33
Commentaires

Iacub : Joffrin reconnait (à moitié) une erreur

Avec une publication judiciaire à la une pour la première fois de son histoire suite à la publication des bonnes feuilles du livre de Marcela Iacub, le Nouvel Observateur devait s'expliquer. C'est ce qu'il fait dans son numéro de la semaine. Avec des failles. Mieux, cette affaire "Iacub" nous a aussi parlé des médias et de leurs combats à géométrie parfois variable.

Derniers commentaires

On peut quand même porter au crédit du "Nouvel Observateur ", cette semaine, la publication d'un texte de Claude Lévi-Strauss sur la procréation médicalement assistée et consœurs.
Combien d'asinautes ont-ils lu le livre "Belle et bête" ?
Preuve supplémentaire que Joffrin est un journaliste douteux. On peut y ajouter le côté peu dérangeant vis à vis des politiques déjà observé face à sarkozy dans une célèbre conférence de presse (question mal posée qui lui vaut l'humilition facile devant ses confrères, l'air hébété), et l'exemple du film 'les nouveaux chiens de garde' où il inquiète Chirac en posant une question très directement avec courage.
Et j'en passe des incohérences et des mensonges répétés.

Il faut dire que quand on voit les patrons des hebdos en France ça fait peur, entre Barbier, Fog et Joffrin, on est quand même super gâté. Du bon journaliste à l'ancienne, objectif, démocrate, et impartial on ajoute le côté crapoteux désormais.
Je pense depuis le début que Joffrin s'est exprimé sur la qualité littéraire d'un livre qu'il n'avait pas lu. Il a déjà été pris en flagrant délit d'ignorer ce que contenait son journal....Paresseux et sûr de lui,il continue à défendre un truc qui pourtant ne l'honore pas. Je plains Perdriel.
Quant à Barbier il continue son petit chemin qui est de pérorer,où qu'il soit.
Un bon article qui s'appelle "police des lettres, personne ne bouge" :-) , avec l'historique des cas de référés dans l'édition et le nom de J.M. Robert.
http://www.lenouveleconomiste.fr/bons-baisers-de-paris-1-police-des-lettres-personne-ne-bouge-17768/
(trouvé sur un tweet de G.Birenbaum!)
Les 25 000 euros auxquels a été condamné le NO ne sont pas une amende, David, mais des dommages et intérêts à verser à DSK, une amende est une condamnation pénale et son paiement revient à l'Etat ; ce qui a été initié par les avocats de DSK est une procédure civile devant le juge des référés, non une procédure pénale ;devant le tribunal correctionnel ; les Editions Stock ont également été condamnées à verser à DSK des dommages et intérêts, 50 000 euros, je crois ; en référé les montants accordés sont provisoires, on alloue une " provision " à valoir sur le préjudice qui peut être revue en hausse ou baisse si l'affaire revient au fond ( en ce cas on aura un jugement dans le cadre d'une procédure au fond, alors qu'en référé c'est une ordonnance qui est rendue ) ; la terminologie est toujours capitale en droit !! Yvonne Schmitt
L'article suggère une concurrence entre l'Obs et l'Express. Pour cela il faudrait qu'ils aient un lectorat commun. L'Obs est l'organe central du PS, l'Express est un journal de droite. Certes tout ce petit monde se rejoint dans la pensée unique la plus affligeante, mais tout de même, j'ai du mal à croire que ça rends leur lectorat mobile d'un titre à l'autre.
putin, ils en vendent quant même plus d'un demi million de leur blavin...
"Des chiffres qui vont certainement inciter les directeurs de ces deux hebdos à multiplier les unes "trash"."

… et DS à les décortiquer !

L'avenir s'annonce radieux, moi j'vous l'dit !
Je trouve les explications de Laurent Joffrin exemplaires, son journal chaque semaine nous éclaire sur le monde d' aujourd'hui en nous offrant une réelle alternative à la presse bourgeoise et libérale.
C'est un journal généreux qui offre des montres Lip à ses nouveaux abonnés poursuivant ainsi les luttes de la gauche prolétarienne qui au milieu des années 70 fit de cette entreprise un lieu de lutte sociale.
N'écoutez pas les donneurs de leçons.
Merci donc Mr Joffrin pour cet acte de contrition, en souhaitant que votre journal puisse encore nous proposer de belles enquêtes, de magnifiques éditoriaux comme ceux de Jean Daniel et de belles pages d'annonces immobilières qui feront rêver vos lecteurs les plus fidèles.
[quote=] Il faut dire que quand on voit les patrons des hebdos en France ça fait peur, entre Barbier, Fog et Joffrin, on est quand même super gâté. Du bon journaliste à l'ancienne, objectif, démocrate, et impartial on ajoute le côté crapoteux désormais.

Ca me rappel aussi un truc sur Joffrin, je l'avais écouté sur un émission sur France Culture, il devait débattre avec Elisabeth Levy, mais le pauvre s'était fait marché dessus durant toute l'émission... Ce type a un côté paillasson...

Le plus inquiétant c'est que ce sont des gens qui sortent de grandes écoles, et qui ont fait de hautes études, en théorie, ils doivent disposer d'un bagage culturel plus important que le pékin moyen, alors soit ils sont franchement malhonnête- en offrant du pain et des jeux à une plèbe en mal de sensationnalisme, soit ils sont d'une bêtise crasse, ce qui me laisse songueur sur des lieux comme Science-Po...

Enfin, on a les élites qu'on mérite- à force de célébrer des gens médiocres, on fait de la médiocrité la valeur absolue d'une société.
Mon passage préféré : "Le Nouvel Observateur", fondé il y a 48 ans par Claude Perdriel et Jean Daniel - qui a rappelé nos principes la semaine dernière dans son éditorial -, a toujours été et restera totalement indépendant. Une espèce peut-être en voie de disparition. Nous continuerons à nous battre pour toutes les causes qui ont été notre raison d’exister : l’égalité, la lutte contre le racisme et les injustices, le droit des femmes. Dans un monde devenu plus dur, nous resterons un média libre, qui se tiendra toujours aux côtés de tous les opprimés contre tous les pouvoirs".

C'est beau comme du BHL... Lolo la barbiche, il cultive toujours son indépendance au sein du très révolutionnaire et underground "dîner du Siècle" ?
Aux côtés des opprimés et des victimes des injustices ? Ce n'est pas le même taulier qui milite inlassablement pour moins d'Etat, plus de libre marché et de libre-entreprise, et qui a récemment jappé de plaisir à la lecture de l'accord MEDEF/CFDT ? Et qui considère Chavez comme un affreux dictateur qui opprimait son peuple à coups de démagogiques augmentations de salaires et de logements sociaux ?
Quant à l'édito désapprobateur de la baudruche Jean Daniel, il n'est dû qu'à l'amitié connivente qu'il entretient avec Anne Sinclair, une femme qui estime qu'il n'y a "pas de mal à se faire sucer par une femme de ménage". C'est sans doute ce qu'on considère à l'Obs' comme militer pour le droit des femmes (cf de basse extraction à sucer des hommes de pouvoir, la démocratisation de la pipe en somme, accessible à toutes les bouches et toutes les bourses).
Et les mêmes s'étonnent du ressentiment et de la défiance que leur voue une portion grandissante de la population. Bientôt ils devront se rendre à leurs bureaux cossus en voiture blindée...
Si on ne peut plus faire des unes racoleuses, c'est la mort du petit commerce.
Le cul fail-il vendre ?
La formidable couverture de l’Express a inspiré une réponse de Seb Musset.
Accueil froid : un journal de gauche comme le nôtre, justement, ne doit pas prendre parti dans une bataille interne au PS
Menteur ! Crapule !
Décembre 2005. Ca, c’était le choix assume d'un soutien très en amont en transformant chaque kiosque à journaux du pays en panneau électoral.
Quel plaisir de n'être ni lectrice ni abonnée à ces merdes!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.