108
Commentaires

Florence Cassez, sainte ou complice ?

Florence Cassez a-t-elle été victime d'une machination médiatico-policière pour satisfaire l'opinion publique et l'ambition d'un policier qui avait besoin de résultats, ou bien a-t-elle fermé les yeux sur les activités suspectes de son compagnon, qui a reconnu les enlèvements et les séquestrations qu'on lui reproche ?

Derniers commentaires

Pour notre part, nous avions recensé les éléments à charge et à décharge, dans l'accusation contre Cassez de complicité de séquestration, tels qu'ils résultent des presse française et mexicaine, dans cet observatoire de 2009, auquel nous invitons nos lecteurs à se reporter.

Si je me souviens bien de l'article, c'était très très incomplet. Notement sur les rétractations des témoins à charges, sur les incohérences des témoignages etc...
Ce que savait l'Elysée Petit rappel pour l'Arche de Zoé le frère de Sarkozy président à l'époque était derrière l'affaire en sous main mais on n'en a peu parlé car il est médecin et même pédiatre et Nicolas le petit frère est bien intervenu dans cette affaire pour ne pas le faire impliquer plus à travers le Laboratoire Bio-tech ou Bio-Pharma. François Sarkozy et l'Arche de Zoé et la lettre d'un opposant Tchadien à Sarkozy qui a été torturé et est ressorti peu après :

Lettre à Mr Sarkozy Nicolas Les laboratoires Bio-tech avec la bande étaient peut-être là pour essais "in vivo" comme cela se fait souvent en Afrique ou dans d'autres pays du tiers-monde pour les "essais pratiques" et cela a pris un tour politique. Du moins c'est de ce que je me souviens.

Le Canard Enchainé l'a démontré que Paris savait tout de cette triste histoire d'essais médicamenteux au profit de laboratoires et Kouchner n'est pas "blanc bleu " non plus. Des criminels eux des vrais.Eric Breteau opération
Incroyable! Ce midi ils montraient Florence Cassez quasiment dans la peau d'une cheffe d'état lambada, sortant de son "hôtel de luxe" sous les flashs des journalistes, s'engouffrant dans une voiture avec chauffeur escortée par des motards de la police pour sillonner Paris de radio en radio et de télé en télé.

Maintenant, tu regardes les jités, c'est tellement hallucinant au quotidien que tu croirais avoir mangé de la drogue à midi.
La stratégie des conseillers de Cassez, consistait, dés le début, à la faire passer, pour une "otage", style Bettencourt ...
Relayé par les politiques, et les médias ...
Bon ça a marché... Pour le moment !
titre de l'émission "C dans l'air" de ce soir : " Le retour de notre "otage" du Mexique "...
le mot "otage" , est tout de même un peu osé.
Une chose me frappe en lisant ces messages: F.Cassez serait soit coupable, soit innocente. Est-il juridiquement imaginable qu'elle soit...mettons 70% sainte et 30% complice ?
Quand je vois ce genre d'histoire, je me demande toujours s'il est bon de mettre en péril le dialogue diplomatique entre 2 pays pour 1 personne emprisonnée ? Certes, elle n'est pas de ma famille et si elle l'était, je serait certainement folle de rage et de douleur... Mais peut-on faire passer le bien être d'une famille devant un plan de communication international ? Sur quels élément s’appuie-t-on pour juger de son innocence ? D'ou croyait-elle que son charmant compagnon tirait l'argent pour la liste de biens onéreux qu'il possédait ? Allons, allons... Fermer les yeux n'est pas coupable ?

Notre stratégie diplomatique avec le Mexique consiste-t-elle en un bras de fer ridicule entre 2 chefs d'état qui jouent sur le même levier de la violence ou de la narco violence pour se faire élire ? En même temps, autant ce levier peut paraître utilisé de manière un peu surfaite en France, autant les narcotraficant sont vraiment un problème dans un pays comme le Mexique. Peut-on vraiment reprocher l'ochestration d'une vraie fausse arrestation en direct pour montrer au peuple que le pouvoir agit ? Tout le monde ne peut pas payer des courses poursuites à l'américaine ! Par ailleurs, le petit voyage du nain teigneux et de sa charmante succube aurait au contraire prouvé que nos relation étaient aux beau fixes avec ce pays...

Il est vrai que le respect de la liberté de la justice en France est devenu un concept bientôt désuet et que notre cher commercial en chef veut peut être en faire la démonstration sur un plan international pour montrer que l'oligarchie libéraliste (quel joli mot pour cacher la nouvelle forme du joug qui permet une surexploitation intensive de l'homme par l'homme et de la terre par l'homme... Et de tout par le fric décomplexé !) est au mieux de sa forme et que ça rapport...

Peut-être que les deux tourtereaux n'ont pas apprécié la neige mexicaine et qu'ils sont un peu nerveux...
La remarquable tribune « Au Mexique, l’arrestation de Florence Cassez n’est qu’un montage médiatique et policier[ » de Léonore Mahieux, Emmanuelle Steels et Anne Vigna, toutes trois correspondantes de la presse française au Mexique (Le Monde du 23/02/11) mériterait de compléter ce dossier.

Et puisque la presse mexicaine est invoquée, il est bizarre que l'hebdomadaire Proceso ne soit pas cité ; ainsi, dès le 6 décembre 2009, on y trouvait un article intitulé Preuves fabriquées/culpabilité fabriquée (traduit sur "Réalité mexicaine").
Quand rien ne va plus avec votre politique nationale et vos ministres, il est bon aussi de créer un incident diplomatique avec un pays éloigné... Vos amis (et ceux qui pensent que la solidarité nationale doit passer avant tout) resserreront les rangs derrière vous... Et cela permet de détourner l'attention de vos ennemis et du reste...
Il me semble que la raison aanoncé par Florence Casser sur le fait qu'elle n'est pas tranféére en France est qu'elle a froissé un ministre important du gouvernemet. Cela, je peux le compredre et pour cette raison nous devrions être solidaire.
Claire Sagnièrees
Deux sujets :
1°) l'éventuel transfèrement de Florence Cassez qui provoque le refus de l'opinion mexicaine (ou au moins de la presse qui ira jusqu'à prendre comme exemple les infirmières bulgares libérées à leur retour au pays)
2°) la culpabilité ou pas de F. Cassez, culpabilité que refuserait d'envisager lémédias hexagonaux (sauf que l'on cite un article du Nel Obs et une tribune dans Libé).

Sont cités des témoignages (une vingtaine) ; certains témoignages laissent entendre que ce serait elle, et non l'ex-amant, l'instigatrice des enlèvements car les victimes seraient des clients du frère de F. Cassez (mais ce frère ne semble pas avoir été inquiété). Mais aucune preuve matérielle n'est produite.
Ce qui est avéré, en revanche, c'est qu'une arrestation-bidon a été faite pour la télé le lendemain de la vraie arrestation, non sur le lieu de la dite arrestation mais dans la propriété de l'amant où, comme par hasard, on a découvert trois otages.

Son ex-amant, Vallerta reconnait des enlèvements ; il l'innocente ; il est présenté comme le chef d'une bande de kidnappeurs.

Sauf erreur, le procès qui a duré 18 mois ne concernait qu'elle et non l'ensemble de la bande à laquelle elle était censée appartenir.
"Le Centre Français d'Endermothérapie qui fait de l’import de matériel médical" http://post-frontieres.nordblogs.com/archive/2008/05/14/affaire-cassez-et-si-la-cle-c-etait-le-frere.html
Question? Quel est le métier ou en quoi est spécialisée la société du frère de Florence Cassez?
Je souscris complètement à cet article : c'est quand même effarant de voir cette forme de communautarisme, de soutien aveugle et indéfectible entre français.

Rajoutez à ca le mépris de tout ce qui peut être vu comme une nation "inférieure", se permettant de piétiner la réputation de leur justice et la probité de leur magistrats. De là a penser que tous ces pays du tiers-monde ne sont remplis que de bamboulas arriérés et que "l'occident" est seul porteur et garant des valeurs démocratiques. Reste plus qu'a établir une hiérarchie des races et c'est gagné!

Il y en a qui n'ont visiblement rien appris de ce qui s'est passé en tunisie et en égypte et continuent à propager ce regard "paternaliste" supérieur et suffisant.

Décidément, vive les médias français.
Bonjour,
Quelqu'un dispose-t-il d'un lien vers un papier proposant une présentation "neutre" de cette affaire ?
Merci !
Il serait temps de remettre un coup de neuf à ce dossier suite aux déclaration de MAM de boycotter l'année du mexique.

Et je voulais dire à ce sujet:
C est pas pour troller, mais quand meme!!!
Boycotter israel c est innadmissible, mais le mexique c est conseillé???
Ya pas incohérence flagrante là?
Alors que ce que l on reproche a Israel est bien plus grave, et sans
ambiguité que pour l affaire cassez, beaucoup plus floue.

Les médias français qui la prenne pour une sainte, sont effectivement d'une incroyable arrogance vis à vis de la justice mexicaine! Ce n'est pas l'Iran non plus, il y a quand même des éléments à charge plutot lourds (ca ne vient pas de nulle part).

Et imaginez que le mexique vienne nous expliquer comment il faut juger
l un de leur ressortissants chez nous ca serait un scandale.

Ca serait pas une revanche apres l humiliation de la grippe A par hasrad?
><><>< ICI sur le figaro ( pour changer un peu ) ><><><><>

"Pas d'extradition pour Florence Cassez. C'est le président mexicain Felipe Calderon qui l'a annoncé en personne lundi soir dans une allocution spéciale radio-télévisée. Condamnée à 60 ans de prison pour des faits de complicité d'enlèvement qu'elle a toujours niés, la Française devra donc purger sa peine au Mexique. Face à ce rejet «unilatéral» de Mexico, le ministère français des Affaires étrangères a exprimé «sa profonde déception» dans un communiqué. [...] "


Sarkozy aurait-il donc moins d'influence au niveau international qu'il vourdait nous le faire croire ??
Je ne suis pas sur qu'elle gagne au change si je dois croire ce qu'on dit des prisons Francaises...
le Mexique, tout retardé qu'il soit, ne pratiqe pas la peine de mort, c'est déjà çà.
Les pieds nickelés à l'idée plus ou moins encore "supérieure" de l'Arche de Zoé allant enlever des enfants au Tchad pour les "sauver",

La madone arrachée des mains des méchants FARC,

Le soldat Shalit capturé en opération sur son char à Gaza et dont le père a été reçu plusieurs fois à l'Élysée,

La dame Cassez (p... c...) à extraire des geôles de ces sous-développés d'Aztèques,

Mais pas l'étudiant Salah Hamouri, condamné sans preuve et à la suite d'un chantage l'amenant à "plaider coupable" (comme le voudrait NS de Nagy Bocsa). Pourquoi ? Parce que de père Palestinien ?

Beurk ! Racisme !
tout ça pour que le gondolier des couloirs puisse la rencontrer et lui sortir sa fameuse réplique qui lui a déjà valu une réputation mondiale
" Cassez vous pauv' c...."

modif : oups je n'avais plus haut le commentaire de benoit gonthier.....
pas grave ?
Soutenir Cassez n'enlève rien à Coupat, au contraire.

Dans les deux cas, la question centrale est de savoir s'il y a ou non eu un traitement policier et judiciaire équitable et respectueux des droits de l'individu, indépendamment du pays où ils se sont exercés.
Nous en avons plus cassez des gesticulations de notre président.
ben cassez vous alors pauvre .....

Ne vous tra cassez pas Nico est la

Il est où le ministre des affaires étrangères ??? Remuer ciel et terre pour une complice c'est bizarre, sans doute une bénéficiaire de la victimisation, cette manie médiatique qui consiste à toujours donner raison aux victimes.
Merci Nicolas pour cette précision.
Je ne sais pas si elle est innoncente mais Sarko au Mexique, c'est comme la comète de Halley. Si on la rate, faut attendre sacrément longtemps avant qu'elle ne repasse !
Que Florence Cassez qui vivait avec un criminel (son compagnon),qui sequestrait une femme et 2 enfants dans son ranch, pendant plusieurs mois sans qu elle s en rendre compte ,me parrait curieux.Ou c est une super nunuche et faut la liberer ou elle est coupable et elle merite son sort, soit ,20ans effectifs de prison.Mais arretons cette condescendance franchouillarde .Pour memoire Coupat de la" cellule invisiblel"parce que deux pandores l auraient apperçu en voiture le long d une voie de chemin de fer est accusé de terrorisme sans aucune preuve .Et là c est les journalistes à quelques exceptions prés qui sont "invisibles". Qu' on commence par regarder chez soi d abord!
Petite citation de Nico 1er : " Faites confiance à la justice française comme je fais confiance à la justice mexicaine "
Que doit-on comprendre ? Julien Coupat sera-t-il libéré par le président mexicain, ou Florence Cassez sera-t-elle emprisonnée pour 60 ans en France ?

Il est de plus en plus à l'ouest le malheureux...
Un point intéressant absent de l'article, et qui n'est pas un "détail", cette fois, est celui qu'indiquait un article du Monde (lu dans un journal local et que je n'arrive pas à retrouver sur lemonde.fr) : F. Cassez aurait été emprisonnée sans même être passée devant un juge, et n'aurait pas bénéficié d'un procès contradictoire, aux dires de son avocat. Je crois que c'est sur cet argument que s'appuie Libération pour descendre en flammes la justice mexicaine (et procéder à une généralisation assez dommageable).
@ Kapokier

J'avais bien sûr lu que Cassez avait fait un aller-retour en France. Cassez a vécu sur place jusqu'en décembre semble-t-il puisqu'elle a été arrêtée dans un véhicule à bord duquel où elle emmenait des meubles vers son appartement de Mexico. Rentrée en France en juillet, elle est revenue au Mexique et aurait séjourné dans ce ranch de septembre à décembre 2005, période pendant laquelle des personnes enlevées y ont été séquestrées selon leurs déclarations et celle de la police.

J'ai naturellement plein d'autres détails plus ou moins intéressants que je n'ai pas mis pour ne pas noyer le lecteur qui peut les découvrir via les liens vers les articles évoqués.

On peut ajouter que Cristina X. la mère de famille enlevée puis libérée par les policiers avec son fils de 11 ans, dit avoir été agressée sexuellement par le compagnon de Cassez, et que la liste des armes retrouvées sur place est longue. Une affaire grave donc, et le fait de vivre sur place pendant quelques mois, aux côtés du principal instigateur qui a reconnu les faits peut naturellement attirer les soupçons sur une éventuelle complicité de Cassez.
Dans l'article de Libé du 9 mars, quelques précisions non-mentionnées par Gilles Klein sont apportées sur sa vie "avec" I. Vallarta. Six mois avant son arrestation, F. Cassez serait retournée en France. Ne trouvant pas de travail, elle serait revenue au Mexique (à une date non précisée par Libé), logeant chez son ex. Elle aurait trouvé un travail 3 semaines avant l'arrestation, puis un logement. Il semble donc qu'elle ne vivait plus qu'en pointillés avec I. Vallarta au moment des enlèvements. L'article de Libé n'utilise pas le conditionnel comme moi plus haut. D'autre part, Libé mentionne aussi que F. Cassez s'est rendue au Mexique pour y retrouver son frère (mais sans faire allusion à ses démêlés avec son collaborateur).

Ce qui manque effectivement dans leur article, ce sont les arguments relayés par la presse mexicaine. Ce qui fait qu'on a peu de mal à bien comprendre. Donc merci à Gilles pour cette présentation du point de vue mexicain.
Finalement, la seule preuve qu'il y a contre elle, c'est cette liste étrange. Pourquoi ne pas dire à quoi cette liste était destinée ? C'est étrange... Si on pouvait faire la lumière là-dessus, ce serait une bonne chose (harcelez cet avocat !).
Putain, elle fait peur, la justice mexicaine!
On croirait l'affaire Colonna.
PS : je rappelle que Julien Coupat risque 20 ans de réclusion criminelle.
Après ingrid Bétancourt, Florence Cassez... continuons de nous prendre la tête pour des personnes une par une. pendant ce temps, les médias occulte au choix : Le Darfour, Le Zimbabwe, le Sri Lanka, l'Afghanistan, l'irak etc ... je suis sûr que j'en oublie.

Si cette femme est reconnue coupable par un tribunal d'un pays souverain, je ne vois pas ou est le problème, il existe des conventions entre la France et le Mexique, pas besoin de notre Talonnette 1er pour l'activer à juste titre.

Je ne pense pas que cela soit aux médias ni à nous Français de juger de sa culpabilité, nous n'aimerions pas que des mexicains critiquent notre justice et demande par le biais de son président la mise en place d'une commission, qui à mon humble avis était déjà prévu par la dite convention
Merci pour cet article, qui est de loin le plus équilibré sur cette affaire depuis une semaine.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'article de la Jornada d'hier (dont vous ne citez juste que le titre) lundi m'a paru aussi assez des plus neutres : il récapitulait comme vous tout le point de vue de la défense, puis tous les points à charge. A cote de ca une courte tribune d'une personnalite dont j'ai oublie le nom demandait a Calderon de ne pas ceder (avec un point de vue purement nationaliste/tiers mondiste).

Depuis le début je suis très mal à l'aise avec cette affaire: d'un côté la présence de Televisa et TV Azteca au coeur de la procédure, la posture de Garcia Luna et son omnipotence (bien qu'il est sur la sellette depuis quelques mois; beaucoup de voix réclament son départ); mais d'un autre côté, le fait que FC a habité dans ce ranch, le fait que ces enlèvements soient une plaie que tous les mexicains aborrhent (beaucoup réclament la peine de mort pour les secuestradores) et le fait que la presse francaise se serve de clichés souvent malhonnêtes. Tous les juges ou flics mexicains ne sont pas pourris, et en ce moment, beaucoup font un travail admirable dans lequel ils risquent (voire perdent, malheureusement, assez souvent) leur vie face au crime organisé.
C'est assez lamentable tout ça.

Merci Gilles, en tout cas.

Autre point à soulever, il paraît que le séjour privé de l'Inculte et de l'Aphone est aux frais de la présidence mexicaine.
Le voilà déjà débiteur, non ? Ça le met dans quelle position pour négocier, là ?
(j'ai tout mis au singulier, car j'ai encore la naïveté de croire que le mannequin ne se mêle pas de politique...)
Coupable ou pas j'en ai marre que la diplomatie de mon pays, et donc nos intérêts, gravite autour de situations individuelles.

Bien sûr un Etat digne de ce nom doit s'intéresser au sort de ses compatriotes en difficulté dans un autre pays, qu'ils soient coupables ou pas d'ailleurs, mais pas au point d'en faire un élément central des négociations. A l'échelle des relations entre pays et des enjeux économiques et politiques de ces rencontres, un cas individuel est totalement anecdotique et secondaire. Cela ne devrait même pas être abordé directement par le Président. Sarkozy ne fait cela que pour plaire à l'opinion. Et pour y parvenir il va devoir lâcher sur autre chose. On se prive de quoi la France pour cette femme peut-être coupable? Que Mme Michue ne retienne que cette histoire de ce voyage, on peut le comprendre, mais un homme d'Etat doit savoir prendre du recul et même expliquer à ses concitoyens qu'il a d'autres soucis...

Par ailleurs, est-ce que tous les français en difficulté héritent de ces mêmes égards? Est-ce que cette priorité donnée à cette personne est la conséquence d'une certitude sur son innocence? Est-ce le fait de l'habileté de son père pour saisir les micros et la présenter comme une victime? Ou est-ce le fait de son incroyable beauté?

Il semble décidemment y avoir beaucoup d'arbitraire dans cette affaire...
Oui merci Gilles.
Par ailleurs, je vous envoie ce commentaire trouvé sur Le Monde.fr à l'article de Luc Vinogradoff (la revue de presse dont parle Gilles Klein)

Ce ne sont pas 96 ans ni 60 ans : elle est condamnée à plusieurs peines pour autant de chefs d'inculpation. Le total de ces peines est de 96 ans, mais elle les purge toutes SIMULTANÉMENT. Elle pourra donc sortir de prison lorsque la dernière peine (la plus longue, c'est à dire 20 ans) aura été purgée, avant si elle bénéficie de remises de peine. Ce n'est pas crétin, c'est leur système de justice, qui n'est pas plus idiot que le notre.

Une petite précision de plus dans la mayonnaise de cette affaire.
très intéressant papier! je crois me souvenir que Marianne en avait parlé il y a quelques mois également.

le point le plus troublant, c'est d'habiter quelques mois dans un ranch sans se rendre compte qu'il y aurait des personnes retenues contre leur gré...
merci pour ce point complet, et très intéressant.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.