18
Commentaires

France Télévisions devra sans doute faire des économies

Et si on prenait des nouvelles de France Télévisions ?

Derniers commentaires

Bonjour,

J'ai entendu à la radio que, outre le fait que le retrait des pubs commencerait entre 20H et 6 heures en 2009 il me semble, la nomination du président de france television (ou de chaque chaine ?) ne serait plus fait par le CSA mais directement par l'exécutif.
Pourriez-vous continuer de développer ce sujet ?

Cordialement
Sandrine
Et dire que je vais payer la redevance pour "voir " Courbet, Sabatier & Co !!!!
Il est vraiment fort Sarko !
La rédaction de france2 a perdu son ame.Seul compte sa propre carrière..une seule possibilité de s'en sortir....etre nommé "chef".Voilà la triste réalité de cette rédaction aujoud'hui.
Impossible de prendre une décision sans que l'info ne sorte en presse écrite.Les résponsables de différents services ne font absolument plus confiance aux journalistes de terrain.
Tout se décide dans un"bureau"
En ce qui concerne les salaires,les fameux"chefs"sont trés trés bien payés.Je pense que les telespectateurs seraient révoltés.La soumission a un prix.
Je ne regle aucun compte mais simplement vous décrit la réalité.La direction menace en permanence les journalistes qui ont le courage de s'exprimer sur cette situation
Le budget de cette rédaction ne correspond pas du tout a son fonctionnement.Il y a beaucoup de gens qui ne font que deux ou trois reportages par mois.Cela coute trés cher a la chaine.
Il faut donc trés vite arreter ce gachis qui a beaucoup trop duré. PATRICE
si le service public de télévision parisienne était décentralisé en régions ... je suis sûr d'une réduction de budget de 30 % ou de la possibilité de création de télévisions en langue de France avec le même budget !
Qui décide pour notre redevance de l'orientation de ces budgets publics ? Quelle caste ? Quelle mafia ?
Tu n'auras pas ton milliard Patrick, Tu auras beaucoup moins. Ça va être dur de se reveiller, c'était agréable ces sacs de billets.
Beaucoup de de gens vont partir, certains vont gratter au maximum ce qui peut l'être avant.
D'un coup je comprends mieux pourquoi ils sont tant à côté de la plaque nos journalistes du service public, comme nos politiques ! Cotoyé la misère durant un reportage d'1/2 journée ce n'est pas pareil que de la vivre...
Pour ce début d'année, Sarkozy aura réussi un doublet magique : faire perdre de l'argent aux chaînes de service public, et aux chaînes privées... Joli coup... 8-)
La télévision publique aura moins d'argent pour fonctionner.
Certaines chaines vont probablement disparaitre..
... à l'instar de nombre d'emplois..
Et alors que certains (trop) hauts salaires ont moins de chances de baisser.
D'ailleurs, pour ceux qui aiment lire des trucs pénibles mais instructifs:
http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-cfiab/06-07/c0607018.asp
Comme dirait Balthaz, c'est un sacré boxon pour pas grand-chose.
Je suis assez sidéré par les salaires que touchent les rédac'chefs: bien des fonctionnaires aux parcours intellectuels autrement plus prestigieux que les rédac-chefs de France-TV touchent des salaires nettement moindres (chercheurs, universitaires, agrégés, etc.). Or, il me semble qu'avant d'être une machine à décérébrer (=un groupe télé), France télévision est censé être un service public: le contribuable serait en droit d'attendre des chaînes qu'il finance la même modération salariale qu'acceptent bien des fonctionnaires aux compétences semblables sinon supérieures (combien de profs de lycées pour payer un Steevy? Combien d'universitaires pour un Ardisson?).

D'ailleurs, quitte à parler pognon, je continue: il me semble que DS touchait sur France 5 une somme confortable; loin de moi l'idée de la remettre en cause (même si je considère qu'il faudrait la comparer à la grille des salaires de la fonction publique, bien qu'il y ait en moins la sécurité de l'emploi). Je me doute qu'aujourd'hui le site est loin de lui fournir la même somme mensuellement, et pourtant DS accomplit un travail identique et sans doute plus lourd (car DS est en plus patron de sa boîte, ce qui n'était pas le cas avant). Faut-il y voir une sur-évaluation des compétences par le système télévisuel, où la concurrence du privé pousse à l'harmonisation des salaires par le haut et par le bas des programmes —feu-l'émission-télé-ASI exceptée?

J'espère qu'en parlant vulgairement de fric, de flouze, d'oseille, ce message n'a pas paru trop poujadiste.

Hurluberlu
ben voilà le nabot, l'a bien réussi ce qu'il sait faire de mieux : foutre le bordel. même pas sûr qu'il ait évalué les moindres conséquences de son annonce.
Si France télévision a vraiment peur de ne pas pouvoir remplir sa grille, je proposerai une émission:
Arrêt Sur Images elle s'appelle.
Et à mon avis, elle ne doit pas coûter très cher.
Au moins, je n'aurai pas payé ma redevance pour rien!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.