87
Commentaires

GameStop : "Ils sont sur un terrain balisé par l'adversaire"

L'affaire GameStop est-elle le symbole d'une nouvelle ère où de petits porteurs peuvent utiliser Internet pour faire tomber des géants de Wall Street, ou est-ce un épiphénomène ? Nous recevons l'anthropologue et sociologue Paul Jorion, l'un des observateurs attentifs de la crise financière de 2008, ainsi que l'économiste et blogueur Alexandre Delaigue, professeur à l'Université Lille 1, et notre chroniqueur cinéma Rafik Djoumi.

Commentaires préférés des abonnés

L'analyse d'Heureka sur le sujet etait tres approdondie et intéressante : https://youtu.be/EGs5kYYw6d8

Très bonne émission avec 3 invités de qualité qui ont apporté des éclairages particulièrement intéressants.


Un merci particulier à Rafik qui, je trouve, présente très bien la dimension culturelle de cette communauté qui est à mon avis un pilier de son(...)

Magnifique émission , pédagogique et ludique , excellentes questions auxquelles font face d'excellentes réponses ,trois  invités lumineux et passionnants .


Une plongée instructive ,pour  moi, dans un domaine qui m'est plutôt inconnu , (...)

Derniers commentaires

Je ne comprends toujours pas pourquoi la bourse est encore légale.
Un casino crédible...
Si 100 personnes parient sur une défaite de Paris FC contre le FC Barcelone et que moins de 100 parient pour la victoire, Paris ne perd pas le match. Les paris ne changent pas les résultats.
Dans notre monde de fous, en bourse oui, Paris perdrait et devrait vendre ses joueurs. C'est grotesque !

Et ça n'a l'air de choquer personne.

Comme certains l'ont dit c'est faire plus d'argent sans en avoir, seulement une réputation. On est bien profondément ancrés dans un monde virtuel !! Welcome to the matrix...

Incontestablement la meilleure émission que j'ai eu l'occasion de regarder depuis que je suis abonné (un an ou deux, je suis encore un bébé, bien que je me souvienne du temps où l'émission passait en clair !).


C'est pratiquement de salut public, vulgariser le fonctionnement des marchés, y montrer les mécanismes de la domination, mettre en valeur la dimension du pari, ainsi que tout ce qu'il se passe en-dehors du marché et notamment cette fronde des "manants" (comme le dit si justement Jorion, qui est passionnant ; son parallèle avec la croisade des enfants est juste lumineux). Contrairement à d'autres émissions qui parfois pêchent par le manque, et plus rarement l'absence, de qualité d'un invité, ici, c'est chaque fois de l'or ; et Daniel Schneidermann brille encore dans sa manière d'articuler avec fluidité et intelligence un débat passionnant.


Vraiment, du fond de mon cœur, je vous remercie. Je n'ai jamais été aussi heureux que ce soir de savoir que mon abonnement a un sens ; les preuves sont régulières et nombreuses, et ce soir, c'était comme une consécration. Toutes mes félicitations et continuez votre excellent travail !


<3

Assez confus, probablement parce que l'on perd de vu dès le départ la finalité de la bourse. Jute un mot à la fin...

La bourse n'est plus un moyen de financement des entreprises depuis longtemps mais est devenue une finalité pour gagner de l'argent avec de l'argent.

Bon sang de bonsoir.
4chan de droite extrème ? Reddit de gauche ?Mais c'est comme cette présentation foireuse ? LURK MOAR NEWFAG 


Et laissez le gamegate en paix s'il vous plait ça n'a absolument rien à voir. Et la compariason a déjà été faite. La réaction aux USA était la même que la mienne : AUCUN RAPPORT. Arrêtez de chercher un bouc émissaire, ça tient pas debout.


Et parler du gamergate comme un truc de gros beauf mysogines, la blague. Oui y'a eu des mecs qui ont été dans l'excès, mais peut être que ça aurait été moins le cas si le traitement médiatique de cette affaire n'aurait pas été si catastrophique. Le problème de la presse spécialisé dans le jeu vidéo existait et existe toujours, est régulièrement pointé du doigt et les exemples ne manquent pas. QUe ça soit une fille couchant pour une bonne critique, un jeu dont les testeurs ne dépassent pas le premier niveau (merci les succès steam) et se font épinglé à cause de ça ou bien le choix des joueurs pour un meilleur jeu de l'année allant à l'encontre de toutes les prédictions de la presse spécialisé, bref, on sort du sujet, mais c'était un vrai problème.


Bref à force de raconter des bétises faut pas s'étonner que des joueurs habitués de 4chan exportent leur culture et insultent les personnes disant n'importe quoi. 

Finalement, quelques jeunes ont pris à leur propre jeu les tricheurs institutionnels qui ont l'habitude de plumer le plus grand nombre en jouissant d'une immunité totale.

Bon, je n'y connais rien à tout ça !


ce postula de depart étant posé, pardon si je pose une question naïve mais, j'ai cru comprendre qu'on pouvait vendre des trucs ( titres actions... ) que l'on a pas mais qu'on loue à quelqu'un pour faire un coup en bourse en spéculant dessus

Comment cela est-il possible, voire autorisé ?

 

Rien que cela me paraît surréaliste !!! 

mais peut-être ( j'espère ) n'ai-je vraiment rien compris ?... 

Aux alentours des 55 minutes j'ai cru que vos experts allaient aborder le cas de Solutions 30 qui a beaucoup fait parler ces derniers temps, la cotation a du être suspendue deux fois suite à une dégringolade. Dégringolade due à Muddy Waters (qui short S30 depuis bientôt un an maintenant) qu'on appelle souvent "fond activiste", qui a révélé un rapport secret et anonyme accusant Solutions 30 de collusion avec la Mafia ou de truquer ses comptes. Le Finantial Times en a fait ses choux gras. Solutions 30 est l'entreprise qui a par exemple remporté le plus grand morceau du déploiement des compteurs communiquants Linky, il deploie la fibre ou le compteur de GRDF Gazpar...

J'ai travaillé pour eux deux ans et demi, licenciement abusif, prud'homme, j'ai gagné...

J'ai même été contacté par le journaliste du FT James Powell sur Twitter qui me questionnais sur l'entreprise...

Émission super intéressante avec des invités et des points de vue complémentaires. 

Dommage que Daniel Schneidermann soit resté dans une posture prévisible : celle morale de l'anticapitaliste plus prompt à condamner qu'à comprendre. C'est dommage d'ailleurs d'être anticapitaliste par ignorance du mode de fonctionnement de notre économie. Soyons anticapitalistes érudits! :-)


Paul Jorion et Alexandre Delaigue posent bien les enjeux. Qu'on l'accepte ou non, notre système économique est capitaliste. Les prix des actifs sont fixés selon la loi de l'offre et de la demande. Les marchés financiers ne sont qu'un lieu où les entreprises peuvent trouver des sources de financement en émettant des titres de propriété qui sont échangés ensuite sur le marché secondaire. Si sur ce marché, des gens ont envie de se croire au casino, à faire des paris risqués ou si d'autres, au contraire, prennent leur rôle au sérieux et négocier les prix sur la base d'informations, libre à eux de faire...


Je trouve étrange quand même, pour quelqu'un qui veut forcer une lecture morale à cette histoire, de désigner comme les "good guys" ceux dont le seul objectif est de se faire des plus-values de 2000% en quelques jours en faisant les poches de hedge funds et d'autres investisseurs (certains redditers sont coincés à 300/400€.


Au-delà de questionnements moraux, ces hedge funds jouent un rôle important pour l'économie réelle : mettre à jour des informations pour que les prix soient justes et assurer une distribution efficiente des capitaux. Souvent avant de se lancer dans une vente à découverte en masse sur un titre, les fonds publient des rapports d'information pour défendre leur point de vue (certains vont jusqu'à se présenter comme des cabinets de recherche, mais c'est pas très honnête de leur part, type Citron Research ou Hindenburg Research). Ce qu'ils font n'a pas pour objectif de faire fermer une entreprise et mettre des salariés sur le carreau, mais de provoquer une prise de conscience autour de la situation réelle d'une entreprise pour que le prix des actions reflète les perspectives réelles d'une entreprise. Il en résulte parfois rien (Tesla pour le moment), parfois le départ de dirigeants corrompus qui mentent à leurs investisseurs et à leurs clients (Nikola, Unibail-Rodamco), parfois oui à la fermeture de l'entreprise (Theranos, Wirecard). 


Mais même quand la conséquence est l'accélération de la faillite d'une entreprise, qu'y a-t-il d'immoral à faire fermer une entreprise bâtie sur le mensonge? Delaigue prend sans le nommer l'exemple de Theranos, une start-up fondée dans les années 2000, qui avait levé des 10aines de milliards de dollars sur la promesse de révolutionner les prises de sang (des analyses sanguines basées sur une seule goutte de sang). Grâce à plusieurs lanceurs d'alerte (washington post, anciens employés virés), l'escroquerie a été dévoilée. L'entreprise mettait la vie de milliers de patients américains en danger. L'entreprise a cessé toute activité aujourd'hui et ses dirigeants sont en procès. 


L'économie réelle ne peut que bénéficier de l'information la plus transparente possible sur la valeur des actifs afin que les capitaux soient orientés vers les entreprises prometteuses et utiles (plutôt que sur des canards boiteux) pour créer de la richesse et des emplois. 


Enfin bref, c'est mon point de vue en tout cas :-)

excellente émission. Elle ma rappelle pourquoi je paye cet abonnement depuis bientôt 10 ans. SVP, gardez cet esprit que vous perdez un peu trop dans les dernières phases. 



Du début à la fin, émission particulièrement intéressante. La qualité des interventions de chaque invité et d.ASI y contribue amplement ; Pourtant je n’étais pas « emballée«par le thème!


Bien que je n’ai pas vraiment « « tout » compris, j’espère qu’elle obtiendra suffisamment de votes pour être en accès libre.


Merci.


emission incroyable merci DS et @si, entre l’éclairage de Paul Jorion et  la mise en perspective culturelle par Rafik on a vraiment une vue a 360 degrés du gamestopgate. 

 

Je recommande (le mot est faible c'est un de mes films préférés)  "margin call' dont parle Paul Jorion ,  parfait complement du "the big short". "the big short"  propose une vision globale et didactique de la crise de 2008 la ou "margin call" ,qui se resume finalement a une piece de theatre en quelques actes,  propose une courte sequence de 24h dans une une banque d'investissement a la veille de la crise de 2008. Je ne sais pas si le film reproduit de manière réaliste les échanges qui ont lieux dans ces banques (reddit en débat encore a ce jour) mais  entre  individualisme, cynisme et pragmatisme c'est glaçant.  


seul point sur lequel je ne suis pas vraiment d'accord avec paul jorion, c'est lorsqu'il dit que les investisseurs  peuvent etre amené a agir contre leur propres intérêts pour protéger le marche  , il cite en particulier l'exemple de 2008.  je ne peux que constater l’opportunisme et l’avidité du marche durant cette crise, guère trace d’éthique ou meme du moindre instinct de survie.  les acteurs sont dans une fuite en avant permanente, uniquement guides par un gain immédiat : En septembre 2008 apres la faillite de lehman le marche décroche , que font tous les investisseurs ? ils se mettent a "shorter" (donc parier contre toutes les societes cotees) amplfiant la  baisse des cours  et generant une panique generalisee risquant d'emporter l'ensemble de l'economie.


c'est au final la SEC (le regulateur des marches financiers américains) qui se retrouve obligé de suspendre durablement la capacité de parier a la baisse pour protéger le marche. 







le communique officiel est sans equivoque :










Je ne crois pas que les acteurs financiers cherchent a protéger le marche tout simplement parce qu'ils savent que les états ramasseront toujours les pots casses pour eux. 

Magnifique émission , pédagogique et ludique , excellentes questions auxquelles font face d'excellentes réponses ,trois  invités lumineux et passionnants .


Une plongée instructive ,pour  moi, dans un domaine qui m'est plutôt inconnu , je m'en rends compte , avec un  réel bonheur et une efficacité avérée .  



Pour tout cela  ..mer ci ASI, j'en redemande .


Bon weekend à tous .

Une des meilleures démissions depuis trèèès longtemps. Très complet merci.

Bonjour

impossible de télécharger l'émission comme d'habitude (pour permettre la lecture sur vidéo projecteur)

Merci

Bonne continuation

Il y a très longtemps, alors qu'internet n'existait pas, une petite boîte a essayé d'avaler Saint Gobains

R.I.E.N.  C.O.M.P.R.I.S.

Comme dit plus bas. Pour comprendre cette affaire, la vidéos d'heu?reka est bien plus pertinente.

Dans ce cas-là, il faut se reposer un petit peu, puis manger, boire un grand verre d'eau et lancer une deuxième lecture, sans rien faire à côté et sans briser sa concentration.

Niveau vulgarisation, je trouve vraiment cette émission-là très judicieuse.


Bon courage ! :)

Je ne sais pas vraiment si il est utile de comprendre le fonctionnement des marchés financiers. 

C'est un ex professeur de finance de marché en expertise comptable qui vous parle.

Très bonne émission avec 3 invités de qualité qui ont apporté des éclairages particulièrement intéressants.


Un merci particulier à Rafik qui, je trouve, présente très bien la dimension culturelle de cette communauté qui est à mon avis un pilier de son identité (et qui prédomine et les rassemblent plus que l'orientation politique selon moi). Le "lol" et la revanche me semblent primer sur l'envie de faire de l'argent, on verra bien avec le temps.


Je ne pense pas que l'angle anticapitaliste et la grille de lecture "classique" de gauche soit pertinente. DS a tenté d'explorer cette voie à un moment de l'émission. J'adopterais plus une grille de lecture tribale/communautaire sans réflexion politique particulière : "Eux" vs "Nous"


Concernant le youtuber millionnaire, sauf erreur il n'a pas vendu (il faisait justement un post quotidien montrant qu'il perdait d'argent chaque jour tout en disant qu'il ne vendait pas). Sous réserve qu'il dise vrai et qu'il tienne jusqu'au bout, il est possible qu'il ne gagne pas tant que ça à la fin. A suivre.




Excellente émission !!! L'une des meilleures depuis un sacré bout de temps, avec des intervenants brillants et très pédagogiques et un angle culturel passionnant par Rafik !


Bravo, vraiment !  ;-)

Je suis un grand fan de vous, Rafik Djoumi, pour cette culture générale si moderne et donc si éclairante!

Du coup le côté lol-punk est assez pertinent : puisqu'on ne peut pas fermer la bourse, le fait de la ridiculiser / décrédibiliser / rendre moins fiable .. peut peut être contribuer à la remettre à sa place (juste après les courses hippiques comme c'est justement rappelé). Ce serait un retour en arrière salutaire.

Merci beaucoup pour cette passionnante émission. 

On aime bien comparer la finance au casino, mais quand on perd de l'argent au casino on sait trés bien qui nous l'a pris. alors que quand un Vadeur ou shorter gagne de l'argent, quelle est la partie lésée ? comment fait-elle pour s'y retrouver ? quel intérêt a t'elle de prêter ses actions ?

L'analyse d'Heureka sur le sujet etait tres approdondie et intéressante : https://youtu.be/EGs5kYYw6d8

Quel est le lien entre Gamestop et PIB ? Fallait-il sauver le soldat Midena ?

J'ai eu peur en voyant que l'émission commençait avec une intervention d'I. Aberkane (les curieux pourront creuser à loisir l'ampleur de l'imposture que constitue le personnage), mais je vois que vos intervenants semblent plus au fait de ce dont il s'agit. Je suis curieux moi-même d'en apprendre plus sur le sujet.


[rien à voir, mais vraiment rien : j'adore le gilet de D. Schneidermann ! - sans aucune ironie)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.