10
Commentaires

Europe 1 : la saignée Bolloré des journalistes à l'étranger

Les médias ont beaucoup parlé de désertification de la rédaction d'Europe 1 suite à la prise de contrôle de la radio historique du groupe Lagardère par Vincent Bolloré. Mais ce n'est pas le seul exode : riche d'un réseau de correspondants à l'étranger expérimentés, Europe 1 en a perdu une majorité… sans chercher à les retenir. Et dans le cas du journaliste Benoît Clair, lui refuse des indemnités de départ, qu'il compte bien obtenir aux prud'hommes.

Commentaires préférés des abonnés

La solution est simple : ne plus écouter Europe 1, ne plus regarder CNews, C8, Canal+, CStar, ne plus lire les magazines du groupe Prisma (Femme Actuelle, Géo, Gala, Ca m'intéresse, Capital, Télé Loisirs, National Geographic...) ni de livres de chez (...)

Merci pour l'article des coulisses d'Europe 1, vraiment super intéressant (et navrant).


Juste une question sur un passage :


" il est un des seuls sinon le seul à être payé par "virement mensuel sans fiche de paie" plutôt qu'en piges (et le statut de sa(...)

Derniers commentaires

Effectivement,"Bolloré "aime Trump.Il veut le chaos

La solution est simple : ne plus écouter Europe 1, ne plus regarder CNews, C8, Canal+, CStar, ne plus lire les magazines du groupe Prisma (Femme Actuelle, Géo, Gala, Ca m'intéresse, Capital, Télé Loisirs, National Geographic...) ni de livres de chez Editis (Plon, Presse de la Cité, First, Gründ, Solar, Belfond, Robert Laffon, 10/18, Pocket, Le Cherche Midi, La Découverte, Bordas, Nathan, Le Robert...)


Simple, même si pas facile (surtout pour les livres...)

La solution est très simple : ne plus écouter Europe 1, ne plus regarder CNews, C8, Canal+, CStar, ne plus lire les magazines du groupe Prisma (Femme Actuelle, Géo, Gala, Ca m'intéresse, Capital, Télé Loisirs, National Geographic...) ni de livres de chez Editis (Plon, Presse de la Cité, First, Gründ, Solar, Belfond, Robert Laffon, 10/18, Pocket, Le Cherche Midi, 

Joint par ASI, le journaliste de 68 ans, passé par RMC ou le Figaro, se souvient de son arrivée chez Europe 1, le 25 juin 2009. "C'était le jour de la mort de Michael Jackson : ils étaient à poil !


Voilà exactement l'idée que je me fait de ce que les medias mainstream appellent pompeusement informations internationales.

Qu'ils aient des correspondants à l'étranger ou pas, pour produire ce genre de soupe, est ce vraiment important ?

C'est malheureux à dire, mais s'il n'y en a qu'un qui va aux Prud'hommes, l'employeur n'en a rien à f... de perdre. Il préfère payer et être débarrassé du fâcheux. Comme l'a montré le cas Stéphane Guy, qui a gagné un bon paquet d'indemnités aux Prud'hommes (260 000 €) mais fait appel parce que son licenciement n'a pas été annulé, les Prud'hommes ne réintègrent pas les salariés licenciés (sauf les salariés protégés : délégués syndicaux, délegués du personnel)..

Merci pour l'article des coulisses d'Europe 1, vraiment super intéressant (et navrant).


Juste une question sur un passage :


" il est un des seuls sinon le seul à être payé par "virement mensuel sans fiche de paie" plutôt qu'en piges (et le statut de salarié en CDI qui va avec), une pratique bien connue des journalistes indépendants. "


On est d'accord que c'est illégal de faire ça ? 

...quand on voit nos journaux TV nationaux... rien à envier au privé sur l'international ... le vide ! Correspondant à l'étranger c'est devenu "sortir de Paris intra-muros" pour le micro-trottoir chez les "Zabitants" (comme ils disent)...

Bolloré a encore frappé! Soit tu manifestes des signes d'affection pour les ideaux vehiculés par ton patron, soit tu pars.  Quand le management commence à sentir le sapin, les meilleurs partent... du moins ceux qui prennent leur ethique professionnelle à bras le corps. Sûr que le pluralisme et la defense de l'ecologie ne vont pas en sortir gŕandis!

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.