130
Commentaires

Exorcismes

Supposition : vous êtes évêque.

Derniers commentaires

[quote=wikipédia]Le mot provient du grec ancien : ?????????? / exorkismós : « action de faire prêter serment », de ex-orkizein : « faire prêter serment, faire jurer à quelqu'un par le Seigneur » ; il passera directement en latin : exorcismus, exorcizare.

Mais qui donc prête serment, si ce n'est les journalistes devant l'audimatomania ?

Comment une contre information peut elle prendre un place de choix sur une radio publique de qualité ?
Est ce a mettre en parallèle du travail de journalisme fait par les humoristes ?

Pour ma part, je compte sur vous pour m'informer et la musique a remplacé définitivement les ondes radio phoniques dans mon autoradio et les pixels de mon téléviseurs sont en manque de JT. Faites moi savoir quand les humoristes font de l'humour et les journalistes leur boulot.

De plus le bégaiement journalistique qui consiste a répété en écho la même information d'un support a l'autre n'a pour égal que l'incongruité des bons mots des ex journalistes réduits au radotage audimatique, sans faire de remous présidentiel si possible.

Merci @si !
Et voici mon curé préféré, celui-là, je l'aime !!!

http://www.videos.lalibre.be/video/iLyROoafJc5t.html
..tin !!peux pas m´empêcher, c´est le thème :

bête la mitre , la pire idée du chanoine ramenée sans prud´homme ni condensation, quel sens ?

quelle bonne église qui a servi le menteur sans carotte, le peu est dans l´ignorance.
Mon Dieu ! Mais quelle horreur !

Inch Allrrrâââh !

Yahvé donc pas d'autre choix ?

Aaah ! ça fait du bien par où ça passe, une 'tite lichette d'anticléricalisme primaire, un lundi matin...
A condition de ne pas mettre une semaine à chasser ces images traumatisantes de son esprit.
Nouveau groupe sur Facebook, intitulé "Pour que Durex appelle son prochain préservatif 'Benoit XVI'". Juste une blague, évidemment, mais déjà plus de 600 personnes se sont inscrites...

Notre père qui êtes au cieux, restez y !
J'aimerais dire aux zélés défenseurs du pape, notamment à Moon, qu'il est évident pour tout le monde que le pape ne prônera jamais une sexualité libre hors du mariage, avec plus ou moins de fidélité. Pour autant, il n'est pas nécessaire de condamner la capote qui sauve des milliers de vies chaque jour.

D'une part parce que prendre la capote comme symbole d'une nouvelle sexualité est sociologiquement complètement à côté de la plaque (les hippies n'ont pas connu le SIDA il me semble et n'ont pas attendu la capote pour se libérer), et d'autre part parce qu'il existe une voie médiane. Quand est-ce qu'on entendra un pape (et ça vaut aussi pour les autres religions) expliquer que la sexualité hors mariage est condamnable moralement d'après son dogme, mais admettre que le pêché est partout aujourd'hui, et qu'utiliser le préservatif est quand même utile et permet de sauver des vies dans les cas non prévus par la Bible.

Finalement il s'agit simplement de mettre un peu la mauvaise foi (ahah) de côté, de reconnaître que la société a un peu évolué ces cinquante dernières années, et d'enfin séparer le problème moral et le problème médical.
[large]A trop vouloir chercher la petite bête, D. S. se prend les pieds dans le latex[/large]
La capote devient un peu obsessionnelle.
Déjà, après la déclaration de S.S. Benoît XVI, dans l’avion qui l’emportait en Afrique, D. S., dans une chronique à Libé, citant une représentante d’ONG qui disait qu’après cela il allait falloir ramer et des commentateurs jugeant ces propos d’autant plus mal venus que M. Ratzinger allait en Afrique, tentait de débusquer des relents, sinon de racisme, du moins de condescendance paternaliste à l’égard des africains. Or, d’une part la porte-parolle de l’ONG s’appuyait sur l’expérience du terrain, d’autre part les commentateurs constataient cette réalité statistiques : les 2/3 des porteurs du VIH sont en Afrique !
Que Nicolas Demorand démarre un journal sur une déclaration d’un évêque, disons pour être « charitable », croquignolesque sur les ‘dangers’ de la capote et D. S. de s’emballer. Eh quoi, le mitré voulait, par cette provocation, soulever l’indignation : Demorand (qui, en fait, ne présente pas le journal) est tombé dans le piège ! Alors qu’il n’y a aucun écho sur une affaire de licenciement abusif dans une agence de notation états-unienne ! Là, c’est sûr, Demorand et son équipe ont gravement manqué à leur devoir d’in formation. Sauf que, des lectures, sans doute trop diagonales, de Libé ou du Monde, plus quelques sites ne m’avaient pas alerté sur cette affaire.
Fallait-il que France Inter débute son journal de 7h par ces âneries épiscopales ? Comme tout choix celui-ci est discutable. Mais il n’a rien qui puisse amener à crier au scandale ! Tout au moins, pas autant que nos journaux télévisés qui n’imaginent pas de démarrer par autre chose qu’un fait divers bien saignant, pour faire marcher le moteur à émotions qui les propulse (quoique le meurtre d’une mère par sa fille, à coups de crucifix, n’a pas eu tout l’écho qu’il méritait d’avoir !)
http://www.culturalgangbang.com/2009/03/facho.html
M. Schneidermann,
Je viens de lire votre post et laissez-moi vous dire qu'il m'a fait bondir. Je ne sais si je dois le qualifier de mesquin ou de délirant, mais en tout cas il est réducteur et mal informé. Vous nous avez habitué à plus de rigueur.
Oui, Orléans est une cité chargée d'histoire. Non, les distractions n'y sont pas rares, et on peut s'y adonner à de nombreuses activités, même en dehors du 8 mai.
Je suis d'Orléans, et j'y retourne souvent, sans jamais m'y ennuyer. J'aime l'art, et je ne manque jamais de me promener dans les salles richement ornées du musée des Beaux Arts, qui est l'un des plus importants de province et qui a offert ces dernières années d'innombrables expositions sachant concilier originalité des thèmes et exactitude scientifique. D'autres musées y sont à découvrir : le musée d'Histoire et d'Archéologie, le musée d'Hisoire Naturelle. L'offre en matière de cinéma est d'une grande variété, proposant tous les formats et les genres, du multiplexe au cinéma art et essais des Carmes, et ce malgré la récente et regrettable fermeture du cinéma Studios. Le Cado est un des premiers théâtres de France, et le talentueux Olivier Py, son ancien directeur, en a porté la renommée bien au-delà des limites du Loiret. Librairies et bibliothèques regorgent d'ouvrages, comme la librairie des Temps Modernes, la librairie Privat-Loddé, et on trouve même une Fnac ! Si vous n'étiez pas encore au courant, on déjeune très bien à Orléans, on peut boire de tout, des bières, des ballons de rouge, des margaritas... On y danse et on y fait la fête, on y chante le karaoké ! Des festivals s'y tiennent, comme le festival Jazz'Orléans pendant lequel j'ai eu la chance d'assister à un concert de Ray Charles. Les lieux de promenade ne manquent pas : je vous conseille de vous balader sur les berges de ce magnifique fleuve qu'est la Loire, de jour comme de nuit d'ailleurs. Le centre historique d'Orléans vient d'être requalifié, et il est bien doux de flâner entre les façades à colombages de ses antiques et vénérables maisons. Bref, on ne s'ennuie pas à Orléans !
Il est vrai que la ville est actuellement gérée de manière désastreuse par la municipalité de droite, entre gaspillages des fonds publics et retard dans le projet d'une deuxième ligne de tramway qu'elle est incapable de mettre sur pieds, et le projet honteux et scandaleux de démolition de la rue des Carmes qui compte des maisons du 15ème au 17ème siècles et des caves du 13ème siècle.
Par ailleurs, je précise que je n'ai aucun lien d'aucune sorte avec le syndicat d'initiative de la ville d'Orléans.
Si j'avais le temps, je ferais signer une pétition.
Passez une semaine à Orléans, M. Schneidermann, et partez à sa rencontre, essayez de la découvrir, au lieu de calomnier abominablement des villes de province sans défense !
Soeur Marie Thérèse des Batignoles elle-meme n'y entrave rien au préservatif....
Amen
j'aime bien cette déclaration de Mgr Laurent Ulrich, vice-président de la Conférence des évêques de France :


"Le discours de l'Eglise sur le préservatif ne va pas toujours dans le sens du poil"

http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/03/27/mgr-laurent-ulrich-le-discours-de-l-eglise-ne-va-pas-toujours-dans-le-sens-du-poil-mais-ce-n-est-pas-nouveau_1173300_3224.html
Imaginez la même scène avec un rabbin, avec un imam, avec le Dalaï Lama...
et les réactions que cela provoquerait.
Mais c'est parceque les rabins, les imams et le dalai-lama sont gentils, alors que le pape est méchant... Allez, JREM, reviens dans la meute!
Il est pas méchant le pape... non? si? non?
Faire partie d'une meute? Et puis quoi encore?!
Les imams, les rabbins et le Dalaï-lama ont au moins le bon gout de rester à leur place et de garder leurs inepties à l'usage de leurs croyants...
Que le pape dise ce qu'il veut au Vatican ou à ses évêques, je m'en tamponne... ( je savais déjà qu'il était un irresponsable rétrograde ).

Il n'a aucune légitimité pour diffuser ses salades à la face du monde entier et particulièrement en Afrique ou le virus est si meurtrier. Qu'il la ferme et ponde des encycliques à la pelle si il en a envie, mais plus de diffusion massive de ses pensées profondes. Ce n'est pas un chef d'état, même si la légende dit le contraire.
Pourtant il voudrait bien ne pas avoir a parler des préservatifs, mais ca fait 10 ans qu'on veut lui faire dire que la capotte c'est bien, et d'ailleurs il ne s'adresse qu'aux catholiques.
Ah ben on aurait pas cru qu'il ne s'adressait qu'aux catholiques... Et cet évêque, c'est pareil. Personne ne veut leur faire dire quoi que ce soit, on connait leur position depuis longtemps.

C'est juste un coup de com. Sans les médias, ils ne sont rien et faut croire que ça les ennuie...
Il s'adresse aux catholiques mais il y a plein d'autres personnes qui écoutent.
Pourquoi?
Le pape s'adresse aux catholiques pour leur communiquer son interprétation de la bible, les autres peuvent écouter, mais je vois pas au nom de quoi on pourrait dicter au pape sa ligne idéologique.
En ce qui me concerne, je n'ai pas écouté, mais il fallait vivre dans une grotte pour ne pas l'entendre... Le problème, c'est cette sur-médiatisation de propos, au mieux stupides, au pire criminels.

Les journalistes doivent cesser de se faire les complices de ce gourou ( z'avez vu les tenues ? Même Raël et le Mandarom sont enfoncés^^).
cet eveque est un con, mais j'aimerais bien qu'on m'explique comment les préservatifs peuvent protéger du sida a 100% alors qu'ils ne sont bons qu'a 97% pour empecher la grossesse (voir le lien d'Armel Michenaud).

voir a ce sujet les interventions de Michel Kubler ce matin sur France Inter et la aussi
Pour les pourcentages, je ne peux rien dire, mais c'est juste que c'est le SEUL moyen de se protéger aujourd'hui. ( Et qu'on ne me parle de la blague de l'abstinence ou de la fidélité, merci.)
Pour une fois je suis d'accord avec Moon sur la non efficacité à 100% du préservatif. Tout le monde le sait. Du moins c'est ce que je croyais.

Pour une raison très simple, il peut se rompre en laissant passer le sperme, et d'une, et de deux, s'il est mal mis ou mal retiré, du sperme peut s'échapper. C'est pourquoi plus que de dénigrer le préservatif, il est recommandé aux adolescentes de prendre quand même la pilule, tout en utilisant le préservatif. Michel Cymès le répète souvent dans son magazine de la santé sur la cinq.

Dans certains collèges et lycées ces informations sont très bien faites avec travaux pratiques à froid et à sec, sur des pénis en plastique j'imagine. Ce genre d'informations quand les profs les demandent avec l'accord des parents concernés, ne sont pas du luxe. Ce ne serait pas du luxe non plus que le même travail soit fait en Afrique et partout dans le monde, avec des ados avant l'âge de 12 ans ? 8 ans ? Tout dépend des cultures et de l'âge de la puberté qui est très variable, sans pour autant les pousser à avoir des rapports sexuels avant d'y être bien préparés physiquement et psychologiquement.

Heureusement certains parents informent très bien leurs enfants, ce qui n'exclue pas les prises de risque.

Je viens d'entendre sur Inter que le Pape n'avait toujours pas compris l'Eros.

L'asbsitence et la fidèlité ne me paraissent pas une monstruosité dans la mesure où elles ne sont pas imposées par une idéologie dogmatique quelconque. De même pour la "baise" à tout va. Un peu de mesure "bon dieu" ! non "que diable" !
Le préservatif qui va se rompre relève de la légende.
Dire qu'il peut être mal mis ou mal ôté n'implique pas qu'il ne soit pas imperméable aux spermatozoïdes ou aux VIH : si je me tape sur les doigts ça ne veut pas dire que le marteau n'enfonce pas le clou, mais que je suis malhabile !
L'abstinence et la fidélité ne sont, bien sur, pas des monstruosités.
Seulement, dans notre société dépravée ( c'est pour faire plaisir à Benoit^^), on ne peut pas expliquer à des jeunes qu'ils doivent se retenir jusqu'au mariage et si on le faisait, ils n'en tiendraient assurément aucun compte...

Quand à la fidélité, son contraire ne date pas d'hier et est, par définition caché. ( fut- ce dans des couples de bons catholiques ).
En ce qui concerne beaucoup d'africains, c'est carrément nul et non avenu, à cause de la polygamie. Etre fidèle à trois femmes différentes, c'est possible, mais au niveau du virus, je ne suis pas sur que ça protège grand-monde...

Donc, 97, 99 ou 100% de fiabilité, ça ne change pas grand-chose... Le préservatif reste le seul moyen.
Jean-François, euh ... non ça ne relève pas de la légende les petits trous dans le préservatif, à moins que les nouveaux soient plus solides. :o))
En cas "d'accident de préservatif", il est bon de prendre le traitement anti-rétroviraux, et la pilule du lendemain. Et faire le teste Hiv 3 mois après.

Complètement d'accord avec David F.

Je ne dénigre absolument pas le préservatif. Je parlais de ces toutes petites limites qu'il faut connaître. Pour les Africains ce que vous dites est vrai et en plus ils n'aiment pas l'utilisation du préservatif, ils préfèrent, je cite "la viande dans la viande".


Je ne soutiens pas les âneries du Pape ni celles de Mgr Fort.

Je pense simplement que ces questions sur la sexualité, sont questions d'éducation.

Quant à l'abstinence et la fidèlité, elles peuvent relever d'un choix personnel en tant que catholique ou pas. Je ne parlais pas forcément de l'abstinence avant le mariage, mais de l'abstinence dans un couple ou entre deux histoires, choisie temporairement pour des raisons X ou Y et qui ne regardent que les intéressés.

Je ne parle pas de l'abstinence pour l'abstinence imposée par la religion catholique.

Ne pas forcément véhiculer que nous ne serions jamais maître de nos pulsions, même si ce n'est pas toujours évident.

La chair est faible, et c'est l'Eglise qui le dit !!!!!!!! hi hi !!
Euh... C'est p't'être à l'insu de mon plein gré, mais jusqu'à présent je n'ai entendu ni un rabbin, ni un imam, ni un pasteur protestant, ni un gourou de la secte Moon ni aucun autre Détenteur-de-la-seule-unique-et-irréfutable-vraie-foi prononcer une quelconque énormité irresponsable sur le port du petit chapeau à col roulé. Que ce soit un berger allemand très étroit (XIII et III, ça fait bien XVI, non?) d'esprit qui ait délibérément et soigneusement choisi de s'exprimer à ce sujet dans l'avion qui l'envolait vers l'Afrique, et pas d'autres collègues-mais-néanmoins-concurrents d'autres variantes de poudre aux yeux, n'est peut-être pas pour rien dans le fait que ce soit lui qui se fasse tacler, non?
Daniel, tu m'as irritée ce matin! Toi d'habitude si pertinent... Commencer ta diatribe sur le fait qu'il n'y aurait rien d'autre à faire à Orléans que balancer des énormités et assister aux fêtes de Jeanne d'Arc... (qu'une grande majorité d'orléanais évite soigneusement d'ailleurs) Oui, je sais, là n'est pas le sujet de la chronique et cette "bêtise" n'est rien à côté de celle de Mgr André Fort... Au fait, Daniel, as-tu déjà mis les pieds à Orléans?? Moi, en tout cas, je n'ai jamais autant aimé ma vile que depuis que je travaille à Paris! Et tac!
Il faudrait que je suppose grave pour "être évêque et aussi con" !

Trop fort Mgr Fort !
Je vous le dit c'est Satan qui passe à travers les préservatifs !!
C'est le labo de l'église qui le dit !! "norme NF" l'église ???
Ils ont fait des essai sur cobails vivant ou quoi ???
Le 21e siècle sera Moyenageux ou ne sera pas ???
Non sérieusement , comment peut on permettre de pareilles aneries !!
France Inter devrait mettre une capote sur les reportages ou
débats au cas ou Satan , Belzebut , Lucifer , Bling-Bling ect....
Votre réflexion est assez marrante (de mon point de vue), parce que personnellement, j'ai plutôt fait le chemin inverse.

Lors du tollé après les derniers évènements qui ont englué le Vatican, j'ai pensé que c'était vraiment étonnant, parce que les papes avaient toujours tenu ce discours, y compris Jean Paul II, et que le préservatif, l'avortement, bla bla bla....
Alors pourquoi maintenant ? Si le catholicisme doit mourir, victime de ses propres contradictions, de l'athéisme galopant, et de la poussée des évangélismes, au moins qu'il agonise en nous laissant en paix !!!!
Nous avons suffisamment de problèmes comme ça sans parler d'écouter son long brame de condamnation à mort des seuls ouailles sur lesquels il ait encore de l'influence (par décès des Africains sans préservatifs, et par interdiction de l'avortement médical et excommunication en Amérique du Sud. Il ne faut pas oublier qu'à l'origine, si les églises interdisent tout ce qui a trait à la contraception, c'est pour augmenter le nombre des fidèles). Cette erreur stratégique est dommageable, mais ça ne me regarde pas.

Or, la discussion de ce matin chez Demorand m'a au contraire fait penser qu'il y avait là quelque chose de décisif.

Ce que j'ai entendu, et je me suis suffisamment tapée de catéchisme pour suivre les propos d'un évêque, c'est que le discours est totalement inintelligible. Les deux intervenants n'ont fait en plus que se contredire, mais même chacun se contredisait lui-même. La parole est devenue tellement inopérante que s'il n'y avait pas discours, ce serait encore mieux.

Quand la question d'un auditeur relative au sexe a été posée, là c'est parti dans le n'importe quoi : de vieilles notions oubliées depuis Vatican II et un pseudo-modernisme totalement abscons. On ne peut même pas appeler cela de la langue de bois, c'est Alzheimer dans ses oeuvres.

L'histoire des évêques qu'il fallait tous réintégrer parce qu'un seul évêque resté au-dehors peut en [s]contaminer[/s] nommer d'autres, ça m'a paru clair, mais c'était le fond qui était absurde puisqu'au bout du compte, on le voit dans les pays où la fiscalité permet de savoir si les catholiques décrochent, c'est la débandade.
La fidélité au dogme et à l'organisation ancestrale de l'église, ainsi que l'horreur du schisme quoi qu'il en coûte, continuent de signifier un long suicide.

Et je dirais que l'exorcisme est à un autre niveau : regardez-les mourir de leurs contradictions comme nous, nous sommes phagocytés par les nôtres en tant que monde séculier (notez bien que je n'emploie pas le mot sécularisé, car la religion n'est plus notre problème).

Ce que les exorcismes sont sensés résoudre en religion, correspondent en gros en psychiatrie à des conflits intérieurs impossibles à résoudre sans le secours de la parole et de l'écoute, et de remèdes très puissants qui vont tout anéantir dans l'esprit du malade.

Nous n'avons pas besoin d'exorcismes ni de paroles lénifiantes, nous avons à poser les problèmes sur la table et en discuter vraiment. Mais pour cela, il faut trouver les bons interlocuteurs. Comme l'église devrait interroger Dieu pour résoudre ses problèmes.

Mais forcément vient la question : Existent-ils ?
Je n'arrive toujours pas a comprendre pourquoi cette campagne de diabolisation concerne seulement l'église catholique. Est-ce que tout le monde trouverait aussi tres bien de voir Act-Up manifester devant une mosquée et d'avoir en premiere pages d'@si une capote sur fond de synagogue?

Je ne crois pas que les instances religieuses protestantes, juives ou musulmanes prechent pour le safe-sexe, mais je suis peut-etre mal informé!
Bande d'incroyants, rappelez-vous que seule l'extrême onction est fiable à 100% !
C'est de qui, à qui le crédit photo, on aimerait que vous rendiez à César ce qui appartient à César, mais bon en attendant vous rendez aux évêques ce qui leur appartient, et on voit qu'ils sont aussi dissemblables et peu d'accord entre eux que le reste des Français.

Quand à cette métaphore de lémédias "exorcistes", je savais déjà que le JT était la messe, mais si on s'enfonce dans le moyen âge de la chrétienté avec des Vade retro satanas à chaque coin de télé ou de radio, où va-t-on ?

http://anthropia.blogg.org
Comme tout le monde est d'accord, je vous mets le lien de Koz. Oui, je sais, Koz est très connoté droite catho dans la blogosphère et je partage rarement moi-même ses idées, mais il essaye toujours d'argumenter rationnellement. Je ne dis toujours pas qu'il a raison, mais je voulais mettre sur ce forum un avis divergent.

Les capotes selon Koz
Peut-être pourrions suggérer à Mgr André Fort de se coiffer d'un préservatif, après avoir ôté sa mitre,

Cela lui permettrait de constater que les particules de conneries sont plus volumineuses que les virus du sida car elles ne traversent pas le latex...

De même que les atomes d'oxygène qui refusent obstinément de franchir la fragile barrière, entraînant en moins de 2 minutes (sauf entraînement poussé à l'apnée) la mort par étouffement de l'expérimentateur...

Ce qui en l'occurrence ne serait pas une grosse perte mais plutôt un bon débarras !

***
Il n'est pas impossible non plus que Mgr Fort (comme la moutarde forte de Dijon dont il fut le supérieur du séminaire) ait tiré ces conclusions d'une expérience personnelle malheureuse.
Qui sait si une bigote amante, tricotant des chandails pour les bonnes oeuvres de la paroisse orléanaise, n'aurait pas utilisé un surplus de laine pour confectionner une capote de cette douce matière, dont elle aurait délicatement revêtu la crosse de l'évêque décalotté.
Et que neuf mois plus tard...
Le latex afnorisé, pour se venger devrait traiter sa cathèdre de chaise percée, toi-même.
Obscurantisme, quand tu nous tiens !
J'en profite pour citer Voltaire : "La religion existe depuis que le premier hypocrire a rencontré le premier imbécile".
Ahurissante cette "saillie" (pardon! j'ai pas pu résister) de l'évêque.
Plutôt que de défendre l'opinion de l'église telle que l'a exprimée le pape
dans la (trop?) stricte continuité de sa position (pardon! j'ai pas pu résister bis),
il fait sienne la lecture/écriture biaisée rapportée et cherche dans un défaut
imaginaire de l'horribilis latex la justification des dires du Pape pour répondre
à la lecture de degré 0 qui en a été faite. Une attitude épigonesque.
C'est sa mitre trop serrée qui lui comprime le cerveau, au Dédé Fort ?

S'il avait seulement pris la peine d'observer plus attentivement le virus du sida, il se serait rendu compte que bon, OK, l'animal est assez minuscule pour passer au travers des mailles d'un préservatif, mais que sa morphologie, comparable à celle d'un oursin, fait que ses piquants restent systématiquement plantés dans le latex, ce qui exclut tout risque de contamination.

C'est quand même basique, comme constatation. Même pour un évêque.
Message 1/5max du 27/03/09.

certainement beaucoup plus éclairant, plus instructif, plus pédagogique, que le dévoilement quotidien des retraites-chapeau, si choquantes soient-elles. Mais l'heure n'est pas aux explications. Elle est aux exorcismes.

Pas si sûr que vous monsieur Schneidermann qu'il y ait quelque chose à déplorer là. L'exorcisme, comme vous l'appelez, vise non plus à discuter les détails, on les connait ou on s'en fout, les deux coexistent, mais à décapiter les problèmes, on n'a que trop vécu avec eux, comme s'ils étaient le moins du monde acceptable. C'est la finalité qui les condamne, que ce soit le comité directeur de l'église catholique pour le préservatif ou les grands patrons pour les stocks options.

Pour s'intéresser aux détails, il faudrait déjà estimer que ce sont eux qui sont primordiaux dans ce genre d'affaire, or, que cela soit pour l'église catholique ou la rémunération des grands patrons, ce qui est inadmissible, c'est la finalité qu'ils servent. Les détails peuvent changer d'une affaire à l'autre, d'une allocution à l'autre, reste les mêmes objectifs, tout aussi inadmissible quelque soit le montage explicatif/argumentatif.

Que l'église se prononce sur un problème sanitaire ou que les grands patrons souhaitent légitimer leurs bonus, dans les deux cas, l'analyse fine n'aboutit pas tant à résoudre ou à comprendre les problèmes, qu'à détourner la colère, le ras le bol, concernant leur raison d'être. Coupons court, très court.

yG
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.