84
Commentaires

Glyphosate : et maintenant, l'étude qui tombe à pic pour Monsanto...

ous l'avez entendu ce matin : le glyphosate vient de voir son autorisation en Europe prolongée pour cinq ans.

Derniers commentaires

Daniel : ce qui me surprend le plus c'est la campagne qui a été mené sur le glyphosate pour tenter de faire un mouvement citoyen (pétition très orienté après une grande quantité d'article eux-même orientés). Je retrouve là l'argumentaire que vous aviez déjà développé : un mensonge fait par des journalistes pour de bonnes raisons sont justifiés alors que le lobby des entreprises c'est le mal. Toute information favorable aux entreprises (ici Monsanto pour vous, alors que ce n'est pas le cas) est douteux, toute information défavorable (même avec occultation d'une partie) est valide.

Si on reprend : cette étude est sérieuse, elle n'est pas une surprise, même le CIRC la connaissait et n'a pas voulu la prendre en compte parce que non publiée à ce moment là.
Bref, votre titre est assez malhonnête par ce que l'on pourrait tout aussi bien dire la même chose de l'avis du CIRC qui tombe pile au moment du renouvellement alors qu'il n'était pas dans leurs dossiers urgents. Vous pourriez tout aussi bien vous surprendre de la coïncidence de l'implication de M Portier à la fois dans l'avis sur le glyphosate et dans un procès contre celui-ci (pour quelques milliers d'euros).
Toute cette histoire nous montre une chose, la science n'est pas du tout maitrisé ce qui permet de raconter n'importe quoi dans tout les sens : des donneurs de leçon d'agronomie pullulent dans tous les forums, les journalistes sont subitement devenus des spécialistes de substances cancérogènes. Je suis épaté. Puisque tu penses comprendre tout comprendre au classement du CIRC (celui qui sert de référence à tous), je vous conseille cette vidéo Médifact. En plus, elle ne parle pas de Glyphosate.
HMMMMM! Merci qui? Merci, Monsanto!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Le ministre de l'agriculture allemand s'excuse. Merkel est fâchée.
On s'en fout, le mal est fait. C'est bien là l'essentiel.
Crise politique ? On s'en fout. Monsanto vient de gagner 5 ans. ILs auront temps de voir
le prochain vote et le prochain ministre qui se " trompera" et s'excusera.
Au fait, qu'en est il de la rémanence dans le sol?
Je m'explique : le glyphosate avait été vendu comme "désherbant super cool" car les bactéries du sol sont sensées le dégrader en un mois (environ). D'où l'argument de vente : "toxique ou pas, 4 semaines après traitement le glyphosate a disparu et vous pouvez semer sur la zone désherbée.
Si j'ai bien compris (source Kokopelli) le lobby monsanto ne s'est pas vraiment battu sur les 10 ans, parce que round up et leurs semences résistantes à ce produit vont tomber dans le domaine public.Il semblerait qu'ils aient mieux en rayon.
A suivre???
Il faut dire à la défense de l'Administration Européenne qu'elle a déjà fait l'effort considérable de réduire la durée projetée d'autorisation de 10 ans à 5 ans.

Maintenant, cela ne change rien aux faits.

Quand on se balade sur les coteaux des Vosges, le Piémont, le long des vignes et même dans les villages, une belle odeur de sulfate nous enfle les narines. On l'a retrouve en cueillant les grains de raisin restés après les vendanges et dédaignés par les oiseaux. Il n'y a que les guêpes encore qui viennent s'en délecter. Mais aucune alarme sauf si l'épandage s'est déroulé dans des "conditions inappropriées"

Le vin bio en souffre aussi ou doit s'y résigner

Et c'est cette étonnante venue de faits contradictoires qui est la marque de la période que nous traversons :
Les éoliennes marines nous permettent de lutter contre l'épuisement des ressources naturelles mais on nous apprend que leurs vibrations sonores dans les fonds marins polluent gravement les mers, le Monde du Silence, avec des effets néfastes sur la faune aquatique.
Les éclairages à LED seraient plus écologiques mais des études nous disent qu'ils sont néfastes car ils dissipent des rayons lumineux dangereux pour les enfants et les vieillards, et polluent aussi de façon lumineuse la nuit terrestre car leur usage se multiplie exponentiellement du fait de leurs moindres coûts
Et maintenant ce glyphosate qui serait aussi anodin que la bouille bordelaise.
Il eut été intéressant de faire un lien avec les suppressions de postes de journalistes d'investigation chez France TV : je me souviens d'une émission de Cash Investigation sur les manœuvres des lobbys de l'agroalimentaire pour produire des études "scientifiques" en leur faveur leur permettant ainsi de donner l'illusion d'un doute sur les risques (et pour rédiger les textes a la place des députes européens) ainsi que d'une autre émission sur les pesticides et stratégies de Monsento et autres... autant d’enquêtes qui risquent de ne plus voir le jour tandis que cette actualité démontre a quel point elles sont utiles ! D'un cote le gouvernement semble aller contre la décision européenne sur le glyphosate, de l'autre il s'assure que les stratégies permettant d'en arriver la restent bien discrètes et méconnues !
Cher Daniel,

non, non, dans ce cas, le ministre allemand de l'agriculture n'avait pas besoins d'instructions de la chancelière (nous ne sommes pas en monarchie républicaine comme en France). La règle est l'abstenmtion en cas de conflit à l'intérieur d'un gouvernement de coalition. La ministre de l'environnement (socialdémocrate) était résolument contre, donc le ministre de l'agriculture (CSU, conservateur) aurait du s'abstenir. Ce qu'il n'a pas fait. Ce qui est d'autant plus délicat que les négociations en vue de la formation du nouveau gouvernement n'ont pas encore commencé.
Zut, il faut être abonné au Monde si on veut lire les articles donnés en lien dans la chronique.
Bonjour
Entendez-vous les violons de l'orchestre: "L'Europe vous protège !!"
Attention, le groupe témoin de cette étude n'est pas composé d'agriculteurs bio, mais d'agriculteurs utilisant d'autres pesticides. L'étude ne dit pas que le glyphosate n'a pas d'effet sur le cancer, mais qu'il n'en a pas plus que les autres pesticides.
Un biocide n'est pas toxique. Alors pourquoi tue-t-il des plantes?
Un insecticide tue les insectes "'ravageurs". Alors pourquoi ne tue-t-il pas les abeilles, qui sont des insectes? Ah j'ai trouvé. Sur les abeilles il y a écrit "je ne suis pas un ravageur", du coup il ne les tue pas.

Par ailleurs pourquoi ne se pose-t-on toujours que la question "comment" et jamais "pourquoi". Pendant des siècles on s'est passé de ces poisons, inventés pour gazer les tranchées. Maintenant il est soi-disant "impossible" d'avoir une récolte de céréales sans l'utilisation de roundup ou autre. Les céréales cultivées jusqu'à leur invention n'existaient sans doute pas. Pareil pour les imbéciles pour lesquels un brin d'herbe "fait sale" et arrosent le bitume avec des poisons (je l'ai vu faire même dans de tout petits villages). Inutile et polluant, mais après "c'est propre". Le ruisseau à côté, lui, est très propre. Plus de vie.
En attendant des études incontestables, souffrez que je m'abstienne de consommer du glyphosate.

Euh, ben non, je peux pas. La cour de la propriété qui surplombe mon jardin est désherbée au glyphosate, les voisins trouvent que c'est plus rapide et moins coûteux. Dans le champ d'en dessous, où on cueille (cueillait) les pissenlits au printemps, le paysan asperge les rumex, espèce envahissante, d'un herbicide dont il ignore (ou tait) la composition. Je vois régulièrement, à l'automne, des champs entiers changer brutalement de couleur, des portions de haie, des bordures de chemin bien délimitées faner brusquement. En alpage, (en alpage, dites!), ils aspergent le vérâtre au lieu d'améliorer la gestion des pâturages, ça va tellement plus vite. Pensez-y quand vous mangerez du Beaufort, Appellation d'Origine Contrôlée.

En 2015, l'eau de mon robinet a été polluée, "occasionnellement" par des dérivés de glyphosate (10 fois la norme admise). En 2015, rebelote, je pense, mais le mot "glyphosate", cette fois, est écarté au profit d'un plus anodin "pesticide": n'ayant pas réussi à localiser le responsable de la pollution (je leur avais demandé des comptes), ils ont édulcoré le bilan qualité de l'eau, mais gardé le titre (narquois?) "Quelle eau buvez-vous?".
Je mange gras, je mange salé, j'ai abandonné les cinq fruits, cinq légumes, je regarde les autres faire du sport, je me déplace en canapé...depuis que je bois mon verre de glyphosate par jour je me porte comme un charme, des feuilles poussent sur ma tête.

Le seul véritable inconvénient est pour mon épouse car la nuit je suis phosphorescent.

Je ne vais pas en faire un plat.
C'est beau ma remise de produits phytosanitaire la nuit...
C'est le seul endroit où tu ne fais jamais la poussière.
Aucune vie. Tout propre.
Nickel
Évidemment il est tentant de penser que Monsanto bidonne et rançonne, mais quand même.
Si des soupçons pèsent sur cette étude publique américaine, il faut souhaiter que des voix autorisées le disent le plus vite possible, avant que ne s'élève la vague inévitable de l'écolo-scepticisme.
Hein ?!

Donc on va arrêter de faire confiance aux études sérieuses (sérieuse jusqu'à preuve du contraire, évidemment), et les balayer d'un revers de main en disant "en fait on sait bien que c'est dangereux, donc ouste !".
Dans le Round Up il n'y a pas que du glyphosate:

http://www.gmfreeme.org/glyphosate-whats-the-problem/

« When glyphosate is sprayed on crops it’s in a formulation that includes many so-called ‘inactive’ ingredients. But recent data shows ‘inactive’ ingredients in the formulation. Some estimated roundup is 1000 times more toxic that glyphosate on its own.

In a study of Ontario farming populations, exposure to glyphosate nearly doubled the risk of late miscarriages. In addition, the ethoxylated surfactant in the Roundup formulation doubled the toxic effect of the glyphosate. The excipient, along with the glyphosate, ends up in our food and our animal feed. Which means it ends up in us too.

Unfortunately, no study has yet shown how much of these ‘inactive’ ingredients we also consume when we eat conventionally grown produce and animal products.”
Une petite suggestion. Puisque vous avez l'air de bien causer le briton, pourquoi ne pas vous fouler deux minutes de plus (sur ce forum, on n'est pas pressé), et proposer une traduction de cet intéressant texte ? Comme ça, contrairement à nos représentants européens, vous feriez œuvre d'intérêt public !
Le non traduction de l'anglais, même quand on le manie assez bien, est, à la longue, assez agaçante en ce qu'elle révèle de colonialisme culturel bien intégré.
En fait je ne cause pas super bien le briton et j'ai préféré mettre l'original plutôt qu'une mauvaise traduction bricolée...
Mais je suis d'accord avec vous. J'aurais voulu mettre un lien en français mais j'ai pas trouvé grand chose et c'est bien le problème

Il y a ça :

http://www.jydionne.com/pesticides-reglement-ne-protege/

"Si le glyphosate est toxique, le Roundup™ l’est encore plus à cause des autres substances (excipients) qu’il contient.(5)"

Mais il renvoie à un article scientifique en anglais encore une fois
google is your friend

Le résultat n'est pas toujours probant, suffit de corriger.

«Lorsque le glyphosate est pulvérisé sur des cultures, il est dans une formulation qui comprend de nombreux ingrédients dits« inactifs ». Mais les données récentes montrent des ingrédients «inactifs» dans la formulation. Certains estiment que le roundup est 1000 fois plus toxique que le glyphosate seul.Dans une étude sur les populations agricoles de l'Ontario, l'exposition au glyphosate a presque doublé le risque de fausses couches tardives. En outre, l'agent tensioactif éthoxylé dans la formulation Roundup a doublé l'effet toxique du glyphosate. L'excipient, avec le glyphosate, finit dans notre alimentation et notre alimentation animale. Ce qui signifie que ça finit en nous aussi.Malheureusement, aucune étude n'a encore montré combien de ces ingrédients «inactifs» nous consommons également lorsque nous mangeons des produits d'origine animale ou végétale."

En gros le roundup c'est comme la cigarette : le tabac seul est moins toxique que toutes les saloperies ajoutées aux clopes pour
nous rendre accrocs.
Dans le Round Up il n'y a pas que du glyphosate
Oui, mais l'étude le prend en compte, puisque c'est une étude statistique sur la population des agriculteurs (qui ont donc également été exposés à tous les adjuvants du produit), et non une étude en laboratoire où on aurait testé le seul glyphosate.
L'étude que Daniel se plait à dénigrer et que vous tentez vous aussi de minimiser a été faite sur des utilisateurs du produit final, pas sur la seule molécule.
Sinon j'ai du mal à comprendre en quoi cette étude serait favorable à Monsanto !
Vu qu'elle évoqué un lien entre glyp & leucémie !!!
En France c’est 450,00€ d’amende si un maraîcher vend des fruits et légumes qui sont en dehors du catalogue officiel de MONSANTO:
http://www.dailymotion.com/video/x5egug1
Concentrer toute la question du glyphosate sur sa cancérogénéité me semble réducteur... Pourquoi ne pas se demander si le glyphosate est toxique, tout simplement ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.