8
Commentaires

Fantasy football : "L'Équipe" adore Sorare… contre rémunération

Commentaires préférés des abonnés

En ce moment, on en est à un désastre journalistique par jour. C'est grave. C'est à un véritable naufrage du métier de journaliste, au sens noble du terme, auquel on assiste. Les journaux, et la plupart des médias, ne sont plus que des organes de pro(...)

Approuvé 4 fois

C'est malheureux à dire mais c'est ce qui se passe...
Et je mentirai si je disais que l'équipe me surprend ou me déçoit. Pour moi cela fait un moment que ce "journal" n'est plus qu'un torchon au service du sport business.

L'Équipe fait partie du groupe Amaury, qui est organisateur de spectacles sportifs (Tour de France, Paris-Roubaix, Paris-Nice, le Dakar, le marathon de Paris, le Tour de France à la voile, l'Open de France de golf, etc). De ce fait le journal est en (...)

Derniers commentaires

parfait ce petit format vidéo ! instructif et introductif

La seule fois où je me suis intéressée au foot-ball, c'était en 1998 où, par hasard je m'ennuyais et ait ouvert le poste de télévision. Et j'ai même regardé ce match jusqu'à la fin ! 

Pour dire que le sport, quel qu'il soit, n'est plus un jeu d'amusement et de plaisir (que l'on y assiste ou qu'on y joue),mais un jeu d'argent et qui n'intéresse plus que les personnes qui veulent gagner du fric, comme pour tout autre activité économique.

Même le stade Vélodrome n'est plus le stade Vélodrome.

Et même l'Equipe n'est plus un journal sur le sport, mais il est encore très loin de concurrencer les journaux financiers !

PS : j'ignore qui est la personne ou l'entreprise appelée Sorare, grand bien me fasse :-)

Parmi toutes les saloperies en gestation, j’étais persuadé que les cryptomonnaies allaient faire flop.

Non seulement je me suis trompé, mais je viens d’apprendre que la FinTech (qui utilise les blockchains) était un secteur très porteur en Afrique…

En ce moment, on en est à un désastre journalistique par jour. C'est grave. C'est à un véritable naufrage du métier de journaliste, au sens noble du terme, auquel on assiste. Les journaux, et la plupart des médias, ne sont plus que des organes de propagande ou même de publicité, qui vendent leur audience et leur crédibilité (du moins ce qu'il en reste) au plus offrant.

C'est malheureux à dire mais c'est ce qui se passe...
Et je mentirai si je disais que l'équipe me surprend ou me déçoit. Pour moi cela fait un moment que ce "journal" n'est plus qu'un torchon au service du sport business.

L'Équipe fait partie du groupe Amaury, qui est organisateur de spectacles sportifs (Tour de France, Paris-Roubaix, Paris-Nice, le Dakar, le marathon de Paris, le Tour de France à la voile, l'Open de France de golf, etc). De ce fait le journal est en conflit d'intérêts permanent. Si l'on ajoute qu'il est en situation de monopole...

Je dois avouer tout ignorer du cas d'espèce et du domaine, étant totalement hermétique au sport-spectacle. Mais il est clair que ça ne peut pas être localisé au seul domaine du sport. Au-delà du cas de l'Equipe, c'est les compromissions auxquelles les médias sont (manifestement) prêts dans leur course à la rentabilité maximale qui est le cœur du problème.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.