171
Commentaires

Fichiers Hortefeux, la ligne j@une passe au milieu

Est-ce le retour d'une "Edvige light" ? La publication au Journal officiel, dimanche 18 octobre, de deux décrets du ministère de l'Intérieur instituant deux nouveaux fichiers de police, a fait renaître les craintes qui avaient déjà eu raison, l'an dernier, du projet de fichier "Edvige". La CNIL, cette année, a donné un avis favorable aux deux nouvelles "bases de données", pour reprendre l'astucieux euphémisme inventé par Brice Hortefeux. Pour autant, toutes les craintes sont-elles infondées à propos de fichiers, qui prévoient de collecter des données concernant "l'origine géographique" ou les engagements syndicaux de certains citoyens ?

Derniers commentaires

Un peu bordélique cette émission, avec des longueurs et des indignations rentrées qui ont parasitées le débat.

Ma proposition est la suivante : un état fasciste (ou glissant discrètement vers) n'a pas besoin de textes de loi clairs ; des textes fumeux, mal cadrés et sujet à interprétation font parfaitement son affaire. L'extension du domaine de l'arbitraire (policier, judiciaire et administratif) est justement un élément constitutif de ce glissement et permet de distribuer du pouvoir à ce tiers de la population censé contrôler les deux autres tiers.

S'opposer à cette extension est donc une lutte honorable mais il ne faut oublier que cet arbitraire et ce flou relèvent d'une vraie stratégie, poursuivie avec détermination dans un cadre idéologique précis ... et que, pour l'instant, le rapport de force nous est défavorable (je parle des démocrates, légalistes et républicains, bref de l'ultra-gauche).

Cordialement,
hortefeux, donc, veut interdire les délinquants de 13 ans de sortir le soir " non accompagnés".
Sachant que s´ils sortent " en bande", ils seront accompagnés, que blitz herrteufel a remplacé la police de proximité par la "videoprotection"
comment va-t-il s´y prendre ?

j´ai une solution à proposer : lâcher frederic mitterrand dans les rues à partir de 22h00, pour effrayer les petinenfants.
Sur Patator, vous faites un erreur guy, quand vous parlez de Tarnac et de Coupat qui "voulait bloquer des trains"

AAAAAAAAAAAARGH
vous avez pas retenu la leçon ? Ils étaient (et sont toujours malgré l'absence de preuve) ACCUSES d'avoir sabotédes cateners, entrainant le blocage de train, enfin le déraillement pour la police qui comprend pas comment ça marche un train sur des rails, passons). Mais ils n'ont jamais déclaré avoir fait ça, c'est sur a présence du si fa (fu)meux insurrection qui vient que cette hypothèse a été établie.

Halala, guy, je demande solennelement, avant de mettre en place une pétition "guy birenbaum à la solde du grrrrrrand kaaaaaaapital et du parti de la presse et de l'argent" un démenti en 3 exemplaires et un mea culpa dans la prochaine chronique consacrée à un autre sport violent de notre époque : la pétanque (y a eu des morts déjà !!!) Si meme nos anciens se mettent à l'anarcho terrorisme ...

c'était ce qu'on appelle un post pour rien.
Ah mais mon cher Guy, il ne s'agit pas de votre manque de jugeotte à vous, je n'en prendrais pas le risque, il s'agit du contenu traité dans les émissions. Bref si vous vous posez ces questions, je regrette qu'elles ne soient pas abordées dans les émissions ... à durée fixe ? ou à invité à emploi du temps chargé ? :)
Bonjour à tous, et bravo pour les émissions ...
Désolé si le sujet a déjà été traité, mais c'est une remarque pour GB.
Vous prenez semble-t-il un malin plaisir à distribuer des points Godwin dans vos émissions, sans en avoir vraiment saisi le sens. En effet, le point Godwin revient à celui qui, dans un forum, compare un interlocuteur aux nazis, ou un autre extrémisme, d'ailleurs. Propos typique qui mérite le point : "avec des arguments comme ça, on sait de quel côté vous vous seriez trouvé en 40..."
Il ne s'agit donc pas de l'attribuer à celui qui cite le mot "nazi" si cette citation est dans le sens du débat. Dans ce cas précis, Bauer vous dit que vous ne serez pas fiché avec votre écharpe du PSG, sauf si vous êtes au milieu d'un groupe de néo-nazis. Rien à voir à mon sens avec le point Godwin.
C'est un détail, je suis d'accord, et encore bravo pour l'ensemble du boulot.
Je n'ai pas l'habitude de poster sur le forum d'@si (que je ne le lis pas du tout d'ailleurs), donc avant toute chose merci pour les émissions que vous proposez.

Concernant la ligne jaune, le concept même est borderline, et c'est bien le but. Mais s'il-vous-plaît, arrêtez cher Guy Birenbaum de couper la parole à vos invités. Je sais que c'est pour clarifier, car certains parlent à demi-mots, et que vous voulez leur tirer les vers du nez...

Mais la ligne jaune n'est-elle pas sans durée fixe ? Vous retombez dans les travers des débats télé que j'ai fui... Résultat une émission fatigante, malgré le fait que j'ai appris plein de nouvelles choses grâce à vous.

Peut être que la solution serait d'inviter moins de personnes, car dans cette dernière émission j'ai eu la désagréable impression de courir un 100m.

Désolé pour cette critique, je m'aperçois que je vous écris seulement pour dire ce que je n'aime pas, rassurez-vous en vous disant que j'aime tout le reste. Je n'ai pas de problème avec la ligne jaune, juste avec ce rythme très... "débat" télévisuel.

Bisou à l'équipe.
Des questions, des réponses :

CNT la Vignole ou FAI ?
Pourquoi la scission ?
au boulot guy !

[quote=Guy Birenbaum]Pouvez-vous m'expliquer ce qui cloche là plus clairement ? Merci.

Bah je pensais etre clair, mais bon je vais etre plus clair au risque d'etre un peu plus violent dans mes propos.

Avant tout, sur Noam Chomsky, je pense qu'on en trouvera pas plus anti complotiste que lui, la preuve est contenue dans le film de Daniel mermet : Chomsky et compagnie oùl'individu s'exprime lui même sur ce sujet
(ouh mais c'est que ça fait un joli petit entre soi : fontenelle, mermet, ruffin, chomsky...)

Si je vous dis que vous êtes comme décrit par François Ruffin, comme 90% des journalistes français formé à l'école néolibérale journalistique, vous me direz que non et vous aurez raison, puisque vous n'avez pas été formé dans une grande école à ce que j'en sais, vous êtes un éditeur.
Pourtant, vous tombez dans le panneau du "journaliste politiquement incorrect" dans lequel ceux qui ne sont pas à la cour tombent aussi.
Canard Enchainé, Mediapart, Backchich, Le Post, largement d'une qualité supérieure à lémédias mais néanmoins dans l'ordre des choses.


Oui je pense que c'est ça. En fait, c'est dans le principe même de la ligne jaune
enfin lâcher le politiquement correct sans ne jamais faire de politique.
Politique au sens aborder les questions relatives à la vie de la cité, la vie publique, enfin comme vous voulez pour l'expression.

pour être concret, quand vous parlez des fichiers vous vous bornez à la légalité, à l'analyse factuelle
Je ne parle jamais de complot puisque les informations que je donne ne sont pas cachées, elles sont publiques,
il faut juste les mettre bout à bout et les ordonner.
Et il se trouve qu'en reconstituant le puzzle, ces fichiers font partie d'un grrrrrand puzzle dessinant les contours d'un "nouvel ordre sécuritaire"
Ouuuuuuuuh ! le vilain complot des méchants policiers !

Encore une fois, pour bien comprendre, lire armand mattelard. (que je n'ai pas encore lu mais je m'y mets)

Ma pensée "profonde" :
le capitalisme néolibéral est en train de muter pour arriver à se sortir du merdier dans lequel il nous a amené.
trois leviers complémentaires : écolo-capitalisme, économie de la connaissance et nouvel ordre sécuritaire.

On donne toute les bonne volonté pour donner un semblant de liberté d'expression. Bien sur,il n'y a pas de limite, simplement les intellectuels médiatiques et les journalistes communicants participent à l'encadrement des sujets desquels on parle : rappel de Bourdieu.
Et puis là, je reviens à du politiquement plus courant, thème sécuritaire, création de fichiers, Hadopi, récupération du programme du Fn de 2002 (lisez le, et comparez avec les projets de loi) et mise en application. Là @si est plutôt bon.

Mais en ordonnant un peu tout ça, on perçoit les quelques caractéristiques de ce nouveau système :

- le capitalisme sauvage à nous faire regretter Germinal
- les médias, et leur rôle d'indignation sélective, de "fait-diversion" du social, d'individualisation des questions politiques
- l'ordre policier et militaire (Otan en emporte l'afghanistan)
- et surtout accepté par la population sur lequel il s'exerce. pour preuve de l'acceptation : facebook et twitter, et vous avez sûrement entendu parler de Aka Aki, nouveau progrès technologique ? ça fait fureur en Allemagne et la France est la prochaine.

Et pour preuve de ce nouvel ordre : fichiers, criminalisation de tout mouvement social y compris parmi les plus pacifistes, exacerbation des tensions entre population et police (alors qu'un flic de base n'est pas généralement issu des classes dominantes) dans les quartiers, (villiers le bel) dans les usines ou dans les universités (CRS dans les facs au dernier mouvement étudiant)

pédagogie de la soumission et de la peur, stratégie de division de classe (ligne rouge, ligne rouge), bipartisme à l'américaine donnant le couvert démocratique vis à vis des institutions internationales. (ligne noire noire !!!)

Et je pense que là est la question et que parler de ces nouveaux fichiers c'est la même question du sage qui désigne la lune, et de l'idiot regarde le doigt. Je dois surement etre idiot.

ca vous suffit ou il faut que je sois encore plus clair ? (même si ça me semble a priori difficile)

Dérive générale de la Ve république française vers un "autoritarisme démocratique".

Et là la ligne jaune est franchie. Mais au moins on va pouvoir parler plus clairement de politique.

(je sais vous etes déçu, pas de Goodwin)
La question du fichage pour des raisons idéologiques et à propos des syndicats est très largement débattue comme plusieurs commentateurs l'ont évoqué. Quant à vous énerver parce que l'on pose des questions à tel invité ou à tel autre, pardonnez moi mais ce n'est pas être condescendant que de vous faire remarquer que c'est mon choix d'animateur de l'émission.
Par ailleurs, où avez-vous vu, entendu, sur ce sujet Madame Marzouki ailleurs que dans la Ligne J@une ?
Animer une émission, distribuer la parole c'est arbitrer entre des solutions que l'on essaye les moins mauvais possibles.
Il est normal dans ce cadre de déplaire à certains.
Cordialement.
Et toujoours quand un débat risque d'être intéressant, l'animateur ne laisse pas les intervenants finir leur argumentation pour y mettre son grain de sel.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Allez à mon tour
sur le choix des invités, ... ben il y Alain Bauer, donc je regarde .. pour rire évidemment.
C'est plus qu'une fixette personnelle mais comme ça déjà été dit le type n'est pas un simple analyste incompétent, mais aussi conseiller du Prince. Et dieu sait qu'il a un rôle de taille dans la construction de l'ennemi "intérieur". Oui construction puisque ces cas de dégradation publique ont toujours existé, ça s'apelle de la délinquance, et ça ne doit relever en rien de la législation anti terroriste.
bref Poitiers, tarnac, cagoule, OTAN, G20, alibi comme toujours.

non je ne m'énerve pas.

on frise la farce avec la CNT. le chat noir, mon dieu les zanarchiiiistees attaaaaaaaaaquent.

bref, pour etre plus constructif dans le commentaire, je dirais qu'Alain Bauer ne connait fichtrement rien des milieux d'"ultra gauche" dont on le fait ou il se fait expert. pas faire la différence entre mouvance autonome, black block, red skin, anarcho autonome et appeliste, et les diverses tendances de l'arnachisme : anarcho-syndicalisme, anarcho-socialisme, libertaire, anti fasciste, etc ... ben c'est etre incompétent.
Au fait quelle CNT, la vignole ou la FAI ? ... on ne saura pas et pourtant dieu sait que les pratiques diffèrent.
Oui c'est flou la frontière est ténue, ça tombe bien on a un "expert" sous la main

pour le parti qui n'a plus de socialiste que le nom, ironie de voir sa représentante s'acharne sur les questions de droit et n'émet rien en terme politique, symptomatique de l'Etat de "pensée" de ce parti "socialiste" détruit par ses propres barons. Pauvres militants ...

Sur le père du militant en taule, bravo pour avoir assisté à cette émission, témoignage clair, fourni, détaillé, un vrai travail de journaliste.
Et la camarade de l'Iris, bravo pour son combat même si encore une fois c'est la logique globale à remettre en cause, pas un fichier; le système de fichage et de répression.
c'est pas 3 afghans dans le leur pays mais le système de rafle et d'expulsion qu'il faut mettre en cause.
Tout comme ce système carcéral ... et oui, origine du problème de Poitiers, on 'lavait juste oublié en route. Mais bon, on avait des questions plus importantes à poser sur "ces fichiers".

Sinon sur l'ensemble, encore une fois rien contre vous Guy simplement ma critique touche plus généralement @si, qui fait un formidable et nécessaire travail d'information, de décryptage ... mais qui s'arrete toujours à la frontière, soit au politique. ET en l'occurrence on 'nest pas allé bien loin, on est resté dans le légalisme le plus pur, mais dans ce cas là, c'est bien pour notre "sécurité" qu'on expulse des afghans dans leur pays. rien sur l'origine de ces fichiers, sur l'origine de ce nouvel ordre sécuritaire décrit par armand mattelard, (que je n'ai pas lu pour le moment mais dont les échos m'ont plutot inspirés) sur le pourquoi du thème de la sécurité. Là on traverse la ligne jaune du politiquement correct, ou plutot de l'apolitique correct.

Et pour conclure, quelques liens :

Braves gens n'ayez plus peur : film sur l'histoire de la question sécuritaire : http://www.lesmotsontunsens.com/documentaire-braves-gens-n-ayez-plus-peur-video

communiqué de l'Organisation Communiste Libertaire de la région de Poitiers, qui donne une autre version des faits : Il n’y a pas eu plus d’émeute à Poitiers le 10 octobre, que de socialisme en France en mai 1981 : http://endehors.org/news/il-n-y-a-pas-eu-plus-d-emeute-a-poitiers-le-10-octobre-que-de-socialisme-en-france-en-mai-1981

Et les nouveaux canons anti émeute utilisés à Pittbsurgh, après avoir été testés en irak :
http://numerolambda.wordpress.com/2009/10/03/irak-g20-canons-anti-emeute/

A part ça, les fichiers ne me pose aucun problème du moment que les citoyens acceptent tout autant de se faire ficher sur des sites commerciaux aux visées non publiques, ... ah oui facebook, le plus beau fichier des RG.

On se demande ce qu'ils foutent au ministère et aux renseignements d'Etat pour ne pas réussir à trouver cet ennemi intérieur ... ça doit etre comme ben laden, il est très très fort ... ou bien il est armé par ceux là meme.
vous avez dit : appariteur ? : http://www.article11.info/spip/spip.php?article400

A lire : Armand Mattelard : aux origines de l'ordre sécuritaire entre autres de ses bouquins.
Serge Roure : éloge du casseur
et bien d'autres !
Le débat est très intéressant, mais je ne comprends pas les réactions effarouchées devant ces fichiers.
Le premier et le pire date de 1974 : avant la loi Informatique et liberté.
C'était la création du fichier GAMIN : tous les nouveaux nés présentant des risques de devenir violents étaient fichés, après une déclaration faite par l'hôpital ou la clinique de l'accouchement et après une enquête faite à domicile par une assistante sociale.

Comment étaient choisis les nouveaux-nés fichés ? Tout simplement :
- par les circonstances de la naissance : prématurés, naissances difficiles, etc. Mes enfants ont été fichés : l'un né en 1974, avec réanimation, l'autre né en 1976, avec forceps...
- par le contexte familial : parents divorcés, père en prison, etc.,
- par le lieu d'habitation des parents : immeubles....

Après une enquête d'une assistante sociale en 1974, inquisitrice dans ma propre maison, j'étais restée perplexe.
Je n'ai compris qu'en 1976, avec la sortie d'un article du Canard Enchaîné sur la question.

Ensuite, j'ai attendu la loi Informatique et libertés, qui était en préparation.
Je croyais que tout allait s'arranger ?
Mais non : quand j'ai constaté, quelques années plus tard, qu'il y avait liaison entre le fichier GAMIN et le fichier scolaire, j'ai appelé la CNIL, qui m'a dit que la liaison était interdite, qu'il fallait que je fasse un courrier et qu'elle viendrait à l'école procéder à la destruction des fichiers, j'ai demandé : "comment vous comptez faire ça ?". La dame m'a répondu : on met dans un récipient métallique et on met le feu... Les bras m'en sont tombés et j'en suis restée là !

La première assistante sociale avait sur mon premier enfant tous les renseignements fournis par l'hôpital, y compris un supposé diabète qui sortait de je ne sais où. Le pédiatre de l'enfant a fait un recours au Conseil de l'Ordre des médecins pour faire corriger.
La réponse, au bout de longs mois a été : "nous vous promettons qu'à l'âge de 5 ans, on enlèvera tout renseignement sur votre enfant de notre fichier".
La suite, c'est ce qui me fait rire en vous lisant : il n'y a rien eu d'enlevé du tout, puisque le fichier a été étendu progressivement à l'ensemble de la population.
On comprend mieux les choses quand on en connait l'histoire.
Très bonne émission ! Il faut se concentrer, c'est un peu technique, mais ça va. C'est vrai que j'ai préféré Bauer ici par rapport à ses interventions chez Calvi.

Aargh ! Trop d'émissions, j'ai du mal à les visionner toutes ! Il me reste celle de Judith pour cette semaine. Mais je crois que j'en ai zappé la semaine dernière ! Je vais [s]devoir[/s] pouvoir arrêter la télé !

Quel bonheur !
Serait-il possible que guy laisse tranquillement parler ses interlocuteurs. Ses interventions fatiguent à la longue. Merci
Cher Guy,
Que diriez-vous de boire moins de café (ou prendre un calmant ) avant l'émission ?
Je trouve que vous avez interrompu beaucoup trop souvent les invités avant qu'ils n'aient fini leurs phrases. Il faudrait compter exactement, mais on doit dépasser les plusieurs dizaines d'interruptions.
Avec une lampe braquée sur la tête du prévenu, pardon, de l'invité interrogé, le terme "cuisiné" (employé par DS dans la gazette ) aurait pris tout son sens... Méthode policière pour parler de fichiers de renseignement, c'est assez ironique, finalement.
Comme j'étais venu vous [s]faire ch[/s] [s]vous emme[/s] vous asticoter dans le forum de l'émission précédente, il n'est que justice de mettre un petit mot ici pour vous dire que je trouve cette émission-ci vraiment intéressante, sur un sujet très bien choisi - bien entendu, on pourrait sans doute fouiller plus loin sur le sujet, mais bon, hein ? À l'impossible nul n'est tenu.
Petite aparté

Durant le débat, Mme Delphine Batho, député PS, semble contrariée de l'utilisation récente du terme "Base de données" en lieu et place du terme "fichier".
Je l'ai remarqué d'autan plus que cette réaction, je l'ai déjà vu de la part d'un intervenant, pendant l'émission de Dominique Taddeï "Ce soir ou jamais" d'il y a quelques jours.
Alors une fois ça va, 2 fois, c'est moi qui m'énerve

on va reprendre la définition, :
[quote=TV5 Médiadico]fichier
(nom masculin)
Collection de fiches.
Classeur pour fiches.
[informatique] Ensemble d'informations de même nature, stockées et chargées sous un nom donné.
Ce terme reprend bien l'image des fiches de personnes triées par ordre alphabétique dans des grand tiroirs
c'était vrai il y à 50 ans
Hors nous sommes au 21ème siècle, l'informatique aidant, l'ensemble des données que l'on stocke, lorsque l'on veut les rendre accessibles, sont très très rarement stockées en fichier, mais bien en base de données.

cela permet de faire des recoupements et de faciliter un grand nombre de traitement
et en l'état c'est bien en base de données que ces informations seront stockées.

Donc reprocher ce qu'on y met, d'accord, mais reprocher l'utilisation d'un terme qui est plus approprié, je ne comprend pas bien
erreur de post
Cette émission là m'a vraiment intéressé et informé.De façon très précise. Vous l'avez en plus très bien menée ,après le rattrapage en catastrophe de l'oubli de présentation de Mr.Comte. Donc un grand merci.
Encore une fois le formatage "à peu près 60mn" me laisse sur ma faim et me prive d'une fin. Dommage ! Il faudrait que l'ami Guy laisse les intervenants aller au bout de leurs idées ou de leurs exemples, c'est une chose que de recadrer et de reposer une question auquel l'invité n'a pas répondu volontairement ou non et d'interrompre à tout rompre c'est parfois agaçant.

Pourquoi ne pas couper l'émission en deux quand on s'aperçoit qu'elle ne correspondra pas au format de télé freebox.
Une faute s'est glissée dans la présentation écrite et orale de mr Alain Bauer.

En effet, ce monsieur n'est pas criminologue. C'est une faute pas si légère que ça car lui-même, ainsi que les personnes avec lesquelles il travaille on tendance à le présenter avec des titres ou des qualifications qu'il n'a pas.
Il occupe le terrain médiatique et "conseil" de la sécurité intérieure depuis plus d'une dizaine d'année, en se faisant passer pour un universitaire (Que-sais-je? : Violences et insécurités urbaines, écrit avec Xavier Raufer, qui a la même non-légitimité) alors qu'il n'a aucun diplôme en la matière (il possède un DESS de «politiques publiques et gestion des organisations»), n'a pas eu de poste en université (il a mené un seminaire à Paris), n'a pas effectué de travaux universitaire. Le flou s'est intensifié lorsque il s'est vu offrir la chaire de "criminologie" du CNAM, créé pour lui, ce qui a lancé une vive polémique dans le milieu universitaire, le manque de justification, de légitimité et de transparence étant les principales sources de débat (il y a deux articles à ce propos sur mediapart : http://www.mediapart.fr/journal/france/090209/par-la-grace-sarkozyste-alain-bauer-devient-professeur-de-criminologie http://www.mediapart.fr/journal/france/170308/alain-bauer-joker-securitaire-de-sarkozy )

Alain Bauer est le dirigeant d’une société privée de conseil en sécurité (AB Associates) et est connu pour ses propos catastrophistes en terme d'insécurité, notamment concernant la délinquance des mineurs. Ses discours sont basé sur des sources non-scientifiques (souvent les chiffres officiel).
Je ne veux pas remettre en question la pertinence de sa présence (outre la commission qu'il dirige, il est le président de l'Observatoire National de la Délinquance, nommé également par N. Sarkozy). Mais il n'est pas scientifique et il n'est pas criminologue, malgré les efforts qu'il fait pour le faire croire.
Allez, un petit lien vers la revendication des incidents de Poitiers (http://www.contre-informations.fr/?p=2958) associée à son hilarante critique d'inspiration Maoïste ("le maoïsme, troisième moment, marqué par la compréhension scientifique des questions militaire et culturelles").
J'ai bien aimé l'émission, même si je reste souvent sur ma faim.

Toujours l'impression qu'il faut aller vite, accélérer, pas le temps de finir son propos...
On n'est pas sur une émission SLDT : sans limite de temps ? Justement pour que chacun aille jusqu'au bout de ses arguments. On n'est pas à la télé, il n'y a pas un écran de pub qui presse!

Guy, que vous asticotiez les uns ou les autres pour qu'ils répondent à vos questions, c'est bien. Mais laissez-les expliquer un contexte, même si c'est un peu long, si cela peut éclairer le propos.
On a le temp. On pourra finir plus tard si on veut aller se coucher !
"A la fin de l'été 2007, lors de la réunion hebdomadaire de l'intérieur sur le terrorisme, Mme Alliot-Marie fait donc inscrire l'ultragauche aux côtés de l'islam radical, de l'ETA et de la Corse. A cette même période, le criminologue Alain Bauer pianote un matin, comme son habitude, sur le site internet de la Fnac et Amazon.com en quête des nouveautés en librairie lorsqu'il tombe par hasard sur L'insurrection qui vient (éd. la Fabrique). Le consultant en sécurité y voit la trace d'un "processus intellectuel qui ressemble extraordinairement aux origines d'Action directe" et, sans barguigner, achète d'un coup 40 exemplaires. Il en remettra un en mains propres au directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard, assorti d'une petite note. Rédigé par un "Comité invisible", l'ouvrage est attribué par les policiers à Julien Coupat, qui fait figure de principal accusé dans l'affaire de Tarnac." (Isabelle Mandraud, Le Monde, 03.12.08, http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/12/03/l-obsession-de-l-ultragauche_1126282_3224.html)
Après un paquet d'excellentes émission une vraie catastrophe, une capitulation en rase campagne...

Un sujet annoncé et même pas abordé ! Incroyable !

Rien d'intéressant sur les fichiers et rien non plus sur l'Etat policier inévitablement installé jour après jour par le poulet à talonnettes...

Rien... C'est triste !

***
Encore une émission agréable et bien menée.
Une interrogation sur le fond : tout le monde semblait penser que les "évènements" de Poitiers avaient pris la police au dépourvu.
Je voudrais bien en être sûr. Mais ...
- le discours officiel a très vite été unifié (préparé?), et très excessif par rapport aux dégradations réelles,
- Poitiers n'est pas connu comme repaire de l'ultra gauche autonome (c'est pas Tarnac, quand même),
- même si les RG ne sont plus ce qu'ils étaient, j'ai du mal à croire qu'ils n'aient pas eu vent de ce qui se préparait,
- ces "évènements" arrivent vraiment bien.
Alors, je me dis que, peut-être, quelqu'un, quelque part du côté de Beauvau par exemple, aurait pu se dire qu'un peu de mouvement dans une préfecture de province un peu calme (et gérée, comme la région, par des socialos), çà ne pouvait pas faire de mal. Et que c'était gagnant à court et à long terme : outre le décret sur les fichiers qu'on allait glisser à l'occasion, la population ne pouvait que demander plus de "sécurité", c'est-à-dire concrètement plus de répression, plus de police.
En plus, les "casseurs" en ont obligeamment remis une couche dans Le Monde du 21 octobre, en envoyant un texte signé "des casseurs".
Je me dis même que je ne serais pas surpris si j'apprenais un jour que des flics étaient infiltrés. Et au premier qui me dit "théorie du complot", je rappelle que l'accusateur principal de Julien Coupat était fort probablement un provocateur.
Bon bé, moi, je n'ai rien compris ni à l'utilité de ces fichiers, ni à la crainte qu'ils inspirent.

Pour le premier, je ne comprends pas ce que j'ai à craindre d'y figurer. Je comprends même pas le danger de l'origine géographique : si la nationalité figure dans le fichier, qu'est-ce que l'origine algérienne ou auvergnate mentionnée, par exemple, du fiché a de problématique ? Ce qui a manqué dans l'émission, c'est l'interrogation sur l'utilisation concrète de ce genre de renseignement par les services de police.

Pour le second, cette espèce de prise dans le marbre des opinions des gens qu'il suppose est un peu ridicule : si j'étais un gentil agneau à l'embauche d'un service de sécurité et que je deviens quelques mois ou années après, l'anar le plus violent de France, que se passe-t-il ? Tant il est vrai d'ailleurs que les terroristes s'adressent plutôt à un personnel déjà en place pour trouver une complicité.

Tout cela m'a l'air d'être beaucoup de bruits pour des résultats en matière de sécurité ou de restrictions de liberté, somme toute, assez minces...
"Ca serait-y pas ce gars qui possède la plus grosse boite française de vidéo-surveillance ? "

çà serait-y pas Nicolas Beau qui s'était fait remonter les bretelles à se sujet?
Mais pourquoi fait-on une émission dans un décor presque noir avec des invités et un journaliste habillés en noir? C'est d'un sinistre! en plus on ne voit rien.
L'émission était très décousue, et je trouve que Monsieur Birenbaum a comme hélas beaucoup d'interviewers la manie de ne pas laisser parler les invités et de les interrompre sans arrêt, c'est très désagréable.
Dommage, j'attendais mieux poure ce sujet très grave d'atteinte à nos libertés.
J'ai fait un truc qu'on ne fait pas d'habitude et que je ne fais pas non plus. J'ai zappé l'émission ( 62 mn que je n'ai pas ce soir ) et j'ai lu les interventions du forum.

Juste quelques petites remarques:
- le gars Bauër, avec cette face ignoble qui le raconte si bien, ça serait-y pas ce même gars qui serait l'initiateur des Contrats Locaux de Sécurité ? Ca serait-y pas ce gars qui possède la plus grosse boite française de vidéo-surveillance ? Mmm ? Me semble bien avoir lu ça dans un bouquin paru il y a quelques années sur les déviances d'une certaine franc-maçonnerie ( les Frères Invisibles ).
- ça fight encore après les z'anars ! J'en suis un, défroqué ( :-) ), pour x y et z raisons ( ne serait-ce que parce que je suis agnostique et non athée et que le discours " je te bouffe du curé " ne me semble plus être un discours très d'avant-garde mais plutôt de la rengaine barbapou. Ca m'énerve, mais bref !) . Mais merde ça me gonfle de voir qu'on les prend de plus en plus comme boucs émissaires !!! Va falloir que les gens se mettent à réfléchir sérieusement à ça. L'Anarchie a une histoire, elle a eu aussi ses résistants zigouillés par les nazis par exemple, ça vaut quand même le coup d'y regarder à deux fois au moins ! Je me dis que ça doit être à cause des Black Blocs. Ah ! c'est sur, ils déconnent, ils donnent des arguments au tout-répressif. C'est sur. Mais qu'en serait-il un jour de gros ras-l-bol insurrectionnel hein ? Ben les black blocs se serait tout-un-chacun ! Faudrait voir à pas confondre violence gratuite ou romantico-stupide et colère des gens. Quand trop c'est trop tu sors la fourche et c'est bien humain ! Mais personne ne décide de ça, ça advient ou ça n'advient pas. Ce n'est pas en tout cas une raison pour vouloir casser de l'anar tous azimuts ! Parce que ça aussi c'est faire le jeu du tout-répressif ! D'ici qu'on s'en prenne sous peu aux anars juifs ! .... Bien faire gaffe à tout ça !!!
Chut...
Ne le dites pas trop fort
Mais je trouve cet épisode de très bonne qualité.
Merci...
(pour les encartés au PS, oui mais combien de costards propres sur eux genre Valeur actuelle ou porte parole d'Areva on se coltine aussi...: du moment qu'il y a des contradicteurs, l'honneur est sauf)
Il me semble que le son est de mauvaise qualité, non ?
Ca fait plusieurs fois que je me fais cette réflexion : ce serait bien, pour les gens pas très concentrés dont je suis, de rappeler de temps à autre en bas d'écran qui est la personne qui intervient. de manière à ne pas avoir à quitter le plein écran pour vérifier.
Justification de la violence ?

"Toutes les fois qu'une forme de gouvernement devient destructive de ce but, le peuple a le droit de la changer ou de l'abolir et d'établir un nouveau gouvernement, en le fondant sur les principes et en l'organisant en la forme qui lui paraîtront les plus propres à lui donner la sûreté et le bonheur."

Thomas Jefferson aurait été fiché...
Minute 57, Compte indique que la CNT trouve son origine dans la guerre d'Espagne. Halt là ! Soit on considère l'existance effective du syndicat, 1946, soit on joue la carte de la filiation idéologique, et là il faut la rattacher à la première internationale, et donc la faire remonter à 1864.

J'aime bien le rappel à la loi de dissolution des ligues factieuses. C'est amusant parce qu'à une époque, on avait un débat avec les amis de Delphine Batho à propos de cette loi. A cette époque, la plupart des camarades réclamaient une enquête parlementaire sur les DPS, le service d'ordre du Front National. Nous, on réclamait l'application de la loi de 1936 et la dissolution du Front National qui tombe sous le coup de la moitié au moins des motifs de dissolution. A l'époque, Delphine Batho faisait partie des gens qui estimaient cette loi liberticide et dangereuse.

Content de constater qu'elle a changé d'avis. Va-t-elle aller jusqu'au bout ?
Bonjour,
Bon il y a Bauer… comme à C dans l'air… la messe est dite… sans moi.
Excellente émission, on voit que désormais les textes passent en contrebande, et qu'il va falloir tout éplucher à la loupe.

Mais il y a un élément dont je m'étonne qu'il ne soit jamais souligné, c'est qu'outre l'inscription de gens qu'on soupçonne, va également pouvoir être inscrit la personne qu'il connait et qu'ainsi par capillarité, c'est une bonne part de la société française qu'on va pouvoir ficher.

http://anthropia.blogg.org
L'émission en soi était intéressante mais malheureusement je trouve que le lien avec le sujet de départ, à savoir si l'évènement de Poitiers et l'incarcération à servi d'exemple et/ou de prétexte, s'est perdu au fil de l'émission.
En fait il aurait fallu diviser ces sujets en deux émissions distinctes, ou traiter la médiatisation des casseurs de Poitiers directement sur @si, à mon humble avis.
Le lien est là jusqu'à ce que nous traitions des fichiers en tant que tels. Fichiers qu'Hortefeux justifie par Poitiers CQFD.
En tout cas je vous remercie, de la part des poitevins concernés et solidaires, d'avoir invité J-Marie Compte et d'avoir fait connaître le blog de soutien.
Bon, je vais me faire déchirer la gueule, mais c'est pas grave.

Si mes calculs sont bons, c'est le sixième socialiste encarté invité en plateau. Sur une quinzaine d'émissions, c'est honnête. Mais apparemment, les autres partis de gauche n'existent pas. En dehors de ça, il y a un Vert et un Radical à mon compteur (si Roger-Gérard Shwartsenberg est toujours au PRG). C'est peu. Sur six socialistes encartés, il y a cinq partisans de Ségolène Royal. Ca commence à faire beaucoup.

Je me doute bien que c'est le sujet qui commande l'invité, mais quand même... ça commence à faire beaucoup.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.