98
Commentaires

Féminisme trans : le Huff Post embarrassé

Alors que la place des femmes trans fait débat au sein du mouvement Collages Féminicides, le Huffington Post a dépublié une tribune, mercredi 12 février, quelques heures après la pression d'internautes jugeant le texte transphobe. Cette tribune avait été refusée par Le Monde. Explications.

Commentaires préférés des abonnés

La tribune dépubliée est quand même un festival d'arguments foireux:




Si les femmes trans sont considérées comme des femmes, [...], alors le mot femme s’applique à qui le souhaite, 


On ne "souhaite" pas être trans pas plus qu'on ne souhaite être ho(...)

Approuvé 8 fois

Mais être féministe n'exclut pas d'être transphobe, ou raciste, ou astrologue, ou néolibéral, ou ignorant sur plein de choses. C'est indépendant. Il faut s'attendre à ce que les conceptions de genre traditionnelles, binaires et forcées soient défendu(...)

Et pourquoi ne serait-il pas possible d'être "transphobe" (en tant que questionnement critique, pas en tant qu'appel au meurtre, je précise)  ?


C'est quoi cette culture (tendance globale) qui prétend respecter la diversité mais qui voudrait que t(...)

Derniers commentaires

Tout ce débat serait ridicule si il était joué par les Monty Python. Là il est simplement ... ben ridicule aussi en fait 


Le terme "trans" n'indique-t-il pas qu'on est dans un mouvement : plus au point de départ, mais pas au point d'arrivé ?

Dire que les trans sont comme les non-trans met rapidement et définitivement au placard tout ce qui tourne autour de l'expérience du corps, des identifications et des fantasmes sur le non-soi, et j'en passe. C'est le bazar de ce côté là, mais tout simplifier n'arrange rien à l'affaire.

Heureusement qu'on garde des espaces où il est encore possible de s'interroger (tant pis pour le huffpost):  https://tradfem.wordpress.com/2018/11/05/lettre-ouverte-a-mon-ami-qui-pense-que-les-transfemmes-sont-des-femmes/ 

Mort de rire de la discussion du "Sexe des anges" :-)

Un être humain mâle peut être déclaré "Femme" suivant toutes les législations qu'on veut, il ne sera jamais une |femelle|.

Ne possédant aucun des attributs permettant la fabrication d'un petit de l'espèce suivant la physiologie humaine, il ne le sera JAMAIS.

Parce que même s'il se fait enlever les attributs mâles visibles et confectionner une pseudo vagin, aucun utérus ne lui poussera par magie. Il restera techniquement et génétiquement un homme.*


Et qu'on ne m'oppose pas les rares d’ambiguïtés possiblement existantes, elles sont statistiquement nulles.


Bon, on peut imaginer dans la science fiction, que dans un futur plus ou moins lointain la science génétique y arrive, bon allez; mais ce n'est pas pour demain.

Et l'humanité a vraiment d'autres chats à fouetter.

*

PS : Et d'ailleurs puisqu'on parle de violence, bien des cons qui ont cru pouvoir s'en prendre à de "faible femmes" en faisant chier des "trans" s'en sont rendu compte à leur dépends... DR :-)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

...et le grand public en France découvre le mouvement TERF; le débat médiatique promet d'être pénible (et sans étonnement aucun; on retrouve en gros les mêmes que les féministes blanches islamophobes et racistes).


"Selon les féministes radicales et matérialistes, les femmes sont tout d’abord des êtres humains femelles "


Cette phrase de la tribune est un contresens total. Les féministes matérialistes considèrent d'abord que les femmes sont des femmes parce que les conditions matérielles font qu'elles se sont socialisés en tant que telles; et qu'elles constituent ainsi une classe sociale; et s'opposent formellement à une approche naturalisante (pour le dire assez vite).


Ce qui est vraiment navrant ici; c'est que Christine Delphy; particulièrement au courant du sujet en tant que l'une des intellectuelle de référence de la pensée féministe matérialiste (et à raison); ai signé cette tribune (clairement sans la lire).

et bla, et bla, et bla... ca n'en finit plus ces questions d'egalitarisme forcené, de la part de personnes qui n'ont RIEN compris a l'égalité. Nous sommes SUPPOSES (et seulement supposés, parce qu'en réalité, on en est loin) être tous et toutes égaux-alles FACE A LA LOI. Point Barre !  Alors faisons déjà l'effort que la loi soit la même pour tous et s'applique a tous de la même maniere. Pour le reste c'est du bavardage inutile. Non vous ne serez jamais l'égale des hommes, parce que vous n'avez pas de bite, non nous ne serons jamais vos égaux, parce que nous ne pouvons pas porter d'enfants, non les transexuels ce n'est pas la même chose que les femmes, et non ce n'est pas en subdivisant le combat pour l'égalité en petite sous catégories grotesques que ca fera avancer le schmilblick, AU CONTRAIRE !  Luttons pour l'égalité des salaires, ca oui, luttons pour l'égalité des droits parentaux (parce que de ce côté la c'est les femmes qui ont un NET avantage), luttons pour l'égalité des droits du mariage quel que soit le couple concerné, bref, luttons pour tout ce qui est concerné par la loi, pour le reste, FOUTEZ NOUS LA PAIX AVEC VOS REVENDICATIONS DE MERDE ! Les "oui je suis une femme metisse musulmane transgenre lesbienne et je veux qu'on me respecte en tant que telle", ca va cinq minutes ! Et SURTOUT, c'est oublier complètement le sens du mot EGALITE pour le faire devenir une parodie de lui même, gorgée de MOI JE... Du pur produit de notre société individualiste et égocentrée. Merci, mais non merci.

L'intersectionnalité est avant tout une notion mathématique et chez les humains ( pour faire simple ), il peut y avoir une infinité d'intersections ! c'est allé de l'infiniment grand à l'infiniment petit, par exemple : être femme petite, anorexique, , de couleur, avec des dents de lapins, taille des chaussures 41 etc..., tout cela pour parvenir à l'intersection la plus petite :SOI !!! L'individualisme et l'égoïsme élevés à leurs plus hauts niveaux.


Aussi, le combat de ces gens  me laisse indifférente.

"Une guerre, selon le quotidien, opposant les féministes universalistes aux féministes intersectionnelles, c'est-à-dire celles qui tiennent compte "de la race, de la classe, du genre, ou encore de l'orientation sexuelle""


Du coup, il apparaît que les féministes intersectionnelles sont bien plus universalistes que celles qui prétendent l'être.

Merci pour cet article sur la difficulté même quand on est  féministe (radical·e ou pas) de s'exprimer publiquement quand on n'est pas d'accord avec l'idéologie (libérale) du moment (questions trans, PMA,...). Ni transphobie, ni homophobie juste des divergences de visions sur les moyens pour toustes se libérer du patriarcat et d'autres oppressions.

Et pourquoi ne serait-il pas possible d'être "transphobe" (en tant que questionnement critique, pas en tant qu'appel au meurtre, je précise)  ?


C'est quoi cette culture (tendance globale) qui prétend respecter la diversité mais qui voudrait que tout le monde dise et pense la même chose ? L'idée, c'est que l'ensemble des multiples civilisations mondiales en devienne une seule, que pas une tête ne dépasse ? Et que ceux qui gueulent le plus fort sur le moment l'emportent ?

Cette fois-ci c'est bien confirmé : je suis réellement dépassée. "La vieillesse est un naufrage."

Soutien aux personnes trans. Il est temps que le mouvement universaliste reconnaisse qu'il est réactionnaire et qu'il est dans le même camp que la droite.

Je pense que le débat est impossible avec les TERFs, puisqu'elles ne reconnaissent pas qu'une personne transgenre est bien transgenre. Qu'elles se taisent à jamais.

La tribune dépubliée est quand même un festival d'arguments foireux:




Si les femmes trans sont considérées comme des femmes, [...], alors le mot femme s’applique à qui le souhaite, 


On ne "souhaite" pas être trans pas plus qu'on ne souhaite être homo ou hétéro. Ces choses là dépendent de facteurs (génétiques, hormonaux, socio-psychologiques) et non de notre volonté et de nos souhaits.



Or, dans une société encore patriarcale, les mots “femme” et “homme” doivent garder leur signification 


Quel est le rapport logique entre les deux ? Et il  faudrait d'ailleurs mettre un "s" à signification, car  les mots "femme" et "homme"  sont déjà polysémiques. Quoi, je suis trop pédant et pinailleur ? Dans une société encore patriarcale, il faut être prédant(e) et pinailleur(se) !



Nous avons besoin de pouvoir mesurer les inégalités entre les sexes pour les dénoncer et surtout les corriger. 


Les 0.01% (et encore, c'est sans doute moins) de personne trans n'ont aucun impact statistique sur la mesure des inétagalités entre les sexes.

Mais être féministe n'exclut pas d'être transphobe, ou raciste, ou astrologue, ou néolibéral, ou ignorant sur plein de choses. C'est indépendant. Il faut s'attendre à ce que les conceptions de genre traditionnelles, binaires et forcées soient défendues par des féministes comme par des phallocrates.


De même, être victime de racisme d'empêche pas d'être raciste. De deux façons différentes, illustrées des deux côtés du conflits. Tout comme un chinois victime de racisme anti-asiatique peut détester les noirs, certaines féministes nient les identités trans ou non-binaires, mais aussi, tout comme des noirs victimes de racismes peuvent détester les blancs, des féministes peuvent détester les hommes et des homosexuel/les détester les hétérosexuels - ce qui se manifeste dans certains mouvement "inclusifs" qui ne font que réaffirmer l'idéologie ségrégationniste des transphobes ou homophobes, en simplement renversant les "bonnes raisons" de construire des barrières d'exclusions sociales. Aussi banalement que les islamistes et islamophobes s'opposent de concert à une culture mixe ou l'islam ne serait qu'une identité religieuse/culturelle intégrée aux autres. 


Bref. il y a tellement, tellement tellement de façons différentes d'être un imbécile, et de saboter toute cohabitation sur cette planète. Ca ne peut pas marcher en binômes de gros paquets "gauche" vs "droite", ou même "féministes" contre "anti-féministes". Dans la pratique, il y a un fouillis de tirs croisés nauséabonds, sous lequel il est vraiment compliqué de garder la tête haute. Les enjeux sont tellement multiples, et les visions en tunnel tellement encouragées par ce "pluriel [qui] ne vaut rien à l'homme"... 


  

Je ne peux qu’acquiescer. :-)

Mais j'ajoute comment une minorité statistique peut elle occuper l'espace communicationnel à ce point?

Décadence!

Pour ne pas avoir à prendre en compte les vrais enjeux de la survie de l'Humanité.

Et pas seulement celle d'une petite variante sociale.


Tout ceci n'est qu'un des symptôme de la Déglingue et une des réponses à l'angoisse existentielle commune de notre époque.


Vous savez les japonais, confrontés les premiers à la réalité de la "décroissance" forcée, ont trouvé une réponse sociale à l'absolue nécessité de la régulation de l'espèce. Ils le font à la japonaise, par l'absence de relations sexuelles humanisées.


Sondage sur 14 pays: qu'elle est la plus grande source de plaisir?

Réponse 13 pays : Relations sexuelles

Réponse Japon : Manger. Le sexe arrive en 4e position...

Bienvenu dans Fin du Monde... :-)

Je comprends pas votre logique a part votre haine de la culture japonaise.

Mort de rire! :-) Ma haine de la culture japonaise? 

Totalement à coté des pompes.

Ya pas plus nippophile que moi mon cher M... 

Faire un constatation n'est pas une critique. Dans ce monde en déshérence, je crois plutôt qu'ils ont tout compris.

En plus ce post est un avis sociologique sur la prégnance du sujet sur la communication sociale de l'époque qu'on vit.

Je soulignais que c'était de la discussion stérile mais caractéristique des époques de décadence et de déglingue.

Moi non plus je ne comprends rien à vos posts, qui sont confus. Si on est plusieurs, il faut commencer à vous poser des questions sur votre capacité à vous exprimer à l'écrit.

Dites moi ce que vous n'avez pas compris et je vous referai la démonstration. :-)

La confusion est dans la tête de certains de mes lecteurs.

Énoncer un fait pour illustrer un commentaire n'est pas prendre parti pour ou contre ce fait.

La tendance générale est est à prêter des intentions à quiconque suivant ses propres convictions.

Je ne suis pas le seul à l'expérimenter. :-)

Sur ce forum, je m'amuse, d'abord. Sinon c'est sans intérêt. Ensuite c'est un objet d'étude.

Je ne participe, ni pour convaincre, ni pour stigmatiser.

Je participe pour provoquer des interrogations, bousculer la bonne conscience, provoquer le malaise intellectuel.

Koan. 

Le but est d'essayer de faire baisser la radicalité générale qui monte.

Tout cela est à destination ET résulte aussi de mes propres interrogations, malaises et bonne conscience.


Bref vous participez pour dire de la merde incohérente. Bel esprit.

Cette (statistiquement) "petite variante sociale" est tout de même un sous-groupe humain qui a droit à sa reconnaissance en tant que telle, et est actuellement traitée comme un détritus, comme une "erreur de la nature". Ce ne retirerait rien aux autres sous-groupes de la rendre socialement pensable et intégrable (enfin oui, ça esquinterait quelques mythologies mignonnes et traditionnelles, mais c'est le propre de toute compréhension scientifique, et à voir avec quelle méchanceté les conservateurs s'agrippent à ces mythes et à ce qu'ils ont de destructeurs pour cette minorité, ça mérite bien quelques mises à jour dans la tronche). Et c'est collectif. Accepter de regarder en face, d'assumer, et de donner une place aux variations humaines, c'est une démarche générale qui touche indirectement toutes les minorités. Et c'est un degré de violence et de souffrance qui, aussi, pondère l'importance statistique. Par analogie, les jumeaux sont statistiquement rares, et s'ils passaient rituellement au bûcher pour nous rassurer sur leur potentielle dangerosité magique, il serait temps d'interrompre cette coutume même si elle impacte peu de monde.


J'ai bossé dans une ONG qui soutient les femmes victimes de "crimes d'honneur", c'est-à-dire menacées de mort ou de défiguration pour restaurer le standing de leur famille, entâché par telle ou telle rumeur, essentiellement au Moyen-Orient et en Asie. Cette ONG tirait son financement des donations de gentils conservateurs suisses très soucieux de sauver les princesses en danger des méchants barbares étrangers. Quand on a essayé d'aider un intersexe torturé par sa famille, les gentils donateurs ont été très clair : "en tout cas, on donnera pas pour ça". C'est sale, c'est bizarre, c'est tordu, ça peut crever. Quand on en est encore à ce niveau de déshumanisation, il y a un vrai problème.


On ne parle pas de droit aux sources de plaisir. Ni l'intersexualité, ni la transsexualité, ni l'homosexualité ne sont un hobby. Ce sont des droits à exister, pour des gens dont le corps et/ou le psychisme (à dépatouiller) ne correspondent pas aux simplettes catégories mentales des représentations culturelles traditionnelles. Ajuster ça, chez nous, ça ne coûte rien. Ce n'est pas séquentiel, ça ne handicape aucun progrès social, ça s'y articule même très bien. L'argument de "oui mais réglez ma retraite d'abord", suivi de "oui mais réglez toutes les inégalités économiques d'abord", suivi de "oui mais établissez la paix dans le monde d'abord", n'est qu'un faux-fuyant.   

""Cette (statistiquement) "petite variante sociale" est tout de même un sous-groupe humain qui a droit à sa reconnaissance en tant que telle, et est actuellement traitée comme un détritus, comme une "erreur de la nature". ""

--------

Par qui?

Un aussi petit groupe de tarés pour qui l’expression d'une haine contre n'importe qui et n'importe quoi est une réponse à son angoisse existentielle?


N'importe qu'elle "sous-groupe" humain - c'est vous qui le dites - moi, je dis Groupe Social -  est susceptible d'être objet de manifestation de haine dans cette ambiance délétère qui s'empare du monde "occidental" - du moins et en particulier les Bobos30% (Todd).

Chaque différenciation (même la plus minime) étant sujet de Mise en Valeur démesurée comme affirmation de soi ET d’opprobre pour toutes les bonnes raisons qu'on sait généreusement se donner.

Personnellement je ne reconnais que des Humains d'une manière générale ET des Citoyens dans le cadre particulier de la Nation (Groupe Social) et de ces Lois.

Donc rien à battre des intersexués, mâles, femelles, trans, etc, roux blond, vert,  nain, géants, gros, maigre, mangeant du porc, détestant les sushis, admirateur d'Hanouna, thuriféraire de BHL, amateur de corrida, pécheur à la ligne, votant Macron, pétant au lit et ainsi de suite, dans une liste à la San Antonio... Rien à battre!

Ils sont tous défendables dans le cadre de la Loi Commune et condamnables suivant la même.

Ils sont tous défendables dans le cadre de la Loi Commune et condamnables suivant la même.


En l'occurrence la "Loi Commune" (ou au moins la loi actuelle) discrimine et condamne les personnes trans  pour ce qu'elle sont.


Cela va des difficulté (voire de l'impossibilité) de changer son état civil, de diverses tracasseries administratives, de normes sociales largement partagées qui sont inadaptées pour les trans, et dans bien des pays, c'est carrément un crime d'être homo et/ou trans. Renseignez vous un peu sur ce que subissent les personnes trans au lieu de déblatérer sur un sujet que vous ne connaissez pas.


Votre indifférence à l'égard de ces personnes, votre manque d'empathie la plus élémentaire contredit totalement votre projet politique que vous croyez pourtant humaniste.

Vraiment?

Que savez vous de moi, pour prétendre que je ne connais rien de ce que je parle?


Nous sommes en République Française.

Donc ce qui se passe en Corée du Nord ne m'importe pas.

Vous considérez que les quelques cas litigieux découlant de lois mal branlées relatives à quelques membres de la Nation est une affaire nationale et doit donc mobiliser les efforts de la Nations pour les résoudre.

Ouais, c'est un point de vue.

Vous considérez que les quelques personnes se confrontant à la connerie humaine en raison d'aspect particulier de leur sexualité mérite l'attention l'attention nationale pour les défendre en raison justement de ces particularités.

Ouais, c'est un point de vue.


Pour la plupart des gens, les accidents du travail, la pauvreté, la modification de la loi sur les retraites, boucler sa fin de mois, etc, etc, etc... c'est plus important...

La vie est injuste.

Le reste est une question de choix. Faire beaucoup de bruit attire l'attention, un temps, puis n'a plus aucun effet quand la vrai nécessité se fait jour...

Que savez vous de moi, pour prétendre que je ne connais rien de ce que je parle? 


Je connais vos opinions politiques, certains de vos préjugés, etc car ça fait un certain nombre d'années que nous sommes tous les deux sur ce forum. Et je sais que vous n'y connaissez rien sur le sujet vue la manière dont vous parlez des personnes trans. 


Donc suivez mon conseil: renseignez-vous (par exemple en regardant la vidéo plus bas), ça vous aidera à avoir un peu d'empathie pour ces personnes.

Je ne connais rien des personnes trans dans "votre" environnement. Dites vous qu'il n'est pas universel.

D'autre part il faudra que j'en parle à des amis et à des membres de ma famille.... MDR :-)

PS: Quel sont mes opinions politiques que vous avez identifiés. ça m'intéresse. 

Parce que à part une sensibilité sociale vaguement dit à "gauche", je ne sais pas moi même qu'elles sont mes |opinions politiques|. :-)

Pour mes préjugés, ça m'intéresse aussi, une psychanalyse gratuite étant toujours la bienvenue. :-)

N'hésitez pas; il n'y aura pas de plainte en justice... :-)

Quel sont mes opinions politiques que vous avez identifiés. ça m'intéresse. 


Gauche anti-libérale, non encarté. quelques idées proches des anarchistes mais vous n'êtes pas vous-même anar.



Pour mes préjugés, ça m'intéresse aussi, une psychanalyse gratuite étant toujours la bienvenue. :-) 


Pour une psychanalse, va falloir trouver quelqu'un d'autre.  Pour vos préjugés, disons q'il y a déjà pas mal de fantasme sur les bobos. Quelques théories complotistes aussi.



Intéressant. Traduction occidentale dans la limite des concepts existants de taôiste... :-)

Votre post est un condensé d'infractions au Code pénal pour injure discriminatoire envers divers groupes. Êtes-vous conscient de votre bêtise et qu'elle est punissable par la loi ?

Vraiment ?

Droit de l'homme et du citoyen dans le cadre des Lois de la Nation, c'est discriminatoire?

D'autre part, vous n'avez aucune idée des groupes auquel je pourrais appartenir parmi ceux cités.

Je ne suis pas Martien, vous savez.


Mais de quoi on parle là?

D'un mâle ou d'une femelle de l'espèce humaine qui prétend faire reconnaitre des Droits particuliers parce qu'il ou elle se déclare ou prétend être autre chose que ce que la génétique et la reproduction de l'espèce a déterminé?

Toute discrimination EST répréhensible envers tous Humains et tous Citoyens. (Rien à battre de l'inclusivité)

Le fait qu'elle prenne pour objet une personne relativement à ses pratiques, comportements, orientations sexuelles légales ne devrait avoir aucune incidence, ni favorablement, ni défavorablement.

Si le modèle de société dans lequel vous vivez en est arrivé à ce niveau de trouble, interrogez vous sur sa pertinence.

Le fait d'appartenir ou non à un groupe ne rentre pas dans la définition de l'injure discriminatoire, délit que vous maniez sans arrêt.

Exemples d'injure discriminatoire..?

"Un aussi petit groupe de tarés" en parlant des personnes trans.

Cordialement. Comme vous avez vraiment l'air d'être gratiné, je me permets de moi aussi outrepasser la loi en vous injuriant publiquement : Gros con.

Tatanka s'exprime de manière un brin confuse mais ne parlait pas des personnes transgenres avec cette formule, si mon traducteur ne se goure pas. 


un sous-groupe humain qui a droit à sa reconnaissance en tant que telle -> les  personnes trans


(…) est actuellement traitée comme un détritus, comme une "erreur de la nature".


Par qui  [est il traité] ? Un aussi petit groupe de tarés pour qui l’expression d'une haine contre n'importe qui et n'importe quoi est une réponse à son angoisse existentielle -> c'est les transphobes / haineux, dont il parle, le "aussi" signifiant que ce petit groupe est à son avis également petit (comme celui des trans)


N'importe quel "sous-groupe" humain - c'est vous qui le dites - moi, je dis Groupe Social -  est susceptible d'être objet de manifestation de haine -> là il parle des autres groupes subissant des manifestations de haine, en réintroduisant sous-groupe qui était la manière dont IT parlait des trans.

faut apprendre à lire avant d'insulter.

Le truc c'est que tu n'est pas très clair (tandis que TlG, lui, sort d'énormes exagérations, au moins s'il parle de la situation française post 2016).


Prenons le droit français actuel sur l'état civil :


"toute personne majeure ou mineure émancipée qui démontre par une réunion suffisante de faits que la mention relative à son sexe dans les actes de l’état civil ne correspond pas à celui dans lequel elle se présente et dans lequel elle est connue peut en obtenir la modification" 


La décision est prononcée après présentation des éléments (témoignages de proches principalement) par un juge au TGI correspondant au lieu de naissance.)


Ou pour plus de précisions : 

La loi actuelle permet à toute personne majeure (ou mineure émancipée), qui démontre que la mention relative à son sexe dans les actes de l’état civil ne correspond pas à celui dans lequel elle se présente et dans lequel elle est connue, d’obtenir cette modification, sans que cette personne ait à justifier avoir subi des traitements médicaux, une opération chirurgicale ou une stérilisation. Le fait de ne pas avoir subi des traitements médicaux, une opération chirurgicale ou une stérilisation ne peut justifier un refus de changement de sexe à l’état civil.

Cette procédure est gratuite et sans avocat·e obligatoire. La demande est formée par requête, remise ou adressée au greffe de la juridiction. (voir)


Le considère tu comme "le signe d'une société arrivée à un niveau de trouble" ? Signe qu'il a été cédé à la tentation de reconnaître des droits particuliers ?


(Et si la réponse est "oui", à quel système antérieur préconise tu de revenir ; pré-2016 où une preuve médicale était nécessaire ; encore avant où il n'y avait juste pas de changement possible ?)


Et pour Legall : Est ce que ça "discrimine et condamne les personnes trans  pour ce qu'elle sont" et conduit à une quasi "impossibilité" de changer son état civil ?


Après prenons les complaintes les plus communes des assos LGBT à ce sujet : 

 - la procédure est toujours judiciarisée, et même si ça n'arrive jamais en pratique*, pourrait faire l'objet d'un refus

 - certains juges sont tatillons et demandent plus de preuves/témoignages que d'autres  

 - même si aucune preuve médicale n'est obligatoire depuis 2016 cela pousse les trans à en fournir et parfois s'engager dans des traitements dans ce but

 - il faudrait plutôt une procédure gratuite et automatique devant un·e officier·e d’état civil


(* ou au moins il n'y avait aucun cas de refus recensé pas les associations à la date de cet article)


Considérerais tu qu'un système purement déclaratif serait d'avantage  "le signe d'une société arrivée à un niveau de trouble" ? Qu'il a été cédé à la tentation de reconnaître des droits particuliers ? Ou juste une procédure un peu plus simple ?


(Et pour Legall : Cette simplification pour un acte rarement fait plus d'une fois dans sa vie est elle réellement terriblement importante au point de hurler à la discrimination ?)


Ou pour les deux, si vous trouvez que cet exemple précis n'est pas le sujet, de quoi êtes vous concrètement en train de parler ? Quels sont exactement les "droits particuliers" pour l'un ou "discriminations" pour l'autre que vous évoquez ? Vous avez pas un peu l'impression de mouliner du vent dans le vague depuis x posts ?


Vous arriveriez peut être mieux à vous comprendre en disant clairement ce que vous proposez sur des points précis* au lieu d'énoncer de vagues principes entrecoupés de provocations et trucs peu compréhensibles** (pas que je vous croie vraiment les mieux placés pour trancher de ces questions, mais si vous tenez à en débattre) . 


(* il y a une bonne liste de tous les sujets opposant activistes trans et féministes "gender critiques", vu de ces dernières, dans le lien du dernier post de lafeedelorientation, si vous voulez une tonne de sujets précis sur lesquels vous écharper)


(** ok c'est ton style habituel Tatanka, mais..)

au moins s'il parle de la situation française post 2016 


Je parle de la situation actuelle en France et dans les autres pays aussi. Pour le reste, évitez de faire des hommes de paille, merci.


Pour le changement d'état civil, c'est toujours une galère. L'administration et la justice française n'est sympa avec personne (trans ou non), est toujours prompt à exiger plus de documents, et avant 2016 c'était effectivement impossible de changer d'état civil sans opération ou castration chimique. Et si la loi a changé, ce n'est qu'après des années de militantisme et une condamnation de la France à la CEDH.


Je pense que les points soulevés par les associations LBGT sur la question sont valides, et que, oui, une procédure automatique ou du moins avec des justificatifs réduits et gratuite devant un officier d'etat civil serait un progrès.


Si j'ai bien compris, la Loi dit quelque chose et les Officiers d’État Civil trainent les pieds pour l'appliquer.

Le trouble n'est pas dans la Loi, le trouble est dans le fait de refuser de l'appliquer. Ce n'est pas un jugement de valeur.

Je ne comprends pas la focalisation sur le sujet (mon 1er post)

Si le refus est "anecdotique" le temps suffit à ramener l'ordre. Les gens s'habitueront

Si le refus est généralisé (ce que je ne pense pas) il faut s’interroger sur la pertinence de Lois allant "contre" la majorité.

Il ne s'agit de bien et de mal, de juste ou d'injuste, mais de ne pas mettre d'huile sur un feu quand d'autres incendies démarrent un peu partout.

Que les personnes concernées fassent du bruit (en sachant bien qu'à faire trop de bruit on attire l'attention des prédateurs) ça se conçoit, que d'autres utilisent ces tambours pour faire avancer leurs projets est dangereux autant pour les premiers que pour les autres qui n'ont rien demandé.

Au fond je ne comprend pas la passion qui s'emparent des gens pour le sujet, Comme ci cet aspect de la vie des autres était fondamental pour leur propre vie.

M'enfin..!

Je soupçonne deux choses, pour clore pour ma part:

C'est le signe d'une angoisse sociale générale beaucoup plus forte qu'on semble le comprendre.

Ce n'est pas un signe d'une amélioration des conditions de vie légale et sociale des personnes concernées, mais une culmination avant une régression féroce dont ils ne seront pas seuls à faire les frais.



Le changement d'identité de genre se fait devant le Tribunal de Grande Instance et non l'officier d'état civil, donc manifestement, non vous n'avez pas tout compris (l'inverse eut été étonnant).

Le refus n'est pas du tout généralisé (plutôt inexistant ou quasiment), mais la procédure est compliquée et longue car elle nécessite de passer devant un juge au TGI comme le dit Nausicaa et de lui fournir des témoignages du changement d'identité (et en quantité à géométrie variable selon les tribunaux), et certain(e)s en viennent à devoir se payer un avocat pour accélérer la procédure théoriquement gratuite.


Après ce que demandent les militants trans c'est que ça devienne simplement déclaratif et automatique. Ce qui inquiète certaines féministes qui se disent qu'en l'absence de vérification et possibilité de refus ça favoriserait que des prédateurs profitent de la mesure (pour s'incruster dans des espaces genre centres pour femmes battues, prisons féminines, etc... comme c'est arrivé dans quelques cas). D'où la passion pour s'opposer à ça. 


Mais comme pas mal de ces critiques (les terfs), qui se considèrent seules dépositaires de l'identité féminine, ne résistent pas à la tentation d'en faire un prétexte pour caricaturer toutes les personnes trans (ou en tout cas tous les homme->femme non opérés) en prédateurs potentiels, ou à carrément nier le nouveau genre des trans globalement ; au lieu de réfléchir à comment éviter les cas précis et rares de prédateurs pouvant exploiter ce type de loi (genre demander une enquête psy préalable à avaliser un changement, uniquement pour les personnes ayant commis des actes de délinquance sexuelle, tandis que pour ceux pouvant démontrer un casier vierge en la matière ce serait juste déclaratif).  

Et qu'en réponse des activistes trans s'en prennent ultra violemment à toutes les personnes émettant des objections et refusent tout débat. 


... Ca tourne à l'affrontement identitaire et passionné.

Tres bien quand on a dit ca, on fait quoi dans les exemples de la vie :

-comme les evenements sportifs  https://www.youtube.com/watch?v=sHqiG_hrbsc 

-les vestiaires https://www.themix.net/2019/11/swimmer-reacts-transgender-locker-room/ 


South park en a fait une satire: https://www.youtube.com/watch?v=URz-RYEOaig 

Beau merdier que les humains responsables se sont donnés eux même à gérer.

J'ai souvenir d'une époque où un test chromosomique était suffisant pour déterminer le mâle de la femelle, les rares cas de doute faisant l'objet individuellement l'objet d'un arbitrage. 

Sinon filez des hormones mâles aux vrais femelles - je ne sais pas si ça marche - pour rétablir l'équilibre physique. MDR :-)

Heu... c'est une blague...

Sinon, ces histoires de sports et leurs dopages, génétiques, physiques, biologiques ou chimiques sont sans intérêt pour moi.

C'est la saison il semblerait, le même genre de polémiques activistes trans vs "terfs" menace de faire éclater le Labour au Royaume-Uni.

Le seul bon point en France c'est que la gauche politique parvienne encore à se tenir à l'écart des empoignades de ces deux groupes. 


(à part ça vu que donner son avis est un coup à être accusé de splaining -ou pire- par les unes et les autres…  qu'en dire si ce n'est bonne chance aux concernées pour régler la question)

Tiens, à propos de cette "mise au point".


Bref, on est pas rendus (ou bien y a qu'en Suisse qu'on dit ça?).

Je conseille cette excellente (et longue) vidéo qui donne la parole aux premier·ère·s concerné·e·s :

Mon avis personnel, c'est qu'on a tout-à-fait le droit d'être d'accord ou pas avec un féminisme ayant une composante transidentitaire, mais que le débat serait nettement plus apaisé si l'on savait tous et toutes de quoi il s'agit concrètement.

#PrioritéAuxLapalissades

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.