49
Commentaires

Israël-Palestine : "La musique qu'on entend ne tient pas compte de l'aspect colonial"

Commentaires préférés des abonnés

Que les plateaux d'Arrêt sur images font du bien en ce moment !

Car, même si la situation sur le terrain en Israël et Palestine est terrible, Arrêt sur images prouve que l'on peut parler de ces sujets avec calme sans avoir un discours binaire, sans av(...)

"Faut-il appeler Tsahal l'armée israëlienne"

Ca commence bien ! Justement, j'en ai marre d'entendre Tsahal par ci Tsahal par là, comme s'ils s'agissait d'un pote. Un peu comme Biden et Macron qui appellent Nethanyaoun Bibi, en mode BFF. En plus, cette(...)

Merci pour cette émission qui propose des explications et des observations, qu’on n’entend très peu ailleurs et qui démontent la cohérence - en apparence seulement (car les opinions ne suivent pas leurs gouvernements) - des soutiens à Netanyahou et s(...)

Derniers commentaires

Merci Paul Aveline, une émission de haute tenue .... peut-être partager un peu plus équitablement la parole, car l'invité (ancien du Monde) a tendance a s'éterniser .... mais en tous cas, des échanges très éclairants, merci beaucoup.

Une excellente émission. Trop courte (comme souvent) mais très bien maîtrisée. 


Merci aux deux intervenants.

Très très bonne émission effectivement, le nombre de commentaire en ce sens le confirme -)

Un truc qui m’a marqué c’est la puissance de la diatribe de Cypel à propos de l’impensé colonial cote occident versus le reste du monde , De  Villepin n’avait pas dit autre chose lors de son ITW (ou il ne s’arrêtait plus) face à À de M . deux personnages  a priori éloignés , une même conclusion , c’est mon optimisme du jour 

Bravo pour cette émission très bénéfique et bienfaisante. Deux invités effectivement complémentaires.


J'ai au passage bien apprécié le propos très discret de Stéphanie Latte Abdallah lorsque, pour expliquer "la position actuelle  de la France" vis-à-vis d'Israël (en rupture totale avec le consensus gaulliste à ce sujet), nous dit tout doucement quelque chose comme "depuis N. Sarkozy, nous n'avons plus vraiment d'hommes d'état en France [...] M. Macron non plus"...


Rah, ça fait du bien d'entendre ça !!! Le reste aussi. Une émission sereine, essentielle pour saisir l'apparente complexité de la situation, en remède de l'hystérie médiatico-politique franchouillarde et uniquement "occidentaliste" (comme le rappelle M. Cypel).


Longue vie à @si





Plus le sujet est difficile, complexe, plein de chausses trappes plus l'émission est éclairante mesurée...
Bravo

Dans la série la droite se dépasse des sénateurs LR ont déposé un projet de loi contre "l'antisionisme" prévoyant des peines allant jusqu'à 5 ans de prison (pour appels à la violence contre Israël), 2 pour injures envers cet état (qualifier sa politique d'apartheid en est il considéré comme ? ils ont pas précisé, mais je crains un peu) et 1 pour en remettre en cause l'existence.


Bon ça devrait pas passer un basique examen constitutionnel, et encore moins le vote, mais on sait jamais avec notre CC et LREM cherchant des trucs à concéder à LR.

Maintenant que vous avez très efficacement décortiqué ce qui se passe à Gaza et en Cisjordanie (et la manière dont on en parle), il vous reste à nous informer de ce qui se passe au sud Liban et de la manière dont on en parle... pas.

Je finis d'écouter l'émission, elle est excellente en effet. Particulièrement du fait du choix des intervenants, différents complémentaires, et connaissant chacun particulièrement bien leur sujet. Au plus près du terrain, ce qui est rare. Très conscients aussi de ce qui sort de leur domaine de compétence. 


Et un animateur à la fois efficace et "léger", qualité qui n'est pas facile à mettre en oeuvre.


Voté pour accès libre.

Remarquable émission, toujours bien managée,  comme c'est précieux de voir un animateur poser des questions claires, d'une manière organisée et de se mettre à l'écoute tout simplement,  en respectant la progression,  les temps d'élaboration et d'explication des intervenants et leur complémentarité. Une émission qui chaque fois m'aide à mettre de l'ordre dans mes pensées. On se prend à rêver d'une télé qui fonctionnerait de la sorte.

Géant, le passage de l'émission "Sens Public", ou une invitée se trouve assiégée par non seulement l'autre invitée (l'infâme vue par ailleurs qui pense à la place des bébés assassinés), mais aussi les deux journalistes pour tenter (car elle résiste bien) de l'obliger à dire autre chose que ce qu'elle dit. 


Bien aimé aussi la conclusion de l'invitée: "C'est peut être parce que vous n'êtes pas historienne? [...] Ben ça se voit"

Super emission. Merci infiniment

Merci pour cette belle émission, ces invités avisés, cette animation posée.


J'essaie de comprendre pourquoi ce conflit nous/me touche plus que tous les autres.

Je crois que c'est précisément parce qu'on aurait pu imaginer/espérer que des descendants des victimes d'extermination fassent tout leur possible pour éviter de commettre à leur tour des abominations.

 

Certains ont en effet fait ce chemin, d'autres toujours pas.

Ce qui pourrait faire désespérer de l'humanité. Même si ce genre de désespoir n'avance à rien.


Bref, oui, regarder cette émission remonte un peu le moral, merci de nous aider à ne pas rester "100% plombés".

M . Cypel  s'est bien gardé de rappeler que Gaza a été évacué en 2005 par Israël  et que les Arabes israéliens votent  et envoient des députés à la  Knesset  . La situation en Judés-Samarie est en effet intenable  ,mais tous les Palestiniens    de la région  ne sont pas dans une situation comparable.

Une bonne émission. Vraiment 👍

Encore une très bonne émission.


Pour ce qui est du parallèle avec l'Apartheid, je pense qu'il permet aussi très bien de parler des différents sorts des palestiniens/arabes israéliens.


Arabes israéliens / druzes -> Dans la situation des métis et des issus de l'immigration indienne sous l'Apartheid (avec la même petite différence entre eux, la petite communauté druze est moins considérée palestinienne que les arabes israéliens tout court, donc vaguement moins discriminée), ont plus de droits que les palestiniens non israéliens tout en restant largement discriminés et en étant assimilés à eux dans les discours des Boers les plus extrêmes (les nationalistes religieux pour Israël).


Bédouins de Palestine -> Dans la situation des populations traditionnelles et rurales noires d'Afrique du Sud, prennent le plus cher.


Travailleurs admis en Israel -> Une petite minorité vivant entre deux mondes, qui peut bénéficier d'un traitement équivalent aux métis au sein des entreprises (en particulier internationales), mais se retrouve condamnée à ne pas sortir de ses quartiers/retourner dans les townships hors des heures de travail. Très pratique pour susciter des jalousies internes aux oppressés et pratiquer des chantages sur les autorités politiques des bantoustans.


Palestiniens de Jérusalem et environs -> dans la situation des habitants des townships, condamnés à vivre dans certains quartiers où ils manquent souvent de tout, à deux pas de zones plus opulentes réservées aux blancs.


Gaza -> Un bantoustan offert à une force politique à la fois traditionnelle, théoriquement très critique de l'Apartheid  mais soutenant en fait le statu-quo en se montrant encore plus hostile aux principaux efforts pour y mettre fin qu'aux colons. (comme l'étaient les mouvements nationalistes zoulous dominant le Kwazulu dont les pogroms contre les militants de l'ANC firent des centaines de morts dans les années précédent et suivant la fin de l'Apartheid). 

Sauf qu'Israel semble avoir un peu raté son coup pour ce qui est de faire du Hamas d'aussi fidèles auxilliaires (quoique... le 7 octobre servirait pas un peu à justifier un durcissement que souhaitait le pouvoir israélien, je dis ça je dis rien).


Région de Naplouse , part de la Cisjordanie encore reconnue à l'Autorité Palestinienne -> Autre bantoustan, s'étant montré un peu trop rebelle (voir 2ème intifida), que le pouvoir boer décida alors de mettre au pas comme ça arriva à plusieurs dans les années 60 en AfS, et qu'il laisse depuis continuer à exister après l'avoir privé de tout moyen de nuire, là encore comme plein de bantoustans (certains devenant même officiellement "indépendants" comme le Transkei en 1976, si seulement reconnus par l'AfS, et sans aucun pouvoir réel).


Reste de la Cisjordanie morcellée -> Plus similaire à l'Afrique du Sud rurale en général, l'autorité du bantoustan de Naplouse y ayant été remplacée par celle directe des forces et des colons Boers.

oh comme je suis contente d'être abonnée ! comme ça me fait du bien de pouvoir vous écouter !

Très intéressant encore une fois, merci. Sinon il n y a plus de 7.15?

Une émission une nouvelle fois très très intéressante. Merci !

Super émission, très intéressante. Merci!

Ce serait bien d’avoir le nom de l’animateur du débat en début d’émission. 

Merci pour ce genre de débat dans le calme et où on prend le temps d'expliquer les choses. C'est dommage que ça touche peu le grand public. Mais on comprend que finalement il n y a que le droit du plus fort qui est de mise en Palestine, éternel sale temps pour les palestiniens.

Pour confirmation,des informations et explications par Charles Enderlin,notre Compatriote,Journaliste,Franco-Israélien.


https://www.youtube.com/watch?v=trW9e2yPBtI        1h,Blast

"Faut-il appeler Tsahal l'armée israëlienne"

Ca commence bien ! Justement, j'en ai marre d'entendre Tsahal par ci Tsahal par là, comme s'ils s'agissait d'un pote. Un peu comme Biden et Macron qui appellent Nethanyaoun Bibi, en mode BFF. En plus, cette "armée du peuple" n'est pas celle de tout le peuple, justement. À moins que ceux qui utilisent "Tsahal" ne le fasse car ils considèrent qu'il s'agit d'une entité terroriste non directement soumise au peuple ? Ah ah...

Merci,  c'est vraiment utile de revenir a froid sur tous ces mots d'autant qu'on pressent déjà un emballement sur le terme génocide (qui pour moi n'est pas qualifié mais comme dirait l'autre je suis pas juriste). je partage globalement l'analyse sobre de Stéphanie Latte Abdallah dont l'éloquence facilite grandement la comprehension du propos. Sylvain Cypel est tout aussi intéressant surtout dans son analyse de l'utilisation du terme terroriste non pas simplement pour caractériser des actes de terreur mais surtout pour disqualifier définitivement tout groupe en étant accusé.

 

 Bonne emission en tout cas , peut être sur le forme un peu plus d'intervention de Paul Aveline pour relancer ou cadrer  Sylvain qui parfois bouclait dans ses réponses ? 

Merci pour cette émission qui propose des explications et des observations, qu’on n’entend très peu ailleurs et qui démontent la cohérence - en apparence seulement (car les opinions ne suivent pas leurs gouvernements) - des soutiens à Netanyahou et sa politique coloniale meurtrière, laquelle soulève des questions de droit pénal international.

Que les plateaux d'Arrêt sur images font du bien en ce moment !

Car, même si la situation sur le terrain en Israël et Palestine est terrible, Arrêt sur images prouve que l'on peut parler de ces sujets avec calme sans avoir un discours binaire, sans avoir des injonctions à "penser bien".

Quel contraste avec ce qu'on voit sur les plateaux de télé et dans la classe politique !


Je suis pessimiste sur l'évolution de la France quand je vois le niveau du débat qui évacue toute forme de complexité. La France est mûre pour un Donald Trump, j'ai l'impression...

Problème de son à partir de 58 mn, je crois, mais cela n'enlève rien à l'intérêt de l'émission. Qui met en relief la nullité du débat dans les médias français.

La plupart de ceux qui ont parlé avant moi ont eu des accents d'un art admirable pour déplorer les malheurs de la République ; ils ont énuméré les horreurs de la guerre, le triste sort qui attend les vaincus : rapt des jeunes filles et des jeunes garçons, enlèvement des enfants à la tendresse de leurs parents, mères de famille soumises au caprice des vainqueurs, pillage des temples et des maisons particulières, meurtres, incendies, et partout armes, cadavres, sang répandu, deuil. Mais, dieux immortels, à quoi visaient tous ces discours ? A vous donner la haine de la conjuration ? Sans doute celui qu'une chose aussi grave, aussi atroce n'a pu émouvoir se laissera-t-il enflammer par un discours ?

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Offre spéciale
3 mois pour 3 € puis 5 € par mois

ou 50 € par an (avec 3 mois offerts la première année)

Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.