70
Commentaires

Faits divers, et faits de société

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 18 fois

Il y a un certain nombre de membres des forces de l'ordre qui n'ont vraiment pas de chance. Heureusement qu'il y a la présomption d'innocence pour les protéger des conclusions hâtives des journalistes gauchistes.

Ces membres des forces de l'ordre malc(...)

Approuvé 16 fois

En parlant de thèses racialistes, vous vous situez ds un camp. Est ce ainsi la militante d asi ou le fait que ce ne soit pas la vôtre que vous critiquez ? 

Il serait inopportun de s’aventurer sur la culpabilité des gendarmes mais on peut constate(...)

Approuvé 15 fois

C'est comme lorsqu'on dit : " Ferme la porte ! Il fait froid dehors. J'ai remarqué  que, même ,  si l'on ferme la porte, il fait toujours froid dehors. "

Derniers commentaires

Perso, j'ai toujours pensé que Daniel Schneidermann était un sous-marin de la branche française du KKK, et l'immonde racisme que sous-tendait son déplorable article partisan n'a fait que renforcer une certitude bien établie...Merci à la lucidité vigilante d'une partie non négligeable de son lectorat.

Il me semble d'ailleurs avoir lu quelque part que le chien écrasé était, comme par hasard, un berger allemand,, récemment mis à la retraite des services de police, pour faute grave...Sans commentaire!

Cher Daniel, 

pour moi, j'avais très bien compris et reçu votre précédente chronique, ainsi que celle-ci, elles traduisent le plus souvent exactement ce que je pense et aimerais pouvoir formuler moi-même, et souvent je les transfère à certains de mes contacts les plus proches. 

pour une fois je prends le clavier pour commenter votre conclusion quelque peu blessée

je ne suis pour ma part, pas du tout contente que vous partiez en vacances... le matinaute va beaucoup me manquer. revenez vite! 

Stéphanie

"mon texte d'hier, vous ne l'avez pas compris. Par ma faute : il était trop rapide."

puis rechute : 

"Tout cela se résume d'un mot" 


Faudrait savoir ;)


Merci pour la chronique et merci pour la belle année d'@si. Bon repos, en vous souhaitant de la lenteur!

Si l'étonnement à la lecture du précédent article pouvait être fondé, cette précision ciselée me rassure sur vos véritables intentions... On aurait pu penser que ces deux victimes étaient mises sur le même plan par celui qui avait donné la parole dans une émission entière à la soeur d'Adama, incompréhension générale justifiée... Il est de bon ton de dénoncer la récupération d'un fait divers qui cherche, une fois de plus, à stigmatiser une population, il est de bon ton, aussi, de mettre en parallèle la différence de traitement judiciaire. Un article nécessaire avant des congés bien mérités !! Raymond Mathieu

Allégation de viol contre Adama Traoré : le codétenu a été indemnisé.


Pour la Commission d'indemnisation des victimes d'infractions, les faits d'agression sexuelle qui ont été portés à sa connaissance sont établis (Info Le Point).


C'est effectivement plus clair aujourd'hui, mais je ne suis toujours pas d'accord. C'est pas parce que la fachosphère se lance sur un sujet que l'on doit les suivre pour ne pas leur laisser le champ libre. Les laisser nous dicter le choix du débat publique semble bien plus problématique que les ignorer.
Déja, il est souvent difficile de parler des vrai sujets quand les politiques font diversion en lançant des débats foireux sur l'immigration et l'identité nationale. Si en plus on doit suivre tous les groupes fachos de twitter et valeurs actuelles, on est pas sortis.

Curieux tout de meme ces pudeurs de gazelles sur les noms.
Quand il s'agit de jeter en pature des noms de supposés aggresseurs, c'est avec plaisir.

Quand c'est pour un meutre d'une indigène, c'est scandaleux

Belle illustration de l'adage "premier soumis, premier dévoré"
La horde 'progressiste' ne supporte pas que l'on s'interesse à la victime blanche... fut-elle une femme.

ah la nausée! De toujours insister sur ces clivages, divisions ethniques, religieuses,  sexuelles, etc

ça fait le jeu de qui au fond?

Et l'assourdissant silence médiatique  autour de l'arrestation de Gislaine Maxwell, vous l'analysez quand? 

Et l'incendie des Cathédrales et des églises depuis 2019 vous en parlez quand?

La nouvelle de cette famille décimée dans sa voiture retournée en flammes nous a poursuivis depuis son annonce


Et ce matin, cette nouvelle heureuse sur France Info sans connaître les prénoms, sans rien savoir sinon que les enfants ont été miraculés après avoir sauté dans le vide recueillis par ces bras de voisins dont certains ont été blessés 


Terrible balancier qui se fiche des prénoms, des origines, des quartiers
Empathie emprunte de nombrilisme en pensant qu'on aurait pu être dans ces situations affreuses


Hier, j'ai été jusqu'aux confins de la ville avec mon vélo

et les seuls sourires rencontrés, les seules salutations aux croisements avec des piétons et autres vélos, c'était, je n'ose le dire mais je l'ai constaté sans que je demande les prénoms qui devaient aller de Kevin à Cindia en passant par Ahmed et Zeynep, David et Myriam ..... c'était en traversant les quartiers "populaires"


Dans les quartiers du centre ville, je me venge de l'indifférence générales sur les personnes les plus âgées en les assaillant d'un bonjour. Et malgré le masque, ils répondent surpris d'un sourire de connivence deviné aux plissements des yeux, nous nous sommes humainement épaulés (pour eux, c'est souvent le seul étai de ces jours d'été et de solitude)

Oh la belle romantisation de la vie gentillette dans les cites versus la froideur du centre ville. Excusez moi ca respire le TRES TRES mauvaise gauchisme.


Vous avez quelle age, vous vivez dans quelle ville, vous etes un homme ou une femme ?


La prochaine fois faites la meme experience vers 11 h minuit, allez visiter les confins de la ville pour voir si vos salutations seront aussi fraternelle.


Pont bonus si vous etes une jeune femme portant une jupe.

Écoutez je vais encore devenir encore PLUS PLUS mauvais Keepleftsign







"Oh la belle romantisation de la vie gentillette dans les cites"


La cité dont on parle, c'est La Villeneuve de Grenoble. Qui a été lourdement dénigrée, il y a quelques années, par un reportage manipulateur et hypocrite, qui a essayé de se faire rendre justice, mais les associations ont été déboutées vu qu'elles n'ont pas été considérées comme plaignantes légitimes. 


Tout n'est pas rose à La Villeneuve, pourtant il y a aussi une vraie vie de quartier et une solidarité effective. L'un des gars (un noir, tiens donc!) qui a récupéré, à bras, avec d'autres habitants, les deux gosses terrifiés par l'incendie qui se jetaient dans le vide et qui leur a donc sauvé la vie a eu le bras cassé par le choc, mais il a tenu et les gosses sont bien vivants. 


Je vous renvoie la question, monsieur "M...": où habitez-vous, que savez vous de ces cités populaires, dont vous supposez qu'il ne fait pas bon s'y promener en jupe la nuit, supposition qui ne prouve rien que l'immensité de vos préjugés?  

Saluer d'un sourire ou d'un bonjour des inconnus est devenu un signe d'agressivité.


Regarder une personne dans les yeux en transport en commun peut vous valoir des ennuis.


La frilosité et la peur. Auraient-ils réussi à nous diviser ?

Les gens des villes sont bizarres faut croire...

Quand ça m'arrive de m'y retrouver, je regarde les gens dans les transports et leur souris et ça ne me fait pas peur, mais peut-être parce que je suis une nana ?

Les grandes villes impliquent souvent un comportement de méfiance.


En 1979/80, à N.Y, ma tante me conseillait fortement de ne pas regarder -observer- les gens dans le subway. Cela pouvait déclencher des réactions peu amicales.

Et en effet, j'ai pu assister à des prises de bec disproportionnées.


Je m'en foutais, je faisais mes photos tranquillement. 

Les gens étaient surpris par mon côté relax "sait ce qu'il fait".

Même sur la ligne qui passait par Harlem, j'étais le seul blanc, pour me rendre dans le South Bronx.



Des années plus tard, ce phénomène est arrivé à Paris.

"Qu'est-ce que tu regardes ?", "Qu'est-ce que tu me veux ?", etc ...


Je m'en fous toujours autant et je photographie ici comme bon me semble. Si on m'apostrophe, j'explique calmement mes clichés et ma façon de faire. 

En général, cela se réduit à un échange simple.


Continuez surtout à sourire, c'est communicatif.


Vous vous etes jamais dit que vous aviez eu de la chance ? 

Vous vous etes jamais dit que si c'etait quelqu'un d'autre qui prenait des photos les choses auraient peut etre differente?


J'ai habite dans le Sud de washington DC (anacostia pour ceux qui connaissent) pendant quelques jours (un airbnb pas cher en attendant de trouver un logement plus permanent).

Un Quartier noir, Le taxi (un noir) n'en revenait pas que j'aille habiter la bas.

Je devais prendre le metro tous les jours. Le matin aucun probleme il y avait du monde partout et la police toute souriante faisait la circulation. Par contre, quand on rentre le soir il y a moins de monde, la police a disparu (sauf les sirenes qui passent un peu trop souvent), les lumieres sont faibles (bien plus qu'en france), autre ambiance.


Des situations comme ca j'en ai vecu plusieurs. A chaque fois elles se sont bien passe, mais il suffit d'une fois.

Toujours avoir l'air sûr de soi, de savoir où on va et pourquoi.


Je me suis trimballé, plus de 8 mois, de jour comme de nuit avec mes 24 X 36 dans N.Y. (Manhattan et les autres boroughs)

Personne ne m'a jamais embêté.


Mais je connais des gens qui à peine débarqué se sont faits complètement dépouiller.


Alors ? Si vous montrez de la peur, ... le pire vous tombera peut-être dessus.


Quant à la chance, j'y compte pas trop dessus.



Tres bien, j'ai le meme comportement. Simplement tout le monde ne le sait pas forcement, tout le monde n'est pas un homme et tout le monde n'a pas forcement envie de se comporter comme ca.


Maintenant j'ai passe 3 mois au mexique et en colombie en voiture et quand a une auberge un couple te dit qu'il se sont fait alleger de quelques liasses de billets sur la route par des faux flics, je me dit que si la chance est facteur important.


Les quartiers pop francais ne sont pas differents et d'ailleurs ca se voit souvent rien qu'a la facon de marcher et de se comporter d'ou viennent certaines personne.




Pour cultive ton jardin, j'ai grandi a vitry-sur-seine dans un quartier pop. Ma mere etait infirmiere dans un lycee zone sensible mon pere prof dans un lycee technique, donc merci mais sans etre un expert je pense connaitre.

J'ai poursuivi mes etudes a toulouse et maintenant je ne vis plus en France.

Je me suis toujours deplace a velo de jour comme de nuit ce qui a l'avantage de voir enormement de chose dans les villes et d'eviter les emmerdes (a part bien sur une bonne dizaine de velos voles).


Mais quand je lis le romantisme de certains sur ce monde quand eux meme ont probablement 2 fois mon age et vivent pour beaucoup a la campagne, ca me fait doucement rire. Et encore je me considere comme naif quand certains copains me racontent leurs histoires.

Vous en avez de la chance car les nouvelles du Mexique ne sont guère réjouissantes en ce qui concerne les touristes (et cela sans parler du Covid)

comme cette famille américaine décimée par un gang


Dans ma campagne, il ne fait guère bon porter la kippa. Parfois je la porte pour voire jusqu'où j'ai le courage de mon héritage

J'ai mis du temps à comprendre vos "24 x 36"

Je dois me faire vieux, je ne parle plus que pixels et Mega comme les djzeuns

Faut dire que je n'ai pas votre occupation photographique mais j'ai vite abandonné l'argentique au premier numérique venu car j'avais un passif de films ratés et mal enclenchés

Et voilà maintenant que ce sont mes enfants qui veulent mes vieux appareils avec l'idée de faire développer les films à Kehl

Ah ça, bien d'accord, ils sont bien meilleurs pour développer les films à Kehl. Il y a 35 ans en tout cas, je les portais de l'autre côté pour ça, parce que la couleur était toujours bonne. Et pas besoin de payer du développement "pro" pour ça. 

À Strasbourg ils avaient droit à, je sais plus, 5 points d'écart en développement standart et tu pouvais avoir du bleu au lieu de jaune carrément. En fait ils disaient que c'est quand ils ne reconnaissaient rien (c'était de la macro, pas des photos de vacances) ils n'arrivaient pas à caler correctement, mais alors comment faisaient-ils en Allemagne ?

Et puis aussi le prix des tirages était linéaire en agrandissant (13x18 etc.), alors qu'en France, au-delà du 10x15 ça partait en exponentielle...

Inversement, un voisin paysan s'indignait de ne pas être salué par les "parisiens" qu'il croisait dans sa campagne. Comment lui faire comprendre que saluer quelqu'un qu'on ne connaît pas... ça ne se fait pas dans une grande ville. Au mieux, c'est bizarre, au pire, c'est suspect. 


Un autre, qui avait tenu la porte à une dame sans qu'elle songe à le remercier, lui avait lancé "Vous êtes parisienne, vous!" Et comme elle s'étonnait (comment le savez-vous?); "À la politesse, m'dame!" avait-il répondu tout réjoui de sa blague. 

Je n'ai pas l'habitude de regarder ce genre de vidéo sensationnelles; mais là, je l'ai fait; et je dois dire que c'est assez émouvant de voir ces gens récupérer les enfants qui se laissent tomber !


Et pour une fois qu'on parle de la cité Arlequin pour autre chose que du fais divers lié à la délinquance c'est appréciable...

Est-ce que notre personnel politique va se déplacer pour saluer les sauveurs occasionnels ?

Ce serait une bonne chose peut-être ... ils se sont précipités à Nantes pour rendre hommage à la Cathédrale, ce ne serait que justice devenir saluer les gens exemplaires de cette cité grenoboise  

C'est votre avis Daniel...

Je trouve tout à fait légitime de se poser la question si la violence qui a conduit au meurtre d'Axelle fait société.

Et je vous trouve bien catégorique pour affirmer que non.

Est ce que la société française n'est pas trop décomplexée et clémente face à l'usage et les dangers de la voiture qui peut devenir une arme redoutable.

Quelles valeurs sont véhiculés par la société française pour que des individus en viennent à tuer des gens pour un "petit" différent.

Qu'est ce qui fait lien entre voisins et entre français lorsque notre société prends modèle sur les pays Anglo-Saxons communautaristes.





Merci  Daniel de mettre votre grain de sel dans ce chantier innommable qu'est devenu le pays converti au libéralisme sauvage,   où  la police détient  un maximum de droits  pour éreinter tout  ce qui n'est pas d'accord et dont le pays lui même s'étonne que cette "manie" soit parvenue à  le contaminer entièrement.. Covid et libéralisme, des affinités certaines..!! . BON ÉTÉ ..!!

Bonnes vacances Daniel, et merci pour cette mise au point !

bonnes vacances que je vous souhaite déconnectées !

C'est clairement clair.


Cela devait être lu hier entre les lignes.


A qui profite les zélotes de la délations -des noms, des noms- si ce n'est à ceux dont la vindicte est à sens unique et inique ?


Bonne vacances aux vacanciers, entre les vagues toujours.

" Nous n'avons jamais autant besoin de vacances que lorsque nous en revenons  ! "

Très bonnes vacances et revenez-nous bientôt !

Merci de la Clarification et bonnes vacances !! ;)

Je constate encore et toujours ces références à ce qui est appelé "l'affaire Adama". 

Je constate aussi que sur ce site il est "établi" que ce sont les 3 gendarmes qui ont tué ce jeune homme.

Malgré plusieurs expertises qui disent l'inverse. Bien que de nouvelles expertises soient en cours en Belgique. 

Ce site a pris fait et cause pour le mouvement d'Assa Traoré. Il a pris le parti depuis plusieurs années maintenant de défendre des thèses racialistes. Plus personne ici n'ose vraiment se prononcer différemment. 

Quoiqu'il se soit passé, je constate que ce site n'est plus un site de décryptage de la manière dont les médias traitent l'actualité. C'est un site militant qui se prêtant être juste dans l'analyse.

Je constate aussi qu'accuser 3 personnes d'en avoir tué une quatrième, ne pas respecter la présomption d'innocence, ne soulève pas de problème éthique particulier ici.

Je ne m'y retrouve plus. 

Nous sommes quand même quelques uns à ne pas être partis au quart de tour sur la chronique d'hier !


Bon d'accord on a les prénom, mais pourquoi on n'a pas les noms de famille ?


;-)


Allez,... bonnes vacances  va !


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.