41
Commentaires

Guérini, coupable notoire

Cette fois, on les tient, ces pourris de Marseillais !

Derniers commentaires

>< le PS est deja pret a l'exercice de la presidence : ils sont aussi rapides a reagir que le gouvernement actuel : Reuters : Le PS se résout à enquêter sur les Bouches-du-Rhône ><

Devastateur comme strategie pour les elephants : Ils ne peuvent maintenant qu'etre pris aussi au serieux que Sarkoy avec Woerth ou MAM et, semblant maintenant suivre l'exemple de celui qu'eux-meme veulent considerer etre le candidat a la primaire le moins probable, l'envie d'un vrai renouveau, represente par des politiques plus jeunes mais surtout actifs dans cette volonte de changement, ne peut que grandir parmis la population.

Ce qui ne va pas rendre Montebourg plus populaire parmis ces elephants ( enfin .. Elephants ... Facon de parler vu que l'argument majeur ( unique ? ) de tous ces candidats a la primaires semble etre le regime alimentaire )
Au temps où la cité Phocéenne était gérée par les gangsters Sabiani et consorts, la France était coupée en deux : Hitler au Nord, Vichy au sud... Restait en plan un plan de destruction du "Vieux-Port" élaboré à la fin des années 30 afin de purger la "suburbe" de son pus impur, météqué, maquereauté... etc. Alors, les édiles et Monsieur Bousquet (lié aux banques les meilleures) sollicitèrent des Allemands qui venaient d'arriver (décembre 1942) de bien vouloir faire le boulot. Personne ne râlerait, of course. On vit donc débarquer une unité de police qui sévissait jusque là en Pologne : l'unité de police du colonel SS-flic Griese... En janvier 1943, cela se conclut par une réunion au sommet dans l'HdV de Marseille où Bousquet, le préfet Lemoine et quelques autres intendants de police posèrent rigolards en compagnie du gros Oberg (le crâne rasé comme un joueur de foute de l'OM) de la Gestapo et quelques officiers SS. Le lendemain, le quartier fut bouclé et on ordonna aux habitants de tout laisser sur place et de bien vouloir se réunir dans une gare de marchandises... où le tri s'effectua : les Juifs et assimilés, direction Drancy et Compiègne, les Aryens et assimilés, direction Fréjus où les baraquements ne manquaient pas. Ensuite, les sous-traitants vidèrent les maisons: meubles, tableaux, objets d'art, vaisselle... d'un côté, la plomberie et les raubinets de cuivre en tas, les fils électriques et téléphoniques aussi... Puis, les artificiers du colonel Griese disposèrent des explosifs et la colline des Accoules et le Vieux Port (rive nord dudit Lacydon) sauta en l'air... à l'exception des maisons et monuments que le plan de 1938 avait prévu d'épargner : la destruction transformait en "zone" EXACTEMENT ce qui était prévu.
Bon... l'histoire passant... arriva la Libération. Le ministre communiste de la Reconstruction, M. François Billoux (qui venait d'engager dans son cabinet un jeune prof de lettres du nom de Pompapapidou sur recommandation de M. Aubrac, superpréfet pas communiste de la région) demanda des plans à un architecte de grand talent pas encore impliqué dans des magouilles mais ça n'allait pas tarder : M. Fernand Pouillon. Et c'est pourquoi cette histoire est encore assez mal connue (et difficile à raconter par le menu... hu hu)
"Je travaillais pour Le Monde, et Gattegno, à l'époque, pour Le Méridional, journal de la droite notoirement extrême."

je ne sais si c'est de l'humour noir de votre part Daniel, mais le Méridional n'a jamais été un journal d'extrême-droite, bon nombre de gens de ma famille l'ont lu pendant des années, je l'ai personnellement lu aussi (plus pour Rahan et Le Fantôme du Bengale, il est vrai ah souvenir souvenir) sans pour autant appartenir à la droite-extrême ou voter pour ces gens-là).

n'étant pas Fn je ne suis pas trés calé dans les journaux marseillais d'extrême droite, mais le Méridional n'en a jamais fait parti. C'était un journal de droite oui, mais certainement pas d'extrême droite et certainement pas "notoirement".

D'ailleurs le Méridional était la facette droite du Provençal (la facette gauche), et lorsque les deux journaux ont fusionné en devenant la Provence (actuellement), les journalistes se sont mélangés et le journal est devenu unique et donc plutôt droite-gauche.

je dis ça sans aucune colère, juste de l'incompréhension.

edit : à moins que vous ne vouliez dire que le journal soit "extrême" dans ses jugements ou dans ses positions (si on se réfère à l'affaire Chouraqui par ex).
DS n'aurait-il pas connu du temps de Plenel, ce "Plenel's boy", déjà grand journaliste d'investigations qui avait connu le summum de son art investigueur avec "LE MYSTÈRE DE LA CHAMBRE DU PRÉSIDENT" (2002) ?
Un certain Christian Pellerin, promoteur, avait quelque peu dépassé la surface autorisée par le permis de construire d'une villa sur le cap d'Antibes (extension semi-souterraine non mentionnée). Or sur les plans, il y avait indiqué "chambre du président". Pour notre plenelien, ce ne pouvait être destiné qu'à Mitterrand, ainsi, bien sûr, que le reste de la villa.

Qu'il reprenne le rapport si crédible de Montebourg, qui en un jour perce LE MYSTERE DE LA FEDERATION PS DU 13 ne saurait étonner.
Qu'avec une telle légèreté Montebourg lance des accusations non étayées ne saurait étonner non plus. L'art de tirer contre son camp n'est pas réservé à Jack Lang.
Bizarre cet article, je ne sais pas ce qu'il veut dire.

C'est une sorte de règlement de compte avec Gattegno, et on en profite pour dézinguer Montebourg.

Cet amalgame entre les rumeurs sans fondement (la sardine du port, trop lol) et le rapport sur la fédé13 est une prise de position très claire. Montebourg affabule, puisqu'il n'a passé qu'une journée à Marseille (on s'amusera de voir que le téléphone, le courrier ne servent à rien, et que tant qu'on ne s'est pas déplacé longuement sur place, on ne peut rien dire ou dénoncer).

Bizarre aussi, l'argument de la fédé13 qui dénonce une hypothétique "collusion" entre Montebourg et Muselier, alors qu'on accuse Montebourg de ne rien connaitre à Marseille. Faudrait savoir.

Bizarre encore que dans son réquisitoire DS ait oublié de mentionner que Montebourg, Gattegno et Muselier s'étaient retrouvés il y a plus de 10 ans au mariage du journaliste, à Marseille. C'était pourtant un bel argument, plein de sous-entendu et d'amalgame.
Aussi subtil que le fait de mentionner que Gattegno écrivait dans un "journal de la droite notoirement extrême" (on se garde bien de dire que Gattegno a ensuite travaillé au monde, cela aurait pu annuler cet effet d'annonce, du grand art dans la suggestion, bravo).

Bizarre aussi ces Marseillais qui affabulent tous. Tiens, comme ce militant de la 7e section de Marseille du PS, qui a écrit à Martine AUBRY ainsi qu’à Benoît HAMON et Harlem DESIR, entre autres, il y a un mois. Lui aussi il est en plein délire sans doute (extraits) :

(…) Les campagnes électorales locales sont devenues des « guichets » itinérants du Conseil Général et les impôts des citoyens alimentent la caisse de secours d’un clan. Un sommet a été atteint lors de l’élection du Président de la Communauté Urbaine de Marseille-Provence Métropole, MPM. Le candidat des Guérini, Eugène Caselli, 1er secrétaire fédéral à l’époque, a été élu après que des élus de droite eussent été « retournés » par la famille Guérini et ses guichetiers. Les « deux G » Gaudin et Guérini trouvaient leur compte à cette manœuvre, le premier éliminait, certes au prix fort, son rival Muselier et le second pouvait commencer à « siphonner » MPM pour la famille en attendant les prochaines élections municipales.

La manœuvre a eu lieu avec l’amical soutien des dirigeants du syndicat Guerino-Gaudiniste FO qui n’a pas tardé à faire savoir qui est, réellement, « maître à bord » de l’administration. Sur cette magouille initiale sont alors venus prospérer sans vergogne et à toute vitesse tous les virus dormants avec pour effet : les recrutements amis, la fraude sur les marchés, le favoritisme, l’intimidation, la concussion érigée en pratique ordinaire
(…)
Au moment de ces deux faits, j’ai protesté et j’ai écrit à mon parti, à la direction nationale ainsi qu’au 1er secrétaire fédéral, je me suis également exprimé dans ma section, tout cela sans réponse… Cause et écrit toujours, les affaires continuent. J’emprunte au journal la Provence du 22 janvier 2011 une réflexion attribuée à François Mitterrand « un dictateur n’a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi ». Il en va ainsi de la fédération du PS 13, la toile d’araignée a été tissée patiemment, un clan a mis la main sur le parti, le score Ben Aliste de JN Guérini pour l’élection du 1er secrétaire fédéral montre à quel point de main mise nous sommes arrivés.

Le parti Socialiste se met en danger de mort localement en ne réagissant pas énergiquement et rapidement. La justice fait son travail,faisons le nôtre. La mascarade de Guérini, président à la Bokassa, puis l’élection de maréchal du même comme 1er secrétaire fédéral ne concernent pas la justice pénale mais nous, militants et vous dirigeants. Ce n’est pas à la justice de demander à JN Guérini de renoncer aux mandats qu’il a obtenus avec l’investiture socialiste.
(…)
Comment organiser localement le processus des primaires présidentielles si l’on n’a pas, au préalable, engagé localement un processus de renouveau en profondeur. Le parti vient de mettre en place une « Haute autorité » chargée de veiller à la régularité et au bon déroulement des primaires. C’est formidable. Mais avant d’appliquer cette médication, il faut nettoyer la plaie locale. En effet, lors du vote pour ces primaires, les sympathisants à qui nous proposerons de signer une charte des valeurs, ces sympathisants seront en droit et même, compte tenu de l’actualité locale, en devoir de nous interroger sur la propreté de la main qui leur est tendue.


"La canebière est un amplificateur de rumeurs, un piège redoutable pour les journalistes (et les politiques) fraîchement débarqués de l'avion à Marignane"…
Mais peut-être aussi pour les membres du PS Phocéen, tous semblables à Maître Panisse et César…
Peuchère… On est tous fada dans les Bouches-du-Rhône, n'est-ce pas monsieur Schneidermann ?
Ouiais bon Mediapart disait encore hier que les trois cadres de Renault etaient des espions qui travaillaient pour la Chine .De source sure ..ouaf ouaf.
Tiens au fait, "A vous de juger" vous en avez pensé quoi ?
Il a été assez mauvais Copé non ?
L'indéboulonnage Duhamel est toujours aussi agaçant non ?
Pour prolonger ce que dit fw13001, Médiapart a tout de même édité une série d'articles à charge édifiants sur le clan Guérini.
D'ailleurs l'article Médiapart sur la question d'aujourd'hui se termine par un récapitulatif des articles sur Guérini, qui représente plus d'une 10aine de liens et donc d'articles soignés comme Médiapart sait les faire.
Habituellement @sur i aussi !
[quote=Les politiques marseillais sont certainement aussi corrompus que leurs homologues]
Oui, donc surtout ne rien faire, pas de vagues, de houlettes, même pas une petite brise, non ? C'est à mettre sur le compte notoire des rumeurs régionales ?

Je note que pour appeler à la démission des membres du gouvernement, le PS aime bien anticiper les décisions de Justice. Quand il s'agit d'un des siens, c'est soudain une autre histoire.

J'avoue que je me suis régalé quand MAM avait sorti au PS "que ne viriez vous plus tôt Ben Ali de votre international socialiste s'il était aussi infréquentable"
quand un collectif passe toute son énergie à essayer de maintenir "l'ordre", "les valeurs" ou "le pouvoir", peu importe, en son sein, c'est qu'il n'a pas grand chose de mieux à faire : ici, ça signe surtout la vacuité du projet politique :(
Le problème du PS c'est qu'avec des membres comme Guerini on se sent plus proche de Balkany que de Jaures... Bon d'accord ce n'est surement pas le seul à être un peu "limite"mais au moins ses partisans peuvent pleurer en parlant de racisme anti-marseillais. Je n'ai pas encore lu le rapport de Montebourg, le personnage s'emporte parfois un peu vite mais son soucis de dénoncer les errements de certains notables du PS m'est plus agréable à entendre que les propos de Hamon sur DSK par exemple...
Donc Guerini future victime d'un lynchage médiatique ? Attention Daniel quand même car c'est du lourd qui risque de lui être reproché à ce monsieur si l'on en croit le canard enchaîné.
Sinon voilà en effet un excellent sujet pour une bonne émission.
Avez-vous pu ouvrir le fichier qui permettrait d'accéder au rapport (ou note ?) de Montebourg. Moi pas et c'est souvent que les liens ouvrent sur du vide.
Là l'ordi m'annonce "le fichier est cassé et n'a pu être réparé". Que peut-on faire pour accéder au doc ? Pas d'autre lieu pour indiquer les pb techniques ?
C'est dommage, ce post. Cette humeur. Pourtant il y a quelques jours Daniel Schneidermann lui-même discutait de Squarcini et de ses écoutes dans les milieux marseillais (et les milieux politiques et les milieux ...). Et c'est Guérini lui-même (cf. le rapport Montebourg) qui se vante de disposer d'accès aux SMS et aux écoutes des portables. En somme, il reconnaît avoir accès à des documents de basse police : soit il ment, soit il dit la vérité, mais cela mérite une contre-enquête. Enfin, désolé M. Schneidermann, mais, c'est curieux cet acharnement à faire de "l'affaire Alexandre Guérini" le fonds du rapport Montebourg (cf. François Lamy qui dit qu'il faut laisser la justice agir). A aucun moment ce rapport ne se réfère au frère Guérini. Les abus de pouvoir et prévarications du Conseil Général peuvent bien ne rien avoir à faire avec le frère, elles n'en sont pas moins légion : aucun marseillais ayant approché le PS local ou le Conseil Général ne peut les ignorer. Alors plutôt que de dire "laissons l'enquête se faire" (ce qui revient en la matière à dire laissons l'enquête ne pas se faire, car que je sache il n'y a pas d'enquête sur le non-respect des règles du PS par la justice - cela ne la regarde pas finalement), pourquoi ne pas aller fouiner là-bas ? Très étonnant.

Et que le PS de Marseille soit pourri ...n'exclut bien sûr pas que d'autres sections, dans d'autres coins de France, le soient. Et même l'UMP, ici ou là !

Désolé de trouver cette analyse matinale si courte. Peut-être parce que ce qu'elle vise d'abord, c'est une dénonciation d'un média, le Point, plutôt que la recherche d'une quelconque vérité sur Guérini - Squarcini et alii... C'est un peu une limite d'un média... sur les médias ?
Daniel, je vous trouve un peu sévère avec Montebourg. En effet, la cabale contre Guérini est peut etre excessive. Mais que dire de la cabale anti Montebourg et de soudaines défenses de Guérini qui a poussé des ailes au PS ce matin? N'est ce pas disproportionné?

Au final, les faits sont reprochés à Guérini, et le traitement médiatique fait de Montebourg le coupable. C'est le rôle d'arret sur images d'analyser ca egalement.
La chronique quotidienne de Gattegno sur RMC s'appelle "le parti pris".
Parti pris est synonyme de partialité, iniquité, injustice, favoritisme, préférence, préjugé, sectarisme, dogmatisme, étroitesse d'esprit... mais Gattegno assume.
C'est aussi pour promouvoir ces valeurs qu'il est journaliste au Point.
Merci pour cette chronique.

Il est effectivement tres important que les medias ne s'excitent pas trop, pas trop vite ( est-ce deja trop tard ? ) avant qu'il y ait une decision de justice et le rappel de "l'affaire" Chouraqui, devrait rester en memoire de tous journalistes dignes de ce nom.

Pourtant, cette affaire Guerini me fait venir a l'esprit une ou deux pensees :

Le fait que Montebourg ne soit alle a Marseille qu'une journee pour discrediter le rapport est totalement absurde : Quelqu'un devrait peut-etre mentionner a l'entourage de Martine Aubry qu'il y a aujourd'hui des outils bien pratiques pour faire des enquetes et rapports qu'on appelle telephone et Internet, et qui permettent d'etre en contact avec des personnes qui se trouvent dans un endroit different.

Personnellement, maintenant il faut verifier ce qui est dans ce rapport, et pousser l'enquete sur les faits qui y sont decrits : le terme de notoire devrait certainement etre le recoupage de temoignages precis, et il serait interessant d'avoir un peu plus de precisions.

Pour ma part, Montebourg peut paraitre souvent un peu excessif dans son role de "Monsieur porpre", mais je trouve que c'est le seul a gauche qui a un vrai courage politique en ce moment :

Entre DSK qui nous joue le Divas, et qui joue au "j'y vais j'y vais pas" avec les journalistes, mais surtout avec les francais, evitant de parler de politique, Hollande, qui pour seul porgramme nous montre les degats d'un regime trop pousse qui le fait flotter dans ses costumes, et qui finalement nous le fait apparaitre comme la figure de proue d'une campagne contre l'anorexie, Royal qui fait sa campagne toute seule et qui donne l'impression qu'elle se presentera a la presidentielle meme si elle n'est pas elue aux primaires du PS, Aubry qui est un peu perdue et qui donne l'impression qu'elle ne peut pas s'exprimer tant que la diva sus-mentionnee n'aura pas daigne donne sa decision .... Il ne se passe pas grand chose de concret au PS.

Or Montebourg est le seul a donner l'impression d'agir, et d'agir sur quelque chose d'extremement important : cette corruption qui definit le gouvernement actuel et que tout le monde reproche du cote du PS et qui va etre un element important de la campagne presidentielle pour denoncer les 4/5 dernieres annees de pouvoir n'est malheureusement pas l'apanage d'un seul parti, et la moindre des choses est certainement de faire d'abord le menage chez soi afin de pouvoir denoncer la salete chez le voisin : Et de le faire rapidement, parce que c'est donner des armes beaucoup trop faciles aux adversaires qui ne vont pas se genre pour dire :"Ah il denonce notre corruption, mais regardez ce qu'ils font eux-meme", et pour l'instant la reaction du PS donne l'air de vouloir proteger Guerini et compagnie : Pain benis pour les hurleurs de "tous pourris" !

Si le PS etait vraiment serieux, il devrait faire ce qu'il demande constament a ses adversaires : L'affaire n'etant pas eclaircie, une instruction etant en cours, la notion de presomption d'innocence etant quand toujours un fondement de notre droit ... Que Guerini demissione ( ou soit demissionne ) afin que la justice fasse son travail calmement, et ce, afin d'eviter des attaques faciles dont beaucoup seront forcement de tres mauvaise foi et fausses, mais forcement dommageables.
ou la fédération de Marseille soutient Ségolène Royal ? (comme Frèche..)
Alain, vite une enquête. Qu'y-a-t-il d'écrit en majuscules jaunes sous la sardine ?
Dites-moi, Squarcini alias le squale... ce serait pas lui la grosse sardine qui bouche le port du Point ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.