336
Commentaires

Fractures dans la galaxie dieudo-soralienne

Des révélations contre le "négrophobe Soral" au clip de rap anti-Dieudonné réalisé par son ancien garde du corps, l'ambiance est tendue au sein de l'autoproclamée "dissidence" dieudo-soralienne. En cause, la déception de ceux qui pensaient trouver une défense de la cause noire dans cette mouvance.

Derniers commentaires

antisionisme VS antisémitisme... utilisons les mots justes!!!

je trouve navrant que vous continuiez à qualifier dieudo d'antisémite alors qu'il se positionne clairement comme antisioniste, ce qui est une différence non négligeable!!

cela décrédibilise, à mes yeux, la part objective de cette investigation/

Il est primordial d'utiliser les mots justes, s'il vous plaît!!!!
Sans déconner vous avez pas du boulot ?

Je sais qu’en fin d’année l’actu est un peu au point mort mais sortir un sujet pareil n'a absolument aucun intérêt. Le traitement de tout le dossier "dieudonnée, soral et compagnie" depuis que vous avez commencés à en parler sur le site a été un gros point de clivage entre beaucoup de vos abonnés (il suffit de passer un peu de temps sur les forums pour s'en rendre compte) mais au delà de ça, la fréquence avec laquelle vous en parlez est complètement disproportionnée par rapport à l'impact réel que ces gens ont et j'avoue ne pas comprendre ce qui vous pousse à continuer de sortir de telles non-informations sur un tel non-sujet avec autant de régularité.

C'est pourtant pas la matière aux articles qui manque, au hasard la loi de programmation militaire passée en douce il y a quelques jours, la grève des médecins, ce qui se passe actuellement en Grèce n'auraient-ils pas mérités un article à la place des selfies de Soral ?

Certes, ces gens font quelques vues sur youtube et Dailymotion et quelques visites sur leurs sites respectifs, mais à part ça quel est leur pouvoir réel ? Ces personnes se mangent 2 procès à chaque fois qu’ils ouvrent la bouche. Ça en fait des cibles faciles et vous donnez vraiment l’impression de tirer sur l’ambulance et de chercher le clash à peu de frais. L’idée c’est quoi ? Faire le ménage auprès de ceux de vos abonnés qui ont des inclinaisons dieuro-sorialiennes un peu trop marquées ?

Mediapart (qui j’en suis conscient est une structure beaucoup plus grosse qu’@si) a au moins le mérite de sortir une info de temps en temps (vous savez, le genre qui attirent les procès et les ordonnances de retrait d’articles). Et pendant ce temps là Der Spiegel sort une nouvelle série de leaks sur la surveillance généralisée…
Hello D.S. ! Ben quoi , alors..? Toi..? Jaloux...? Jaloux d'E&R...? T'en a marre d'asi...?
Je n'ai pas lu les commentaires de ce forum (je ne vois pas ce qu'on pourrait écrire de nouveau sur ce sujet...).
En revanche, j'ai visionné cette vidéo réalisée récemment au Zénith de Nantes, où Dieudonné a fait un tabac.
Ce reportage (durée : 10 mn) nous permet d'approcher quelques uns des individus qui supportent la bête immonde dont Manuel Valls et le Conseil d'Etat ont sû si bien nous protéger il y a un an (presque jour pour jour) et nous fait frissonner en nous faisant prendre conscience du danger auquel nous avons échappé.
Prix de l'énumération décerné à Libération qui ressort Chouard du placard pour sa liste de "querelles au sein de la <>" :

"Jessie et Joe Dalton (...)

Farida Belghoul (...)

Patrick Dhondt, alias Tepa (...)

Dernière volte-face en date, celle de l’économiste «dissident», Etienne Chouard. Pourfendeur de l’Union européenne et partisan de la démocratie directe, celui-ci rencontre un grand écho auprès des soraliens. En retour, lui-même avait qualifié Soral de «résistant». Un jugement qu’il semble avoir revu : dans un billet publié le 28 novembre sur son blog, il s’alarme de propos tenus par Soral… en juin, et qu’il viendrait tout juste de découvrir.
(...)
Aussi dérisoires soient-elles, ces querelles révèlent l’exaspération des seconds couteaux de la dissidence vis-à-vis du caporalisme soralien - ou leur recul vis-à-vis de ses pires outrances.
"

...Et qui en suivant cite abondamment le gollnishien et judéophobe autoproclamé Marc Georges, lui aussi "maintenant profondément hostile" à Soral, en oubliant de préciser qu'il a quitté E&R parce qu'il jugeait Soral trop mou et complaisant avec le système, ce qu'il expliqua dans rien de moins que l'organe du pétainisme éternel Rivarol.

Il y aurait presque un sujet pour un site de critique des médias ou du confusionnisme là.
Pourquoi traiter ce genre de sujet ? Quel rapport avec la "réflexion critique sur les médias" ?
Ca commence à bien faire.
4/10 pour avoir réussi à re-re-re-re-caser "galaxie".
Des efforts notés cependant avec les guillemets des six occurences de "dissidence".
Poursuivez ainsi l'année prochaine.

Matières premières, élections en Grèce, baisse du cours du pétrole, Chine devant les USA, Otan/Bruxelles vs Russie... on attendra pour ça que l'info soit grande cause nationale ^^
Un bon moment de détente cet article.Dire que ces gens veulent devenir des représentants du peuple... J'espère que Soral se présentera habillé...
Mais pourquoi autant d'articles sur la "galaxie dieudo-soralienne" sur ASI ? Il y a tellement de sujets autrement plus stimulants à traiter. Je veux bien croire que ce soit devenu une fixette pour l'équipe, mais pourquoi entrainer vos lecteurs avec vous ? Epargnez nous.
Après nous avoir pourri notre cher espace médiatique l'année dernière à la même époque, voilà que vous décidez de nous terminer l'année avec ces deux-là encore !
L'abonné ASI est-il condamné à bouffer du dieudosoral toutes les 3,7 semaines ?

M'enfin, n'y-a-t-il pas d'autres sujets qui mériteraient une place dans l'observatoire, comme les prochaines élections législatives en Grèce avec un Syriza bien placé ? Ou la baisse du cours du pétrole et ses enjeux non révélés par l'ImMonde ? Ou encore l'appel-sans-blague à la Russie par l'UE pour aider financièrement l'Ukraine de Poroshenko ?
Sauf qu'a@i si il voulait être juste et non a toujours relayer les infos déjà parues sur les médias mainstream, aurait annoncé le spectacle a Nantes hier.:
5000 fans pour a Bête Immonde .. Prétendre que son spectacle serait antisémite, c'est pas la vérité car désormais le scénario, doit être présenté a la justice avant le spectacle cas unique en France depuis la loi décidée par Valls et le conseil d'état ..

..IL a eu "l'accord" de qui de droit alors pourquoi tant d'acharnement ? Cela fait 10 ans que cette histoire dure et voilà qu'un des avocats qui le défendent a été radié par le barreau sous un prétexte fallacieux .Et si vous voulez tout savoir il faut lire les livres des avocats qui expliquent comment la presse bras armé du "pouvoir Valls" et ces amis du CRIF, peuvent en arriver à mentir pour arriver à leur fin.pressions sur les maires !!


PS : merci de rester courtois en cas de réponse défavorable à mon post....
Le problème, c'est que sur ce sujet, il y a toujours une analyse "moralisatrice". C'est ce qui fait que le phénomène Dieudo-Soralien a pu prospérer pendant 10 ans, souterrainement, sans que les médias, les politiques, les zintellectuels, ne comprennent ce qui se passe. Hélas, le fait est que pendant 10 ans, beaucoup de jeunes se sont politisés sur le net via cette mouvance informelle, et que ça va laisser des traces.

Jusqu'en 2002, Dieudonné, proche des verts, soutenu à Dreux par Noël Mammère et Daniel Cohn-Bendit, tient le discours antiraciste et anti-FN "classique". Il est alors le symbole de ces jeunes comiques "métissés" et "engagés" que la gauche adore. Pourtant, à partir de 2001/2002/2003, pendant sa vraie fausse campagne à la Présidentielle et juste après, son discours commence à faire grincer des dents autours de sujets précis :

- Le 11 septembre
- Le conflit Israélo-Palestinien
- L'intervention de Bush en Irak
- La question des "minorités visibles" et tout ce qui s'en approche : Esclavage, Colonialisme

Tout ça arrive en vrac dans les propos de Dieudonné, parce que ce sont des sujets que son public souhaite le voir aborder. Il sent ça.
Petit à petit, il relaie le discours affirmant qu'il y a un un "deux poids, deux mesures" dans la lutte antiraciste, au bénéfice de la "communauté juive".

L'erreur est de croire que c'est une invention délirante de Dieudonné. C'est une polémique sous-jacente dans la mouvance antiraciste depuis la création de SOS Racisme au milieu des années 80. A l'époque, de nombreux "beurs" comme on disait alors, ont fustigé la mainmise sur le mouvement antiraciste de l'UEJF (Union des Etudiants Juives de France) et d'intellectuels médiatiques comme BHL et Marek Halter. Le contentieux portait alors déjà sur la question du conflit Israélo-Palestinien et du sionisme, et la volonté des associations pro-israéliennes de contrôler les revendications des jeunes issus de l'immigration, trop sensibles à la question palestinienne. C'est un point crucial qui n'a pas été "inventé" par Dieudonné, mais qu'il reprend à son compte dés 2002.

http://www.dailymotion.com/video/xk024b_dieudonne-face-au-racisme-mondain-d-ardisson_webcam

Dieudonné, qui se pose en "provocateur" héritier de Coluche, pousse loin le bouchon sur ces sujets là. Mais à ce moment, il se présente toujours comme un homme de gauche, universaliste, antiraciste, qui porte la parole des français héritiers de l'histoire coloniale. Un discours qui préfigure celui des "Indigènes de la République" représentée plus tard par Houria Bouteldja.

Vient la polémique qui suit le sketch dit du Colon Israélien. C'est bien sûr le point de bascule. La rupture totale de Dieudonné avec les mouvements antiracistes. Et un discours qui finit par ne plus tourner qu'autour du "sionisme", qui devient une sorte de théorie globale expliquant le monde. Mais Dieudonné reste extrêmement populaire auprès de son public. Peut-être même encore plus populaire. Il joue d'ailleurs habilement sur le registre du "noir que le système veut faire taire".

Et ce public intéresse beaucoup de monde politiquement. A ce moment là, Dieudonné semble encore associé idéologiquement aux mouvances d'extrême-gauche. Il se présente sur la liste "EuroPalestine" créée par la militante pro-palestinienne Olivia Zemor.

Mais un personnage s'est rapproché de lui dés ce moment là : Alain Soral. Un provocateur médiatique que l'on voit souvent chez Thierry Ardisson (comme Dieudonné) ou dans les débats sur le féminisme, dans lesquels il tient un discours qui sera plus tard intégralement repris par Eric Zemmour.

Dieudonné s'est aussi rapproché d'un certain Marc George, un ancien militant FN désœuvré, qui, lui, voit en l'association Dieudonné/Soral quelque chose d'explosif. George, Soral, mais aussi des idéologues du FN comme Frédéric Chatillon et Phillippe Péninque, proches de Marine Le Pen, voient paradoxalement en Dieudonné un outil de dédiabolisation.

Car pour le FN, la dédiabolisation se fait sur 2 cibles. Pour faire simple, Marine Le Pen gère la dédiabolisation du FN vis-à-vis de "l'élite". Les médias mainstream principalement. L'équipe Chatillon/Péninque/Georges/Soral visent une autre dédiabolisation : Celle a réaliser auprès un public jeune, métissé, musulman, sensible à la cause palestinienne, sensible à la théorie du "deux poids deux mesure", ayant le sentiment que la communauté juive est favorisé, connecté au net. Et pour atteindre ce public, Dieudonné est indispensable.

Ca, Soral le comprend très vite. Et, par son bagout, son charisme sans doute, mais surtout les soutiens financiers représentés par Chatillon/Péninque, n'a aucun mal à "retourner" Dieudonné, en situation précaire depuis le sketch chez Fogiel. Les marionnestistes venus du GUD utilisent habilement Dieudonné, charge à Soral de théoriser dans des vidéos la "Réconciliation nationale". En utilisant si nécessaire des "Noirs et des arabes de service" comme inénarrable Ahmed Moualek, qui a été mandaté pour interviewer Le Pen sur son site "La Banlieue s'exprime" juste avant la campagne de 2007.

Et tout ça fonctionne très bien. L'image du FN sur les réseaux sociaux, sur le net, vis-à-vis de beaucoup de jeunes, changent radicalement. Il n'est alors plus un jour sans qu'on voit des vidéos de jeunes noirs et/ou se disant musulmans appeler implicitement à voter FN et cracher aussi bien sur le PS que sur Mélenchon ou Besancenot, cibles prioritaires de Soral. Quasi inimaginable 5 ou 10 ans plus tôt !

Cette part de la dédiabolisation a bien réussi. Mais Marine Le Pen sait que ces 2 gugusses sont assez incontrôlables, et peuvent aussi effrayer son électorat traditionnel. Il faut s'en servir tout en les gardant à distance. De son côté, Dieudonné ne veut pas que ses liens (y compris financiers) avec le FN soient trop mis en avant, car ça pourrait le couper totalement de son public de base. Pas simple !

Surtout, dés 2009/2010, il semble que cette "révolution" devienne de plus en plus rentable financièrement pour Dieudonné et Soral. Les DVD, les produits dérivés, toute une novlangue, plein de gimmicks inventés par l'humoriste se popularisent sur la toile, sur Youtube, sur les réseaux sociaux ! On voit alors passer des photos de sportifs, de rappeurs, faire la "quenelle" aux côtés de Dieudonné, hilares. L'argent rentre massivement !

Quand le Pouvoir réalise l'ampleur du phénomène, on est à l'été 2012 (presque 10 ans après la rencontre Dieudonné/Soral !), et Valls décide d'en faire une affaire personnelle. C'est là qu'éclate au grand jour les sommes considérables générées par ce business de la "dissidence". Et c'est là que les ennuis commencent pour Dieudonné et Soral, car des personnes, des "petites mains" qui travaillent dans l'ombre depuis 10 ans réalisent qu'elles n'ont pas eu leur part du gâteau. C'est à ce moment qu'on voit surgir le fameux Jo Dalton, qui traine dans les coulisses du Théâtre de la main d'or, qui réalise soudain qu'il aurait pu demander beaucoup plus de fric aux patrons, qui ne mènent pas la lutte désintéressée qu'il présente à leurs fans !
« Qu'on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L'essentiel, c'est qu'on parle de moi ! », disait le philosophe Léon Zitrone.
Et asi à quand une émission sur Nabilla?
La vidéo de Soral où il en profite pour faire la promo de ses vieux bouquins avec insert des couvertures est encore plus révélatrice du personnage que le reste de l'affaire.
Heu... si la photo de Soral à poal publiée par Jo D est celle que vous montrez, on peut comprendre que le gourou d'extrême-droite soit véner : « le sexe fier » devrait normalement atteindre des hauteurs visibles.

Autrement dit, Soral = petite bi.e*. M'étonne pas, c'est souvent le cas des grandes g...

* Je m’autocensure, on en connaît un qui s'est fait virer pour avoir écrit (bibip) molles. Il est vrai que les attributs de peu étaient ceux de l'employeur du bien connu ici (bipbip).

Soral-Dieudo-Séba : trois charmants garçons qui auraient du mal à passer un casting pour jouer les Castors juniors. Mais Belghoul devrait essayer pour Cruella.
Je rêve ! "Joe Dalton" !!!! Mais qui connait Joe Dalton ? Sans rire, vous avez rien d'autre à faire que de savoir qui est contre qui dans le groupuscule Dieudo, qui couche avec Soral…
Et "une enquête en immersion du Monde" ! C'est sur les réseaux sociaux depuis des mois…
Je me demande si Chouard a une opinion sur ce que Bricmont dit de ce que Fourest en pense.
voila , fallait les laisser faire et on voie comment ils sont, des mec a fric et c'est tout . Politiquement y'a rien, Soral c'est juste un jaloux , envoyer a son âge des photos a poil , c'est risible , il est vieux, mais comme un gosse il lui faut montrer son corps .
Se sont deux ado , qui veulent des sous et pour Soral aussi des filles jeunes , qui font peur aux médias, heureusement qu'on a pas de financiers ou de gouvernants tripoux, sinon on fini autruche .
on peut plus faire confiance à personne
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.