68
Commentaires

Filopatte et Patafil, dernière ligne droite

Derniers commentaires

Après votre chronique d'hier matin je me demandais qui était visé. Elkabbach, Aphatie, Bourdin , Cohen, Tous ?
Comme je n'avais jamais entendu Cohen ( j'ai quitté France-Inter dès les débuts de Demorand.. ) je l'ai écouté ce matin pour entendre si il était meilleur ou pire que ce dont je me souviens de ses concurrents.
Eh bien, ce n'est ni l'un ni l'autre !
En plus dans les minutes qui suivent il faut supporter un éditorial de Caroline Fourest.
Finalement votre chronique m'a prouvé que, là aussi, pas grand chose ne change.
[large]PARDON ? QU'EST-CE QUE VOUS DITES ?[/large]
Euh...[large]Copé et les bolcheviks de 1917, ça ne vous inspire pas DS ?[/large]
c'est mignon tout plein mais ils sont faits du même bois ces deux là! est ce cela que vous tentez de nous dire,?
"En France, disait Chamfort, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin."

Une petit illustration de la puissance de feu du PS, du Monde, et du parquet de Paris aux ordres de..... qui déjà ?

On enquête sur Montebourg à propos de l'affaire Guérini, et ça vient juste de sortir. Que c'est bizzzzzarrrrre.

Aux innocents les mains pleines.
Madame Filopatte a dit hier "lorsque le déficit est inférieur à 3%, la dette diminue"
Désolé Madame Filopatte, c'est faux: la stabilisation de la dette dépend du taux d'intérêt (inférieur à inflation+croissance) et non du taux de déficit
Copé,hortefeux et Takieddine sont dans un bateau. Takieddine tombe à l'eau........
Pour illustrer Filopat et Patafil, voilà un joli épisode où ils se disputent une rose, et une dame de coeur.....
Je trouve que depuis quelque temps, Daniel, vos chroniques tombent souvent dans la facilité du populisme au mauvais sens du terme. Elles caressent dans le sens du poil ceux qui n'attendent que confirmation de leur "thèse": tous pourris, tous guignols. Dans ces moments-là, sans doute vous faites vous plaisir, mais vous n'apportez rien à vos lecteurs de substantiel. Aucun nouvel éclairage intéressant. Dommage.
Je voulais juste parler de François Hollande : il a beau s'entourer de communicants, d'avoir changé de look et de physique, je ne le sens pas vraiment. Et justement, je crois que Sarko va n'en faire qu'une bouchée.

L'idée qui est développée par ses partisans selon laquelle il est le seul en mesure de battre Sarko me remplit de doutes. Certes, les sondages le disent, mais ils disaient la même chose de Royal en 2006. On voit la raclée qu'elle a pris, et pourtant elle est bien moins tendre que Hollande.

S'il est déjà sous la coupe de ses propres communicants, c'est du pain béni pour Sarko, qui est quand même beaucoup plus rompu aux débats, aux coubats, et à la lutte électorale sans merci, et il ne lui laissera rien passer.
Et Hollande n'a pas la surface pour se débattre dans les ennuis dans lesquels sont et seront le pays et l'Europe. En tout cas, moi je ne le sens pas.
Parce qu'il faudra se battre avec violence et roublardise, détermination et ouverture d'esprit, d'abord pour arriver au pouvoir en France, et ensuite pour exister au niveau mondial. Et Hollande me semble avoir beaucoup de qualités, mais pas celles-là spécifiquement. Il est le contraire de Sarkozy dans le sens où il mènera jusqu'au bout ses dossiers, fera les choses avec finesse et opiniatreté, ce qui changera tout.

Mais il se fera bouffer par l'UMP, et même s'il y arrivait, le rejet de Sarko étant quand même une donnée importante du problème, les électeurs du centre seront peut-être pour lui, sauf si Bayrou les attire, et les médias sentant le vent seront en faveur de Hollande, on le sent déjà, il ne me parait pas de la matière dont on fait les agressifs et les visionnaires.

C'est un Papandreou français. Pas un Churchill ou un Roosevelt. Or, c'est bien ce qu'il nous faut s'il veut se couler dans le moule présidentiel de la 5ème république.... Non ?

Pour Aubry, c'est peut-être moins évident, elle a des dents qui claquent pour mordre très facilement, et elle a un petit côté teigneux. Jusqu'où, c'est difficile à dire.
Quand elle sait ce qu'elle veut, elle sait comment l'obtenir. Et elle sait mener les choses à leur terme, on l'a vu avec les 35 heures. Même si elle a mal mesuré les implications sociales.

Mais veut-elle être présidente ? Si elle l'avait vraiment voulu, elle aurait négocié sur le fond avec Montebourg.

Je le sens mal.

Il n'est peut-être pas trop tard.
Merci pour cet éclat de rire matinal ! :-D
Avant-dernière minute :

Montebourg appelle au rassemblement devant le Fouquet's...

Ah, zut... perdu...
Nouvelle info de dernière minute : Non, finalement, pour des raisons de “sécurité”, le stand-up d’Arnaud Montebourg n’a pas été autorisé. L’événement est annulé. Dommage.
J'ai lu cette chronique dans la salle d'attente de mon médecin ce matin.
Quand il est venu me chercher, je ne pouvais m'empêcher de sourire bêtement.
Merci beaucoup D.S. pour cette touche joyeuse d'entrée de journée.
Bravo DS, votre chronique, en plus d'être humoristique, est compréhensible et n'a pas de clés qui en brouille le sens.
Ah ! Filopat et Patafil, les petites figurines électriques allemandes faites de bric et de broc, toute ma jeunesse défile devant mes yeux à cette évocation !

Et merci ! Je ne vais pas être obligée de passer ma journée à réexpliquer aux socialos du forum, et aux autres, la signification profonde et le goût inimitable du poulet de Brest.
Attention à ne pas nous empapaouter.
Ce triste débat de pantins ne méritait pas mieux.
Suspense haletant : sainte-Ségo ayant donné ses voix à son ex, on attend maintenant la décision du "gauchiste" Montebourg ...
Voila un article bien brouillon Daniel Schneidermann, à croire qu'il n'y avait vraiment rien d'autre à dire ce matin, alors on s'adonne à un petit jeu, une petite comptine, bof pourquoi pas.
Oh mais attendez peut être qu'il y' avait quelque chose à dire ?

Le président de France télévision est censé rencontrer l'ambassadeur d’Israël pour se faire taper sur les doigts après avoir eu l'audace de diffuser un reportage simplement objectif sur le conflit Israelo-Palestinien, et les journalistes qui ont simplement fait leur travail sur ce sujet ont été couverts d'insultes, d'injures et de menaces de morts, vous ne croyez pas que ça vaudrait une petite note dans la chronique matinale (qui est après tout censée parler des médias et pas des primaires socialistes)

Remy Pfimlin va venir se justifier devant l'ambassadeur d'un pays étranger pour avoir osé, non pas le critiquer, mais simplement pour avoir diffusé un reportage sur son ennemi sans son consentement. On se croirait dans une des démocraties populaires où le rédacteur en chef d'un journal serait convoqué par l'ambassadeur soviétique pour avoir eu l’outrecuidance d'écrire un article légèrement trop critique sur l'URSS.
Et vous ne pensez pas que c'est un fait autrement plus important à analyser par rapport à nos médias et à leur indépendance, que le cirque vu et revu des politiques sur nos antennes ?
Vous me décevez un petit peu Daniel, ce qui se passe avec ce numéro d'un œil sur la planète est inédit (le patron d'un grand média convoqué par un diplomate étranger pour se faire donner la leçon ? Je ne vois pas de précédent là tout de suite) et au lieu de sauter sur l'occasion et d’arrêter l'image, vous laissez filer la bande trop occupé à regarder les marionnettes du kiosque de guignol d'à coté
Bonjour
L'une et l'autre ont appelé à voter oui au Traité constitutionnel en 2005 en disant qu'il vallait mieux être à l'intérieur qu'à l'extérieur des institutions pour les modifier !!! Promesse, promesse.
On a vu ce qu'ils ont fait après le coup d'état contre les électeurs lors de la ratification du traité de Lisbonne.
Alors madame, monsieur passez votre chemin. Vos promesses ont fait long feu.
A un moment j'ai entendu lagôche dure de Mame Filopatte lui inspirer un mot où elle disait qu'elle avait un oeil sur les banques et l'autre sur le chômage (je me trompe peut-être mais le double sens y est). Purée me disois-je... la v'là qui louche, comme Jean Sol Partre soi-même. Nous v'là bien...
[quote=Vous donné-je l'impression d'être oblique ?]
donnai?
A demain donc,
— Soit, mais aussi - et mieux: à Lundi matin.
DS a volé les éléments de langage de l'UMP ?

Toutes ces chroniques qui pourraient se résumer en un simple VOTEZ MELANCHON, c'est dommage tout ce temps perdu.
Excellent ! C'est tout à fait ça. Plus Aubry parle, moins on a envie de voter pour elle.
La "vraie gôôôche" de posture, c'est vraiment insupportable.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.