127
Commentaires

Duopole et siphonnage sont dans un bateau

Commentaires préférés des abonnés

On voit bien l'effet "gilets jaunes": les gens sont allé voter comme en 69, massivement pour l'ordre et contre la chienlit, au choix pour le gouvernement, ou pour les fachos. Pathétique. Le plus consternant pour un assesseur comme moi et de voir que (...)

Formidables ces élections, on n'en attendait pas grand chose, on est quand même déçu.

On cherche ses  consolations où on peut. Valls qui se fait éclater à Barcelone. Ce nid de salopards mené par le petit facho Bellamy sous les 10%.

Mais bon, que l(...)

Le seul vrai gagnant, c'est MACRON.

Avec une tête de liste qui a le charisme d'une huitre, après 6 mois de manifs hebdomadaires, avec un échec total de sa politique européenne, il talonne le RN.


Ajoutons qu'il a réussi, effectivement, à ultra-polariser(...)

Derniers commentaires

Wauquiez démissionne ...


C'est drôle, c'est lorsqu'ils démissionnent  que les hommes politiques médiocres  sont les moins mauvais ....


( Collomb ,pour une querelle intestine,

 Hulot,  le vert vide ....

etc...

A propos de bateau, ce que les jités appellent un "géant des mers", en fait un immeuble flottant habité par quelques milliers de connards, s'est mangé un quai à Venise.

Des années que des associations locales réclament l'interdiction du passage de ces monstres polluants et destructeurs à proximité de la place San Marco. Sans résultat.

Bon, résumons...Une fois de plus, trompé par des sondages mensongers, une propagande sournoise, une amnésie historique chronique, le manque d' informations objectives (DS peut pas être partout!), l' excès de choix, et la difficulté d' un système obligeant à glisser une enveloppe molle dans une fente ridiculement trop étroite, le Peuple s ' est encore fait niquer son désir, révolutionnaire, de changement...C' est pas de bol!

Carpe diem...

Et si les sondés racontaient n'importe quoi pour s'amuser? cette éventualité n'a jamais été examinée...

Des gens ont voté RN pour sanctionner Macron, d'autres ont voté LREM pour contrer le RN. La stratégie de Macron de la bi-polarisation politique toute américaine a fonctionné ("progressistes vs. nationalistes)", ceci doublé de ses temps de parole "à la vénézuélienne" pendant 3 mois, de ses interviews-clones à la presse régionale convoquée à l'Elysée, de sa dernière interview chez le jeune "reporter"-éponge la veille ou l'avant-veille. Le tout non-décompté par le CSA (?).
Quand à EELV, vu les marches pour le climat, l'intérêt pour l' "effondrement" et les sujets d'inquiétude raisonnable, score logique quelque part ; un peu comme l'effet "Home" voilà quelques années.

L'enseignement porte surtout sur le score de LR et du PS rénové par l'apparition miraculeuse de R. Gluckman.

Tout le monde veut reconstruire la gauche autour de soi, du coup, l'intérêt général (les gens) passe après. Quand à LFI, entre la personnalité de JLM (repoussoir pour certains politiques ayant quitté le radeau PS et qui quittent LFI) qui parfois est consternante, le positionnement compliqué pour les européennes qui ne peut fonctionné qu'avec un excellent score national, ben hop, mauvais score.

Après, triste de voir que le PCF (voir les messages de Roussel et Zamichiei) est quelque part content de son résultat et de son slogan "PCF is back". Je peux comprendre leur besoin de se ré-affirmé, mais bien peu utile pour la population ; Et Hamon qui essaie d'exister.
Bref, on est dans une merde noire, mais on va tâcher de passer une bonne journée :-)

Bonsoir, j'avoue avoir découvert récemment le mot duopole. Ce mot fait sens. 


"Duopole : Situation d'un marché sur lequel la concurrence s'exerce entre deux vendeurs et une multitude d’acheteurs."

Et dire qu’on croyait voter. On confond vente et vote. La soirée est-elle plus vendeuse ?

On croit voter pour des listes, on vote pour des industriels.


J'ai développé ça dans un texte intitulé : "On déshabille Pierre pour habiller un duopole" : https://blogs.mediapart.fr/lepistolero/blog/260519/deshabille-pierre-pour-habiller-un-duopole

Faut admettre que le temps a été plutôt pourri en mai.

Mais de là à s'attendre à ce qu'il tombe autant de merde le 26...

Merci pour le lien vers l'entretien avec B.Stiegler. Oh que ça fait du bien de la lire!!!!! Parce que franchement depuis hier je ne ris même plus jaune, je fais grise mine.... 


Ces élections sont le symptôme de l'atrophie de la démocratie représentative.

Et que penser du parti animaliste qui talonne le PCF? J'aimerais bien entendre ce cher Teinturier à ce propos...

merci  ASI pour votre chronique, on se console comme on peut. 


le clash Collard-Cohn bendit est tout de même instructif: le niveau des insultes est franchement plus sale du côté de ce dernier, contrairement à ce martèlent les journalistes du plateau de TF1 qui se ruent tous sur Collard. Et puis c'est jouissif de voir comment vont se parler les deux forces politiques arrivées en tête, cela donne une image juste des 25% de la population qui a voté pour ces imb...uvables.


(accessoirement, pouvez-vous nous dire pourquoi le site de France Culture est en panne depuis ce matin ?)


Pour garder le moral, nous avons besoin que les journalistes marquent le gouvernement à la culotte sur la question du RIP sur la privatisation d'ADP. Au jour le jour, si possible; que nous préparent-ils pour enterrer la possibilité de l'espoir d'une peut-être décision d'organiser un referendum qui donnerait peut-être une réponse différente de celle voulue par le pouvoir? Laissez nous rêver encore quelques semaines...

C’est peut être un détail pour vous, mais pour moi…


Voici la carte des résultats sur le site du Figaro.

Depuis quand le RN est-il représenté en rose/violet sympathique et joyeux ?

Déjà que le orange pour LREM me semble inapproprié (je leur attribuerais plutôt un bleu de droite).


Si j’étais l’infographiste, une carte brun clair (LREM) et brun caca (RN) me semblerait le mieux mais ce serait peu lisible et trop révélateur.

Ah j'oubliais, les religions sont toujours là au tournant pour accompagner les fachos

Inauguration à Strasbourg de l'église de la paroisse russe orthodoxe "le jour de la mémoire des saintes martyres Foi, Espérance, Charité et de leur mère Sophie",  le "hasard du calendrier" comme le dit l'envoyé du petit tsar Poutine


car une fois que les peuples se sont mis entre les mains des fachos, il faut attendre leur écœurement total pour les mettre entre celles du grand manitou


Ajoutons que le long du canal où s'élève désormais cette église aux coupoles écrasantes d'or mais qui ne saurait cacher qu'elle est faite de béton préfabriqué, il y a aussi le consulat opulent, gros comme un pâté de Ceausescu, le consulat de la Turquie d'Erdogan, l'autre facho de service

J'ai eu la même réaction hallucinée que vous en lisant le titre du journal Le Monde hier soir! Bravo le racourci entre "je suis gilet jaune" et "je vote Francis Lalanne", fallait le faire! C'est une insulte à tous les électeurs sensibles à ce mouvement et qui ont pu voter pour des parties politiques dont les idées se recoupent avec celles des GJ notamment sur la justice sociale, fiscale et climatique. 


Quant au duopole, ce matin sur France Inter je voyais surtout un formidable oligopole de la droite avec une belle brochette Nicolas Bay (RN), Pascal Canfin (LREM) et Geoffroy Didier (LR). C'est beau comme l'Ecologie arrivée troisième (et plutôt de gauche à mon avis) a encore été soigneusement reléguée à quelque chose de fantaisiste pour ne pas dire insignifiant. 

" lire plutôt cette analyse de la philosophe Barbara Stiegler dans Libération.  "

un peu tôt pour faire une analyse sociologique du vote, affirmer comme elle le fait :"Où est le mouvement des gilets jaunes dans les urnes ? Nulle part." est assez prématuré . 

 considérer, comme elle le fait, les GJ comme homogène est également assez trompeur :  François Boulo est il représentatif ?


 

Si j'entends les actualités radios sur France Info, le résultat c'est l'explosion en vol de Wauquiez


Si j'entends ces mêmes actualités, c'est un ouf de soulagement car le pourcentage qui sépare les fachos peau dure des fachos peu molle est même pas d'une unité


Si j'entends ces mêmes actualités, Macron a tout bon


Si les écoute encore, je me suis à peine rendu compte que la milice a repris la main


Eh oui l'an I du fascisme est là


Et au Royaume Uni, y a de quoi se flinguer : Nigel Farage, cette ectoplasme digne des bas fonds dépeints par Dickens


Consolation bien ténue : Pays-Bas, Espagne, et la chute du petit Valls


Bon, et maintenant que vais-je faire

si ils pouvaient s'arrêter cinq minutes , et faire leurs autocritique .Et se rendre compte a quel point ils ont réussi a faire d'une idée merveilleuse un épouvantail en prenant systématiquement la défense des puissants aux pieds d'argile , banquier et autres parasites .Leurs peur des états unis de la Russie de la chine, leur asservissement a l'argent leur ont fait oublier qu'en 1790 et quelques ,les français ont tenus tête a l'Europe entière coalisée contre eux . Le peuple français en est réduit a remercier Trump pour les menaces de sanction tout azimut , a Salvini petit Mussolini qui finira lui aussi sur un crochet parce qu'il ne fera rien pour le peuple italien , et maintenant a Lepen qui représente ce qui a de plus horrible dans la bourgeoisie .Regardez où ils nous ont conduit...Tusk , junker et autres crapules

personnellement, j'en resterai sur France 2 à la déclaration de la porte parole du gouvernement qui à la question: " le projet de la montagne d'or est il abandonné oui ou non" c'est magnifiquement drappé dans son " le gouvernement à été clair, le projet, en l'état actuel , n'est pas compatible avec les exigence du gouvernement" ... Question simple, réponse simple .. tous se trouve dans le " en l'état".


 C'est d'ailleurs de sa bouche que j'ai entendu le terme "duopole" hier soir . Les interlocuteurs ne semblaient pas savoir de quoi elle parlait . Duopole est il donc un élément de langage de la macronie refilé au média docile ? Enquête à mener non?

Ah, vous me remontez le moral... parce que j'étais allée voter alors que j'avais dit "NAN ! BOYCOTT"... pis je me suis laissée gagner par la panique "pas de Macron ni de La Pen"... pis j'ai voté connement sans avoir écouté ni lu une seule réplique de cette campagne. Parce que je suis Gilet Jaune (et de plus en plus fortement parce qu'ici, on s'agite, on essaie de faire bouger les gens, on essaie d'éviter la beaufitude, on a réouvert des "Maisons du Peuple" après avoir dû rendre les clés de la nôtre... celle de la 2e Assemblée des Assemblées... 

Alors quand je lis le titre "visionnaire" du Monde si heureux de claironner que ce pauvre Lalanne avait fait 1%¨, j'éclate de rire. Et je me dis que l'avenir est dans les Gilets Jaunes... 

Sinon qqn sait-il comment on déscotche les gens de leur télé ou de leur smartphone ?

Moi, j'aimerais en savoir un peu plus sur les radiations de gens qui ont déménagé et s'apprêtaient à voter à leur ancienne adresse. Il semble que ça ait été beaucoup plus systématique que d'habitude? 



On voit bien l'effet "gilets jaunes": les gens sont allé voter comme en 69, massivement pour l'ordre et contre la chienlit, au choix pour le gouvernement, ou pour les fachos. Pathétique. Le plus consternant pour un assesseur comme moi et de voir que sans surprise, la masse des votants  a plus de 50 ans, mais soutient indéfectiblement le parti qui a promis de détruire leurs retraites et le système de santé. Comment peut-on être aussi con? C'est terrible.

"Comment peut-on être aussi con? " Ils ont peur, et ils regardent les infos télé à haute doses. Et rêvent de "mettre au pas" tous les concitoyens qui ne pensent pas la même chose qu'eux. Ce qui fait gagner Bolsonaro au Brésil, Orban en Hongrie, Erdogan en Turquie, Trump, Poutine, Salvini, etc... La peur et une certaine dose d'individualisme teinté de méchanceté, d'absence d'humanisme, de cupidité. Et d'aveuglement, comme vous le soulignez avec raison, mais ça va avec : on vote la tête bien enfouie dans le sable.

A leur décharge, les alternatives sont devenues quasi inexistantes, ou en tout cas inopérantes : la gauche sociale est en miettes, archi-divisée, incapable de surmonter des divergences pourtant très surmontables, pour peu d'y laisser un peu de dogmatisme. Les idéaux populaires sont représentés par de superbes cons narcissiques à la Corbière, dont on devine pour avoir suivi les aventures de Tsipras et les trahisons successives du PS, qu'élus, ils s'empresseraient de ne pas faire mieux. Sont-ils plus capables que les autres de s'interroger sur les raisons de leur échec ? De voir ce qui cloche dans leur rapport aux classes populaires et aux jeunes ? C'est très peu probable, et on devrait l'observer sous peu. Élection après élection, la gauche nous laisse un peu plus orphelins, découragés, dans la m... . Et les jeunes, ceux qui devraient pourtant pouvoir garder l'espoir d'une société meilleure, ne vont plus voter, comme vous le faites remarquer. Encore cinq ans d'Europe des vieux et des ultras libéraux...

Le plus consternant pour un assesseur comme moi et de voir que sans surprise, la masse des votants  a plus de 50 ans, mais soutient indéfectiblement le parti qui a promis de détruire leurs retraites et le système de santé. Comment peut-on être aussi con? C'est terrible.


Ça fait longtemps que c’est comme ça.

L’explication est sociologique. Ce sont chez les plus âgés que se trouvent les plus gros patrimoines. Et un riche ou moyennement riche tend à protéger sa cassette, son pognon, sa position de dominant.


Il est possible qu’ils ne s’inquiètent pas de l’avenir de leurs enfants et petits-enfants car ils pourront toujours leur transmettre l’argent. Tout en continuant à claironner que tout cela est le fruit du mérite.


______________

J’ai lu une remarque qui m’a fait rire sur Twitter, sachant que les meilleurs résultats de LREM et LR sont dans la dernière tranche d'âge :

Si il y a une grosse canicule l'été prochain, LREM et LR sont cuits.

:-D

L’explication est sociologique. Ce sont chez les plus âgés que se trouvent les plus gros patrimoines. Et un riche ou moyennement riche tend à protéger sa cassette, son pognon, sa position de dominant. 


Merci les jeunes pour votre saine compréhension des vieux !


Une septuagénaire toujours (pas) sage ;)

Il ne faut pas confondre ce qui est statistique et ce qui est personnel.

Obliv', je partage ton avis... Dans mon bureau de vote, j'ai rencontré tous mes voisins, tous + de 60 ans, largement ! Je vis dans un quartier "bord d'estuaire" où les riches (qui ont racheté les vieilles bicoques brinquebalantes en bordure du chemin côtier)  côtoient les HLM construits par la municipalité précédente dans les années 70 ("pourquoi les pauvres n'auraient-ils pas droit eux aussi à une "vue sur mer" disait le mer précédent, socialiste puis vert puis mollissant). Dans l'école où le quartier votait, je n'ai vu arriver que des vieux, ou très vieux. Tous se nourrissent de la presse locale (Presse Océan, Ouest France) et de Beauf FM etc... Ils sont scotchés devant leurs écrans... Ils sont riches, ils sont en pleine forme donc pas près de clamser à la prochaine canicule ;)... ils n'aiment pas les gueux Gilets Jaunes, mais ils n'aiment pas Macron non plus parce qu'ils ont voté pour lui et ils ont été très très déçus... Ils sont propriétaires de leurs logements, dans mon immeuble, peu vont avoir besoin d'un emprunt pour payer le ravalement de façade (pas des vieilles... de l'immeuble !). Ils sortent leur chien 5 fois par jour dans le petit parc ou sur le chemin des douaniers... Les autres, les plus jeunes, sont au boulot, ils ont des voitures électriques souvent,  font garder leurs enfants par des nounous, mangent bio.  

A côté, dans les HLM, les gens ne vont pas voter. Ils ne sont pas riches, ils se débrouillent... mais ils ne vont plus voter depuis longtemps. Parce qu'ils n'y croient plus. Ils vivent chacun chez soi, chacun pour soi aussi... partagent leurs moments avec leurs enfants et petits enfants... ne connaissent pas leurs voisins, qui pourtant ont eu la même vie qu'eux avant... Beaucoup de retraités... en petite santé : problèmes pulmonaires (ils ont bossé dans de l'amiante ou aux chantiers dans des ateliers de peinture ou autres, très polluants), diabète qui leur pourrit la vie... Souvent des femmes seules. Tous éloignés du centre ville où est le marché.  Les familles de HLM, elles, ont plus de moments partagés... ce sont la plupart du temps les Maghrébins ou des réfugiés syriens accueillis à St Nazaire. Par les enfants, et l'isolement dans lequel ces familles sont maintenues (les femmes parlent mal le français, et "ils sont arabes"), ils se retrouvent en communauté. Eux ne votent pas, bien sûr. 

Conclusion : oui, les vieux riches vivent dans la peur d'être "envahis" par les Arabes ("les Syriens n'ont qu'à rester chez eux pour se battre", m'a dit un retraité cadre sup chez Renault, >5000 € de retraite, propriétaire d'un appart et d'un studio face estuaire, qui s'est payé une femme estonienne très jolie et très gentille), que les Gilets Jaunes leur cassent leur bagnole (qu'ils sortent une fois par semaine pour aller à Géant, grande surface la + proche). Les vieux pauvres ont peur de tout parce qu'ils regardent trop la télé et détestent Macron parce qu'il leur a raboté leur allocation, leur aide au logement etc. Mais ils sont si désespérés qu'ils ne bougeront pas. Et continueront de polluer la planète en balançant leurs sacs en plastique, mégots et autres saloperies par leur balcon !  Parce que l'écologie, c'est du blabla, pour eux...

"les gens sont allé voter comme en 69, massivement"


Massivement? Pffff... 49% des inscrits qui se sont abstenus, sans compter ceux qui ont été désinscrits à leur insu, sans compter ceux qui ne sont même plus inscrits, sans compter tous les jeunes qui manifestent, de 13 à 18 ans, sans avoir le droit de vote alors que c'est bien de leur avenir qu'il s'agit, encore plus que du nôtre. 


Sans compter ceux qui sont allés voter en croyant s'opposer, alors que tout a été fait (34 listes, je rêve!) pour morceler au maximum les opposants.


C'est en 68 (pas 69) qu'ils ont voté "massivement" soi disant. En fait, glissement vers la droite de 1 ou 2%, ceux qui effectivement ont eu (très) peur, ce qui a donné une chambre massivement bleu horizon vu le mode de scrutin pervers, idem sans compter ceux qui, écoeurés de la manoeuvre, n'ont pas voulu voter, et sans compter les moins de 21 ans (21 ans!!!) qui n'avaient pas le droit de vote (et c'est eux, majoritairement, étudiants et jeunes ouvriers, qui étaient dans la rue).  


Un peu marre de ces légendes qui font toujours retomber les responsabilités sur nous autres simples citoyens, en exonérant les puissants qui magouillent pour plier les élections à leurs minables intérêts. Notre seule défense est une extrême vigilance, et si elle est suffisante pour voir les arnaques, elle est très insuffisante pour les déjouer.

Oui un peu marre effectivement... je ne suis pas allée voter, estimant peut être à tort, que la démocratie représentative n'est pas une démocratie. Nous en avons d'ailleurs la preuve tous les jours. Merci pour ce commentaire éclairé. Bien amicalement. Catherine

Moi, je vote* régulièrement, comme je baisse la voix dans les églises: pour ne pas choquer les croyants. 


* En fait, après 68, je suis restée longtemps sans voter, dans la mesure où j'avais compris la tromperie: aucun journaliste ne nous a expliqué comment un bête petit pourcentage s'était transformé en raz de marée. Ils nous ont tous fait croire à un véritable désaveu. 


J'ai recommencé sans conviction, avec un petit espoir qui s'est amenuisé. Le référendum de 2005... pffff... nous prennent pour qui?



"Comment peut-on être aussi cons? C'est terrible." 

Oui .....

...Revoir Le dîner de cons, peut-être? Au moins on rigole;  avec Francis Huster, pris d'un fou rire nerveux quand il s'aperçoit qu'après avoir sabordé par ses gaffes le couple de son copain Lhermitte, le "con" incarné magnifiquement par Villeret vient de faire venir chez lui un contrôleur des finances qui va le mettre en redressement fiscal.

Notre réel dépasse largement la fiction. 

Je ne comprends pas bien ce que signifie "effet gilets jaunes..." Je ne sais pas si les gens sont cons ou tout simplement perdus ou naïfs... je me méfie des jugements péremptoires qui mènent au mépris inévitablement.

Je vais vous expliquer l'"effet gilets jaunes" à St Nazaire, il est flagrant. Grâce à la "jacquerie" des G.J. Macron a fait des promesses et fait distribuer des primes aux salariés de ses chers amis patrons... au moment de Noël. Nous, à St Nazaire, avons fait une manifestation peu de temps après. Gilets Jaunes ET intersyndicale nazairienne, ce qui était une grande première car les G.J. étaient (et sont toujours) très réticents à tout ce qui est corps constitué. La manif avait lieu aux Chantiers... devant la porte d'entrée principale. Il y avait un bon groupe de Gilets Jaunes, à peu près autant de syndicalistes... la CGT nous a emmenés plus loin, de peur qu'on ne bloque (car c'était facile à l'endroit où nous étions) l'entrée ou la sortie des livraisons... Ensuite on s'attendait à ce que des salariés nous rejoignent : on était à leurs portes. Eh bien non ! On a appris après coup que personne n'est sorti parce qu'ils avaient tous touché une prime de 500 Euros à Noël... la "prime Gilets Jaunes"... Après ça, allez expliquer aux G.J. (dont je suis) que ce ne sont pas les syndicats (dont je suis) qui sont mous (quoique là, la CGT a eu la trouille du blocage), mais que ce sont les amis de Macron qui ont acheté la démotivation des salariés ! C'est ça, l'"effet Gilets Jaunes" : une prime de merde qui ne sera pas prise en compte dans leur retraite, mais les gens sont si pauvres qu'ils sont achetables à bas prix. 

Les gens ne sont pas cons... ils sont tout simplement désinformés à dessein... sur leurs lieux de travail, par les media... ce sont, nous sommes tous devenus des petits consommateurs, travailleurs ou retraités... manipulés par les pubs, la téloche, les journaux que nous lisons... ou par notre paresse... Parce que vivre en essayant de penser aux autres, de continuer à être ouvert sur le monde, sur l'autre, de ne pas mépriser une classe de la société, c'est vraiment difficile... Tout comme l'exercice de la démocratie directe telle qu'on essaie de la pratiquer à la Maison du Peuple : que tout le monde puisse parler, s'exprimer, donner son avis, avant qu'une décision ne soit prise... c'est tout sauf évident ! C'est même très chiant ! J'ai beaucoup de mal à supporter les A.G. ... probablement trop vieille ou trop impatiente pour avoir cette faculté d'écoute. 

Bon sang, je suis trop longue ! J'écris chaque fois un roman... pardonnez-moi ;) 


"ce qui était une grande première car les G.J. étaient (et sont toujours) très réticents à tout ce qui est corps constitué."


Et réciproquement? Chaque fois que cette convergence a lieu, c'est malgré les corps constitués. 


Dans ce que tu racontes, la première trahison n'est pas celle des salariés pour leur plat de lentilles à 500 balles (ça fait quand même pas mal de lentilles, ça mérite réflexion, et puis on a appris au peuple la reconnaissance comme une vertu qui lui est réservée), mais celle du syndicat qui vous a éloignés d'un endroit stratégique. 


Longtemps syndiquée, par principe, j'ai bien expérimenté la manière, souvent subtile, parfois odieuse, dont ils tuent tout ce qui pourrait se révéler vivant, donc pas facile à contrôler. 



Ne vous excusez pas! J'aimerais bien lire pluss de roman comme celui ci :) je suis entièrement, totalement en accord avec ce que vous dites et j'applaudis ce que vous faites et j'essaie aussi, tant que faire ce peut. Non, je maintiens que les gens ne sont pas cons et que tomber dans ces jugements là, méprisants et peremptoires, sans chercher à comprendre, sans connaître souvent, c'est dangereux et (comme on dit aujourd'hui) contre productif Merci!

Et pourtant Emmanuel Todd soutient que le vote conservateur est bien soutenu par le vieillissement de l’électorat (constatation faite à l'échelle Européenne). Peut-être faut il distinguer les retraités pauvres  et les riches (souvent multi-propriétaires fonciers, avec ou sans portefeuille d’actions, vivant en ville ou sur les cotes, près des centres de soin).

Moi, depuis que j’ai entendu des mémés dire qu’elles allaient voter Macron parce qu’il était beau et bien habillé, je ne m'étonne plus de rien !

Cons? 

Un peu, mais pas seulement...Ils sont aussi et surtout morts de trouille...

Prêts à sacrifier de la liberté (beaucoup) contre de la sécurité (fort peu)...

"Perdant-Perdant", à la fin...

"Massivement"...!? 48% de votants, ça n' a rien de "massif"...Sauf pour la gauche, œuf corse!

Ce dupole sondeur / commentateur politique, l'un donne une caution scientifique à l'autre pour étayer les angles, l'autre qui absous discrètement le premier pour le remettre en selle comme relevé ici par DS.

(Sinon y a bien eu un siphonnage, mais celui-ci tout le monde l'a vu avant : le RN aspire la frange identitaire de LR, LREM la frange dite "libérale" et il reste ce qu'il reste)

La  connerie des sondeurs est insondable.....

jour de deuil.

Ainsiphon phon phon ...


La Duopole Danse, c'est pas trop mon truc  même avec la madame Salamé.


Chacun est libre de ses fantasmes de barres parallèles.

 

Rien à voir, quoi que.


La couverture du Point me fait penser à Bel Ami de Maupassant.


On est en plein dedans.

Quand on pense que ces mêmes sondages servent à déterminer les temps de parole des candidats, et poussent probablement certains électeurs à se lancer dans un vote utile ou à ne pas se déplacer... Quels beaux moyens d'assurer la mise en oeuvre de la démocratie !

Un souffle poéthique contre le nuage politique



Se trouvera-t-il quelque peu de monde à saluer le résultat de Yannick Jadot? Cela n'est pas invraisemblable, mais devrait ne pas tromper. Car s'il faut se réjouir de voir, après de Rugy,  de nouveau marris les écolopportunistes de la liste Loiseau, la contradiction inscrite dans l'oxymorique  projet d'"écologie politique" soutenu par la tête de liste d'europe écologie les verts ne peut qu'inspirer la plus grande méfiance. 


La prépotence politique ne peut en effet qu'étouffer l'inspiration poéthique en l'occurrence. De sorte qu'il faudrait aggraver le mot de Péguy Tout commence en mystique et tout finit en politique. Car, en réalité, Tout ne fait que faussement sembler poéthiquement commencer pour aussitôt politiquement sombrer (en magouilles de rassemblement ou d'alliances souhaitées).


Résolument désespérer politiquement continue de s'imposer par conséquent. Ainsi seulement le souffle poéthique de la pensée peut continuer à contrer le polluant nuage politique. 

Si TF1 exhibe des monstres, France 2 n'était pas en reste hier soir qui a invité un Bernard Tapie en roue libre qui, la voix éraillée, a déliré sur les résultats (et sa clairvoyance à lui, qui a toujours sur que l'écologie c'était important, d'ailleurs dans les années 90...)


C'était au diapason des questions des deux présentateurs qui se sont vautrés toute la soirée dans la politicaillerie de bas étage (genre X doit démissionner ? est-ce qu'Y va refonder la gauche ? Dissolution de W ?)


La palme revient peut-être à ce duplex improbable à Londres qui a justifié de couper le "débat en plateau" pour donner la parole à un correspondant qui n'avait rien à dire puisque les résultats ne tomberaient que plus tard dans la nuit (étonnant ça, les médias britanniques ont au moins cette lucidité de ne pas engraisser les instituts de sondages les jours d'élection ?)


C'est difficile d'exprimer à quel point ce dispositif était médiocre, presque plus douloureux que les résultats eux-mêmes...

Le seul vrai gagnant, c'est MACRON.

Avec une tête de liste qui a le charisme d'une huitre, après 6 mois de manifs hebdomadaires, avec un échec total de sa politique européenne, il talonne le RN.


Ajoutons qu'il a réussi, effectivement, à ultra-polariser la vie politique.


Si bien qu'hier soir, on a eu le 1er tour de 2022.

Le second tour, MACRON gagnera avec 55 ou 60 % des voix.

Je ne suis pas un institut de sondages ou un politologue mais c'est écrit sauf si :

- Toute la gauche et les écolos font une coalition avec, forcément JADOT à sa tête, ce qui est à peu près impossible

- Une crise financière éclate, ce qui est probable


Wait and see

comme je disais hier soir :


A la vue des résultats de ce dimanche soir; je ne regrette pas d'avoir voté selon mes convictions ( même si comme d'hab je suis dans le cas des perdants ) parce que je dois avouer que j'ai très brièvement été tenté par le vote utile, sans m'y résoudre pour autant ! 

ce n'est définitivement pas mon truc ! 

peut être que ça viendra un jour, par la force des choses...


Resistons à la manipulation des sondages avant et les analyses d'après; ils n'en savent pas plus que nous finalement


Les « dynamiques » des sondeurs, c'est quand ça les arrange.

Si on suit leurs sondages, il y avait une forte « dynamique » à la hausse pour le RN, qui était donné à 25% : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Sondages_sur_les_%C3%A9lections_europ%C3%A9ennes_de_2019_en_France.svg?uselang=fr

En vertu de cette fameuse « dynamique » on aurait donc dû s'attendre à un résultat encore supérieur. Résultat : 23%…

Ben alors Daniel ? Où sont passés vos éditos qui voyaient le mouvement des gilets jaunes comme une révolution qui allait tout changer ?


J'attends aussi les réactions de tous ces braves militants FI nous expliquer que si le peuple n'a pas voté pour je ne sais quel clone de Mélenchon, c'est parceque bien sûr il s'est massivement abstenu.


Vous avez raison, Daniel, c'est un résultat très ordinaire. Il n'y aura que les grincheux comme moi pour relever l'évidence: à savoir l'écrasante domination de la droite (plus ou moins extrême) et l'éclatement total de la gauche. Mais ne vous inquiétez surtout pas, aux prochaines élections le camarade Saint Jean-Luc (que sa personne soit sacrée) fera 60%. Promis juré.




Bonjour et merci pour cette chronique.


Autre aberration entendue ce matin sur France Culture : "la droite a été laminée", comme traduction du score minable de LR.


Alors qu'on pourrait attendre un commentaire d'un autre ordre :


- d'une part, la droite est très nettement en tête des résultats positifs de cette élection (60% pour le triopôle - allons-y, hein - LR-LREM-RN, que nous renommerons LREMN) ;


- d'autre part, la droite est complètement dans les choux (une trentaine de pourcents rapportés à la population inscrite, qui ont de fortes chances de représenter la totalité de ce que la droite peut compter de soutiens dans ce pays, si on suppose que les électeurs de droite vont voter, au contraire des électeurs de gauche).


Moi je trouve que c'est un truc de ce genre qu'on devrait propager.


Bonne journée.

Les sondages politiques, c’est de la merde en barre. Entre « l’effet PMU » et la haute volatilité d’une part non négligeable de l’électorat, ça a quand même une forte tendance à raconter nawak.


Et je ne parle même pas de l’instrumentalisation qui en est usuellement faite par les différents pouvoirs (cf. effet PMU).

Formidables ces élections, on n'en attendait pas grand chose, on est quand même déçu.

On cherche ses  consolations où on peut. Valls qui se fait éclater à Barcelone. Ce nid de salopards mené par le petit facho Bellamy sous les 10%.

Mais bon, que les EELV fassent un tel score sur leur seule étiquette écolo associée à une promesse d'absence totale de radicalité, c'est à pleurer.

Ah, et sinon, j'avais voté Brossat. Il est au même niveau que le parti qui a mis un chien en tête d'affiche.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.