161
Commentaires

Etude sur l'antisémitisme : après les musulmans, polémique sur le Front de Gauche

Le Front de Gauche, un des "foyers de l’antisémitisme" en France ? Les propos de Dominique Reynié, invité hier de la matinale de France Inter, sur l’étude de sa fondation Fondapol (proche de l’UMP) sur l’antisémitisme ont fait bondir les militants et les responsables du parti de Jean-Luc Mélenchon, lui-même nommément visé. Nouvelle polémique pour une étude… déjà très critiquée en novembre dernier pour ses conclusions sur les musulmans cette fois.

Derniers commentaires

Je ne comprends pas, que personne ne relève, ce qu 'il ya de réellement choquant, dans les résultats du sondage. C'est que 25% des français pensent que " les juifs ont trop de pouvoir dans le monde de l'économie et de la finance " , en gros 25% c'est normal mais 33% c'est trop!
C'est quoi ce forum???????
Il est clair aujourd'hui que, c'est plus dans l'air du temps de chouchouter plus le musulman que le juif ... Et ne parlons même pas du catho ... Avons nous déjà vu Hollande assister à une messe, depuis son mandat ?
Rappelons que 90 pour cent des français sont catholiques !
C'est quoi ces propos anti-juifs ??? Limite hors la loi ...
Signe des temps, un truc de dingues (merci pow wow):
http://www.20minutes.fr/politique/1546959-20150223-roger-cukierman-president-crif-juge-marine-pen-irreprochable
Le président du CRIF qui la trouve "personnellement irréprochable".
Ben putain, il tape complètement dans les boites.
Il a dû oublier les fois où elle a appelé les Arabes "bougnoules" ou celle où elle est partie s'amuser avec des néo-nazis le jour de la commémoration.
Sans parler des sa position favorable pour la peine de mort et pour la torture, pour ne parler que de ces contre-exemples.
Il me semble, à moi, que ce ne sont pas les juifs qui posent des bombes, et qui veulent islamiser le monde ...
La France est vraiment une spécialiste avec les US de l'art de monter en épingle des imposteurs intellectuels, imposteurs de talent et de calibre international... Entre l'archétypal BHL, le pathétique Onfray, le pittoresque Zemmour, le malheureux Fink, et les autres, voilà Dominique Reynié dont le tour de manège est arrivé... Comme les précédents, Reynié n'est étudié nulle part, ne fait partie d'aucune programme universitaire connu dans cette zone de la galaxie, n'a fait l'objet d'aucune recherche, critique ou recension dans un journal scientifique. Il est prof à Science Po qui se trouve être visiblement le refuge de nombre de ratés intellectuels (hormis quelques rares exceptions comme Généreux) ou politiques (Copé vient d'y décrocher un poste)... Et sinon...
Il est invité régulièrement par Calvi dont le niveau de conceptualisation du discours est bien connu...


Bref...Ce n'est pas un scientifique, ce n'est pas un amoureux de la vérité ... C'est un sophiste au sens platonicien du terme... Un faiseur de discours qui s'est vendu pour des intérêts précis que ses discours défendent. Point. trait. Fin de l'histoire.

Cordialement.
Il est bon en France aujourd'hui, de se déclarer "amoureux" de l'Islam ...
Après, on regarde le score du FN !
No comment
https://www.youtube.com/watch?v=Hly2wVJfRJc
si mélenchon est antisémite alors notre président aussi car pour lui son ennemi n'a pas de visage, son ennemi c'est la finance!
bah, je recopie ici ce que j'ai écrit sur le forum du matinaute.

"je viens de jeter un coup d'œil à ce sondage. C'est effarant. Le classement des personnes interrogées en cinq groupes de "niveau d'antisémitisme", se fait en leur demandant s'ils sont d'accord avec des affirmations qui, toutes, commencent par "les juifs". Aucune proposition alternative de type "il y a des juifs qui..."
Le répondant est donc devant l'alternative simple : ou accepter un énoncé structurellement raciste, puisqu'il est formulé en terme de généralité liée au seul critère "juif", ou de faire comme si certains phénomènes n'existaient tout simplement pas...
Or la montée de "l'dentitarisme" juif, moi qui ai vécu ma jeunesse à une époque bénie, et dans un milieu probablement privilégié (de ce point de vue) où ça n'aurait même effleuré personne, qu'il soit juif ou pas, de se demander si l'autre l'était avant de lui accorder son amitié, sa confiance, ou simplement de discuter avec lui, cette émergence d'une "communauté juive" à laquelle s'identifient des gens qui, il y a quelques décennies, auraient jugé immoral de considérer quelqu'un d'abord du point de vue de sa religion ou de sa "race", oui, je trouve que c'est un phénomène qu'on ne peut pas nier, et qui fout les jetons.

Que ce soit bien clair : ceci ne justifie absolument pas l'antisémitisme — pas même sur le mode "leur communautarisme provoque de l'antisémitisme en retour", qui s'apparente peu ou prou à "si elle voulait pas se faire violer elle avait qu'à pas porter une mini-jupe". Mais confondre l'inquiétude devant la montée du communautarisme juif (comme devant tout autre communautarisme) avec de l'antisémitisme, c'est jouer un jeu dangereux.

Et revenons à ce sondage odieux : il est gravement manipulateur, pour une raison liée aux mécanismes incontrolés de réponse. Rares sont ceux qui, devant une liste de propositions, vont jusqu'à adopter la position "extrême" de les réfuter toutes. La liste, par sa structure même, pousse à accepter de cocher au moins une case... l'attitude de l'opposant farouche et systématique n'est pas la plus spontanée. Lorsque l'ensemble des propositions est formulé en termes clairement raciste, le mécanisme manipule donc le sondé (cf les théories de l'engagement), le pousse à faire sienne une de ces propositions, alors que s'il existait des assertions clairement différentes, il les choisirait.
Par exemple, 35% des sondés répondent que "Les juifs utilisent aujourd’hui dans leur propre intérêt leur statut de victimes du génocide nazi pendant la Seconde Guerre Mondiale". Ce faisant, ils avalisent l'idée que "les juifs", c'est un tout, un déterminisme fatal, une identité homogène et incontestable, bref, une race. Pourtant, il y a probablement parmi eux (mais ce questionnaire biaisé ne permet pas de les entendre) simplement des gens qui ont pu, à un moment ou à un autre, être gêné devant quelqu'un qui appelait l'holocoste à la rescousse lorsque ça l'arrangeait de se placer en vicitime : on peut légitimement, justement au nom du respect de ces victimes, trouver qu'il est indigne d'en faire certains usages. Mais on ne leur propose pas "certains juifs.." "il y a des juifs qui..."
D'autres passages du sondage sont aussi un ramassis d'affirmations très orientées ("il nous faut un homme fort"...). Ces items sont sans doute proposés parce qu'ils sont supposés plus clivants, mais justement : est-ce qu'on a vraiment besoin, sur ces problèmes, de porter sur l'opinion un regard qui renforce les clivage, classe aux forceps les uns dans les "pour", les autres dans les "contre" ? Alors que si on veut nommer, penser, il faudrait au contraire comprendre les nuances — nuances qui peuvent parfois susciter des glissements, voire des dérapages, justement lorsqu'on les gomme, lorsqu'on les force à basculer d'un côté ou de l'autre. "

Le classement par degrés d'antisémitisme, qui semble si normal aux auteurs de cette étude, fait lui aussi un peu froid dans le dos. D'où sort-il ? Qui juge qu'une assertion est "plus" ou "moins" antisémite, surtout en utilisant la même désignation, "les juifs" ???? Il y a dans tout ça une furie de la quantification/hiérarchisation de tout et n'importe quoi, qui est un véritable naufrage de la pensée.
Pauvre Melenchon traité aujourd'hui d'antisémitisme par Reynier, il y a qq mois il avait déjà été traité de "pire des xenophobes" par le parasite multimédiatique Yves Tréhard du Figaro dans un débat télé et ceci en l' absence de Melenchon et sans réaction des présents. Finalement ce qui fait la " force" de ce genre de personnage c'est de salire leurs adversaires en leur absence et avec la complicité bienveillante des " journaliste" de salons.
C'est ses questions que je trouve antisemites.

Est ce que les juifs... comme si la qualité juive passait devant le rang sociale, le sexe et la nationnalité, d'un point de vue républicain, c'est un sondage antisémite.

Et les chrétiens alors? Est ce que vous ne trouver pas qu'on a trop de président catholiques? SI
Ah, ben la france est anticléricale!!!!
Non mais rien que les questions commençant par "les juifs (s)ont-ils xxxxx ?"... rendent ce sondage complètement bidon.
"Les juifs se lèvent-ils de bonne heure ?"
Force est de reconnaître que nous mangeons de l'antisémitisme à toutes les sauces,au point d'en être écoeuré.
Je dois vivre sur une autre planète.....la parole libre antiarabe me semble plus présente dans mon quotidien et ici pas
de procés en sorcellerie....Au fait! Tesson le grabataire est sorti de l'info.....pour y mettre Melenchon dont la phrase incriminée, demande
de grandes contorsions pour la qualifier de raciste......Peut -on m'expliquer pourquoi?
Merci pour ce décryptage souhaité ici-même.
C'est du rapide
L'échantillon de questions est déconcertant. Je propose un question complémentaire :

Pensez-vous que les juifs sont responsables du mauvais temps en août dernier ? Répondez par "oui" ou par "non". Attention, c'est une question piège car la pluie si elle nous pourrit les vacances elle est par ailleurs bénéfique pour les sols asséchés qui redeviennent fertiles ce qui profite à tout le monde...

Je ne parviens pas à croire qu'on puisse attacher autant d'importrance à un sondage de comptoir de bistrot entre pochtrons.
Penser, comme Marx, que le capital n'a pas de patrie, c'est être antisémite.
Reynié surfe sur l'amalgame;
toujours la confusion entre antisioniste et antisémite;
sait-il que beaucoup de musulmans sont des sémites ?
ce type Reynié met de la confusion partout; il n'a pas une structure
d'analyse et il part sur de mauvaises bases;
dans son sondage il y a oui ou non sur l'intervention d'Israël à Gaza:
on peut être contre et ne pas être antisémite !
de toute façon à l'heure actuelle il ya beaucoup trop d'amalgames et
on arrive à la situation dans laquelle on est !
c'est insensé
Je voulais le relever dans mon message précédent, et puis j'ai oublié.
Je trouve très étrange le titre de cet article : où y a-t-il une polémique sur le Front de Gauche?
Il y a Reynié qui a dit une connerie; il y a Cohen qui l'a laissé dire. Mais de polémique?
Ce titre est tendancieux. La prochaine fois, lira-t-on Le Front de Gauche, qui s'est défendu d'être antisémite, bla bla bla ...? Ou, mieux, Le Front de Gauche, accusé d'antisémitisme, bla bla bla ...? de telle façon que l'association "FdG" "antisémite" entre bien dans les têtes.
On ne peut pas totalement exclure le fait que d'authentiques antisémites - vraiment animés par un rejet des juifs et reprenant à leur compte l'idée du complot sioniste ou que sais-je - soient présents dans les rangs de l'"extrème gauche" ou de la gauche radicale. La confusion intellectuelle introduite par Dieudonné et d'autres a fait du dégat. Cependant, dans de telles proportions (20 à 30%), c'est absurde. Une infime minorité ne doit pas entacher le reste: c'est l'arbre qui cache la forêt.

Mais l'arbre n'est pas posé sous nos yeux par hasard.

Pointer du doigt des élites (fussent-elles juives, et alors ? est-ce mentionné à un seul moment par Mélenchon ?? elles seraient bouddhistes ou chrétiennes ça ne changerait rien...) politiques et économiques qui se comportent comme de véritables girouettes intellectuelles et dont l'"allégeance" a bifurqué vers des intérêts privés au mépris de l'intérêt public, n'est évidemment en rien antisémite...
Mettre en évidence (parce que c'est une évidence) que le capitalisme mondial et notamment financier prétexte une bonne conscience cosmopolite pour s'émanciper progressivement des souverainetés populaires et nationales qui pourraient le contraindre, n'est en rien antisémite.
C'est à un pouvoir, des institutions et à ce que ces gens représentent et font (ou ne représentent plus justement) qu'on s'en prend, et non à leur religion ou leur identité propre.

Il faut faire peur pour faire taire, ou plutôt pour rendre inaudible, pour entacher, pour salir: c'est une forme de chantage moral qui est insupportable... Avoir à se justifier de ces anneries, c'est fatiguant et navrant.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Dans cette même émission, le même Reynié a affirmé ceci : seuls certains juifs orthodoxes, au nom de leurs convictions religieuses, sont autorisés à être anti sionistes. Pour tous les autres, être anti sioniste signifie être antisémite, ce qui rend evidemment illégitime la revendication d'un Etat laïque qui réunifierait Israel et la Palestine. Et cela sans que bronche notre cher Cohen.
Dominique Reynié fait partie de la cinquantaine de médiacrates qui trustent l'antenne en permanence, et qui pour cette raison doivent endurer la critique, même " ad hominem". Ce qui frappe chez lui, c'est ce que Hannah Arendt disait de la responsabilité des " semi-cultivés" dans la genèse des mouvements totalitaires. Les vrais intellectuels ont au moins le mol oreiller du doute comme modérateur. Les gens du peuple ont la Morale brute. Reynié n'a ni l'un ni l'autre. Il est dans ce nomansland où tous les godwins sont possibles. Le sait-il ? Peut-il être touché par la grâce, l'inspiration, ou la simple chance ?
Selon Reynié, la croyance "qu'il y a un capitalisme cosmopolite, que le monde de la finance est un monde cosmopolite"., serait une croyance antisémite. Je lis pourtant dans le dictionnaire (Trésor), à l'entrée Antisémitisme : "Hostilité manifestée à la race juive et érigée parfois en doctrine ou en mouvement réclamant contre les juifs des mesures d'exception". Pas très loin, il y a aussi l'entrée Analphabète : "Qui ne sait ni lire, ni écrire.". Or je me pose sérieusement la question : est-il possible de savoir lire un dictionnaire, et de donner au mot "antisémitisme" un sens aussi éloigné de la définition qu'on y trouve ?
"C'est le comportement de quelqu'un qui ne pense plus en français… qui pense dans la langue de la finance internationale"

L'antisémitisme ce cache dans cette phrase, mais elle n'est pas là où on l'attend. L'antisémitisme c'est de croire quel antisémite: Quand on traite Melenchon d'antisémite pour cette phrase, c'est qu'on induit de la finance internationale serait juive, et également que les juifs ne peuvent avoir une pensé français !
Tous ceux qui on traité Melenchon d'antisémitisme pour cette phrase, ce sont eux en réalité les antisémites ! D'ailleurs c'est faire fit de tous les juifs qui ce sont historiquement engagé dans le communisme et CONTRE la finnance internationnale ! (donc oui antisémite)
C'est compliqué pour l'uMP qui a été Vichyste et qui maintenant vote FN sans problème d'accepter qu'ils sont raciste, donc ils attaques Melanchon et comme d'hab les media (ici aussi) adore , au lieu de demander qu'elles sont les scores de l'UMP, les journalistes s'échinent sur le PG, vous êtes a pleurer de bêtise. C'est comme le "ni ni" de la primaire dans le doux, alors que l'important était la DECULOTE de l'ump, meme pas au second tour alors qu'ils sont dans l'opposition .
Surtout la position ultra sioniste et anti arab !

Il existait encore récemment une droite qui soutenait les pays arabes, elle s'apellait Gaulisme et Chiraquisme. Mais ça c'était avant Sarkozy.
Reynié, au temps béni où son idole faisait la pluie et jamais le beau temps pour beaucoup d'entre nous, le sarko-boy campait au C dans l'air de ce cher Calvi...
Avec ses certitudes, ses analyses délirantes, son assurance insolente . Le revoilà tel que nous l'avions repéré, sectaire et menteur. Rien n'a changé!
Belle phrase de Reynié : "Cette idée que les juifs contrôlent l'économie. Qu'il y a un capitalisme cosmopolite, que le monde de la finance est un monde cosmopolite".
Le rapport entre le capitalisme "cosmopolite" et les Juifs n'est pas évident à première écoute / lecture.
Cosmopolite (selon le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales) :
A.? Vieilli. Personne qui, refusant les limites d'une nation, se déclare citoyen du monde. Anton. nationaliste :
B.? Personne qui voyage à travers le monde sans se fixer, par goût ou par nécessité (politique ou professionnelle).

? Emploi adj.
1. [En parlant d'une forme d'esprit] Qui est propre au cosmopolite.
2. [En parlant d'une collectivité hum. ou d'une chose créée par l'homme] Qui rassemble des personnes ou des éléments de plusieurs pays du monde. Foule, port, quartier, ville cosmopolite.
3. BIOGÉOGRAPHIE. Qui connaît une très large répartition géographique.


Qui peut nier que le capitalisme et la finance (surtout aujourd'hui) sont cosmopolites?

Reynié nous fait du BHL : ce dernier estimait que "l'anti-américanisme est une métaphore de l'antisémitisme". Reynié nous dit que l'anti-capitalisme est une métaphore de l'antisémitisme.
Sans le moindre début de commencement de raisonnement pouvant justifier une telle assertion.
Et il a micros ouverts partout et son rond de serviette à Sciences (Pi?)Po.
Qu'ils s'en aillent tous!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.