57
Commentaires

Glorieuse impuissance des manchettes

God isn't fixing this. Dieu ne réparera pas ça. La manchette du New York Daily News est encadrée des tweets

Derniers commentaires

Aux pro-armes, j'aime rappeler que contrairement aux USA, nous n'avons pas (encore) eu de tuerie de lycée sauce Columbine. Quant aux "armes des cités", plutôt que de légaliser, il vaudrait mieux faire le ménage. Tiens, si les poulets qui font du contrôle au faciès s'employaient à nettoyer les trafics d'armes, je pense que tout le monde s'en porterait mieux, à commencer par les habitants des cités. Et les poulets y seraient mieux appréciés.
Exercice : calculer le bonus de morts dus à des balles perdues et tirs " fraternels" si les citoyens agressés lors des attentats avaient répondu avec des .45 aux terroristes organisés leur tirant dessus avec des kalachnikovs... (Je n'ose même pas imaginer le bonus de blessés collatéraux avec de braves citoyens ripostant (de manière désorganisée) à l'arme de guerre. Pour le coup, même plus besoin des terroristes!)
Mais peut-être qu'au fond, la base du problème n'est pas tout-à-fait ce qui est apparent.

Peut-être que de la même façon que la montée du FN est due mécaniquement à l'abstention des classes abandonnées par la gauche, peut-être que le problème des armes aux USA dénote une problématique culturelle plus fondamentale.

Plus que la lâcheté, c'est la peur de l'autre, de celui qui est différent ! Non ?
Une douzaine de bombes découvertes à leur domicile, fusils de guerre, je doute que la politique permissive de circulation des armes dans certains états américains y soit pour beaucoup. "Quand les armes sont hors-la-loi, seuls les hors-la-loi ont des armes". Allez dans les zones occupées de France, les cités de la "diversité du vivre-ensemble", vous y trouverez des armes réservés aux zones de guerres, mais pas un seul permis pour la moindre carabine à plomb.
Pour revenir aux USA, vu l'arsenal, il est probable qu'ils préparaient quelque chose de plus grande ampleur encore, mais une dispute leur aura peut-être fait perdre leurs nerfs prématurément.
Tout cela est très raisonnable et plutôt rassurant. J’attends du journaliste qu’il m’informe, c’est-à-dire qu’il me fournisse des éléments ou qu’il me propose des analyses propres à aider ma réflexion. Ensuite, c’est à moi de faire le tri et de m’alimenter diversement (au moins 5 fruits et légumes par jour ;o) ) pour rester en bonne santé « idéologique et culturelle » En tous cas, consommons avec extrême modération (voire mm fuyons !) les éditoriaux définitifs, les sentencieuses chroniques, ou les magnifiques manchettes. ;o)
Rien à voir, mais j'ai envie de saluer bruyamment la défaite de Bernard Tapie. Au fait, qu'en est-il des "artistes" qui avaient organisé le tribunal privé, Lagarde et Guéant...et de leur petit chef ? On attend les manchettes...
Par une singulière coïncidence, sur le forum voisin consacré au climatoscepticisme décomplexé de Fox news, je pointais la responsabilité et même l'efficacité du monde médiatique pris dans son ensemble pour faire monter la connerie en général.
A propos de l'irrésistible ascension du FN, je ne crois pas que les médias soient sans influence, mais la logique de cette influence est probablement plus compliquée qu'on ne pense.
Déjà, les lecteurs ne sont pas également sensibles à tous les sujets, et visiblement, il y a des médias qui le savent, et n'ont pas de honte à l'exploiter, pour parler de choses de peu d'intérêt, farcir les têtes de gloubiboulga, endormir, et surtout maximiser leur part du gâteau de la pub.
Après, toutes les idées n'ont manifestement pas la même réception: certaines suscitent l'adhésion et quand la presse les propage, ça peut marcher. D'autres suscitent le rejet, et leur réception peut éventuellement être contreproductive: ras-le-bol, envie de contredire,
Et puis il y a des idées plus simples ou plus compliquées à faire passer et une manchette (ou un format trop petit), ça n'est pas toujours le plus approprié, mais ça c'est le métier de journaliste. Le problème, c'est que le simple passe probablement mieux que le compliqué, et que ce qu'il faudrait faire passer n'est pas souvent simplifiable.
Les politiciens ou les entreprises semblent être bien avertis de tout çà, sinon pourquoi s'entoureraient-ils de communicants ?
Et le public qui cherche dans les médias à échapper à la connerie, ou tout au moins à le débusquer n'a pas encore complètement disparu.
Y'a plein d'artistes ils sont prêts à mourir pour défendre notre civlisation contre la barbarie.
Johnny Halliday, par exemple.
Il l'a dit.
"Je suis prêt à me battre", il a dit.
C'est beau, non, à soixante-douze balais, avec son arthrose et ses hanches en inox ?
Malheureusement, en ce moment, il a pas trop le temps. Il est en pleine promo de son dernier album et il prépare une tournée.
Sinon, il y allait, c'est sûr !
bla bla bla...

Et là franchement, je n e suis pas d'accord :
Cette seule phrase "L'impuissance de la presse contre la "montée du FN" en France". réduit à néant les éclats de pertinence et de courage de vos précédentes articles comme par exemple le montage des 3 photos etc.
On a pu voir au contraire comment au fil des mois et des années, la presse et les media dans leur ensemble, ont bien joué leur rôle pour nous fourguer à tout prix "le pen""le pen' ad nauseum... Faudrait pas jouer les effarouchées à présent et faire porter toute la responsabilité sur le dos du peuple qui comme chacun sait est "si bête"'!! hein! ;)
Ce matin je tombais sur cette Une de Libé "L'amer monte" avec la photo de la fille de Le Pen. Au cas où il y aurait des futurs électeurs de la fille de Le Pen, c'est la fille de LE PEN ! Et rien d'autre. C'est le clan de la famille Le Pen.

L'amer et la terreur des terrorisés, leur peur, bientôt des millions d'électeurs frileux, peureux, terrorisés qui vont voter en meute car en meute ils se sentent plus forts, qui vont voter pour ceux qui attisent leur peur et qui leur font croire qu'ils pourront leur fournir un univers de calme tandis qu'à Béziers Ménard, le ménardier, ajoute aux milices d'autres milices et sort accompagné d'un groupe de policiers pour aller injurier des migrants, un peu comme Sarkozy au milieu de ses gardes du corps "Ben descends un peu le dire..".

Mais ceci dit, parlons de la trouille. La trouille qui nous suit à tous les tournants, et plus il y a de sécurité et de mots sécuritaire et plus la TROUILLE grimpe. Et plus la démagogie a de prise. Nous mêmes connaissons la trouille de voir les trouillards remporter les élections et nous nous réfugions derrière de vaines croyances que cela ne durera qu'un temps et qu'il faut accepter les règles de la démocratie. Et si les médias ne sont pas les seuls responsables, ils n'ont pas non plus combattu avec courage comme le NY Daily News les théories du parti de la fille de Le Pen mais ont même plutôt fait leur beurre des articles polémiques, avec l'apparition soudaine des trouillards parmi les commentateurs, trouillards qui peu à peu se sont encouragés les uns les autres et ont envahi les pages de forums de propos toujours plus xénophobes et islamophobes au point qu'aujourd'hui ce qu'il n'était pas imaginable de lire il y a deux ans devient la denrée quotidienne où les trouillards se confortent chaque jour.

Mais il y a dans cette manchette du NY Daily News, plus que la trouille qui est en ligne de mire et dont elle accuse les bigots pro-armes, mais leur croyance en la puissance des prières. Et là il faut comprendre dans quel pays cette manchette apparaît : c'est un peu comme une manchette contre le pouvoir dictatorial en Corée du Nord.
"God isn't fixing this" équivaut à dire "À Kim Jong Un, tout n'est pas possible".
Oui mille fois OUI à la lutte idéologique contre les bigots tartuffe et autres "trouillards"...pour TOUTES les religions, pas que pour les extrémistes cathos, grands défenseurs des armes pour tous!
jp loriol
Bien vu Daniel. La propagande efficace est celle qui n'en a pas l'air, inconsciemment relayée et seulement visible dans de tout petits détails, souvent le non-dit qui accompagne le bla-bla quotidien des médias.

Le façonnage de l'opinion passe par de tous petits coups de marteau quasi indolores, pas par des grands cris d'orfraie. Laissez mijoter à petit feu...


Une goutte de pluie ne change pas le paysage, mais les années et les années d'alternance de la pluie et du beau temps façonne le décor. Même si quelques fois, les grosses tempêtes laissent des traces vivaces...
On dit que c'est pas "populaire" d'être anti-arme aux USA. Pourtant il n'y aurait que 30% des ménages qui posséderaient des armes...
N'y a t-il pas une contradiction ? Leurs "sondages" ne sont t-il pas payé par les lobbys pro-arme ?
Cette chronique sonne particulièrement juste.
Et que dire de la glorieuse impuissance des billets du matinaute ? Au moins, vous êtes lucide sur la portée de vos propres écrits :-)

C'est quand elle prétend l'exercer par des éditoriaux définitifs, de sentencieuses chroniques, ou de magnifiques manchettes, que son influence réelle est la plus restreinte.

Je pense qu'on vit tous (mais plus particulièrement les journalistes et les politiciens) dans le mythe du discours performatif. On aime croire qu'un simple texte, qu'un brillant discours peut changer le monde. Mais pour un "j'accuse" de Zola, combien de milliers de textes de BHL & co ? Pour ma part, je pense qu'un discours "historique" sert au mieux de catalyseur, il ne fait qu’accélérer une réaction qui se produirait même sans lui.
En tout cas, niveau design, c'est bien pourri cette police dégueu et ce sous-lignage
Je ne vois pas en quoi devoir attendre 10 jours pour pouvoir dégommer son voisin est une mesure particulièrement "restrictive".
Traiter de "trouillards" les pro armes, c'est les frapper, avec beaucoup de pertinence, au coeur de leur identité. Possible que ce soit finalement assez efficace. Une idée juste, reprise et intégrée par l'ensemble des citoyens de "bonne volonté", peut se révéler puissante.
Ras le bénitier
Merci pour ce " rallebol" :)
Relisez-vous!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.