87
Commentaires

Gallet contre les salariés de Radio France : la bande-son

Comment mesurer le désarroi et la colère des salariés de Radio France face à sa direction ? Certes on peut lire les récits de la presse et notamment ceux de l’Assemblée générale tenue vendredi dernier comme nous l’évoquions ici. Mais on peut aussi plonger au cœur même de cette AG en écoutant la prise de son mise en ligne sur le site Là-bas si j’y suis. Plus d'une heure d’affrontements, de plaidoyers pour le service public, de menaces de départ de la part de Mathieu Gallet mais surtout de lassitude. Ecoutez la différence.

Derniers commentaires

Mes très chers amis !

Que radio france traverse une crise, soit !
Nous avons tellement d'autres radios qui nous donnent du baume au coeur !

RMC, RTL, et j'en passe ...

Ne craignez rien, mes amis ! Nous avons le choix ...
Dans quelle entreprise privée une telle grève pourrait exister ? aucune.
10 % de grévistes, au plus, paralysent l'entreprise grâce à ce qui peut être assimilé, ni plus ni moins, à une grève tournante ou une grève perlée (préavis de grève successifs par chacun des syndicats...)
Alors oui, la grève peut encore durer longtemps...
"Dans quelle entreprise privée une telle grève pourrait exister ? aucune"

C'est vrai, dans le privé la direction aurait déjà cédé.

sauf si l'UIMM finance en détournant leurs fonds la résistance de la direction;
Dans quelle entreprise privée une telle grève pourrait exister ? aucune.

Qu'est-ce que vous voulez dire par là ? Pouvez-vous développer svp ?
Sandy, sans langue de bois, si vous pouvez nous citer des entreprises privées ou les salariés ont les moyens de faire quinze jours de grève, ne vous gênez pas.
Les moyens ?

Personne n'a les moyens de faire grève, personne n'a les moyens de perdre de son salaire, comme tous les employés du système capitaliste le principe c'est bien que les gens soient obligés de vendre leur force de travail pour gagner de quoi vivre au jour le jour.

Quand bien même les travailleurs arriveraient à se faire des économies ce n'est certainement pas dans le but de se payer des jours de grèves.

Aussi les moyens sont l'arme des dirigeants pour empêcher / faire échouer les grèves, et donc je me demande bien quel est l'intérêt de cette phrase.

Quand à la durée des grèves je me doute que c'est une nouvelle fois votre petit doigt qui vous a renseigné.
La durée? C'est pas à peu près deux semaines? Enfin, moi, ça me paraît long.
Sandy, vous ne répondez pas à ma question,
,
Connaissez- vous une entr privée actuellement ou il y ait une grève de plus d'une semaine? Pas besoin de vos cours de politique, j'en suis au moins autant navrée que vous que ça n'existe pas( je suis directement concernée).
Je n'en sais absolument rien, ce n'est pas pour autant qu'il n'y en a aucune, ou qu'il n'y en a pas eu dernièrement, ni qu'il n'y en aura pas dans les mois qui viennent. C'est à vous que revient le devoir d'apporter les preuves de ce que vous avancez et non à moi d'essayer d'infirmer votre affirmation, pour l'instant gratuite.

Et surtout, je réitère ma question, quel est le but de cette affirmation / remarque ?
Moi? Je ne poursuis aucun but, sincèrement.
Seulement il me plait a vous faire remarquer( j'aime bien des fois causer comme GP) qu'il n'est pas possible de faire grève dans le prive en ce moment.
Je ne connais rien des dessous de FI, des magouilles des uns et des autres je ne sais que ce que j'en lis dans les média.
Je vous remercie pour votre réponse.
Votre remarque n'a aucun fondement.

Je comprends bien qu'il vous plaise de nous faire partager vos idées reçues et vos certitudes.

Mais cela n'a aucune valeur.

Quand au but poursuivit par cette remarque, je crains qu'il ne soit de propager l'idée qu'il faudrait aligner les salariés du public sur ceux du privé, bref tirer tout le monde vers le bas, inversant ainsi l'injustice en faisant croire qu'elle réside dans les inégalités public / privé, et que le public est avantagé abusivement, alors qu'au contraire l'injustice réside évidemment dans tout ce qui est fait pour neutraliser le droit de grève, et que les soit disant avantages ne sont que des différences de niveaux de reculs. Bref que l'objectif est de réclamer d'une manière très démagogique et hypocrite davantage de reculs.
Sandy, on se calme.
Je n'ai JAMAIS pense une chose pareille, mon idée serait plutôt de pouvoir arriver a l'inverse, voyez- vous.
Pourquoi m'attribuer sans cesse des arrières- pensées sournoises?
Il me semble dire ce que je pense vraiment a chaque intervention.
Et me faire suffisamment incendier pour cette raison.
Paranoïa, la remarque en question a été écrite par domdom.

Quand à mon état il est parfaitement calme.
France Inter, la première radio musicale de France !!!
Accueillir le public, une galerie marchande, un Mc Do. Hé! vous avez essayer simplement de rentrer dans cette batisse? Un par un, une seule porte, filtré par des cerbères avec des fusils. Bonjour l'accueil des chalands. Pour attirer les foules il y a mieux, alors pas la peine de faire une grande porte qui ne servira pas à grand chose....
J'en ai ras le coquillard de lire des articles aussi assassins, comment imaginer qu'un brav' gars qui parle en sous et qui vient courageusement saluer les collaborateurs de sa marque dans cette-belle-entreprise-qu-est-radio-france, puisse le faire avec malice ?
Je l'imagine, détruit au sortir de cette réunion, descendre seul au parking pour pleurer discrètement le front posé sur le volant de sa renault supercinq.
Sa stratégie est salutaire, les auditeurs ne sont pas dupes, il n'y a qu'à lire leurs élogieux commentaires sur la page de l'émission vitrine de Nagui, donnant héroïquement la parole ce jour là à un grand humaniste injustement occulté.
Tant qu'il y a de l'argent pour le superflu je ne peux croire qu'il manque pour l'essentiel.
Personnellement je trouve que cette rue est une réussite architecturale. Pourquoi ne pas accueillir le public correctement quand il se rend à la radio ?
Faire un desamiantage ça veut dire aller derrière les panneaux derrière les grilles qui se trouvent au plafond par exemple ça veut dire demonter l'éclairage ça veut dire atteindre le béton sur lequel est fixé l'amiante. Une fois que c'est fait on peut pas laisser les choses à l'état brut. On doit remettre un décor. Quand le décor est classé en bois rare, on doit le remettre en place c'est obligatoire. Souvent quand on rafraîchi des murs l'ancien tapis fait vraiment affreux on est obligé de mettre des tapis neufs c'est une question esthétique toute simple.
Depuis une semaine à écouter de la musique (très bonne programmation - cela va sans dire) et aussi malgré tout la concurrence (RTL pour ne pas la nommer) je souffre énormément de voir ce grand bien commun à la dérive.

Totalement solidaire des salariés qui font un formidable travail au quotidien et dont je ne suis pas toujours conscient : on oublie trop facilement, on s'habitue au luxe...

Formidable document et formidable lutte exemplaire contre les effets délétères du marché (la lutte étant déjà perdue depuis longtemps à la télé ?)
Merci pour le câlin madame Jacques.
Et merci pour cet article de très grande qualité.
Merci à monsieur djac pour toutes ces précisions.
J'ai toujours un gros poil mais au moins je lis des choses intéressantes.
Je trouve assez piquant qu'une telle grève (vivement que l'antenne revienne, marre des radios privées, quelle bouillie !) qui semble très déterminée, arrive juste après le départ de Là-bas si j'y suis.
J'ai personnellement une dent contre cette émission, car dans ma vie militante, et alors qu'un mouvement très important se développait, une grande réunion se passait au théâtre de l'Odéon, et qui allait populariser le mouvement zapatiste, à la fin des années 1990.
On ne peut pas savoir ce que ça allait donner, l'avenir étant en général obscur, mais c'était une chance inespérée.

La partie la plus extrémiste de notre mouvement, a décidé d'occuper le théâtre pour arrêter la conférence.
Pourquoi ? Parce que les gens qui y assistaient ne leur convenaient pas. Les femmes avec des colliers de perle (sic ! Ils ont employé cette expression quand on s'est expliqués à la réunion suivante), ce n'était pas leur leur tasse de thé. Donc, en bons sectaires, ils ont bousillé le mouvement.
Évidemment, ils n'avaient pas prévenu l'aile la plus ouverte du mouvement, nous, et pour cause...
Mais par contre, Là-bas si j'y Suis était prévenu et a couvert l'intervention.

Je me revois amenant humblement (quelle imbécile quand j'y pense) des tracts jusqu'au théâtre de l'Odéon, les donner à un Mexicain, un mec qui s'appelait Jorge. Il n'y avait plus de places tellement c'était plein à craquer. Donc je suis repartie, ce n'est pas nous qui organisions. Et j'ai trouvé étrange la réaction du groupe qui a pris les tracts, ils avaient l'air méfiants, visiblement, il y avait un problème, ils ne voulaient pas me dire quelque chose. Je les ai vus se diriger, ces activistes de m.rde, avec les mecs avec leur perche, vers le théâtre. Et là, j'ai pensé. Il se passe quelque chose. Et je n'ai pas suivi. Je ne sais pas si j'aurais pu faire quelque chose, mais ils n'auraient pas été aussi libres de faire n'importe quoi.
Ils ont cassé les portes pour entrer. Ils ont interrompu la conférence qui n'a pu avoir lieu.
Et Là-bas si j'y suis diffusait tout cela.

Je ne l'ai su que le soir, c'était trop tard.
Par la suite, notre groupe a scissionné parce qu'évidemment, il était impossible d'accepter que certains parmi nous coupent l'herbe sous le pied sans nous en avertir, alors que c'était nous qui faisions tout le boulot. Eux se contentaient de parler, et ils attaquaient quand ils le voulaient. Et ils détruisaient tout en une journée, des années de militantisme.

Et Mermet était complice de cela : il ne connaissait aucun des tenants et des aboutissants, mais il prenait parti.
L'extrême-gauche dans toute sa splendeur, celle qui auto-détruit sa propre action, inefficace, scissionnaire, qui déteste ses propres groupes, qui manipule, et qui est manipulée si facilement.
Celle qui répond à toutes ses émotions. Agis d'abord, et réfléchis ensuite, ou surtout ne réfléchis pas, c'est de trop.
Celle qui dans sa stratégie idiote qui n'est même pas de la stratégie, fait n'importe quoi, et annihile ses mouvements, et je ne parle pas de l'entrisme des trotskos.

Celle qui prétend lutter contre les néo-libéraux et fait son lit en permanence, qui recule parce qu'elle ne comprend rien à la lutte.

Voilà ce que j'avais à dire sur Mermet.
Mais je reconnais qu'avoir mis en ligne cette AG était très intéressant.

Et je reconnais certaines autres AG de ma vie au travail.
Le directeur qui croit savoir et qui enfonce les portes ouvertes, mais qui ne parvient pas à appréhender réellement le problème, même si on le lui répète. Il n'est pas venu pour négocier mais pour persuader, parce que forcément il a raison. Son égo démesuré, ses besoins, il sait exactement où il en est, mais il ignore que les autres en ont aussi, et que collectivement, ils aimeraient réussir à l'obtenir.
Il est autiste de l'autre. Il croit qu'il a réussi parce qu'il est supérieur et qu'il sait. Alors qu'il a simplement eu de la chance, être là au bon moment : même si tout le monde avait eu cette chance, les capacités et l'envie, de toutes façons, il n'y avait pas de places pour tout le monde. C'est ce qui prouve que son raisonnement est biaisé. Mais il préfère croire qu'il est supérieur, que c'est grâce à cette supériorité qu'il est là, et que donc, les autres sont des nuls et des idiots. Ce qu'ils disent ne peut pas l' atteindre puisqu'ils sont inférieurs.
En éthologie, il est clair que jamais les primates dominants n'adoptent des comportements inventés par les dominés. Les singes humains font la même chose.
C'est là la clé de son attitude.
Il existe certainement des super-structures, une lutte entre les classes qui encadrent son attitude, mais la clé de son attitude, c'est qu'il est un dominant qu'on ne peut pas contraindre à prendre conscience, parce que les êtres humains ont cette capacité de changer quand le cadre change, et de s'y adapter.
Mais seulement si le cadre change.

Oui je sais, personne ne pige de quoi je parle, je crie dans le désert.
Mais chère Anne-Sophie, je sais que vous êtes intelligente, piquante, intéressante, et ça me fait plaisir de parler de cela sous vos articles.
Mes très chers amis ! N'en avez vous pas marre d'être pris en otages par ces jusqu'au boutistes mélenchoniens qui, deux fois de suite, nous ont privés de notre Finky sabbatique ?
tiens les salaries (hors technicien(ne)s, et pigistes) de radio France s'aperçoivent que les patrons sont des menteurs et profiteurs pourtant quand ce sont des ouvriers qui sont virés ou des femmes qui plument des poulets, pas de défense , toujours le mépris et le ridicule. Ses journalistes sont éduqué ils savent de par l'histoire que se que l'ont laisse faire aux autres nous arrivent aussi , et voila , ils ont préféré la soumissions a NS et maintenant ils font les grévistes avec FH qu'ils nous ont vendu ... Pour une fois les leches botte se prennent ce que nous nous subissons depuis 30 ans .
Merci pour ce billet.

PatriceNoDRM
Mes très chers amis !

Oui, nous voudrions de la culture, partout, et pour tous ...
Mais cela a malheureusement a un coût !
Tout le monde souhaite, bénéficier des meilleurs soins, aux moindres frais, du meilleur salaire, sans trop travailler, des loisirs, de la CULTURE pour tous gratis !

En cette pèriode difficile, mes amis, nous devons malheureusement faire des choix ...
Et la culture, n'est pas, dans ces moments difficiles, la priorité !

Je sais, mes amis, que vous le comprenez aussi, et attendons des jours meilleurs, afin de porter haut notre culture !
Il n'a pas dit : "C’est beaucoup d’argent" , il a dit "ça fait beaucoup d'sous", plusieurs fois, comme pour parler au "petit peuple" qui compte en sous. C'est pour parler comme ça qu'il a besoin d'un conseiller (personnel) en communication payé 90.000 euros par an.
Merci, ça c'est un chouette article, et j'écoute attentivement l'AG.
C'est dingue comme les problèmes, au fond, sont absolument les mêmes partout, et on n'arrive pas à se mettre tous ensemble pour dégager tous les "Gallet " qui détruisent le service public et empêchent ses acteurs de remplir leur mission, alors qu'ils savent le faire et y tiennent.
Tien! ça fait plaisir, vous n'aviez pas parler de "Las Bas si j'y suis" depuis le 29/08/2014...

Sinon, une émission d'@si sur la grève à Radio France, aurait été bien plus intéressante que celle sur les voitures proposées aujourd’hui...
Comme pleins d'autres sujets d'ailleurs.
À bon entendeur.
Pareil que les autres auditeurs de France culture solidaires.
Merci pour cet article.
Marre de cette méritocratie bidon à la française. M. Gallet n'a jamais fait de radio, il pourrait diriger une grosse boîte... enfin chez nous. Faisons comme les Allemands, utilisons des compétences appropriées : le PDG de Lufthansa, lui, est un ancien pilote. Le directeur de la Deutsche Welle est un ancien journaliste. Celui d'avant était un élu. Ce qui n'est pas le cas de M. Gallet, pur produit des classes prépas, IEP, et arrangements ministériels.
vous auriez du mettre votre "menace" à exécution.
Eh bien voilà Anne-Sophie quand vous voulez, un article digne d'intérêt !
Un asinaute qui pensait sérieusement à quitter le navire...
"Sauf que les actionnaires, ici, ne sont pas des businessmen. C’est l’Etat"

Il y a bien longtemps que l'Etat français se comporte comme le pire des libéraux anglo-saxon..:

SNCF
EDF
GDF
PTT
EAU
AIR FRANCE
ONF
SFP
RENAULT
POLICE
SECURITE SOCIALE
ETC...
En tant qu'auditrice de France Q, je fais grève en ce moment et donc plus d'auditeurs, plus de techniciens pour assurer les émissions, la porte D par laquelle je ne passerai jamais because (ça me regarde), et bien oui, la clé sous la porte pour cause de mégalomanie, je ne peux dire c'est tant pis pour les salariés, tant pis pour tout le monde. Et dans la série, "je ne pense qu'à ma gue*** "et bien je suis particulièrement frustrée de ne pas avoir mon émission de 10 heures sur France-Q animée brillament par Adèle Van Reith (je ne suis pas sûre de l'orthographe) Adèle courage. Gallet à la plage :)) Je sais c'est moyen ....
Alors, attention, pour commencer, ce mot est une plaie (et je ne sais pas pourquoi certaines instances s'obstinent à le trouver adéquat) : c'est philHarmonie, avec plein de "h" partout, Philos + Harmonie (ami de l'harmonie).

Et c'est plutôt l'autre orchestre, le National, qui est plus particulièrement visé (il y a deux orchestres au sein de Radio-France, en plus du Chœur et de la Maîtrise).
La fermeture de France Musique aurait (conditionnel) également été envisagée.

J'ai le même état d'esprit que constant gardener.
J'ai certes fortement l'impression que Gallet est avant tout du type gestionnaire énarque, et ses réponses dans l'AG (que j'avais déjà écouté de bout en bout, passionnante) montre à quel point il ne se rend pas compte à qui il a affaire, quelle est la passion de leur métier, de leur artisanat, de leur attachement historique à une véritable idée de service public face à la commercialisation de la culture. Évoquer le terme "marque" face aux employés de Radio-France, c'est vraiment ne rien avoir compris. Ne pas avoir rencontré chaque corps de métier, s'entourer d'un conseiller à 90 000€, c'est ne rien avoir compris.

Mais Gallet me semble également une variable d'ajustement et un fusible assez commode qui permet de masquer les effets de l'austérité débile pourtant suivie à la façon d'élèves obéissants. "houuu, le vilain méchant qui a rénové son bureau pour très cher" - et hop, l'info qui tombe opportunément pile avant la grève... alors qu'en bonne partie, il n'y est objectivement pas pour grand-chose sur ce point particulier-là.

Pour rappel, ces baisses de dotation de l'État dans la culture provoquent aussi des coupures dans les budgets de conservatoires, et la fermeture annoncée de dizaines des festivals (liste à vérifier, via Facebook) :

Festival « les Oreilles en Eventail » à Saintes (annulé)
Festival Les Festiv Hauts de Briançon (annulé)
Festival Salon Public à Salon de Provence (annulé)
Arrêt brutal de la résidence du Théâtre du Voyage Intérieur à Eaubonne
Artère Publique dans la communauté de Cergy Pontoise (en suspension)
Cité de la danse à Toulouse (projet supprimé)
Collectif La Blanchisserie à Ivry-sur-Seine (fermeture)
Théâtre Traversière -Paris ( fermeture / arrêt des financements)
Collectif Princesses Peluches (disparu)
Festival « Rochefort Ville en Fête » à Rochefort (annulé)
Festival Circo Loco de Moncé en Belin (annulé)
Festival Court Bouillon de Ste Luce sur Loire (annulé)
Festival En mai Fête ce qu’il te plait à Brétigny sur Orge (annulé)
Festival Franquevill’Ô Folies à Franqueville Saint Pierre (annulé)
Festival Les Arts des Hauts à Rouen (supprimé)
Festival Rayons Frais à Tours (supprimé)
La Défense Tour Circus (supprimé)
La Fête de la scie d’Harfleur (supprimé)
La Folle Histoire des Arts de la Rue à Marseille et Bouches du Rhône (supprimée)
Les pic-Nic show - festival art de rue dans la Sarthe (supprimés)
Les Rues Joyeuses 2015 à Tourcoing (annulé)
Les Usines Boinot - CNAR (bientôt disparue de Niort)
Z’Arts Up à Béthune (supprimé)
Art et paysage à Artigues près Bordeaux (annulé)
Biennale d’art contemporain de Bourges (supprimé)
Centre d’art contemporain de Basse-Normandie à Hérouville St Clair (supprimé)
Centre Pompidou à Maubeuge (abandon)
Ecole des Beaux-Arts de Perpignan (fermée)
Galerie du Conseil Général des Bouches-du-Rhône et du château d’Avignon (Fermeture)
Le Salon de Mai à Paris (annulé)
Maison de l’Image à Toulouse (projet supprimé)
Projet du Grand Musée de Reims (annulé)
Festival du film de Vendôme (supprimé)
Festival du film asiatique de Deauville (annulé)
Festival du film canadien à Dieppe (annulé)
Festival du film écologique à Bourges (supprimé)
Festival Interval en Poitou-Charentes (annulé)
Festival national du film à Hyères (supprimé)
Festival Paris Cinéma (annulé)
Fonds cinéma de Franche-Comté (suspendus)
Le Best Of Festival à la Ciotat (annulé)
Les Ecrans de la Mer à Dunkerque (annulés)
Danse en place à Montauban (supprimé)
Festival Neuf9 à Auterive (supprimé)
Les Mouvementées à Mimizan (annulé)
Uzès Danse (annulé)
Le festival occitan Fèsta d’Òc à Béziers (supprimé ou modifié)
ADDAV56 à Vannes (supprimée)
Art et Paysage à Artigues (supprimé)
Arts et Cob, Plateforme culturelle du centre ouest Bretagne à Gourin (fermeture)
Association Arts vivants en Ille-et-Vilaine (supprimée/absorbée)
Association Domaine Musiques à la Madeleine (annulé)
Carnaval de Carcassonne (annulé)
Centre culturel Bérenger de Frédol à Villeneuve les Maguelone (doit quitter ses locaux)
Centre culturel Croix-Rouge à Reims (abandonné)
Direction de la culture à la mairie de Elne (supprimée)
Festival Artec à la Ferté Bernard (supprimé)
Festival Arts des Suds (annulé)
Festival Automne en Normandie (supprimé)
Festival Ciné-Scènes à Evreux (annulé)
Festival des Folklores du Monde à Bray-Dunes (annulé)
Festival du Perche à Le Theil sur Huisne (annulé)
Festival Festi’mômes à Saint Etienne (supprimé)
Festival Hybrides à Montpellier (annulé)
Festival international de folklore à Quillan (annulé)
Festival Les Orientales à Saint Florent le Vieil (annulé)
Festival Nature en fête à Aigrefeuille (supprimé)
Festival Nord Magnetic (supprimé)
Festival des Voix de la méditerranée –Lodève-( annulé)(
Festival TARARTS (annulé)
Festival Téciverdi à Niort (annulé)
Festiventu, festival du vent à Calvi (supprimé)
Folies foraines à Joué les Tours (annulées)
La Galerie à Clouages (abandon)
La Maison du Fleuve à Givors (supprimée)
Le Funky Freaky à Asquins (annulé)
Le Totem (supprimé),
Cie Materia Prima (liquidation),
Festival Corps / Limites (supprimé) à Maxéville
Maubeuge, capitale régionale de la Culture 2015 (annulée)
Vida Festiv à Montpellier (suspendu)
Volet "concerts" de la MJC de Chambéry (supprimé)
Association Les Mots du Mardi Soir à Lanton (arrêt)
Festival de conte (supprimé)
Festival Satiradax à Dax (annulé)
Les Allées du livre à Béziers (annulé puis supprimé) et
Médiathèque (projet abandonné)
Résidence d’auteur, salon des éditeurs indépendants, et prix littéraire à Grigny (supprimés)
Amne’Zik Open Air Festival à Luc-en-Provence (annulé)
Blues à Saint-Pierre à Saint Pierre du Perray (annulé)
Calvi Jazz Festival (annulé)
Chapeau Rouge à Carcassonne (fermeture)
Concert "Festiv’été" de Cosne sur Loire (supprimé)
Douzy’ k festival à Douzy (annulé)
Ecole de musique de Baillargues (fermée)
Festival "Résonances" à Rochefort (supprimé)
Festival Alors... Chante à Montauban (annulé)
Festival Basse-Zorn Live à Hoerdt (suspendu pour 2015)
Festival Consonances à Saint Nazaire (supprimé)
Festival Crazy Week à Nice (annulé)
Festival de Jazz à Amiens (supprimé)
Festival de Jazz à Cugnaux (supprimé)
Festival de Musique de Strasbourg (annulé)
Festival de musique Un été côté Saône à Villefranche sur Saône (annulé)
Festival de Reggae à Lanton (supprimé)
Festival de Talleyrand à Valencay (annulé)
Festival Des Arts Bourrins à La Neuville Chant d’Oisel (annulé)
Festival des Nuits Européennes à Strasbourg (supprimé)
Festival des Océaniques à Tarnos (annulé)
Festival du Piou Piou à Besançon (annulé)
Festival du Soleil à Marseille (annulé)
Festival du Vieux-Chêne à La Pouëze (supprimé)
Festival Eclip’son dans la région de Montaigu (annulé)
Festival Eté Cigale à Cholet (supprimé)
Festival Eurofonik édition 2015 de Nantes (annulé)
Festival Jazz en cordée à Bagnères de Luchon (annulé)
Festival Jour J à Orléans (supprimé)
Festival Les Giboulées au Creusot (annulé)
Festival Les Musicales à Puy en Velay (annulé)
Festival Polyfollia à Saint Lô (supprimé)
Festival Strange à Châtillon sur Loire (supprimé)
festival Trek n’Folk à Halluin (annulé)
Festival’Hyères (supprimé)
Fort en Jazz à Francheville (annulé)
Funky Family Fest (annulé)
Hadra Festival à Lans en Vercors (annulé)
I Love Techno Montpellier (annulé)
Infrared (fermé)
Jazz à Montauban (annulé)
L’agglo du jazz à Nîmes (annulé)
La Chapelle à Montpellier (fermée)
La marmite festival à la Suze sur Sarthe (supprimé)
Le festival Les Muzik’Elles de Meaux (annulé)
Les Enchantés de St Sébastien sur Loire (annulés)
Les Estivales de Perpignan (supprimées)
Les Voix du Gaou à Six Fours (supprimé)
Orléans Jazz (annulé)
Puget Live Festival à Puget sur Argens (supprimé)
Suppression de concerts à Toulouse lors de la fête de la Musique-Amphibia - Le Théâtre supprimé)-
Festival de Théâtre Contemporain à Hauteville Lompnes (annulé)
Festival de théâtre de Collioure (supprimé)
Festival Les Petites Formes de Desbals à Toulouse (supprimé)
La Friche Laiterie à Strasbourg (fermé)
Le théâtre de l’industrie à Bourg en Bresse (fermé)
Scène Conventionnée Le Forum au Blanc Mesnil (clôture de convention avec la ville)
Théâtre de la ville de Vendôme (arrêt du projet)



(PS : c'est sympathique de parler de Top Gear en émission du vendredi, mais question actualité média, Radio-France... non ? )
Non mais Anne-Sophie....vous n'y êtes pas du tout !

Les commentateurs de Libé ont une fois de plus rempli de joie ma journée en déclarant que c'est cette attitude malhonnête qui consiste prendre les auditeurs en otage par la fainéantise de 7% des employés qui fait monter le FN et c'est bien fait !

Quand même, si ça c'est pas de l'anaylse de qualité...prenez-en de la graine !
Bien que ce Matthieu Gallet ne me soit pas très sympathique, je trouve assez gonflés les propos de Valls lui enjoignant de résoudre fissa le problème, alors que ledit problème est d'abord créé par la tutelle qui réduit sa dotation financière.
Merci m'dame.
Article très intéressant, mais qui oublie encore un point fondamental : s'il y a un trou dans les finances de Radio France, ce n'est pas tant la faute des travaux que celle de l'État, et de la politique d'austérité.
On le dit depuis longtemps, que l'austérité ne peut que mener à une catastrophe sociale, mais là on y est : ce sont 300 emplois qui sont dans la balance...

Avec quelques chiffres plus précis, sur poisson-rouge.info
comment les soutenir ? Je suis de tout cœur avec eux, quand je voie Gallet, je pense à Macron, ils sont les mêmes ! La radio de service public est tellement importante qu'il faut se battre pour la préserver. Les autres radios sont inécoutables avec les pubs qui saucissonnent tout.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.