de bananes et cris de singes par journée de championnat, bananes adressées aux joueurs noirs de l'équipe adverse, par des supporters d'équipes comptant elles même des noirs.

Etc...

Pas chercher à comprendre, c'est juste la connerie habituelle des supporters pour provoquer l'autre camp.
" Les problèmes [de l'antisémitisme, ndlr] restent, en profondeur, les mêmes – et ce sont des problèmes surtout politiques et culturels". Ainsi en renvoyant cette dégueulasserie à un problème plus général, qui est sans doute également présent, on diminue la responsabilité de l'idéologie qui accompagne le football ( http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio-actuel/Le-football-une-peste-emotionnelle ).
Pas tres charlie tout ca
Amusant votre réaction, car c'est au contraire très charlie, c'est à dire faire de l'humour crade.

Ceci dit j’avoue ne pas trop comprendre la vanne ... disons que comparer l'équipe adverse à un bande d'éclopé sortie d'un camp de concentration, OK, je comprend. Mais là, Anne Frank supporter de l'équipe adverse, non, je ne vois pas la vanne.

Et donc s'il n'y a plus de vanne, vous avez peut-être raison ...
Ces mélanges sport-politique sont insupportables.
La perception malade qui fait considérer Anne Franck comme une insulte.
Le titre de "Il Foglio" est tout à fait judicieux, mais trop indulgent pour ces ordures.
Les cerveaux de ces supporters, ou du moins ce qui leur en tient lieu, ne sont pas simplement malades.
Ils sont dans un irréversible état de déliquescence.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.