36
Commentaires

Intrusion dans un lycée : et le récit médiatique s'inversa

En 24 heures, les médias sont passés d'une tentative d'agression "liée à la religion", version lourdement promue par Laurent Wauquiez en campagne électorale, à un conflit de voisinage ancien et sans dimension religieuse. Difficile aux lecteurs d'y voir clair à propos de ce fait divers qui s'est produit le 2 juin devant un lycée de Lyon. Surtout quand les médias modifient leurs articles en douce.

Commentaires préférés des abonnés

Puisqu'on vous dit que tout ce qui va mal dans ce pays, c'est la faute à l'Islam. Le trafic de drogue ? l'Islam. La violence dans les quartiers ? L'Islam. Les agressions de policiers ? L'Islam. Les agressions de musulmans ? L'Islam. Le délitement du (...)

Peut-on dire que la valeur actuelle de M. Wauquiez est très relative et très volatile ?

"Ni Valeurs actuelles, qui n'a toujours pas modifié une ligne à son article initial pourtant très partiel – pour être charitable."


Pourquoi donc être charitable avec une telle publication qui n'en est pas à son premier mensonge éhonté ???

(...)

Derniers commentaires

Wauquiez... Mais comment est-il possible que ce mec-là soit encore en poste avec toutes les casseroles qu'il se traîne...

Serait-il possible d'enquêter sur l'origine de l'info? Comment est-ce arrivé dans les médias ?

C'est à dire qui est allé raconter à je ne sais quel média que 2 personnes étaient venues à l'accueil du lycée demander à voir Mlle X et qu'ils étaient repartis "tranquillement" ? (parce que ça ne parait pas passionnant  comme scoop...)

Ou y a t-il des accointances avec des personnels du lycée et Mr Wauquier; à l'affût du moindre petit évènement pouvant lui servir de pretéxte pour sa campagne?


 et effectivement ceci dit, comme il est dit dans un autre commentaire, que venaient faire réellement  ces 2 personnes ?

-extrait : "deux personnes adultes se sont présentées à la loge du lycée La Martinière-Diderot en demandant à voir une élève de l'établissement" 


Seules choses qui seraient importantes sur ce sujet :

Qui sont ces deux personnes adultes qui ont voulu entrer pour voir une élève ? on ne sait pas.

Pourquoi veulent elles voir cette élèves pendant ses heures de cours ? on ne sait pas.


-extrait: "«et en plus tu sors avec un non musulman»."  


Reflexion bien communautariste des voisins eux aussi musulmans à l'encontre de la jeune fille.






C'est la vérité alternative trumpienne... Comment servir la soupe au RN!

On n'oubliera certes pas que Wauquiez est un orfèvre en matière de caca de taureau.

Quelle que soit la bonne version de l'incident, la responsabilité est avant tout celle de cette famille musulmane oublieuse de sa culture et de ses traditions, qui permet à sa fille de fréquenter un garçon non-musulman.

Les élections approchent.


Le pilonnage s'intensifie.

à ce rythme là si quelqu'un de bronzé fait tomber son smartphone et pète la baterie dans la rue, ces journaux vont titrer: Nouvel attentat à la bombe, la menace islamiste s'intensifie!

— Nous avons été attaqués par une bande de Gaulois.

— Décrivez-moi la bande.

— Un gros et un petit.


Ce n'st ni la première, ni la dernière fois qu'on assistera à ce genre d'emballement dès qu'un musulman ou une musulmane pourra être impliqué. Souvenez-vous de l'affaire du bikini de Reims.

"..acides de la cheffe de service de BFMTV.  .."  


Et en plus on se paie un petit tour de manège sur l'écriture inclusive.


Trop c'est trop.


Mon abonnement  à ASI va voler dès demain.


Négationnisme et compagnie, soutien indigeste au communautarisme qui s'installe... stop. 

Sans moi. Bye


Byebye Bipbip 😢

Rien à voir avec de l'écriture inclusive : il s'agit d'un féminin tout ce qu'il y a de classique.

Que vous vouliez résilier votre abonnement, fort bien ; vous n'êtes pas obligé.e (ça, c'est de l'écriture inclusive) de prendre le premier prétexte foireux, et surtout faux, pour y arriver.

C'est quand même pathétique d'être contre l'écriture inclusive sans savoir ce que c'est... "Cheffe" (mot très moche, je vous l'accorde) c'est le féminin de "chef". Comme "boulangère" est le féminin de "boulanger", ou "crétine" celui de "crétin".

Sur ce point il a raison c'est bien de l'écriture inclusive.


L'écriture inclusive ne se limite pas au point médian (si déjà les gens pour cette forme s'en servaient correctement en n'utilisant pas un point de ponctuation...) mais inclus aussi la féminisation des mots qui n'avaient qu'une forme neutre (comme "cheffe") ou une définition antique (comme "ambassadrice" qui désignait auparavant la femme de l'ambassadeur et désormais utilisée pour parler d'une "madame l'ambassadeur") et les formules explicites comme "celles et ceux". Techniquement les parenthèses et les "/" peuvent aussi faire office d'écriture inclusive même si les conventions retiennent plutôt le point médian (pour des raisons invalides à mon avis tout personnel).


Au final il y a de quoi contenter tout le monde dans l'écriture inclusive (moi-même ne suis pas favorable au point-milieu mais j'aime bien les autres pratiques).

Mais si on parlait de vos commentaires sur ce forum en vous désignant par le terme "une commentatrice" (alors que vous êtes un homme j'imagine), cela ne vous gênerait pas ? 

Dire "une cheffe" plutôt qu'un chef si on parle d'une femme n'est-ce pas juste logique ? Je veux bien que cela vous heurte l'oreille, mais cela n'est qu'une question d'habitude. J'ai mis un petit temps à utiliser spontanément des termes tels que cheffe ou autrice, mais une fois que l'on est habitué.e, c'est l'inverse qui heurte l'oreille.

Go Figaro le boomer

Je l'ai déjà signalé dans une réponse à un commentaire, mais je le remets ici pour attirer l'attention de la rédaction d'ASI : le CDJM a publié très récemment une recommandation sur les rectifications d'articles de presse. Je me dis qu'il aurait été légitime d'en parler dans cet article, non ? Je sais que vous n'appréciez guère que le CDJM "juge" la presse, mais qu'en est-il de son rôle de conseil et pédagogie ?

Puisqu'on vous dit que tout ce qui va mal dans ce pays, c'est la faute à l'Islam. Le trafic de drogue ? l'Islam. La violence dans les quartiers ? L'Islam. Les agressions de policiers ? L'Islam. Les agressions de musulmans ? L'Islam. Le délitement du vivre ensemble ? L'Islam. La disparition des services publics ? L'Islam Les problèmes de l'université ? L'Islam. La maltraitance des animaux ? L'Islam. Le réchauffement climatique ? L'Islam. Pourquoi s'embêter à chercher des explications compliquées à des problèmes complexes alors qu'on a une réponse toute faite que n'importe quel imbécile est capable de comprendre sans avoir à réfléchir ?

J'ai un sentiment d'insécurité devant toutes ces éditions expéditives d'une grande violence ^_^

Qu'en dit le Conseil de déontologie journalistique et de médiation ?!? Il devrait y avoir matière à porter plainte pour atteinte à l'ordre public par diffusion de fausses nouvelles susceptibles de créer un trouble à l'ordre public, non ?

Qui peut encore contester que l'on est en plein retour aux années 30, avec les musulmans dans le rôle des juifs ?

"Ni Valeurs actuelles, qui n'a toujours pas modifié une ligne à son article initial pourtant très partiel – pour être charitable."


Pourquoi donc être charitable avec une telle publication qui n'en est pas à son premier mensonge éhonté ???

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

le naufrage continue...

Peut-on dire que la valeur actuelle de M. Wauquiez est très relative et très volatile ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.