135
Commentaires

Factures Hamon : comme celles de Mélenchon, plutôt raisonnables

Empêtrée dans une controverse médiatique et juridique, Sophia Chikirou, ex-directrice de campagne de Mélenchon, a accusé un prestataire de Benoît Hamon, d'avoir facturé 13 vidéos à 238 000 euros lors de la présidentielle 2017. Arrêt sur Images s'est procuré cette facture, les chiffres avancés sont faux. A quoi correspond exactement ce montant ?

Commentaires préférés des abonnés

"Reste le souvenir, de part et d'autre, d'un tumulte disproportionné." 


Non, Lynda Zerouk ! Il reste bien plus que cela pour LFI.


Les images sont passées, les commentateurs ont commentés en boucle, nos cerveaux disponibles ont été gravés par les g(...)

Une question m'obsède qui dépasse les clivages politiques,puisqu'il s'agit d'un simple problème d'arithmétique.


Comment peut-on réaliser la campagne la plus longue(12mois) et la  moins chère(10,6 millions d'€) en surfacturant et la campagne la pl(...)

c'est drôle parce que tous les arguments de défense de Plenel peuvent être retournés contre Médiapart...

- "Small Bang" était prestataire de JLM en 2012. Si en 2017 c'est Chikirou qui "rafle la mise" au détriment de SmallBang on pourrait donc penser q(...)

Derniers commentaires


Je crois avoir trouvé le sens de floodeur, epithète dont le bon Tristan Le Gall m' qualifié.


Pour les quelques imbéciles ne parlent pas le sabir branchouille mais qui parlent français, c'est quelqu'un qui noie une discussion par l'abondance de ses messages, de préférence sans consistance.


J’invite chacun d’entre vous à compter (je ne vous oblige pas à les lire) le nombre de contributions (en un seul mot) que Tristan Le Gall a postés sur les thèmes où « Mélenchon », « France Insoumise » figurent dans le titre. 


Il y a là quelque chose de pavlovien.



Bref, comme d'habitude, l'agressivité inouïe de LFI  (sic)


pour tous ceux qui semblent   ou font semblant de ne pas comprendre   : la surfacturation, comment ca marche  ?


monsieur X et monsieur Z sont en campagne pour l'élection au poste de superman du monde. la limite des dépenses pour chacun des candidatures est fixée a  1000 euros par la collectivité.

Monsieur X fait imprimer 1000 tracts publicitaires facturés 1 euro pièce pour un total de 1000 euros. il a depense l'integralite de son budget.

Monsieur Z fait imprimer 50 tracts  facturés 10 euros pièce pour un total de 500 euros.  Il n'a dépensé que la moitié du budget qui lui était alloué.


Bien que Monsieur Z (500 euros) ait fait une campagne moins coûteuse que celle de Monsieur X  (1000 euros),ce qui le fait apparaître comme extrêmement économe et vertueux et qu'il revendique d'ailleurs, la justice du monde lui reproche d'avoir utilisé les services d'une imprimerie qui a surfacturé la prestation avec ou sans sa complicité. 

En effet les enquêteurs considèrent que le coût d'un tract  au vu du type de tract et des prix du marché doit plutôt se situer entre 1 et 2 euros et non pas a 10 euros.  C'est donc entre 8 et 9 euros par tract soit 400 ou 450 euros qui ont été surfacturés et détournés par l'imprimeur. Celui ci peut être condamné pour détournement de fond public ainsi que Monsieur Z  si celui ci a beneficie de ces fonds ou pour complicite si il s'est contenté d'aider l'imprimeur dans son arnaque. 


En somme ça n'est pas le montant total dépensé par les différents partis qui importe ici (du moment que celui ci se trouve dans la limite autorisée par la loi) , c'est la légalité des dépenses facturées prises individuellement.



Bref on s'en tape de savoir que Mélenchon a dépensé moins que Hamon ou Macron, c'est pas le sujet ! il peut y avoir détournement même si vous ne dépensez qu'un 1 euro. la question est ce que la prestation réalisée pour cet euro est réelle et facturée au prix du marché.



merci lynda zerouk ppour cet article qui arrive a nous faire la demonstration qu'une campagne de 12 mois globalement moins chère qu'une plus courte a été ....surfacturée ! Avec cette belle "objectivité" qui est la tienne , on peut dire qu'on sais pour qui tu roules . ( encore bravo ! )

Des remords d'avoir (un peu) équilibré hier le torrent de boue contre JLM, LFI et Sophia Chikirou ? 

Rattrapons-nous.

En référence à une phrase célèbre : ASI, c'est une minute pour Chikirou (hier), une minute contre Chikirou (aujourd'hui).

Et sinon, perquisitionner simultanément 17 membres de l'opposition, à leur domicile personnel ou au QG du mouvement, sur la base de dénonciations, c'est normal dans une démocratie républicaine??? 


Non parce que, concernant les factures, ok on a compris, y a rien à voir. Concernant les assistants parlementaires, quasiment une vingtaine de députés sont concernés et Bruxelles a déjà conclu qu'il n'y a rien. 


Reste donc la question de la légitimité (et non de la légalité) de l'action menée, de son sens, et de ses conséquences politiques. Et celle là, elle est centrale de question.

Je trouve un peu étrange cet entêtement à ne mettre l'accent que sur ces questions de factures, pour finalement conclure que le problème n'est pas là...


Et le bien fondé de cette perquisition géante, ça ne questionne pas @si?


Désolé, mais quand @si (et d'autres) me montre la lune, moi c'est le doigt justement que je surveille...

la campagne LFI était la plus longue, mais la moins chère des 5 premiers tant en valeur absolue, mais encore plus en €/vote obtenu.


Incroyable que les médias parlent de surfacturation.


...Essayez donc de les "avoir" en arguant une SOUSfacturation, vous seriez plus "logiques".


Mais, le pékin lambda n'y voit que du feu, de tte façon.. Repasser en boucle les 20 secondes de colère melenchonienne (sur 7 heures de perquiz'), cela fera "l'affaire".


Il y a SURfacturation chez des gens com JM Apathie: 30 k€/mois pour mentir.

Pour les moutons soumis qui s'imaginent que Médiapart roule pour Macron, rappelons que Médiapart a sorti récemment "l'affaire Kohler" qui vise directement le secrétaire général de l'Elysée.



Donc Médiapart ne trouve rien à redire aux facturations de la société de com' qui gère la campagne de Hamon, laquelle est aussi prestataire pour... Médiapart et Mr Plenel.... et dont le patron est membre de Génération.s.


A part ça aucun problème. La boucle est bouclée.

Je me perds dans cette bataille de chiffres, dans cette comparaison de coûts.

Comparons ce qui est comparable,  et l'intégralité  des services obtenus.

Par exemple, Monsieur Hamon a-t-il joui  d'un avantage en nature comparable à celui  offert par  la gestionnaire de la société de communication à Monsieur Mélenchon. .

C'est sur ce genre de petits détails que la concurrence peut gagner.


"(factures)... plutôt raisonnables"

Pourquoi "plutôt" ? C'est plutôt flou.


"Empêtrée dans une controverse médiatique et juridique"

Vos mots sont connotés.  


"(Sophia Chikirou").. a accusé un prestataire de Benoît Hamon"

En écoutant la vidéo, il me semble qu'elle n'accuse pas mais dénonce un 2 poids 2 mesures.  


"les chiffres avancés sont faux"

On passe au péremptoire, non ?


 il y a deux sortes de journalistes d'investigation. Les uns sont du style Canard Enchainé  ou MDP ,qui n'ont pas les moyens financiers de leur ambition et dans ce cas  leurs fournisseurs d'infos ne peuvent qu'être des avocats , magistrats, policiers ou le pouvoir politique et de l'autre des journalistes du genre « Cash Investigation » qui peuvent se permettre d'aller d'un bout à l'autre de la planète pour enquêter. La manipulation dans le premier cas est inévitable.

Une question m'obsède qui dépasse les clivages politiques,puisqu'il s'agit d'un simple problème d'arithmétique.


Comment peut-on réaliser la campagne la plus longue(12mois) et la  moins chère(10,6 millions d'€) en surfacturant et la campagne la plus courte(3mois) et la plus chère(15millions d'€) sans surfacturer ?


Trouverais-je ici un pédagogue assez adroit pour lever ce mystère?



Deux poids de mesure ?


Cela doit être un régionalisme francilien.


Ailleurs, on dit, plutôt : deux poids, deux mesures

Article qui semble équilibré, objectif puis... patatrac la dernière phrase : qui dans toute sa subjectivité vient tout anéantir. C'est une maladie ?

c'est drôle parce que tous les arguments de défense de Plenel peuvent être retournés contre Médiapart...

- "Small Bang" était prestataire de JLM en 2012. Si en 2017 c'est Chikirou qui "rafle la mise" au détriment de SmallBang on pourrait donc penser que les fausses accusations viennent initialement de Smallbang allègrement relayées par son nouveau client Médiapart...

- "De nombreuses irrégularités avaient été soulevées par la commission nationale des comptes, en particulier sur l'association l'Ere du peuple et la société Mediascop, souligne Antton Rouget, (...) En revanche, à aucun moment la commission n'a pointé du doigt Small Bang et relevé des faits de surfacturation." Ceci explique peut-être cela surtout si on se rappelle que les comptes de campagne de la FI ont fait l'objet du plus grand nombre de demandes de la part des médias (ce qui avait motivé la commission à commencer par les comptes de la FI). Ceci étant, un journaliste qui se prétend "d'investigation" devrait s'astreindre à prendre en compte tout ces indices sauf à instruire uniquement à charge contre JLM.

Ou alors, pour ne tromper personne, se présenter comme un "journaliste d'investigation à charge". 

La question posée par Chikirou est pourquoi les factures du candidat Melenchon d'un montant inférieur intéressent la justice et les médias et pas celles des autres candidats notamment Hamon. Pourquoi n'y a t'il pas eu comparaison ? Ces questions méritent d'être posées non? Votre article ne les traite pas, c'est dommage  compte tenu du déchaînement judiciaire et médiatique contre Melenchon.

Bref, comme d'habitude, l'agressivité inouïe de LFI qui ne supporte décidément aucune critique va finir par se retourner contre elle. Le petit coup bas de Chikirou (dont on aimerait connaître les revenus pour l'année 2017) pour essayer de mouiller la gauche (Hamon, Mediapart) dans une affaire qui ne concerne qu'elle (et son "ami" Mélenchon) montre au final toute la mesquinerie et l'absence de scurpule de cette communicante.


Le media a fini par virer Chikirou. Quand est-ce que LFI finira par tourner la page Mélenchon/Chikirou ?



"Reste le souvenir, de part et d'autre, d'un tumulte disproportionné." 


Non, Lynda Zerouk ! Il reste bien plus que cela pour LFI.


Les images sont passées, les commentateurs ont commentés en boucle, nos cerveaux disponibles ont été gravés par les gros titres en gras... Le mal est fait ! 

La polémique a fait son travail d'aliénation des idées au détriment de la seule image  négative d'un Mélenchon en colère. Et dans la foulée, pour boucler la boucle, les sondages ont été commandés et diffusés.

https://www.lepoint.fr/politique/barometre-ipsos-le-point-la-couteuse-colere-de-melenchon-24-10-2018-2265374_20.php

https://www.lejdd.fr/Politique/jean-luc-melenchon-chute-dans-les-sondages-apres-ses-attaques-contre-la-justice-et-les-journalistes-3786833

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/lfi/perquisitions-lfi-64-des-francais-choques-par-melenchon_2044222.html

https://www.nouvelobs.com/politique/20181025.OBS4458/jean-luc-melenchon-degringole-dans-l-opinion-et-passe-derriere-benoit-hamon-et-marion-marechal.html


Je croyais que ASI était spécialiste pour décellé ce coup de com politique et ce genre d'arnaque... 


Déçu !


Bises

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.