14
Commentaires

Fox News accusée d'avoir inventé une info pour favoriser Trump

Fox News aurait-elle publié de fausses infos, sur demande de Trump, pour dissiper les soupçons de collusion entre son équipe et la Russie ? La chaîne a été assignée en justice, ce 1er août, par l'un de ses consultants, qui l'accuse d'avoir monté une histoire de toutes pièces pour favoriser le camp Trump. En attendant d'en savoir plus, une chose est sûre : ce "faux scoop", démonté en quelques heures, a été relayé plusieurs jours à l'antenne.

Derniers commentaires

Pourquoi donner mediatiquement autant d'importance a ces conneries, ou aux "trumperies", ca me depasse...
En ce qui concerne les sujets a propos de trump, on peut constater a quel point les conneries fusent de tout bord, deforment la "realite" ou que souvent les arguments/preuves employes par l'un ou l'autre camps reposent sur pas grand chose .

Que l'equipe trump ait eu des contacts avec les russes avant election, change pas grand chose, meme si c'etait le cas ca n'etait pas la premiere fois qu'une equipe en campagne potus le fait et probablement pas la derniere, tout ca est un pretexte pour miner la politique de trump a l'international.
En face du "mal incarne" trump, il y'a le camp des "va-t'en guerre", et dans ce domaine, sur la russie, comparativement la politique de trump pour l'instant parait plus "raisonnable". Qui pense que augmenter les tensions, jouer l'escalade entre deux puissances nucleaires de premier ordre, ayant tout deux une doctrine nucleaire de premiere frappe, est une bonne chose ?

Ce qui me depasse aussi, c'est a quel point certains sont obnubilés par la figure de trump, faut absolument le hair, ca devient quasi-existentiel. Alors qu'objectivement si on regarde ce qu'il fait il est globalement a peine pire que ceux qui l'ont precede, voire pour l'instant globalement positif pour qui n'est pas americain (toujours comparativement au camp des "faucons", parce que pour l'instant c'est ca l'alternative...).
Je soupçonne Monsieur X de faire une petite fixette sur Donald Trump.

Qu'il se rassure, nous aussi on a eu droit à plein de fausses nouvelles destinées à faire pencher les veautants pour ceci ou contre cela.
Comme d'habitude quand il s'agit de Trump, on voit bien qu'@si ne fait le résumé que d'une version. Dans l'autre version, il n'y a pas que le témoignage de Wheeler qui lie Rich et Wikileaks - Kim Dotcom a dit pouvoir témoigner que Rich a bien passé les données à Wikipedia et Julien Assange, bien que fidèle à la politique de non révélation des sources de wikipédia, a levé l'affaire alors que personne lui en parlait, en mentionnant le danger d'être un whistle blower. Quand à Wheeler, il a bien affirmé à l'antenne ce lien, et s'il a effectivement un passif d'affirmations rocambolesque il est par contre incohérent de ne pas le croire quand il affirme le lien mais de le croire quand il démolit Fox News. Dans cette version, le meurtre de Seth Rich est extrèmement suspect dans un contexte ou les "géneurs" du clan Clinton multiplie les décès inopinés (le plus récent, mais pour certains la liste est longue)

On n'aurait pas forcément tort, nous lecteurs, de considérer que tout ça est un écran de fumée basé sur rien agité par des militants de droite malhonnêtes. Mais il me semble que ça devrait être à nous d'en juger. Ici @si reprend une version, soit, et la juge plus crédible, soit, mais voici ce qui va probablement se passer : les militants de droite et leurs lecteurs vont continuer à évoluer dans un monde ou l'affaire Seth Rich est réelle et étouffée par les médias dominants, et l'attitude de ceux ci, @si inclu à sa petite échelle, jouera fortement pour renforcer l'impression d'un "cover up", où des faits sont occultés des articles (comme par exemple ci dessus). Ils seront marginalisés et vilifiés. Puis ils gagneront les élections, et on s'apercevra que leur vision était la plus répandue, en fait.

Il y a bien un moyen d'être convaincant dans ce genre de situation, y compris contre une version des faits méfiantes voire parano : faire de gros efforts pour montrer qu'on fait une enquête impartiale, ne pas présenter ou imposer de conclusion mais laissez les lecteurs se faire celle ci d'eux même, sur la base des faits qu'on aura rassemblé. Cette façon de faire aurait en outre le mérite de mettre d'accord les journalistes qui veulent se concentrer sur l'enquête et les faits et ceux qui voient une dimension éthique à leur travail... Enfin au moins si Seth Rich n'a pas été au final tué pour avoir diffusé les mails de la DNC. Mais si c'est le cas, il serait probablement utile de le savoir, non ?
Retrouvé cet article du Monde

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/08/10/wikileaks-s-implique-dans-l-enquete-sur-la-mort-d-un-jeune-salarie-du-parti-democrate-a-washington_4980875_4408996.html

[quote=le Monde]Interrogé dans une émission de la télévision publique néerlandaise Nieuwsuur, M. Assange répond à une question lui demandant si WikiLeaks détient encore des documents pouvant changer le cours de la campagne. « WikiLeaks ne garde jamais des documents en réserve, répond M. Assange. Les lanceurs d’alerte doivent faire de grands efforts pour nous transmettre des documents et prennent de très grands risques. Un homme de 27 ans, qui travaillait pour le DNC, a été assassiné d’une balle dans le dos il y a deux semaines, pour des raisons inconnues, alors qu’il marchait dans la rue à Washington. »

Interrogé par le présentateur sur ce qu’il sous-entend, M. Assange répond : « Ce que je sous-entends, c’est que nos sources prennent des risques, et qu’elles deviennent inquiètes de voir des choses comme celle-là se passer. » Un peu plus tard dans l’entretien, le fondateur de WikiLeaks explique que son organisation « enquête pour savoir ce qu’il s’est passé dans le cas de Seth Rich, mais n’est encore parvenue à aucune conclusion – ce type de situations nous inquiète », et inquiète aussi les sources de WikiLeaks, affirme-t-il.


Ca semble quand même aussi près d'une déclaration de la source Seth Rich que peut le faire quelqu'un qui s'est engagé à ne jamais nommer ses sources. Au minimum, Assange nous dit que Wikileaks considère que Seth Rich était un lanceur d'alerte plausible. Il serait bel et bon qu'on n'ait pas besoin de se tourner vers du journalismes de droite réac pour voir creuser le sujet - et non pas simplement faire des "enquêtes" dont il semble que la conclusion ait préexisté à l'investigation.
Apparemment le dernier résumé des faits "vu de l'autre coté", histoire de donner les deux versions aux lecteurs d'@si (il faut quand même parler anglais...)

http://www.zerohedge.com/news/2017-08-02/seth-rich-investigator-accusations-debunked-own-interviews-seymour-hersh-leak-kills-

Où l'on voit que ceux des deux bords qui font feu de tout bois sur les déclarations contradictoire de Wheeler ou Hersh devraient probablement relativiser :P
Question 1: Assange cherche-t-il la vérité dans cette affaire, ou veut-il plus simplement entretenir la flamme du complotisme qui sert si bien ses intérêts personnels ?

Question 2: a-t-on ne serait-ce qu'une seule preuve/indice sérieux qui va dans le sens de cette théorie du complot ? Je veux bien qu'on fasse une enquête impartiale, mais s'il y a rien d'un côté difficile de faire un article là dessus.

NB: le lien zerohedge que vous donnez plus bas ne marche pas.
1. Une question valide, certainement : ça fait longtemps que je me demande si Assange épouse les intérêts de Trump par trajectoire de long terme ou au hasard des circonstances. Si vous trouvez un moyen de départager les deux hypothèses à coup sur, je suis preneur.

2. On n'a pas besoin de preuve pour faire une enquête, on a besoin d'enquête pour établir des preuves. A-t-on des indices sérieux que Seth Rich est la source de wikipedia ? On a un témoin qui l'affirme. A-t-on des indices sérieux pour craindre que l'enquête n'est pas menée comme elle devrait ? Oui, ce témoin (Kim Dotcom) n'est pas audioné. A titre de comparaison, il n'y a pas une personne qui a annoncé pouvoir témoigner de collusion entre l'équipe de campagne de Trump et le gouvernement Russe. Ce genre de deux poids deux mesures flagrant, on le sait, est typiquement le genre de chose qui se paye dans les urnes - à moins de croire que les gens qui ont voté Trump ont voté "parce que la Russie" et non parce que "Hillary Clinton". En ayant "yet another" enquête massacrée dans une affaire qui la menace, qu'elle y soit pour quelque chose ou non, le mythe de la criminelle politique au dessus des lois qui lui est acollé par la droite US colle toujours mieux. Personnellement je ne comprends pas pourquoi l'enquête ne juge pas pertinent d'au moins recueillir le témoignage de Kim Dotcom.
Pour julian assange, c'est un peu des deux à la fois: sa trajectoire à long terme l'a amené à être un pion de Poutine. Poutine avait tout intérêt à foutre le bordel au USA d'où le choix de wikileaks de ménager Trump tout en défonçant les démocrates. Quand Poutine n'aura plus d'intéret à soutenir Trump, wikileaks & assange sortiront alors des infos sur le camp Trump.

On a un témoin qui l'affirme. A-t-on des indices sérieux pour craindre que l'enquête n'est pas menée comme elle devrait ? Oui, ce témoin (Kim Dotcom) n'est pas audioné
Excusez-moi, mais en quoi Kim dotcom est-il un témoin dans cette affaire ? Que je sache, il n'est ni membre de Wikileaks, ni un proche de la personne assassinée. Après, que ce mytho affirme détenir la vérité sur twitter, grand bien lui fasse. Ils sont des millions comme lui, ce n'est pas pour autant qu'ils en savent plus que vous et moi. Vous voulez vraiment que les enquêteurs perdent leur temps à auditionner tous les mythos de twitter ?

A titre de comparaison, il n'y a pas une personne qui a annoncé pouvoir témoigner de collusion entre l'équipe de campagne de Trump et le gouvernement Russe.
Les seules personnes qui peuvent "témoigner" d'une collusion sont celles impliquées dans ladite collusion. Il ne s'agit donc pas de témoins mais de suspects :) Après, si vous voulez des noms de gens dont ont sait qu'ils ont rencontré des officiels russes ou des gens pouvant servir d’intermédiaires avec les autorités russes, vous avez Paul Manafort, Jeff session, Donalt Trump jr, etc. Le tout est de savoir ce que ceux-ci se sont dit lors de ces entretiens.
Pour julian assange, c'est un peu des deux à la fois: sa trajectoire à long terme l'a amené à être un pion de Poutine. Poutine avait tout intérêt à foutre le bordel au USA d'où le choix de wikileaks de ménager Trump tout en défonçant les démocrates. Quand Poutine n'aura plus d'intéret à soutenir Trump, wikileaks & assange sortiront alors des infos sur le camp Trump.
Vous avez confondu "donner mon opinion au doigt mouillé" avec "donner un moyen de trancher la question de façon à des tiers".

Excusez-moi, mais en quoi Kim dotcom est-il un témoin dans cette affaire ?

Vous n'avez pas google là où vous habitez ?


Les seules personnes qui peuvent "témoigner" d'une collusion sont celles impliquées dans ladite collusion.
Par exemple, selon ses déclaration, Kim Dotcom.

Après, si vous voulez des noms de gens dont ont sait qu'ils ont rencontré des officiels russes ou des gens pouvant servir d’intermédiaires avec les autorités russes, vous avez Paul Manafort, Jeff session, Donalt Trump jr, etc.
Oh, mais aussi toutes les personnes moins connues présentes à ces rendez vous (sept personnes dans la salle pour celui de Trump Jr & Keshner).
A ce jour, toujours personne pour produire un témoignage comparable au materiel que se propose de livrer Kim Dotcom. Je suis d'accord avec vous que je ne ferais confiance à personne de votre liste, ou même de la liste complète, pour faire un témoignage insoupçonnable de parti pris et de mensonge. Mais pour l'argument que j'ai avancé, ce n'est pas un critère pertinent. Il y a un deux poids deux mesures frappant.
Ou l'on se souvient (peut-être) que le décodage, le fact-checking était le truc des commentateurs lambda (avec les insultes) des débuts des forums... ou les journalistes venaient en découdre, parfois... avant de fermer ces lieux incontrôlables ou de les circonscrire en les gardant car générateurs de clics...
Je me souviens des radios libres avant les radios commerciales, des débuts d'internet avant que Haski/Richer &co (de feu-rue89) ne taxe cet espace coloré de "bas-fonds" ou aucun des journalistes ne s'aventure plus pour défendre son travail... on a une pensée pour Isabelle Attard qui est venue, elle, répondre ici-bas, avec respect mutuel...
C'était quand déjà la dernière fois que DS ou ses minions sont venus en découdre avec les @sinautes, déjà?
Ah c'est vrai, j'oubliais, don't feed the trolls...
(apres une intense publicité de ma part du site indispensable, à l'époque, de P. Jorion qui revenait en France et avait des infos et du mordant, le même avec sa cour m'ont taxé aussi de troll parce que je lui faisait remarquer que ses vidéos ne contenaient plus que son auto-promotion, et la volonté de laisser une trace dans l'histoire...)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.