36
Commentaires

Guerre des cinémas : Karmitz le Rose contre Brard le Rouge

 Ce n'est pas la loi de la jungle, mais celle de la haute mer, qui semble s'appliquer dans le conflit qui oppose depuis plusieurs mois le cinéma d'art et d'essai de la ville de Montreuil  (Seine-Saint-Denis) et les deux grands distributeurs que sont UGC et MK2.

Derniers commentaires

Je suis d'accord avec les intervenants qui rappellent que la programmation des MK2 es à géométrie varibale: les salles du quartier latin font globalement de l'art et essai, mais la récente politique de multiplexe à laquelle a fini par se rallier Marin Karmitz louche dangereusement vers la politique d'UGC. Si ils se sont alliés pour une même carte de Pass illimitée, c'est que les logiques commeerciales sont sensiblement voisines.

Je ne sais si c'est le rôle d'arrêt sur images que de me fournir la réponse, mais j'aimerais savoir comment les cartes illimitées arrivent à être rentables et quel est l'intérêt quant à la concurrence avec les salles indépendantes n'adoptant pas le pass (il me semblait que pour le paiement des droits et des taxes, les salles payaient une somme forfaitaire à qui de droit chaque fois qu'un détenteur du pass allait voir un film: il y a donc un seuil de films/mois à partir duquel la carte n'est pas rentable pour le cinéma, mais quel est-il?).
Il est clair qu'ici le problème est plus complexe que ce que le gentil Méliès veut nous faire croire...
Il est aussi tout aussi clair que cette complexité s'explique par le contexte parisien de ce conflit.
N'en déplaise à certains la programmation des UGC et MK2 sur Paris recouvre quasiment 100% des sorties. Evidemment il font la part belle aux blockbusters, mais il faut bien vivre... De plus bon nombre de blockbusters valent largement certains films estampillés "art et essais", mais là n'est pas le sujet. Mais il faut être d'une mauvaise foi abyssale pour ne pas reconnaître que les programmations du Cine cité des halles ou du MK2 Beaubourg permettent d'assouvir une cinéphilie exigeante. Je veux bien que le MK2 Nation ne vaille pas mieux qu'un multiplex, mais bon récemment on pouvait y voir en V.O. les derniers A.LEE, frères COHEN, G. VAN SANT, J.GRAY... Désolé mais on a vu pire.

Le problème du Méliès il me semble est qu'il veut les concurencer en bénéficiant de subventions, ce qui pose un problème que certains réseaux réellements indépendants (comme l'Utopia à Toulouse) acceptent de mettre en évidence, ce qui rend ce conflit un peu moins manichéen qu'il n'en a l'air. Que le Méliès soit subventionné personnellement ça ne me dérange pas, mais si il veut s'agrandir pour devenir une sorte de MK2 Bibliothèque à Montreuil je comprends que Karmitz (qui a lui aussi bénéficié de subventions pour ses salles parisiennes) grince un peu des dents...

Pour finir je précise que je vis à Paris et suis détenteur d'une carte illimitée UGC (et désormais MK2 aussi) depuis 2004 (ce qui ne m'a jamais empêché d'aller voir ailleurs, notamment vers la rue des écoles) qui est une bien belle opportunité dans un contexte de cinéphilie parisienne, mais je n'en oublie pas pour autant que le rôle des multiplexes en province est bien souvent désastreux (ayant habité un certain temps à proximité de Mulhouse je sais de quoi je parle).
Voynet (la concurrente de Brard) soutient aussi le Méliès - en tout cas son site de campagne renvoie à la pétition : mais, surprise, le site annonce 3 000 et quelques signatures (et non les 10 000 sur votre affiche). http://www.rencartaumelies.fr/petition.php

Sûr que MK2 ne programme pas que de l'art et essai, oh que non : au complexe Grande Bibilothèque il y en a effectivement mais du genre à 11h et c'est tout. Karmitz est devenu un requin parmi les autres requins, l'étiquette rose en plus.
MK2 a ouvert un complexe il y a mintenant quelques années à Bibliothèque de France.
Nulle trace de films d'Arts et Essai sur la gigantissime affiche placardée sur le fronton. Que des blockbuster, très souvent américains.
regardez la programmation : http://www.mk2.com/sallescinema-15-mk2bibliotheque.html
Cloverfield, John Rambo, Astérix... En fait, tous les films importants du moment. Rien d'autre.RIEN.

Alors que son PDG ne me fasse pas rigoler avec sa tentative de passer pour le sauveur des arts. La logique financière a depuis belle lurette pris le dessus, et ces méthodes de capitalisme sauvage, cette manipulation de l'information n'est une fois de plus pas pour améliorer l'image des journalistes, instrumentalisés par les plus puissants lobbys.

Encore une lamentable histoire de gros sous, preuve une fois de plus s'il était besoin de la NECESSAIRE indépendance financière des médias. Comme la RATP, des cartes illimitées pour les journalistes "triés" ?
Quand un ex maoïste rencontre un stalinien repenti, ça peut faire mal!
C'est Peppone contre Don Camillo ?
que l'on fiche la paix à ce cinéma "Le Mélies"!C'est aux cinéphiles de choisir leur salle,et avoir une salle à proximité,c'est bien agréable.
Euh... j'ai lu avec beaucoup d'attention le document (de la conférence de presse avé l'en-tête MK2 Beaubourg)... un peu trop d'attention sans doute, dommage pour eux !

Maintenant j'ose espérer que le document médical cité était écrit à la main, de cette fameuse écriture de médecin et que c'est à la retranscription que les erreurs ont été commises, paske sinon, ou c'est bidon, ou ce Dr n'a pas fait les années d'études requises, ou la faculté de médecine dispense les médecins d'écrire en français... !

Attention, c'est grave:
-" pas de gène fonctionnel" : effectivement, difficile de travailler sans ! "Pas de gêne fonctionnelle" m'aurait plus convaincue.

- "Douleur à la palpation/ rachis cervical souple" : ben arrête de te palper et t'auras plus mal !

- "Les lésions constatées à ce jour et leur retentissement fonctionnel justifient une INCAPACITÉ TOTALE DE TRAVAIL (I.T.T) de ( 2) ... en lettres ) à compter de la date des faits", etc...

Pardon, mais de 2 jours, 2 semaines, 2 mois, à moins que ce ne soit 2 heures ?

Là où il n'y a pas de gène fonctionnel, il n'y a pas d'arrêt de complaisance ou de faux et usage de faux
CQFD...?

Pour le reste, je ne vais plus au cinéma depuis que j'y entends mâchouiller du pop-corn ! Mais c'est vrai que mordre un suppôt de requin, c'est marrant. Ou peut-être devrais-je dire pécari ?
MK2 est tout de même incomparable avec UGC, il aurait fallu rajouter du plancton en dessous du poisson mais c'est moin visuel.
Souvenir d'une ex-montreuilloise et du Méliès
J'ai adoré le Méliés quand j'habitais Montreuil (il ya 15 ans) Trois salles qui présentent en alternance des films et où pour pas cher, et nonobstant quelque fois des relents d'égouts on pouvait voir de nombreux films en VO, des tas de surprises et qui souvent n'avait pas les films en 1ère exclusivité mais on l'on pouvait découvrir des tas d'oeuvres à trois spectateurs dans une salle le vendredi à 17 H 45.

Je suis désormais à proximité de Rosny 2 l'énorme big bang commercial où la carte illimitée associée au pop corn et pour un prix de billet exhorbitant pour qui ne possède pas le fameux sésame on découvre essentiellement les block busters dans une animation permanente liée à la jeunesse banlieusarde qui la fréquente comme on va au Mac Do en laissant son portable et où la VO se compte sur les doigts du pouce ...
Mais autour de cet UGC qui draine une population énorme attirée également par le BHV, Carrefour, et toutes les boutiques du Centre commercial.... il y a des communes qui chacune ont un cinéma de quartier? une salle subventionnée pour la plupart et qui présente trois films par semaine "en gros" . Bien sur, il ne faut pas louper la séance parce que comme pour le Méliès d'antan, c'est tel jour à telle heure et si on a de la chance la séance de rattrapage est le samedi en plein milieu d'après-midi. En contrepartie, des bandes annonces qui datent un peu (sortie le 27 décembre quand le film est programé dans la salle la semaine du 20 janvier) , pas de publicité Médiavision, souvent un court-métrage associé, de la VO, pas de file d'attente et un tarif avantageux (pour la salle qui me concerne de 19 € 50 pour 5 films à voir dans les 2 mois). PAs de pop corn mais Il y aura Asterix (pour le djeun) et la visite de la Fanfare ( pour les amteurs éclairés) Une salle charmante avec le son dolby truc chouette où l'on retrouve les voisins, les parents d'élèves, l'instit ou le prof. des enfants. Et où les enfants de mois de 12 sont déposés devant pour la séance à 3 € le mercredi à 14 heures (récupération parentale à 16 H) Tout celà donne un vrai gout de Cinéma Paradisio et c'est à 5 minute en voiture ou 10 mn par le bus de l'horreur marchande cinématographique... Pourvu que celà dure...
Si je comprends bien c'est "LES DENTS DE LA MER" contre "LES DENTS DU MAIRE".
Je trouve cette rubrique (et les réactions) bien a charge contre MK2. Ce groupe participe grandement au financement de beaucoup de films d'auteurs ensuite diffusés dans les salles d'art et essais. De plus la programmation des salles MK2 fait généralement honneur au bon cinéma, international et intelligent. La question est complexe et épineuse, elle touche au difficile équilibre qu'on essaie de trouver en France entre subvention à la culture et initiative privée. Inutile de diaboliser les grands groupes, ce sont en grande partie eux qui tiennent le système à bout de bras.
Il y avait un débat intitulé «Débat sur le cinéma : cartes illimitées et salles subventionnées» sur Inter le 15 janvier dernier, dans le cadre de l'émission Esprit critique. Le sujet évoqué dans cet article avait été largement abordé par les protagonistes, Alain Sussfeld (UGC) et Xavier Blom (Art et essai).
Source : http://www.radiofrance.fr/franceinter/chro/espritcritique/index.php?id=63479
Flux (Realmedia) de l'émission : rtsp://son.radio-france.fr/chaines/itema/10764/10764_15012008_2008F10764S0015.rm
ça ne leur suffit pas aux grands groupes ??? Ce sont de toute façon des films qu'ils ne distribuent pas ou plus . C'est sans doute ça , la saine concurrence que l'on veut nous infliger...
Mes plus sublimes moments de cinéma c'est dans les salles "art et essai" que je les ai vécus. J'ai d'ailleurs ensuite acheté les cassettes et maintenant les DVD. C'est aussi là que j'ai rencontré les réalisateurs, les acteurs.... pour débattre et comprendre...
Encore une rubrique qui donne le cafard. Merci tout de même Sophie !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.