93
Commentaires

Genou à terre et talons aiguille

Commentaires préférés des abonnés

> C'est courageux, de la part de la marque de luxe.  


Euh pas vraiment, non. Une entreprise, à fortiori de luxe, ne fait rien "par gentillesse", ni "par méchanceté" d'ailleurs : c'est une entité qui agit strictement pour ses intérêts, qu'elle (...)

Concernant le genou à terre, je pense que l'équipe de France aurait dû maintenir sa position et le faire même si l'équipe d'en face n'adhérait pas !


Les belges l'ont fait, face à des Russes qui en n'embrayant pas se sont retrouvé un peu con sur le cou(...)

Et quand la balance entre la marque qui veut faire son business et la personnalité dont elle veut se servir est inversée, ça donne ça :


source Le Parisien :


Un petit geste et de grandes conséquences ? En écartant du champ des caméras deux bouteill(...)

Derniers commentaires

"égérie d'un fabricant de chaussures de luxe en talons aiguille (600 euros la paire)"

Et alors ? Je viens de faire changer la courroie de transmission de ma Twingo 2, et cela m'a coûté le même prix, pour une seule courroie. Elle, elle a 2 chaussures.

Bon, je blague :-)

Peu importe ses chaussures ! Elle fait ce qu'elle veut. Les talons aiguilles abiment les pieds (ce que rouspèttent les polologues depuis 70 ans (sans parler des chaussures à deux balles pour les marmots qui, eux, auront des séquelles). 


Ce qui m'époustoufle, c'est la masse de ses cheveux (pour me limiter à cette photographie)

Et moi j'en ai marre qu'on oblige les femmes "en vue" (par exemple à la télé) à porter ces brodequins de torture (soit pour être à la mode, soit inconsciemment). pour présenter la météo ou autre, pour commenter le sport, en majorité il faut des talons aiguille qu'on n'aperçoit qu'à peine -on parlait des femmes-tronc du temps des speakerines- maintenant c'est femmes-talons. Les Japonaises ont manifesté pour que les employeurs arrêtent de les obliger à porter des chaussures à talons, un exemple. Les archéologues viennent de trouver que les chaussures pointues à la mode au moyen age (à la poulaine) provoquaient des lésions des pieds (des hommes comme des femmes, à l'époque).  Pourquoi ne pas relancer la mode des pieds bandés estropiés comme en Chine autrefois, tant qu'on y est? 

Après si on a envie de se ruiner les pieds, c'est comme on veut mais il ne faut pas que ce soit une obligation.

Parler pour ne rien dire, pour remplir les contenus, et éviter les sujets qui fachent ( Remise en cause du modèle capitaliste, destructeur de l'environnement pour une vie viable à l'humanité pour les 100 ans à venir, exemple au hasard...), voilà ce que m'inspire vos sujets du jour...

ouais... faut arrêter avec ça. Perso, amateur de rap et, quand bien même de gauche, les marques de luxe sont des marqueurs des classes populaires et de l'urban style. J'en porte et je peux tracter dans les quartiers populaires, alors que mes camarades en sandales ne peuvent pas y rentrer. En toute honnêteté, personne n'est susceptible de dire si ses pompes valent réellement 600€? Alors qu'aucun jeune ne porte des marques de luxe au prix réel. d'ailleurs aucun jeune de quartier ne peut entrer chez L***** (c'est plus sélect qu'une boite de nuit). Mais on trouve facilement de B***** (par exemple) pour même pas 100E. 

"Guy Debord l'a dit depuis longtemps "

Quand on se retrouve à "hurler" avec les loups de l'extrême-droite, on doit se poser des questions.

Daniel, que cette campagne ne vous plaise pas, c'est parfaitement légitime, maintenant pour un homme de gauche, il aurait peut-être été mieux de ne pas prendre position maintenant, au pire d'en faire la critique dans quelques semaines quand l'extrême-droite sera passée à autre chose.

Peut-être est-ce de l'hypocrisie mais personnellement ça m'embête toujours quand je vois des "alliances" de circonstance avec l'extrême-droite.

Genre les laïcards qui ne voient pas le problème de taper sur les musulmans au côté du RN.



C'est quand même curieux tout ces gens pas racistes du tout mais qui trouvent toujours, tout le temps, et en toutes circonstances que la façon dont les racisés ont choisi de mener leur combat n'est pas la bonne. N'est jamais la bonne.

J'ai une question car je n'ai pas suivi le parcours de Mme Traoré (en dehors de ce qui en a été dit sur @si) : de là où je suis j'avais l'impression que son combat était sur la question de la mort de son frère et pas lié à la gauche. 

Mais quand je lis la chronique j'ai l'impression que DS fait le lien entre la gauche et elle. Mais a-t-elle déjà revendiqué un positionnement politique ? si ça se trouve elle n'est pas de gauche.

Polony et Ferrari sont deux exemples de ce qu’est devenue la presse ces dernières années. Difficile pour un discours comme celui des Insoumis de se faire entendre. Les chiens de garde arbitrent le « match » un peu comme si on confiait  le sifflet de la rencontre entre Lébleus et la Manneshaft à un supporter Allemand et en obligeant Lébleus de jouer les mains dans le dos.

Après le « genou à terre », figure importée des USA, il y a certainement d’autres moyens plus efficaces de combattre le racisme. A moins que cela ne serve principalement à soulager sa conscience.


èl è super bel, j'avé pa fé gaf aven (propos inutile mais en français next gen)

Si vous voulez rire un peu en cet période morose lire le portrait de BHL dans Paris Match. Je ne sais pas copier l'extrait sinon je vous l'offrirait.


Marianne tombe sur les talons aiguilles d'Assa Traoré... Polony explique qu'elle a hésité entre un bulletin Dupont Aignan et Mélenchon.. Faut qu'elle change de métier car lorsqu' on est journaliste politique et que l'on ne fait pas la difference entre  un politique proche de l'extrême droite et un politique de la gauche de gauche ça craint... ou alors c'est du foutage de gueule.. Je penche pour la 2eme option.

Les couvertures de cet hebdo font repoussoirs et je ne lis pas ce journal.

Mais il semble que sous la houlette de Polony, cet hebdo ait enfourché les thèmes et les mots que l'extrême droite a réussi à imposé dans le paysage politico médiatique. 

Une obsession de l'islam sous couvert de Republique. 

Un déni à ceux qui subissent des discriminations de lutter comme ils le souhaitent sous couvert d'universalisme. 

Polony ancienne enseignante a toujours défendu une vision très réactionnaire de l'éducation.  Au niveau sociétal aucune différence entre Marianne  le Point, l'Express avec des saillies qui met cet hebdo parfois au niveau de valeurs actuelles le fournisseurs des journalistes de plateaux des chaînes en continue.

Elle se dit anti libérale, certes, à la manière Dupont Aignan. Pour un capitalisme bleu blanc rouge en somme. 

Pour résumer l'extrême droite a fait plier les bleus....

Assa Traoré et ses talons aiguilles...se font étriller par Marianne. La lutte anti raciste n'est pas forcément anti libérale... elle n'en reste pas moins légitime, même si on peut préférer que les deux soient liées. 

Interview Ferrari - Adrien Quatennens

notez à la minute 5:24 les chaussures à talon aiguille de Ferrari, trop loin pour voir la marque

pour le reste, chapeau à Quatennens, quelle maîtrise, il sait remettre en place la journaliste enragée

et les argumentations de Quatennens sans cesse étouffées par la journaliste en colère

résultat :

10mn sur sécurité violences policières

4mn sur chômage et action gouvernementale pour les emplois

le reste pour tenter de dédiaboliser le RN*FN et CNews

Tout ça me fait penser à deux choses... d'abord le livre le Nouvel Esprit du Capitalisme de Boltanski et Chiapello, où est expliqué, entre autre, que le capitalisme récupère tout, tout le temps, à plus ou moins long terme. Et puis également, ça me fait penser à le deuxième épisode de Black Mirror "Quinze Millions de Mérites"... où le rebelle menançant de se suicider en direct, fini par être rattraper par le système, en être un rouage, via la mise en scène continue de son faux-suicide, pour attirer vers sa chaîne des gens... bref

D'un autre coté, peut-être avons-nous laissé l'"agitprop" sous toutes ses formes un peu trop aux mains de la droite extrême et de l'extrême-droite ces derniers temps ?

Je ne sais pas, je pose la question.


Et puis quoi ? Assa Traoré pose pour Louboutin ? En tentant de détourner le caractère purement marketing de la chose semble-t-il... Réussit-elle ? On est aussi en droit de se poser la question vue la capacité du capitalisme a tout récupérer/phagocyter justement grâce à la pub.

Mais je pense qu'il y a eu largement pire comme "trahison de classe" non ?

La seule question qui vaille c'est : va-t-elle pour autant quitter le terrain des luttes ?

Oui c'est un "problème"... qui concerne essentiellement celles et ceux qui participent à ces luttes... et certainement pas les donneurs de leçons... du type de chez "Marianne" car comment peut-on donner des leçons de "bonne gauche" vs "mauvaise gauche" quand on a... Natasha Polony comme directrice de la rédaction.

Non... où est le problème ?

Concernant le genou à terre, je pense que l'équipe de France aurait dû maintenir sa position et le faire même si l'équipe d'en face n'adhérait pas !


Les belges l'ont fait, face à des Russes qui en n'embrayant pas se sont retrouvé un peu con sur le coup


L'explication de LLORIS ( capitaine des bleus ) ne tient pas 

Ce geste ne sera jamais consenti par toutes les équipes, et si on attend cela, alors rien ne se fera. 


On ne verra pas la Hongrie de Orban se prêter à ce genre de manifestation, étant donné les positions de celui-ci ( on ne s'agenouille que devant Dieu ou devant la femme qu'on aime a-t-il dit en gros )


Si l'équipe de France est pour; qu'elle assume et ne tienne pas compte des équipe d'en face

Une lutte se partage mais ...

Elle s'est toujours voulue tête d'affiche ; braveau madame Lowboutin.



M'enfin, tout ces bazars ne sont que des gesticulations diverses à classer rubrique faits divers / diversions & dispersions.


C'est quoi le fond du fond, le bout du bout, la finalité de la finalité ?


Comment voter qui ou quoi dans cette ambiance de fin de match annoncée.


La pub n'invente rien, elle recycle  sans fin ...





c'est ça, l'époque...

chaque chose, chaque cause, aussi légitimes qu'elles soient, doit avoir son devenir publicitaire...

mouais..

Et quand la balance entre la marque qui veut faire son business et la personnalité dont elle veut se servir est inversée, ça donne ça :


source Le Parisien :


Un petit geste et de grandes conséquences ? En écartant du champ des caméras deux bouteilles de Coca-Cola posées juste devant lui pour leur préférer de l’eau, lundi en conférence de presse, Cristiano Ronaldo a sans nul doute écorné l’image du géant américain. Certains ont même noté que la capitalisation boursière de la marque de soda avait dévissé de 4 milliards de dollars (3,29 milliards d’euros), sans que le lien de cause à effet ne soit à ce stade avéré. 


« Cette histoire prouve à quel point Cristiano Ronaldo est un influenceur », résume Pierre Rondeau, spécialiste de l’économie du football et co-directeur de l’Observatoire Sport et Société à la Fondation Jean-Jaurès. « Avec plus de 500 millions de followers sur les réseaux sociaux, c’est une figure médiatique plus suivie que Donald Trump quand il était président des Etats-Unis. S’il le souhaitait, avec le nombre d’abonnés qu’il compte, il pourrait même devenir président du Portugal. »

« Bien que sponsor officiel de la compétition, Coca-Cola ne peut publiquement se plaindre du geste de Ronaldo car ils ne peuvent pas se mettre en porte-à-faux avec un joueur d’une telle influence », juge Pierre Rondeau. Et si la piste d’un lien commercial entre Ronaldo et Pepsi, concurrent de Coca, a pu être évoquée, il n’en est rien. C’est bien la nature même de ce type de soda et leur rôle néfaste pour la santé qui est à l’origine du geste de l’attaquant du Portugal.

Ah encore une chronique people... C'est pour être en phase avec les magazines à l'approche des vacances d'été?

Je trouve qu'il y a un côté assez religieux dans la manière dont ASI (et d'autres) perlent de cette jeune femme. Là évidemment, on est plus dans la victoire des marchands du temple que dans celle de l'immaculée conception.  D'où sans doute l'incompréhension et la déception de ses (anciens ?) supporters.

Pendant ce temps la presse aux ordres à bien interprété le pas de commentaires de la préfecture intimant de ne pas parler d'une ratonnade par les miliciens pro-régime .


Interrogeons nous donc sur la manière dont madame Traoré gagne sa vie et/ou trouve à faire gagner en visibilité un sujet qu'on a pas réussit à enterrer.


Celà augmente sensiblement la probabilité d'être invité auprès des journalistes sérieux, celles et ceux qui ne posent pas sur le placard publicitaire mais ont l'autorisation d'écrire à côté.

Cnews , encore ...


Cnews 2.2 % de part d'audience ( en mai )  vous remercie pour la pub que vous lui faite tous jours


Le parti de Jean-Luc Mélenchon annonce, ce mardi 22 octobre ( 2019 ), qu’il n’enverra plus de représentant sur le plateau de CNews tant qu’Eric Zemmour continuera d’y être chroniqueur . C est bô la constance


Indigne , quelle cloche .Pour ce qui est du genoux a terre , c'est pour faciliter le boulot des flics , c'est ça ?

> C'est courageux, de la part de la marque de luxe.  


Euh pas vraiment, non. Une entreprise, à fortiori de luxe, ne fait rien "par gentillesse", ni "par méchanceté" d'ailleurs : c'est une entité qui agit strictement pour ses intérêts, qu'elle calcule précisément en termes de bénéfices/risques pour son image, et qui suit le sens du vent. Cette histoire nous renseigne donc juste sur le sens du vent (ce qui est devenu acceptable d'un point de vue mainstream), rien de plus. Ce n'est pas la première fois que la publicité et le monde commercial récupèrent les luttes pour en faire un effet de marque (on pourrait même dire que c'est toute l'histoire des années 70-80, qui ont su savamment recycler les révolutions et libérations des années 60 en promotion d'un individualisme marchand)....


Après, reste à voir si ça dit quelque chose de l'essence de cette mouvance contestatrice en particulier, ou si c'est le devenir malheureux mais inévitable de toutes les luttes quand elles s'affaissent...

Tout ça (je résume, parce que la liste est trop longue) est fatigant... Pendant qu'on s'étripe ou qu'on s'indigne autour d'histoires de genoux, de talons, d'influenceurs surarmés, de .... pffff.... Modi, Bolsonaro et quelques autres - on ne sait pas grand chose de l'Afrique - laissent crever leurs peuples du Covid pour conserver une vie économique qui leur garantit une part de corruption

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.