67
Commentaires

France Télécom : Le Monde et Mediapart, deux procès

Commentaires préférés des abonnés

Le Monde est le journal le plus sournois de France, toujours du côté du pouvoir et de l'argent, sarkozyste sous Sarkozy, hollandiste sous Hollande, macroniste sous Macron, etc. Ses articles atteignent parfois des sommets de désinformation et de manip(...)

"Sur le parking de Mérignac le vent a balayé les dernières cendres, et le  bouquet sous cellophane doit commencer à se flétrir. Deux ou trois pluies de printemps viendront rincer la suie au mur de crépi, et bientôt  on n’évitera plus de se (...)

Comme disait François Bégaudeau dans une récente interview : dans une société de méritants, que fait-on des "pas méritants" ?


S'il n'y a plus aucun cadre, hors de l'entreprise, à l'intérieur duquel les individus peuvent avoir une quelconque valeur, le(...)

Derniers commentaires

Article du Figaro avec une autre vision et gentils commentaires de Lombard ... bravo le management!

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/suicides-chez-france-telecom-je-n-y-peux-rien-clame-l-ancien-pdg-didier-lombard-20190507

Je ne suis habituellement pas pour une justice expéditive, ni pour la loi du talion, mais ne pourrait-on pas cette fois, pour l'exemple et en présence des familles de ses victimes, suicider Lombard en le défenestrant du haut de l'immeuble d'Orange à Issy-les-Moulineaux ?


Ou : "De l'entreprise comme champ de bataille, ses contingents , ses pertes" , d'un cynisme extrême , négation même d'une humanité réconciliée ! "on n'a pas l'cul sorti des ronces !"

Bientôt le moment viendra où avant de se suicider les désespérés tueront d'abord le chef.


Le problème de la mise en perspective perpétuelle c'est que ça légitimera bientôt de ne plus s'occuper des faits (pouah, que c'est trivial), pour ne produire que de l'analyse politique.

Au niveau d'un article de presse, il me semble essentiel de rester au plus près de la réalité et de ne pas troquer l'acuité de ce regard contre la volonté de pousser ses idées, fussent-elles parfaitement légitimes.


Au risque de scandaliser, c'est le mode de fonctionnement de l'extrême droite quand elle instrumentalise tel ou tel attentat pour en tirer des conclusions définitives sur l'immigration.


Ça n'empêche évidemment pas d'aller regarder au delà, de chercher les rasions profonds, les logiques à l’œuvre, mais les suicidés de France Télécom ne sont pas des outils à manier contre le Libéralisme.

Les deux lectures ne sont pas antagonistes !

Pascale ROBERT DIARD travaille à partir de l'ordonnance de renvoi et du déroulement des audiences. Un chroniqueur judiciaire prétend d'abord rendre compte. Pas d'analyser. Même si PRD le fait subtilement souvent : sa dernière phrase est assassine et nous renvoie à notre responsabilité de consommateur.

Marine ORANGE a une vision plus globale, tout aussi pertinente, en s'interrogeant sur le système : France Télécom comme révélateur d'un système, destructeur de l'humain en faveur de la rentabilité, favorisé par l'Etat, de surcroit, en l'espèce, actionnaire.


Les deux lectures se complètent, en réalité



"Sur le parking de Mérignac le vent a balayé les dernières cendres, et le  bouquet sous cellophane doit commencer à se flétrir. Deux ou trois pluies de printemps viendront rincer la suie au mur de crépi, et bientôt  on n’évitera plus de se garer devant cet emplacement si pratique, bien à  l’ombre – c’est commode quand vient la canicule, et tellement plus  agréable de pouvoir monter dans une voiture à peu près fraîche, après  une dure journée de travail.


Quand sera fini notre printemps, si peu  arabe, qui se souviendra de Rémi et de son holocauste minuscule?"


Piqué dans une ancienne chronique de Judith Bernard, à propos de l'immolation de Rémi employé de France Telecom : https://www.arretsurimages.net/chroniques/sur-le-bout-de-la-langue/un-holocauste-minuscule


Aujourd'hui, on se souvient.

Comme disait François Bégaudeau dans une récente interview : dans une société de méritants, que fait-on des "pas méritants" ?


S'il n'y a plus aucun cadre, hors de l'entreprise, à l'intérieur duquel les individus peuvent avoir une quelconque valeur, le système élimine les surnuméraires. Un chômeur à indemniser impliquerait de financer un fonds de cotisation et donc de cotiser, ce qui réduit d'autant les marges de la même entreprise. Donc l'élimination physique devient la solution la plus logique, et en bonne société libérale, la nôtre fait ce que le libéralisme prône toujours : convaincre les individus de faire d'eux-mêmes ce qu'il serait si coûteux de les forcer à faire. Le suicidé est un bon soldat de la logique libérale.


Je ne sais pas si Mediapart le fait dans ses articles, mais si Le Monde ne remet rien en cause sinon quelque patrons fortuits, se contenter de remettre en cause quelques politiciens fortuits est également insuffisant. La question est systémique.


Oui très bien. Mais quel procès pourra-t-on faire dans une dizaine d'années (à peine!) quand la planète grillera sous nos pieds et qu'il n'y aura même plus une forêt pour abriter nos dissidence, ni une espèce animale pour "éponger" nos armes? 

Quel procès? Et à qui? 

A cette oligarchie hors sol, corrompue ou mafieuse qui nous aura en conscience entraîner dans cette perdition et qui sera alors sottement planquée dans des blockhaus?  A ces politiques psychopathes en culotte courte? A ces scientifiques irresponsables? A ces flics mercenaires? A cette intelligentsia complice, à ces z’élites prétentieuses et vaines? A ces classes moyennes bêtes et égoïstes? A ce troupeau drogué de téloche et endormi?
Quel procès pouvons nous faire déjà aujourd'hui aux apprentis dictateurs élyséens?
Et de manière générale quel procès à tous ceux qui quels que soient leur place et leur échelon sont complices de cette pensée unique, fanatique, non empathique qui rappelle en tout point la pensée analysée déjà par annah Arendt qui a produit ce que l'on sait.
Au lieu de sortir sans arrêt la carte de" l’Antisémitisme" (mais il y a d'autres cartes sorties tout aussi régulièrement le "Populisme" en est une autre!), comme la bite d’un exhibitionniste au carrefour des écoles,  pour faire peur aux petits enfants,  taire toutes les dissidences et éteindre le mouvement social, on ferait mieux d’analyser en profondeur le fascisme à l’oeuvre tous les jours dans cette pensée, le traquer sans répit.
Je n’ai espoir que dans l’émergence des femmes, des vraies ( pas potiches, ni alibis, ni clones masculins) et dans une écologie radicale et un partage de tout avec tous. Ouais, je sais, ça fait beaucoup à faire en peu de temps. Ça demande beaucoup de générosité et une abscence de peur.Or la TV ne



Le procès doit durer plusieurs mois : il y aura d'autres articles .


Mais si ce procès existe, c'est quand même grâce au rapport que l'inspection du travail ( Sylvie Catala)  a remis au parquet en 2010 .


Et ce rapport pointe la responsabilité du PDG de l'époque Didier Lombard , de Louis-Pierre Wennes et d'Olivier Barberot .



 Jusqu'en 2007, l'Etat disposait d'une minorité de blocage . Le ministre de l'économie était Thierry Breton   qui a quitté la direction de france télécom en 2005 pour entrer au gouvernement . Or, c'est Thierry Lebreton qui a nommé Didier Lombard directeur général adjoint de France Télécom en 2003 . 


Il serait donc effectivement très intéressant de savoir si entre le nouveau et l'ancien PDG de France Télécom, il  y avait une  divergence sur les objectifs   et sur la façon de les atteindre sachant que  la minorité de blocage n'a pas été utilisée.


Mais tout comme le chef d'inculpation "mise en danger de la vie d'autrui" n'a pas été retenu, la responsabilité de Thierry Lebreton  n'a pas été évoquée .

Le Monde est le journal le plus sournois de France, toujours du côté du pouvoir et de l'argent, sarkozyste sous Sarkozy, hollandiste sous Hollande, macroniste sous Macron, etc. Ses articles atteignent parfois des sommets de désinformation et de manipulation de l'opinion et il ne s'oppose aux pouvoirs en place que lorsque le vent a tourné, comme les résistants de la dernière heure. Comme Rance Info et autres chaines du spectacle continu, il n'y a qu'une seule attitude à tenir: les boycotter ! En revanche il y a beaucoup de médias alternatifs à soutenir car ils donnent beaucoup d'outils d'autodéfense intellectuelle et d'informations passées sous silence dans les médias mainstream. Citons en vrac (liste non exhaustive): https://www.monde-diplomatique.fr | https://www.les-crises.fr | https://thinkerview.com | https://www.lemediatv.fr | https://la-bas.org | https://www.frustrationlarevue.fr | https://francais.rt.com | https://www.mediapart.fr | http://www.acrimed.org | https://www.humanite.fr | https://www.contretemps.eu | http://www.legrandsoir.info | https://orientxxi.info | http://www.regards.fr | https://www.politis.fr | https://comptoir.org | https://twitter.com/brevesdepresse | https://lareleveetlapeste.fr | https://lundi.am | https://reflets.info | https://rezo.net | https://reporterre.net | https://www.revolutionpermanente.fr | https://fakirpresse.info | https://www.bastamag.net | https://www.arretsurimages.net | sans oublier http://www.legorafi.fr | https://www.sinemensuel.com | et les abonnements directs aux journalistes dignes de ce nom et à certaines personnalités sur les réseaux sociaux.


  

Oui, le débat est bien posé. J'avais publié ce billet  dans lequel je mentionnais la froide statistique d'un expert en stratégies managériales  qui expliquait que le taux de suicide dans les entreprises sous pression ne dépassait  pas le taux de suicide dans le reste de la population...  Il se trouve toujours des défenseurs des pratiques managériale obtuses. Un énorme enjeu va se poser dans la décennie à venir avec la robotique, les outils numériques, une IA de plus en plus puissante . Sans un regard pertinent sur l'impact de ces outils et méthodes dans le vie des travailleurs, appelés faussement collaborateurs par les libéraux, il y aura de la casse.  Un débat qui n'est pas compris ni ouvert dans le politique et pas beaucoup plus dans les médias. Mieux vaut parler aux tripes  en désignant les immigrés ou les feignants comme boucs émissaires que de s'attaquer aux racines des vrais problèmes.


Et vous, DS, quel procès auriez-vous envie de nous relater ? J'espère que nous n'en resterons pas à cette Matinaute sur un tel sujet.. Que vous aussi, vous ouvrirez un nouveau procès France Télécom/Orange. Nous en avons tous un immense besoin et d'autant plus que nous savons par avance que les responsables de cette boucherie n'écoperont au pire que d'une amende. 


Il y a là un vrai sujet dans le sujet: le droit tacite, informel mais bien réel des entreprises à décider de la vie ou de la mort de leurs employés. Et cela, depuis la nuit des temps. 


Juste un petit souvenir qui me vient à l'esprit, témoignage d'un employé de Peugeot dans les années 70/80: "On se mettait en grève et les nervis du patron nous balançaient une pluie de boulons sur la tête depuis un hélicoptère, faisant des morts et des blessés graves". Et tout cela, sans jamais défrayer la chronique. 


Oui, un patron, en France, peut balancer des kilos de boulons sur la tête de ses employés, les tuer et les blesser gravement sans qu'aucun procès pour meurtre ne s'en suive. Sans que la justice n'intervienne.  Ce doit être comme pour Castagneur dans l'affaire de la Salpêtrière: "un problème de sémantique" qui, ici, nous renverrait à cet acquis médéfien selon lequel " Le patron, c'est le patron". Autrement dit, circulez, y a rien à voir, comme dirait l'autre Apathie. C'est vrai que des cadavres, c'est jamais beau à voir. 




Il me semble que les deux approches, humaniste, pour gommer sous l'émotion et l'individuel les responsabilités politiques et purement politique en refusant de "se servir" des vies brisées, sont complémentaires et toutes deux indispensables. 


"Heureusement", la phrase censurée et "malheureusement" (on peut inverser les termes) conservée, "En 2007, je ferai les départs d’une façon ou d’une autre. Par la fenêtre ou par la porte" combine fort bien les deux. La vérité toute nue qui sort du puits où on avait cru la noyer.

Fini la "restructuration" lors d'un rachat, on passe à la "mutualisation des moyens" 


Vive la novlangue 3.0/4G !


Cher DS, je pense que vous pourrez écrire le même billet lorsque - par miracle - se tiendra le premier procès de grande envergure contre une très grande entreprise pour destruction de la biodiversité

[mode pas sérieux]


Un article sur France Télécom écrit par Madame Orange... fallait la faire celle là :-)


[/mode pas sérieux] ==> sortie

A noter (la revue de presse d'Askolovitch sur Inter hier matin le notait) que l'analyse des Echos rejoint celle de Mediapart, vu de l'autre côté bien sûr, mais quand même, le titre de l'article en dit long.

Autant Mediapart a ses biais (kikoo Xavier), autant le Monde putain ils font passer la Pravda pour un journal dissident 🤣

Voilà pourquoi je suis abonné à Médiapart (malgré ses défauts) qu'au Monde.
Je ne vois vraiment aucun intérêt à lire ce journal, ils sont tellement à droite qu'à ce compte-là autant lire le Figaro, les pages monde sont mieux écrites.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.