26
Commentaires

Islamophobie : Nader et Rachid, imams youtubeurs encombrants

Des vidéos de deux signataires de l'appel à manifester contre l'islamophobie le 10 novembre viennent de refaire surface. Ils y tiennent des propos choquants envers les femmes. La polémique a poussé l'un d'eux à retirer sa signature. Mais en y regardant de plus près, les positions des deux imams youtubeurs sont aujourd'hui assez, voire très différentes de celles exprimées dans ces vidéos, datant de plusieurs années.

Commentaires préférés des abonnés

Qu'on trouve injuste d'aller chercher des noises à la manifestation à cause de deux signataires sur 300, je comprends tout à fait : à ce petit jeu-là, quelque soit la lutte, on trouvera toujours une figure problématique dans ses rangs pour la discréd(...)

Approuvé 8 fois

Ce n'est pas tant que ca une question de religion : Emmanuel Todd explique tres bien comment la place des femmes dans les societes du Moyen Orient a commence a regresser plusieurs milliers d'annees avant qu'on commence meme a parler de Monotheisme. L(...)

Rachid Eljay prêcherait désormais le malékisme ! Et ce que je sous-entend est que ça le rendrait fréquentable.

Mais je cauchemarde !

Le malékisme c'est de l'islam politique infect :aucun respect des libertés individuelles, infériorité et  soumissi(...)

Derniers commentaires

Il me semblait que la loi sur le droit à l'oubli était précisément destinée à des gens comme ces deux personnes.

Pourquoi ne s'en servent-ils pas ?

Mettons que le gars se soit dit un matin «  Je pousse un peu la mémé et je me demande si je ne prêcherais pas un poil de travers ... » . 

Pourquoi il se met direct à prêcher que se trompent ceux qui prêchent comme il prêchait jusqu’à la veille ? 


Il peut pas juste arrêter de prêcher, vivre, méditer, lire, et même prier et faire des pèlerinages s’i veut mais accepter qu’il n’est peut être pas encore en état de dispenser son savoir, même s’il sait mettre en ligne des vidéos ? 


​Prêcher ... la bonne blague ! 



C'est le festival de l'obscurantisme que vous nous présentez là ! 

Pour compléter. Bonne lecture.


https://www.marianne.net/politique/marche-contre-l-islamophobie-l-insoutenable-legerete-de-la-gauche-avec-les-reseaux-de-l?_ope=eyJndWlkIjoiNjFkNWNiZWE0ZmRkZWJlNTYxMzNkNmI5YWFjNmYyYmMifQ%3D%3D

Rachid Eljay prêcherait désormais le malékisme ! Et ce que je sous-entend est que ça le rendrait fréquentable.

Mais je cauchemarde !

Le malékisme c'est de l'islam politique infect :aucun respect des libertés individuelles, infériorité et  soumission de la femme et homophobie en piliers, omnipotence religieuse dans toute la société, prison pour un jus d'orange en Ramadan, pour une relation sexuelle hors-mariage, viols légalisés en mariage forcé, conversions forcées en masse...

le Maghreb quoi !

Le seul islam respectable est le soufisme pour moi. Tous "les autres" sont politiques et dangereux.

"il est difficilement contestable que le Brestois a depuis radicalement changé de position." Des contrôles par IRM s'imposent !

Abou Houdeyfa disait aux femmes de ne pas se refuser à leur mari et de porter le voile. Renommé Rachid Eljay, il autorise les femmes à avoir la migraine et à ne pas porter le voile. C'est un progrès.

L'instant où Kevin est devenu Rocky :


Qu'on trouve injuste d'aller chercher des noises à la manifestation à cause de deux signataires sur 300, je comprends tout à fait : à ce petit jeu-là, quelque soit la lutte, on trouvera toujours une figure problématique dans ses rangs pour la discréditer (bien qu'évidemment, pour les anti-cléricaux qui veulent aller à une manif anti-racistes, et ont l'impression qu'il vont en douce avaliser les principes d'une religion patriarcale et réactionnaire - pléonasme -, ça picote un peu).

Par contre, discréditer ces inquiétudes en argumentant la repentance des deux imams, comme semble le faire article à demi-mot (au-delà des informations intéressantes qu'il apporte), je trouve que c'est pousser le bouchon un peu loin. Ces deux types évoluent, tant mieux, je suis très content pour eux, mais on se permettra de ne pas faire l'impasse sur des propos vieux de quelques années seulement. On offrirait pas le seizième de la même indulgence intellectuelle à un prêtre catholique ayant proféré des horreurs, ni même à un politique ("le bruit et l'odeur" de Chirac aussi il y a prescription, à cause de quai Branly ?).

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.