20
Commentaires

Grossesse en téléréalité : patriarcat et commedia dell'arte

En dix ans, les participants aux "Marseillais" et aux "Anges" ont fini par se reproduire entre eux. Pour capitaliser sur tous les instants de leur vie, même les plus intimes, les candidates mettent en scène leur grossesse sur YouTube et les réseaux sociaux : bienvenue dans les fifties.

Commentaires préférés des abonnés

On vit une époque formidable.


(ce commentaire vous a été offert par l’association des commentaires à haute valeur ajoutée ☝️)

Commentaire à haute valeur ajoutée également, mais cette lecture est terrifiante. Non seulement le patriarcat a de beaux jours devant lui (on le savait), mais il est ainsi matraqué auprès d'un tas de jeunes et moins jeunes par de multiples canaux. Yo(...)

A titre personnel, je suis dans une période ou j'essaie de faire preuve de compassion, de ne pas juger trop durement les gens même si je désapprouve fortement leurs choix. 


Bon, j'aurais pas dû lire cet article.

Derniers commentaires

Cela me rappelle le film Truman Show, dans lequel on explique comment le jeune Truman était le premier enfant à avoir été légalement adopté par une chaine de télévision... On y arrive petit à petit. 

Article très intéressant.

Je trouve cependant la conclusion un peu bancale.

Le simple fait de parler d'avortement ou d'évoquer un avortement ne fait pas de la parole de cette influenceuse un acte de résistance ou de pédagogique.. Elle cherche avant tout à faire des vues, dans une démarche mercantile et voyeuriste.

"Elle a avorté 6 fois (et alors?" . Ben moi si je dois vivre dans un monde où la seule réaction non "nauséabonde" face aux avortements en série est "et alors?", je crois que je vais passer du côté nauséabond, entre "fashos" qui pensent qu'on ne traite pas les locataires de notre ventre comme des kleenex usagés...

Y a un pognon de dingue à se faire pour les futurs avocats des héritiés ainsi exhibés. ! Dans quelques années une nouvelle émission : "Comment mes géniteurs ont pourri ma jeunesse".
Rien ne se perd, tout se recycle.
(je prends bien sûr 10% ;-)

Très bon article, très instructif et très effrayant également.

Ce qui m'inquiète ce sont les millions d'abonnés aux comptes de ces influenceurs. Ce sont des générations entières de jeunes qui vont grandir nourris de concepts rétrogrades. Il y a de quoi être très inquiet...

Il me semble me souvenir que Jean-Pierre Chabrol a dit : "La bêtise a ceci de commun avec les maladies vénériennes, c'est qu'il est délicieux de l'attraper!". J'ai toujours bien aimé... cette citation, évidemment...

Cupidité, quart d'heure, ou plus, de gloire, désir de reconnaissance, etc, n'ont pas fini de faire des dégâts, y compris au niveau politique.

Super article !

Les Marseillais : d ' apres  France info à peine 500 000 spectateurs   trices  !!!! ?????? on va pas en s  'ameliorant ....

Zut, la connerie n'est pas en voie d'extinction.

Ah ! Cette citation : pour optimiser ses chances d'avoir un bébé, il faut "Masser les cuisses de votre partenaire tous les soirs, car les spermatozoïdes vont être plus forts"

Cool !

J'aurais plutôt pensé à d'autres organes :-)


Quel ramassis de stupidités et de bêtises. Dans 5 ans, ils/elles seront tous "vieux" mais toujours stupides et bêtes.

Depuis qu'une blonde s'est fait connaître en baisant dans une piscine dans une émission de téléréalité, il y a toute une flopée de gisquettes et de mectons qui sont célèbres... parce qu'ils sont célèbres, sans avoir accompli le moindre exploit (aquatique ou non). Désolé, j'arrive toujours pas à m'y intéresser

Pauvres enfants...

J'ai commencé à lire, je n'ai pas pu aller au delà de 3 pages, images comprises.

Je vais continuer à ignorer ces merdes et continuer à regarder le spectacle de Rome en flamme...

Rien à voir avec le talent de l'auteur. Au contraire.

Commentaire à haute valeur ajoutée également, mais cette lecture est terrifiante. Non seulement le patriarcat a de beaux jours devant lui (on le savait), mais il est ainsi matraqué auprès d'un tas de jeunes et moins jeunes par de multiples canaux. Youtube, la téle, Instagram, tout est visiblement encore bon en 2022 pour propager des idées réactionnaires et merdiques.  

A titre personnel, je suis dans une période ou j'essaie de faire preuve de compassion, de ne pas juger trop durement les gens même si je désapprouve fortement leurs choix. 


Bon, j'aurais pas dû lire cet article.

On vit une époque formidable.


(ce commentaire vous a été offert par l’association des commentaires à haute valeur ajoutée ☝️)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.