27
Commentaires

Faut-il interdire les "reacts" sur Internet ?

De plus en plus depuis le confinement, on voit des streameureuses "réagir" en direct à des émissions et contenus de tout genre, pour divertir leur audience. Un genre qui interroge sur sa plus-value, sa légalité et son éthique.

Commentaires préférés des abonnés

Comme l'impression que tout ce temps passé devant "ces contenus de tout genre" , c'est du temps de cerveau disponible en moins pour des choses peut être plus enrichissantes , comme la lecture par exemple.

D'une, l'un n'empêche pas l'autre. De deux, ça dépend fortement du contenu en question. Entre une analyse d'un documentaire révolutionnaire, la lecture d'articles critiques avec une perspective militante ou le visionnage d'une télé-réalité à la con, (...)

merci pour cet article qui me conforte dans l’idée que tout ceci est d’une vacuité sans nom. 

Pas les séances entre potes bien sûr, car la présence physique est un élément qui change la perspectivem

Derniers commentaires

Merci pour cet article ! Personnellement, j'ai un rapport très ambivalent avec les reacts. J'ai parfois l'impression de retrouver ce que je fuyais avec la télévision... Mais parfois, il m'arrive de me laisser happer par certains reacts qui prennent une tournure passionnante. J'ai le souvenir d'un react sur un documentaire sur le milieu carcéral qui a apporté un débat et des échanges intéressants avec le tchat, avec quelques témoignages en prime ! 


Comme quoi, il y a de tout, du meilleur au pire ! C'est notamment grâce à ce genre de contenu que j'ai assisté en direct aux débats sur le pass sanitaire l'été dernier ("seul", je n'aurais jamais regardé), et pu mieux comprendre ce qui coince dans les rouages du pouvoir législatif, surtout en ce qui concerne la place du sénat...


Bref, si cela peut faire relativiser ceux qui associent immédiatement le react avec du Hanouna 2.0, ce qui est je crois en grande partie vraie... mais il n'y a pas que ça ! C'est la terrible beauté d'Internet !

Désolé pour le commentaire dur, mais cet article est aussi vide que le sujet qu'il entend traiter.

Merci pour cet article. Ne me mettant pas à jour des évolutions de l'internet, je loupe ça, en plus de séries et autres exclusivités sur abonnements.

Ça ressemble aux problématiques des débuts du web, avec sa liberté vertigineuse (on se retrouvait par je ne sais plus quelle manip dans des sous-sols de forums). Et tout s'est régulé.

Je parie mille dollars que les réacts vont se réguler. Pas être interdits, mais être fliqués, ou que les diffuseurs vont faire main basse dessus.


Les gens qui déplorent le succès des trucs idiots, j'ai jamais compris au nom de quoi ils cherchent à convaincre, en résumé bref: qu'il faut entraver une liberté au nom d'une liberté perdue. L'important est l'imbrication, la juxtaposition des offres et que le curseur se déplace. Pas d'éliminer tout ce qui est fun dont la débilité serait intrinsèque, au nom de la culture suprême et ennuyeuse, la pauvre culture qui n'y peut mais et donc qu'il faudrait imposer de force. 

La popularité, le succès, le clic reste une énigme, imprévisible et triviale et n'en déplaise à tous les chargés de com etc., il faut que ça reste ainsi. Ça le restera parce qu'on est, nait?, un peu con et on le reste, malgré tous les efforts fournis, nos élites en sont la preuve absolue.

Je pense qu'il y a un biais dès départ ou un parti pris (à savoir), ce n'est pas comme une soirée entre potes. Une soirée entre potes est régit par des règles sociales, anciennes mues par une réelle affection entre potes. Une amitié cultivée autour d'un verre, d'une bouffe et au profit d'aucun gafam. Là nous sommes dans une économie de l'attention qui n'a rien à voir avec une quelconque amitié

J'ai une chaîne YouTube où je fais de l'analyse de séries (des vidéos de 30 minutes environ qui me prennent réellement des heures à penser, écrire et réaliser).


J'ai aussi un peu fait des "reaction videos" au moment où la série était diffusée. Généralement, j'ajoutais toujours à la partie "réaction" une partie "analyse", histoire justement de ne pas avoir un truc "vide" de contenu. 


J'ai un avis un peu mitigé sur la question. 


Oui, c'est vrai qu'il y en a beaucoup trop et que beaucoup sont vraiment sans intérêt. Après, généralement, les chaînes qui font leur succès avec du "react", c'est parce que la personne a une façon de réagir qui est drôle/intéressante, donc il y a bien une valeur ajoutée. Ca devient difficile de tirer son épingle du jeu, si nos réactions sont sans intérêt, vu le nombre incroyable de ces vidéos qui fleurissent partout au moment de la diffusion d'une série. Moi je trouve un intérêt à regarder les réactions des autres à un moment qui m'a moi-même fait réagir, c'est effectivement une façon de se sentir dans une "communauté", surtout si c'est un truc qu'on regarde seul chez soi.


Personnellement, j'ai très vite vu l'intérêt de faire ces vidéos: elles sont incomparablement plus rapides et faciles à faire que les vidéos d'analyse, et surtout, elles attirent BEAUCOUP plus de vues, plus rapidement. Force est de constater que quand je regardais mes stats, on voyait que beaucoup de gens venaient pour la partie réaction et ne restaient pas pour l'analyse.


Sur la question du copyright, il est vrai que YouTube et son robot ContentID m'ont vraiment rendu la vie difficile (mais il fait exactement pareil lorsque je fais de vraies vidéos d'analyse et que j'ai besoin de montrer des extraits - le bot ne sait pas faire la différence). Après, je trouve assez malhonnête l'idée qu'on ferait du mal aux ayant-droit. Les réactions sont souvent coupées, la vidéo est dans un coin... Qui va regarder ça AU LIEU de regarder l'épisode? Ca ne remplit pas la même fonction du tout et ça ne fait donc pas concurrence au "produit" de départ.


Après, je ne suis pas sûre de continuer de faire des "reaction videos" quand la 2e saison de la série sortira. Depuis, j'ai établi ma chaîne comme une chaîne d'analyse approfondie de la série, et je pense que ces vidéos "mixtes" que je faisaient étaient boîteuses, car les gens intéressés par les réactions ne sont pas intéressés par l'analyse. Si je vise un public capable de passer 30 minutes à m'écouter analyser un truc, ce ne sont pas forcément les mêmes personnes que celles qui cherchent des "reaction videos". Quelque part, chacun son créneau, et moi, ce ne sont pas mes "réactions" qui sont le plus intéressantes.

Vidéo react = les 3/4 du tps des videos bullshit de personnes sans talent ni créativité qui vont chercher à faire des vues facile sur le travail d'autrui.

Après je reconnais que ça peut être drôle, de manière exceptionelle intéressant (cf ex de la star ac) mais c'est surtout vain et une aide à la procrastination...bref c'est nuisible.

On a même des vidéo de "machin réagit à machin qui réagit devant machin"

Même @si s'est mis aux réacts :

- avec Gérard Filoche par exemple pour commenter la primaire à gauche : https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/on-a-repeche-filoche-a-la-primaire-a-gauche

- avec Gaspard Glanz et David Dufresne pour commenter la conf de presse de Macron : https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/macron-la-conference-de-presse-commentee-en-direct-de-lelysee-ou-presque


Vous aviez géré comment les droits de diffusion ?

je crois avoir vu que ASI faisait aussi du react sur sa nouvelle chaine; react des émissions d'ASI donc bien sur.j'avoue être aussi assez friand de ce genre de chose; et c'est devenu très à la mode (presque plus que les jeux videos sur twitch); bien que la pratique recoupe des choses très différentes; de la diffusion premier degré d'un documentaire (sur lequel on commente plus occasionellement ou on apporte des précisions); au visionnage ultra critique (ou "hatewatch" si on est moins charitable) de contenu d'extreme-droite (comprendre son ennemi tout ça), à des emissions de tv réalités ou la frontière reste flou entre le divertissement et le regard critique; ou à des nanarderies cultes du genre "cindy; la comédie musicale" tout y passe; et evidemment la sensibilité du streamer et des spectateurs est très importante. Ah oui et tout est bon pour pour la moulinette du react; la tv; le cinema; mais aussi les copains youtubeurs ou les émissions en ligne; voire même d'autres streams ou soi-même.

très bon sujet de fond merci, c'est un peu laborieux a lire cependant il y a peut être quelques ameliorations a apporter sur la forme.


Il faut effectivement différencier les streamers qui font du react depuis toujours dans un cadre éducatif  de décryptage politique, scientifique ou historique  de ceux qui font ca dans un but purement lucratif et n'apportent aucune valeur ajoutée au contenu qu'ils reprennent. Le premier me semble complètement légitime et si il peut y avoir parfois des zones grises et des problèmes de copyright de maniére générale la valeur ajoutée de ces chaines est reconnue et twitch n'y a que rarement trouve a redire.


Le 2eme,  le react "passif", qui consiste juste a regarder un contenu en faisant un commentaire ironique de temps en temps   est un veritable cancer. On peut retracer l'expansion du phénomène (qui existe en fait depuis des années de maniére marginale  sur les chaines twitch russes)  a la diffusion de "MasterChef" par le  streamer canadien "XQCOW"  qui se rendant compte qu'il n'etait a priori pas inquiété par les détenteurs des droits s'est littéralement mis a diffuser des saisons entières. tout ca aurait pu s’arrêter immédiatement si le succès n'avait pas été au rendez vous mais l'audience a suivi.......

 Du coup  les streamers nord americains les plus connus  ont immédiatement repris l'idee  non seulement en se mettant a faire du react mais en diffusant un contenu identique a celui de XQC  a savoir "masterchef"...... Pendant des semaines/mois on s'est donc retrouve avec du "masterchef" sur une bonne partie des chaines twichs US.


Bien sur vu la notoriété de XQC, de loin le streamer le plus suivi aux US , les détenteurs des droits ont fini par se manifester, de maniére bienveillante au depart en saluant le regain de notoriété de leurs emissions,  beaucoup plus brutale ensuite en émettant des "Cease and Desist" autrement dit des injonctions a arrêter la diffusion sous peine de poursuites.  Twitch a du coup durci sa moderation  en suspendant de maniere temporaire ou definitive les streamers en infraction.

Depuis la tempête est un peu passée et le concept du react est un peu moins omnipresent sans pour autant avoir disparu, les streamers l'utilisent  de maniere plus modéree et changent de contenu lorsqu'un ayant droit se manifeste en esperant que twitch ne les sanctionnera pas systematiquement.


Ce qui se passe sur Twitch France est la consequence de cet engouement qui a débute aux états unis avec le délai de latence et de propagation habituel "des trucs qui marchent  ailleurs" .  J'imagine que Twitch france finira par appliquer les memes régles strictes si les détenteurs de droits se manifestent en tout cas je le souhaite pour la sante mentales des viewers.

On pourrait également parler du MetaReact,  ces streamers qui rediffusent le contenu d'un autre streamer pour réagir ..... a leur reaction et ainsi de suite. on tourne complètement a vide. Le react  est un cancer comme peuvent l’être les produits dérivés en bourse, comment générer du flux sans réelle valeur ajoutée, du vent. Le react passif au final est porte par un certain narcissisme mais surtout une fainéantise des streamers qui cherchent a maximiser leurs viewers tout en minimisant l'effort créatif.  Je ne sais pas si il faut l'interdire mais il faut en tout cas l’encadrer.


Bon après le react c'est rien compare aux jeux d'argents sponsorises sur twitch, la on est dans l'imposture et l'escroquerie organisée.



Je pense que j'ai trouvé ce qui me dérange un peu avec M. Manilève, c'est qu'il (que vous) ne sortez pas de votre bulle. 


Quand on parle entre potes d'un sujet, on n'est pas journalistes donc on ne va pas forcément aller explorer tout la nébuleuse proche du sujet dont on discute (sauf si le débat s'envenime et on se retrouve chacun de son côté à aller farfouiller sur le net pour trouver de nouveaux arguments). 


Dans le cas d'un article, ce n'est pas ce qu'on attend, on veut justement être confronté à cette nébuleuse, avoir des ouvertures vers d'autres sujets, sentir que l'auteur est sorti de sa bulle (les contenus qu'il regarde, les gens avec qui il discute) pour approfondir.


Et l'impression quand on lit vos articles c'est que vous parlez de ce que vous connaissez (ce qui se rapproche plus d'un éditorial que d'un article de journal puisque les éditorialistes en vogue sont clairement des personnes qui ne savent pas grand chose mais qui réagissent beaucoup) et pas de ce qui "est" (même si c'est très difficile, j'en conviens). Il me manque cette approche ontologique qui ne consisterait donc pas seulement à dire "lui il fait des reacts bien, lui il a fait des reacts nuls" (je caricature mais vous voyez l'idée).


Ce deuxième article est néanmoins bien mieux que le premier et j'ai hâte de lire le suivant !


Cette article me semble s'embourber un peu devant la complexité du sujet. Entre un streameur sur twitch qui va faire un react à un contenu primevideo visionnable uniquement par ses "subs" (pour subscribed), liés directement et légalement au sein de l'environnement Amazon, et un qui va diffuser en direct l'émission d'une chaine payante, il y a toute une nébuleuse.

Il est d'ailleurs important de préciser que les contenus twitch ne sont pas monétisés, contrairement à Youtube les streamers ne se font pas d'argent sur les contenus qu'iels partagent : leurs seules sources de revenus venant de twitch sont les dons et abonnements souscrits par les spectateurs (sur lesquels Amazon prend une très grosse commission), lesquels peuvent toujours profiter des lives sans rien donner aux streamers. Même dans le cas des contenus primevidéo dont amazon autorise la diffusion aux viewers qui peuvent connecter leur propre compte primevideo à leur compte twitch, c'est toujours Amazon qui se fait de l'argent.

Au mieux, partager un contenu très suivi peut être un moyen d'essayer d'attirer plus de spectateurs, sans certitudes que cela apporte quoi que ce soit. Il s'agit bien souvent d'une pratique un peu naïves, notamment au sein de petites communautés dont les membres se connaissent souvent IRL, comme les soirées Rupaul drag race France qui ont commencé depuis peu, et durant lesquelles streamers et viewers échangent sur leur candidat préférés, leurs performances et les invités de l'émission.
Mais on trouve aussi des comptes spécialisés comme Histoire_Appliquee par exemple, médiateur culturel et spécialiste en histoire, qui a fait des reacts sur des documentaires historiques afin d'en dénoncer les mensonges et approximation, profiter des points évoqués pour développer dessus plus avant, apporter des éléments de comparaisons, faire des démonstrations en direct avec son propre équipement historique, etc.

Dans le cas de comptes comme celui-ci dont la valeur ajoutée n'est pas à démontrer, les questions qui se posent sont plutôt : comment obtenir des contenus qui ne sont parfois plus accessibles en ligne, et doivent-ils se contenter de lives, ou bien peuvent-ils conserver leur propre émission en replay pour en garantir l'accès au plus grand nombre ?
De même, les comptes spécialisés en politiques font tous des revues de presse, qui ne sont rien d'autre que des "reacts" d'articles de presse, souvent payants. On s'émeut alors peu du fait que ces contenus soient rendus accessibles à des spectateurs gratuits, bien que le caractère illégal repose sur le même tort qu'un compte qui diffuserait une émission de canal+ ou TF1.


Enfin, pour ce qui est du "côté obscur" du react avec des personnes qui se permettent de commenter des affaires comme Amber Heard / Johnny Depp en racontant n'importe quoi ou en propageant des propos haineux, la question n'est ici pas du tout le react. Les commentateurs de Cnews font strictement la même chose. Le fait de passer par une émission type react pour raconter des horreurs n'a aucune importance, c'est le fait de diffamer, inciter à la haine, etc qui constitue le délit.

"Il est d'ailleurs important de préciser que les contenus twitch ne sont pas monétisés, contrairement à Youtube les streamers ne se font pas d'argent sur les contenus qu'iels partagent : leurs seules sources de revenus venant de twitch sont les dons et abonnements souscrits par les spectateurs"



ben non y a de la pub sur twitch qui sert egalement a remunerer les streamers. et pour certains gros streamers c'est une manne tres importante.

Des "stream" heureuses, malheureuses ou en quête de se faire connaître ? Si l'informatique et ses nouveautés permet de s'immiscer en direct dans des émissions et contenus en" tous genres, rien ne le leur interdit.

Il n'y a pas de mecs dans ces cas ?

La plus-value : se faire entendre quelques secondes, "ça peut rapporter gros" :-))

La légalité : rien à voir, les "stream" peuvent faire et le font, fort loin de leur préoccupation, se faire connaître

Ethique : mais de quelle éthique devraient-(iels) se  rapprocher ? 


Ce n'est franchement pas leur problème. Et si les crétin(e)s qui les écoutent - et mêmes les responsables d'émissions et de contenus (eux aussi le sont) c'est juste chapeau pour faire de l'audience, je ne vais pas m'apitoyer. 


Je n'ai donc même pas lu jusqu'au bout votre article.

Il faudrait peut-être arrêter de réagir à chaque petite nouveauté minable que permet l'informatisation.

D'autant plus que ces "stream" auront certainement de quoi s'offusquer dans quelques années des possibles accusations qui seront portées contre iels.

Allez, je vous laisse et bonne journée.

L'article me semble un peu confus

merci pour cet article qui me conforte dans l’idée que tout ceci est d’une vacuité sans nom. 

Pas les séances entre potes bien sûr, car la présence physique est un élément qui change la perspectivem

Comme l'impression que tout ce temps passé devant "ces contenus de tout genre" , c'est du temps de cerveau disponible en moins pour des choses peut être plus enrichissantes , comme la lecture par exemple.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.