161
Commentaires

Etude sur l'antisémitisme : après les musulmans, polémique sur le Front de Gauche

Le Front de Gauche, un des "foyers de l’antisémitisme" en France ? Les propos de Dominique Reynié, invité hier de la matinale de France Inter, sur l’étude de sa fondation Fondapol (proche de l’UMP) sur l’antisémitisme ont fait bondir les militants et les responsables du parti de Jean-Luc Mélenchon, lui-même nommément visé. Nouvelle polémique pour une étude… déjà très critiquée en novembre dernier pour ses conclusions sur les musulmans cette fois.

Derniers commentaires

Je ne comprends pas, que personne ne relève, ce qu 'il ya de réellement choquant, dans les résultats du sondage. C'est que 25% des français pensent que " les juifs ont trop de pouvoir dans le monde de l'économie et de la finance " , en gros 25% c'est normal mais 33% c'est trop!
C'est quoi ce forum???????
Il est clair aujourd'hui que, c'est plus dans l'air du temps de chouchouter plus le musulman que le juif ... Et ne parlons même pas du catho ... Avons nous déjà vu Hollande assister à une messe, depuis son mandat ?
Rappelons que 90 pour cent des français sont catholiques !
C'est quoi ces propos anti-juifs ??? Limite hors la loi ...
Signe des temps, un truc de dingues (merci pow wow):
http://www.20minutes.fr/politique/1546959-20150223-roger-cukierman-president-crif-juge-marine-pen-irreprochable
Le président du CRIF qui la trouve "personnellement irréprochable".
Ben putain, il tape complètement dans les boites.
Il a dû oublier les fois où elle a appelé les Arabes "bougnoules" ou celle où elle est partie s'amuser avec des néo-nazis le jour de la commémoration.
Sans parler des sa position favorable pour la peine de mort et pour la torture, pour ne parler que de ces contre-exemples.
Il me semble, à moi, que ce ne sont pas les juifs qui posent des bombes, et qui veulent islamiser le monde ...
La France est vraiment une spécialiste avec les US de l'art de monter en épingle des imposteurs intellectuels, imposteurs de talent et de calibre international... Entre l'archétypal BHL, le pathétique Onfray, le pittoresque Zemmour, le malheureux Fink, et les autres, voilà Dominique Reynié dont le tour de manège est arrivé... Comme les précédents, Reynié n'est étudié nulle part, ne fait partie d'aucune programme universitaire connu dans cette zone de la galaxie, n'a fait l'objet d'aucune recherche, critique ou recension dans un journal scientifique. Il est prof à Science Po qui se trouve être visiblement le refuge de nombre de ratés intellectuels (hormis quelques rares exceptions comme Généreux) ou politiques (Copé vient d'y décrocher un poste)... Et sinon...
Il est invité régulièrement par Calvi dont le niveau de conceptualisation du discours est bien connu...


Bref...Ce n'est pas un scientifique, ce n'est pas un amoureux de la vérité ... C'est un sophiste au sens platonicien du terme... Un faiseur de discours qui s'est vendu pour des intérêts précis que ses discours défendent. Point. trait. Fin de l'histoire.

Cordialement.
Il est bon en France aujourd'hui, de se déclarer "amoureux" de l'Islam ...
Après, on regarde le score du FN !
No comment
https://www.youtube.com/watch?v=Hly2wVJfRJc
si mélenchon est antisémite alors notre président aussi car pour lui son ennemi n'a pas de visage, son ennemi c'est la finance!
bah, je recopie ici ce que j'ai écrit sur le forum du matinaute.

"je viens de jeter un coup d'œil à ce sondage. C'est effarant. Le classement des personnes interrogées en cinq groupes de "niveau d'antisémitisme", se fait en leur demandant s'ils sont d'accord avec des affirmations qui, toutes, commencent par "les juifs". Aucune proposition alternative de type "il y a des juifs qui..."
Le répondant est donc devant l'alternative simple : ou accepter un énoncé structurellement raciste, puisqu'il est formulé en terme de généralité liée au seul critère "juif", ou de faire comme si certains phénomènes n'existaient tout simplement pas...
Or la montée de "l'dentitarisme" juif, moi qui ai vécu ma jeunesse à une époque bénie, et dans un milieu probablement privilégié (de ce point de vue) où ça n'aurait même effleuré personne, qu'il soit juif ou pas, de se demander si l'autre l'était avant de lui accorder son amitié, sa confiance, ou simplement de discuter avec lui, cette émergence d'une "communauté juive" à laquelle s'identifient des gens qui, il y a quelques décennies, auraient jugé immoral de considérer quelqu'un d'abord du point de vue de sa religion ou de sa "race", oui, je trouve que c'est un phénomène qu'on ne peut pas nier, et qui fout les jetons.

Que ce soit bien clair : ceci ne justifie absolument pas l'antisémitisme — pas même sur le mode "leur communautarisme provoque de l'antisémitisme en retour", qui s'apparente peu ou prou à "si elle voulait pas se faire violer elle avait qu'à pas porter une mini-jupe". Mais confondre l'inquiétude devant la montée du communautarisme juif (comme devant tout autre communautarisme) avec de l'antisémitisme, c'est jouer un jeu dangereux.

Et revenons à ce sondage odieux : il est gravement manipulateur, pour une raison liée aux mécanismes incontrolés de réponse. Rares sont ceux qui, devant une liste de propositions, vont jusqu'à adopter la position "extrême" de les réfuter toutes. La liste, par sa structure même, pousse à accepter de cocher au moins une case... l'attitude de l'opposant farouche et systématique n'est pas la plus spontanée. Lorsque l'ensemble des propositions est formulé en termes clairement raciste, le mécanisme manipule donc le sondé (cf les théories de l'engagement), le pousse à faire sienne une de ces propositions, alors que s'il existait des assertions clairement différentes, il les choisirait.
Par exemple, 35% des sondés répondent que "Les juifs utilisent aujourd’hui dans leur propre intérêt leur statut de victimes du génocide nazi pendant la Seconde Guerre Mondiale". Ce faisant, ils avalisent l'idée que "les juifs", c'est un tout, un déterminisme fatal, une identité homogène et incontestable, bref, une race. Pourtant, il y a probablement parmi eux (mais ce questionnaire biaisé ne permet pas de les entendre) simplement des gens qui ont pu, à un moment ou à un autre, être gêné devant quelqu'un qui appelait l'holocoste à la rescousse lorsque ça l'arrangeait de se placer en vicitime : on peut légitimement, justement au nom du respect de ces victimes, trouver qu'il est indigne d'en faire certains usages. Mais on ne leur propose pas "certains juifs.." "il y a des juifs qui..."
D'autres passages du sondage sont aussi un ramassis d'affirmations très orientées ("il nous faut un homme fort"...). Ces items sont sans doute proposés parce qu'ils sont supposés plus clivants, mais justement : est-ce qu'on a vraiment besoin, sur ces problèmes, de porter sur l'opinion un regard qui renforce les clivage, classe aux forceps les uns dans les "pour", les autres dans les "contre" ? Alors que si on veut nommer, penser, il faudrait au contraire comprendre les nuances — nuances qui peuvent parfois susciter des glissements, voire des dérapages, justement lorsqu'on les gomme, lorsqu'on les force à basculer d'un côté ou de l'autre. "

Le classement par degrés d'antisémitisme, qui semble si normal aux auteurs de cette étude, fait lui aussi un peu froid dans le dos. D'où sort-il ? Qui juge qu'une assertion est "plus" ou "moins" antisémite, surtout en utilisant la même désignation, "les juifs" ???? Il y a dans tout ça une furie de la quantification/hiérarchisation de tout et n'importe quoi, qui est un véritable naufrage de la pensée.
Pauvre Melenchon traité aujourd'hui d'antisémitisme par Reynier, il y a qq mois il avait déjà été traité de "pire des xenophobes" par le parasite multimédiatique Yves Tréhard du Figaro dans un débat télé et ceci en l' absence de Melenchon et sans réaction des présents. Finalement ce qui fait la " force" de ce genre de personnage c'est de salire leurs adversaires en leur absence et avec la complicité bienveillante des " journaliste" de salons.
C'est ses questions que je trouve antisemites.

Est ce que les juifs... comme si la qualité juive passait devant le rang sociale, le sexe et la nationnalité, d'un point de vue républicain, c'est un sondage antisémite.

Et les chrétiens alors? Est ce que vous ne trouver pas qu'on a trop de président catholiques? SI
Ah, ben la france est anticléricale!!!!
Non mais rien que les questions commençant par "les juifs (s)ont-ils xxxxx ?"... rendent ce sondage complètement bidon.
"Les juifs se lèvent-ils de bonne heure ?"
Force est de reconnaître que nous mangeons de l'antisémitisme à toutes les sauces,au point d'en être écoeuré.
Je dois vivre sur une autre planète.....la parole libre antiarabe me semble plus présente dans mon quotidien et ici pas
de procés en sorcellerie....Au fait! Tesson le grabataire est sorti de l'info.....pour y mettre Melenchon dont la phrase incriminée, demande
de grandes contorsions pour la qualifier de raciste......Peut -on m'expliquer pourquoi?
Merci pour ce décryptage souhaité ici-même.
C'est du rapide
L'échantillon de questions est déconcertant. Je propose un question complémentaire :

Pensez-vous que les juifs sont responsables du mauvais temps en août dernier ? Répondez par "oui" ou par "non". Attention, c'est une question piège car la pluie si elle nous pourrit les vacances elle est par ailleurs bénéfique pour les sols asséchés qui redeviennent fertiles ce qui profite à tout le monde...

Je ne parviens pas à croire qu'on puisse attacher autant d'importrance à un sondage de comptoir de bistrot entre pochtrons.
Penser, comme Marx, que le capital n'a pas de patrie, c'est être antisémite.
Reynié surfe sur l'amalgame;
toujours la confusion entre antisioniste et antisémite;
sait-il que beaucoup de musulmans sont des sémites ?
ce type Reynié met de la confusion partout; il n'a pas une structure
d'analyse et il part sur de mauvaises bases;
dans son sondage il y a oui ou non sur l'intervention d'Israël à Gaza:
on peut être contre et ne pas être antisémite !
de toute façon à l'heure actuelle il ya beaucoup trop d'amalgames et
on arrive à la situation dans laquelle on est !
c'est insensé
Je voulais le relever dans mon message précédent, et puis j'ai oublié.
Je trouve très étrange le titre de cet article : où y a-t-il une polémique sur le Front de Gauche?
Il y a Reynié qui a dit une connerie; il y a Cohen qui l'a laissé dire. Mais de polémique?
Ce titre est tendancieux. La prochaine fois, lira-t-on Le Front de Gauche, qui s'est défendu d'être antisémite, bla bla bla ...? Ou, mieux, Le Front de Gauche, accusé d'antisémitisme, bla bla bla ...? de telle façon que l'association "FdG" "antisémite" entre bien dans les têtes.
On ne peut pas totalement exclure le fait que d'authentiques antisémites - vraiment animés par un rejet des juifs et reprenant à leur compte l'idée du complot sioniste ou que sais-je - soient présents dans les rangs de l'"extrème gauche" ou de la gauche radicale. La confusion intellectuelle introduite par Dieudonné et d'autres a fait du dégat. Cependant, dans de telles proportions (20 à 30%), c'est absurde. Une infime minorité ne doit pas entacher le reste: c'est l'arbre qui cache la forêt.

Mais l'arbre n'est pas posé sous nos yeux par hasard.

Pointer du doigt des élites (fussent-elles juives, et alors ? est-ce mentionné à un seul moment par Mélenchon ?? elles seraient bouddhistes ou chrétiennes ça ne changerait rien...) politiques et économiques qui se comportent comme de véritables girouettes intellectuelles et dont l'"allégeance" a bifurqué vers des intérêts privés au mépris de l'intérêt public, n'est évidemment en rien antisémite...
Mettre en évidence (parce que c'est une évidence) que le capitalisme mondial et notamment financier prétexte une bonne conscience cosmopolite pour s'émanciper progressivement des souverainetés populaires et nationales qui pourraient le contraindre, n'est en rien antisémite.
C'est à un pouvoir, des institutions et à ce que ces gens représentent et font (ou ne représentent plus justement) qu'on s'en prend, et non à leur religion ou leur identité propre.

Il faut faire peur pour faire taire, ou plutôt pour rendre inaudible, pour entacher, pour salir: c'est une forme de chantage moral qui est insupportable... Avoir à se justifier de ces anneries, c'est fatiguant et navrant.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Dans cette même émission, le même Reynié a affirmé ceci : seuls certains juifs orthodoxes, au nom de leurs convictions religieuses, sont autorisés à être anti sionistes. Pour tous les autres, être anti sioniste signifie être antisémite, ce qui rend evidemment illégitime la revendication d'un Etat laïque qui réunifierait Israel et la Palestine. Et cela sans que bronche notre cher Cohen.
Dominique Reynié fait partie de la cinquantaine de médiacrates qui trustent l'antenne en permanence, et qui pour cette raison doivent endurer la critique, même " ad hominem". Ce qui frappe chez lui, c'est ce que Hannah Arendt disait de la responsabilité des " semi-cultivés" dans la genèse des mouvements totalitaires. Les vrais intellectuels ont au moins le mol oreiller du doute comme modérateur. Les gens du peuple ont la Morale brute. Reynié n'a ni l'un ni l'autre. Il est dans ce nomansland où tous les godwins sont possibles. Le sait-il ? Peut-il être touché par la grâce, l'inspiration, ou la simple chance ?
Selon Reynié, la croyance "qu'il y a un capitalisme cosmopolite, que le monde de la finance est un monde cosmopolite"., serait une croyance antisémite. Je lis pourtant dans le dictionnaire (Trésor), à l'entrée Antisémitisme : "Hostilité manifestée à la race juive et érigée parfois en doctrine ou en mouvement réclamant contre les juifs des mesures d'exception". Pas très loin, il y a aussi l'entrée Analphabète : "Qui ne sait ni lire, ni écrire.". Or je me pose sérieusement la question : est-il possible de savoir lire un dictionnaire, et de donner au mot "antisémitisme" un sens aussi éloigné de la définition qu'on y trouve ?
"C'est le comportement de quelqu'un qui ne pense plus en français… qui pense dans la langue de la finance internationale"

L'antisémitisme ce cache dans cette phrase, mais elle n'est pas là où on l'attend. L'antisémitisme c'est de croire quel antisémite: Quand on traite Melenchon d'antisémite pour cette phrase, c'est qu'on induit de la finance internationale serait juive, et également que les juifs ne peuvent avoir une pensé français !
Tous ceux qui on traité Melenchon d'antisémitisme pour cette phrase, ce sont eux en réalité les antisémites ! D'ailleurs c'est faire fit de tous les juifs qui ce sont historiquement engagé dans le communisme et CONTRE la finnance internationnale ! (donc oui antisémite)
C'est compliqué pour l'uMP qui a été Vichyste et qui maintenant vote FN sans problème d'accepter qu'ils sont raciste, donc ils attaques Melanchon et comme d'hab les media (ici aussi) adore , au lieu de demander qu'elles sont les scores de l'UMP, les journalistes s'échinent sur le PG, vous êtes a pleurer de bêtise. C'est comme le "ni ni" de la primaire dans le doux, alors que l'important était la DECULOTE de l'ump, meme pas au second tour alors qu'ils sont dans l'opposition .
Reynié, au temps béni où son idole faisait la pluie et jamais le beau temps pour beaucoup d'entre nous, le sarko-boy campait au C dans l'air de ce cher Calvi...
Avec ses certitudes, ses analyses délirantes, son assurance insolente . Le revoilà tel que nous l'avions repéré, sectaire et menteur. Rien n'a changé!
Belle phrase de Reynié : "Cette idée que les juifs contrôlent l'économie. Qu'il y a un capitalisme cosmopolite, que le monde de la finance est un monde cosmopolite".
Le rapport entre le capitalisme "cosmopolite" et les Juifs n'est pas évident à première écoute / lecture.
Cosmopolite (selon le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales) :
A.? Vieilli. Personne qui, refusant les limites d'une nation, se déclare citoyen du monde. Anton. nationaliste :
B.? Personne qui voyage à travers le monde sans se fixer, par goût ou par nécessité (politique ou professionnelle).

? Emploi adj.
1. [En parlant d'une forme d'esprit] Qui est propre au cosmopolite.
2. [En parlant d'une collectivité hum. ou d'une chose créée par l'homme] Qui rassemble des personnes ou des éléments de plusieurs pays du monde. Foule, port, quartier, ville cosmopolite.
3. BIOGÉOGRAPHIE. Qui connaît une très large répartition géographique.


Qui peut nier que le capitalisme et la finance (surtout aujourd'hui) sont cosmopolites?

Reynié nous fait du BHL : ce dernier estimait que "l'anti-américanisme est une métaphore de l'antisémitisme". Reynié nous dit que l'anti-capitalisme est une métaphore de l'antisémitisme.
Sans le moindre début de commencement de raisonnement pouvant justifier une telle assertion.
Et il a micros ouverts partout et son rond de serviette à Sciences (Pi?)Po.
Qu'ils s'en aillent tous!
Incroyable que l'antisem de service ait systématiquement droit a la parole pour dire des horreurs et défendre l'indéfendable
!
Reynie a beaucoup de defauts( enfin pas pour moi), mais il y a une chose de sûre: il analyse le phénomène des populismes de manière formidablement réaliste et intelligente.
Il explique formidablement bien tous les phénomènes de manipulations.

Reynie a beaucoup de defauts( enfin pas pour moi), mais il y a une chose de sûre: il analyse le phénomène des populismes de manière formidablement réaliste et intelligente.

Il explique formidablement bien tous les phénomènes de manipulations.


Il explique les phénomènes de manipulations par l'exemple.
J'ai eu le même reflexe et fait la même recherche de définition du terme "cosmopolite", qui n'a jamais eu de conotation négative pour moi. Et je ne comprends toujours pas le lien entre cosmopolite et juif...

L'idée qu'en critiquant le monde de la finance on s'attaque aux juifs est une idée en soi antisemite! C'est sous entendre un lien implicite entre finance et juifs.

C'est toute cette ""étude"", sa construction et son objectif qui me choquent profondement!
Le lien c'est que "cosmopolite" était utilisé dans les années 30 pour parler des juifs et leur prétendu non-attachement à la France (ils n'avaient pas vocation à rester à l'époque). Utiliser l'adjectif cosmopolite pour parler d'un juif aujourd'hui renverrait aux années 30 et serait donc antisémite. En exemple récent notable vous pouvez chercher à vous renseigner sur la polémique Péan/Kouchner lors de la sortie du livre de Péan (qui avait employé ce mot). Vous verrez peut-être même du Schneidermann d'archive!
La référence aux sombres années 30 sur ce sujet est toujours glissant (point Goldwin etc.) mais il me semble de plus en plus pertinent aujourd'hui, au vu des réactions souvent ouvertement racistes sur les forums (pas ici heureusement) et aux déclarations décompléxées des dirigeants socialistes et autres évidemment de la droite dure et du FN, jouant dangeureusement du communatarisme, socialistes au pouvoir, manifestant leurs préférences pour une communauté plus fréquentable qu'une autre selon leurs dires et actes symboliques.

La comparaison est éclairante avec l'Histoire, qui a toujours des leçons à nous donner sur le présent. Sauf qu'en 2015, la "communauté musulmane" me semble avoir nettement remplacé la "communauté juive" dans les fantasmes collectifs populistes et la désignation d'un groupe tête de Turc, éventuellement prêt à être sacrifié sur l'autel de la crise économico-financière de 2008 qui n'en finit pas, et des petits intérêts politiques nationaux.

Un billet en ce sens : https://lapartmanquante.wordpress.com/2015/01/24/un-corps-social-malade/
Cosmopolite est un terme antisémite un point c'est tout.

Comme beaucoup d'autres mots, ils ne pourront plus jamais retrouver leur neutralité conforme au sens qu'on trouve dans le dictionnaire. C'est comme ça. Et on ne fait d'ailleurs rien pour, en déterrant l'histoire du mot à chaque fois qu'il est prononcé. Peut-être dans mille ans ça aura changé.

Tout ça à cause de quelques très méchantes personnes qui un jour l'ont utilisé de manière négative à l'encontre d'une certaine communauté. On subit du coup les rappels à l'ordre des terroristes du vocabulaire actuels.

Mais on peut encore dire bonjour, au revoir, et comment ça va.
"Cosmopolite est un terme antisémite un point c'est tout".
Exact.
Sauf dans un cas : quand BHL l'utilise.
"Je suis un cosmopolite résolu. J’aime le métissage et je déteste le nationalisme. Je ne vibre pas à « la Marseillaise ». J’espère que le cadre national sera un jour dépassé".
J'entends souvent parler de villes cosmopolites... "Cosmopolite" n'a rien pas la moindre connotation antisémite dans ce contexte.
Tout mot est antisémite, à la seconde ou un connard qui se croit dépositaire de la pensée des juifs (je sais, ça n'existe pas, mais pour des BHL, cukierman, finkielkraut et tous ces cerveaux "non malades", c'est très facilement définissable : il s'agit tout simplement de leur pensée à eux, qui est forcément représentative), décide qu'il l'est.
Résultat, n'importe qui peut se faire traiter du jour au lendemain d'antisémite sans la moindre raison objective. Et comme ces cerveaux non malades, parce que non malades, ont accès à des médias "dominants" (genre l'émission spéciale cerveaux "non malades" du c... de service, pardon de l'animateur préféré des français le matin à la radio), leur parole devient instantanément parole d'évangile, plus personne n'a intérêt à trop ouvrir sa bouche pour dire qu'il n'est pas d'accord avec ce qui se passe s'il ne veut pas se faire dézinguer en plein vol.
C'est pratique, et extrêmement efficace. Et même ici, on commence à se rendre compte de la supercherie (petite digression concernant le vite dit "Contrer Cukierman" de Daniel Schneidermann : "fais gaffe Daniel, tu te rapproches dangereusement dans ce texte du "deux poids deux mesures" qu'évoque Dieudonné, c'est pas bon ça, n'oublions pas qu'il est le diable", alors que cukierman représente le bien), ca reste le meilleur moyen pour faire taire un éventuel gêneur.
Et mélenchon est de toute évidence un gêneur.
Deux remarques :

D'une part, qu'il y a tout un tas d'utilisations du mot cosmopolite qui ne sont pas du tout connotées. Quand on parle de villes cosmopolites, quand Stock appelle une de ses collections (avec plein de bons titres) la bibliothèque cosmopolite, il n'y a rien de péjoratif là-dedans. Et d'ailleurs, c'est une notion formidable, le cosmopolitisme, c'est plutôt gage de qualité. S'il faut en faire une valeur, je serai de ceux qui défendront ça, et plutôt deux fois qu'une. Je n'ai jamais vu "cosmopolite" être utilisé péjorativement par autre chose que des imbéciles.

D'autre part, ok, peut-être que l'utilisation du terme de "finance cosmopolite" est connoté. Mais, euh, à propos, qui utilise ces mots, de nos jours, à part Dominique Reynié ? Parce que sa phrase ne m'a pas choquée en soi (c'est qu'on est habitués à entendre parler de finance internationale, parce que, ben, la finance est internationale, pour le coup), mais que je me suis dite "en même temps, je ne crois pas avoir entendu ces termes exacts dans la bouche de quelqu'un récemment". Donc, j'ai fait une recherche sur Google sur les termes "finance cosmopolite". Qui me renvoie essentiellement à des articles sur l'antisémitisme, les années 30, et Paul Déroulède (ou à des articles touristiques vantant le cosmopolitisme de villes). Parce que personne n'utilise jamais cette expression de nos jours.

Résumons donc : si vous parlez de finance internationale, en évoquant ces marchés qui fonctionnent entre eux pleins de français, d'anglais, d'américains, de chinois, d'indiens, d'indonésiens, de mexicains, de brésiliens, de suisses, pour ne parler que des ressortissants de pays qui possèdent une bourse, Dominique Reynié entend "finance cosmopolite". Et vous accuse d'antisémitisme, parce que le terme "cosmopolite", que vous n'avez pas employé, a été galvaudé dans les années 30.
A ce compte, en effet, on risque de trouver beaucoup d'antisémites.
Et d'en créer, parce que se faisant et en empêchant de critiquer quelque chose de tout à fait critiquable pour des tas de raisons tout à fait politiques, on créée une équivalence pour le coup tout à fait puante entre finance et judaïsme.
Soyons clair, je suis un militant qui combats l'extrême droite sur le plan idéologique, à cette fin je lis et j'écoute beaucoup de leurs productions et discours, et je n'ai jusqu'à présent jamais entendu un seul d'entre eux utiliser le mot cosmopolite.

Aussi vouloir identifier un discours fasciste ou antisémite à travers l'utilisation d'un mot que les fascistes et les antisémites n'utilisent tout simplement pas au jour d'aujourd'hui, cela dénote au mieux une parfaite incompréhension et méconnaissance de l'extrême droite d'aujourd'hui ou au pire une très grave malhonnêteté intellectuelle.

Du coup, le mot cosmopolite est en effet utilisable sans craindre la moindre connotation au jour d'aujourd'hui, et c'est généralement ce que font les gens comme vous le démontrez.
Je suis de votre avis sur le fait qu'on puisse utiliser le mot cosmopolite sans problème.

Mais dire qu'il n'est pas utilisé par l'extrême-droite, non.

Soral par exemple, a très souvent utilisé ce terme.
Possible. Mais ce n'est pas ce que l'on retrouve dans le discours dominant en tout cas.
Sandy ..J'espère , alors qu'il se retourne contre vous,que vous mesurez les limites de votre argument massue , la preuve que vous êtes d'extrême droite ! Ils utilisent les même arguments que vous !!
Les fachistes on toujours critiquer la finance internationale qui joue contre l'intérêt des nations ..
La gauche doit elle s'interdire toute critique de la finance pour ne pas être associer au fachisme ....
Reynier y veille
Vous l'y aidez ..
"Les fachistes on toujours critiquer la finance internationale qui joue contre l'intérêt des nations "
Sans compter toutes les politiques de redistribution et d'allégresse qui s'en sont ensuivi.
Finalement, c'était pas si mal, l'intérêt que le fascisme a porté à ses nations.
comment ça ??? Le facsisme n'est pas un système convenable ..
Vraiment ???
Encore une intervention tout ce qu'il y a de plus débile.

Les mots portent des idées. Et le débat idéologique s'étend jusqu'au débat sémantique la plupart du temps, les idéologues malhonnêtes n'hésitant pas à tordre le sens des mots pour valoriser leurs idées ou empêcher les gens de penser des idées contraires au leur.

Bref, si un mot seul suffit rarement, en tout cas une association de mots peut porter une idéologie entière.

Un mot comme "bien-pensance" par exemple est très caractéristique de l'idéologie d'extrême droite aujourd'hui, si le mot bien-pensant au départ ne l'était pas forcément, l'extrême droite se l'est totalement appropriée désormais. Celui qui l'utilise on sait tout de suite pour qui il roule politiquement.

Par contre un mot comme "cosmopolite" n'est en rien caractéristique d'une idéologie, non seulement il a plusieurs sens selon les contextes mais il ne porte aucune idéologie en lui-même, il désigne juste un concept.

La connotation que les gens lui rattachent tient au fait qu'il a été utilisé dans le discours des fascistes pour attaquer les juifs et la gauche en prétendant qu'ils défendaient des intérêts étrangers et pas ceux de la France pendant les années 30.
Mais il faut bien toute une phrase et tout un contexte pour que ce mot et ceux auxquels il est associé portent une telle idéologie.
En l'occurrence il ne suffit pas d'associer le mot "finance" et le mot "cosmopolite" contrairement à ce que prétendent Reynié, Moscovici ou d'autres.

Et si je veux bien croire que quelqu'un comme Soral continue de tenir les mêmes propos que les fachos des années 30. L'extrême droite contemporaine est loin d'avoir axé son discours et ses idées là-dessus.

Aussi pour ces deux raisons, pour moi il est très clair que la connotation s'est atténuée et a disparue, et en tout cas qu'on ne peut absolument pas identifier qqun comme fasciste sur la simple utilisation du mot cosmopolite.
Fasciste, peut être pas. Antisémite, c'est du domaine du possible.
Surtout que Pierre Péan a bien dit la vérité sur Kouchner et ses nombreux crimes impunis à ce jour, que se soit au Kosovo, ou Soudan, et au Rwanda Congo, Kivu. Avoir osé touché à Kouchner le néoconservateur, ami des Bush, Clinton, et autres faiseurs de guerres d'ingérence "humanitaires" dont on sait aujourd'hui ce qu'elles ont couté comme vies humaines dans ces pays, et permis l'enrichissement d'une minorité...

Outre l'argent qu'il s'est fait sur le dos des peuples africains avec ces ménages au service de ces amis dictateurs. On en parle pas dans nos médias, mais les criminels Haçim Taçhi et l'UCK impliqués dans les vols d'organes ont été bien mis en cause par Dick Marty et Carla Del Ponte :

LA ! on sait bien que seuls les lampistes paieront à la place de ces gros requins "cosmopolites" !

Pour le Rwanda et le Congo, déjà la vérité commence à percer, mais il faudra plus que les simples preuves pour accuser Paul Kagamé, et le FPR qui oeuvrent dans les grands lacs du Kivu. a la longue la vérité va laver Pierre Péan de tout soupçon (antisémitisme, negationnisme) Projet Mapping HCR

C'est quand même un comble qu'un journaliste soit en plus blâmé, et accusé, diffamé juste parce qu'il a exposé la vérité peu glorieuse pour nos "hommes politiques" "mafieux" et "génocidaires"...


.Mais c'est surtout les bailleurs de fonds, et les multinationales impliqués dans ce génocide qui a déjà fait 9 millions de morts qui devraient être mise au TPI selon Pierre Péan et des enquêteurs indépendants. (des anciens amis de Kagamé, et témoins exilés) Steve HEGE et Musevani
Péan n'en a rien à fiche des exactions en RDC, tout ce qu'il veut c'est laver la France des accusations légitimes concernant sa politique démentielle de soutien au régime génocidaire du Rwanda de l'époque, et sauvegarder un principe archaïque d'interventionnisme néo-colonial barbouzesque de la France en Afrique qui était déjà dépassé en 1994.
Et ce faisant il a utilisé une rhétorique et des arguments franchement limites.

Je suis loin d'être fan de Kouchner, et je n'irais pas faire des pronostics sur le secret de l'âme de Péan, mais sur cette querelle à propos du Rwanda, Kouchner est celui qui est le plus dans le vrai et l'attitude de Péan est révélatrice de tout ce qui me sort absolument par les yeux de la part des patriotes blaireaux à la mort moi le noeud qui utilisent "cosmopolite" comme une insulte.
D'abord vous n'avez pas lu ces livres et ces accusations sont celles des pro-Kouchner pile poil auquel vous semblez donner raison. Primo il n'a n'est pas ce que vous dites car dans tous ces livres il n'a jamais manqué de dénoncer les barbouzeries de la Françafrique et des réseaux Foccart, ou Pasqua !

Sa maison a déjà été piégé par une bombe suite à ces enquêtes, il a eu des procès qu'il a gagné notamment sur l'affaire Kouchner !Il n'a pas épargné Mitterrand non plus en son temps.

Et deuxio le mot "cosmopolite" sémantiquement n'est pas "anti-sémite", ou alors vous faites juste un procès d'intention à Pierre Péan préférant proteger ce criminel de Kouchner et sa bande de pseudo-philosophes BHL Gluksmann père et fils jusqu'au cou dans des sales affaires en Géorgie, Ukraine, Soudan, Rwanda !

Donc à coté vos accusations sont vraiment ridicules et partiales ..Vous ne faites que répéter les énièmes mensonges du pouvoir en place. Gardez votre Kouchner je préfère lire ce que dit Péan !

Est-ce tellement dur de comprendre que tout le monde n'est pas achetable ? Lisez ces livres au lieu d'annonner des racontars
Yeza , j'ai entendu péan s'exprimer sur le manque d'esprit patriote de Kouchner pendant une finale de rugby ou Bernard ne se serait pas levé au bon moment ..
Sa théorie du double génocide pourrait tout à fait être une manière de déresponsabiliser la France .
Peut être pierre mas en sait plus où toi qui a lu ses livreq mais entre péan et st exuperie pour moi Il n'y a pas photo .. L'un est dans l'idéologie ( patriotisme et compagnie ) et l'autre dans la dénonciation des faits .
Peut-être que qu'il a dit cela mais en fait il soulève dans ses livres le fait de l'allégeance des Kouchner, Sarkozy Fabius, envers les Usa et d'autres puissances étrangères. Car souvent ils ont la double nationalité concernant Israel par exemple et on peut se demander pour qui bossent certains députés ou ministres.

Je pense aussi qu'en vieillissant Péan se sent français, mais de là a prétendre qu'il est extrêmiste parce que "patriote" ..Qu'aurait-on dit des "patriotes français" pendant l'occupation ? "Patriote" a un sens que l'on donne selon les époques ou circonstances. en 1942 se dire "patriote" était plutôt une bonne chose quand il s'agissait de lutter contre l'occupant...Mais de nos jours je ne sais pas bien...Au moins quand on a "un mandat électif" populaire" on s'y tient il me semble.Or que font nos élus et élites ? ..

Cela dépends de ce que l'on entends par "patriotisme" et ce que l'on en fait..De fait par ces enquêtes Péan prouve que nos élites ne bossent que pour leurs "profits personnels" et non pour le bien commun de tous comme tout un chacun en France républicaine. Qu'ils abusent de leurs privilèges, volent dans les caisses, profitent de leurs situations contre le peuple français a qui ont demande d'être des patriotes pour les impôts, ou le travail et les droits. Eux non !

Tout dépends du contexte, et en effet quand on voit comment le Qatar, et autres pays achètent la France, délocalisent sans complexe pour du pognon ça donne envie de défendre la France...Le double génocide est dénoncé par Pierre Péan car c'est l'application historique dictée par les Usa a leur seul profit.

Il ne fait que son travail d'historien d'ailleurs appuyé par d'autres que la France prends tout sur son dos, pour masquer la responsabilité de l'UE, américaine, israelienne, canadienne, et le laisser faire de l'ONU par exemple.

Chaque fois il a prouvé comme dans son dernier livre sur Sarkozy et le Qatar, ou sur les "nouvelles affaires africaines" les méfaits de la françafrique donc c'est bien un procès d'intention. Sinon Carla Del Ponté, Patrick Mbeko et les autres historiens qui appuient ces dires sont ils eux aussi des antisémites ? Des pro-françafrique ?

Voilà pourquoi ça ne tient pas !
je ne suis pas du tout sure que le but de Péan spit animé par autre chose que de faire des livres a succé.

je ne dis pas qu'il est extremiste parce que patriote ,je dis que par patriotisme,il pourrait minimiser le rôle de la france dans le génocide ruwandais.
Non pas du tout mais il faut lire son livre car il explique simplement que la France s'est "effacée " en tout point de vue devant les Usa, Canada, Israel, qui eux désormais décident et font de la France leur sous traitant comme au Mali, Sahara, Centrafrique. L'OTAN ayant pris le pouvoir en tant qu'armée occidentale ...

La France a perdue de son influence et il n'est pas le seul à le dire, car la mondialisation a fait que les Usa depuis la chute de l'Urss a pris en charge le reste du monde...Désormais en 1989 ils ont décidé de mettre le tout pour le tout afin de conquérir pour son "droit naturel" et "missionariste" a l'accès aux matières premières.

Il suffit de voir quelles multinationales sont présentes, et leurs bénéfices pour le constater. En plus de la crise la France n' a plus sa superbe coloniale, ce qui n'empêche pas qu'elle intervienne militairement en essayant de tirer la couverture de leur côté. Ces pays se battent pour la moindre parcelle de terres riches.

Et se sont les populations qui en font les frais. Dans son livre sur les nouvelles affaires africaines et sur les liens du Qatar et la france il explique bien les grands jeux entres pétromonarchies et Sarkozy et son réseau..Ce sont les néoconservateurs qui ont pris le relais dans ce marchandage..
Yeza, vous avez raison sur un point, c'est que je n'ai pas lu les bouquins de Pierre Péan en entier et que je ne connais du coup sa pensée que par les extraits que j'en ai lu et quelques émissions. Ce qui ne suffit pas. ça fait un moment que je me dis qu'il faut que je les lise pour pouvoir répondre plus avant sur ce sujet et notamment éviter des erreurs sur la françafrique (je veux bien vous croire sur ce point), mais c'est comme Bernard Lugan, je sais que la lecture va m'énerver alors je repousse.

Ceci dit, le Rwanda, j'ai quand même pas mal lu sur le sujet par ailleurs et l'ayant fait, la position de Péan me paraît quand même extrêmement surprenante. Les enquêtes de Patrick de Saint-Exupéry et de beaucoup d'autres depuis, les images d'archives, les témoignages de militaires, et les textes de l'époque (archives de l'Elysée, etc., même une fois sélectionnées et compilées par Hubert Védrine) montrent quand même assez clairement que la France avait des accords tout à fait douteux et au-delà de ses prérogatives avec le régime d'Habyarimana et elle a de façon tout à fait officielle, pendant le génocide, été le seul état à reconnaître le gouvernement génocidaire, à le recevoir et à lui porter assistance. On sait que Mitterrand était même prêt à lancer une contre-offensive contre le FPR (Balladur et Léotard n'ont pas voulu).
On sait également que malgré les fantasmes des Mitterrands et autres fin stratèges de l'hexagone, le Rwanda, ce n'était pas vraiment d'un intérêt stratégique pour les anglo-saxon, qui ont plutôt laissé la France gérer la situation à Arusha et par la suite, puisque c'était son pré carré. Gros succès.

La guerre en RDC et les méfaits politiques et militaires imputés au FPR n'y changent rien : la France a soutenu un état qui a commis le génocide d'une partie de sa population. La thèse du double génocide ne tient pas la route parce qu'elle implique de ne pas connaître la définition d'un génocide. Les victimes de la guerre en RDC sont victimes de crimes de guerre, voire de crimes contre l'humanité desquels le FPR a été accusé dans certains cas) mais ce n'est pas un génocide car il n'y a pas de politique d'extermination d'un peuple (sachant que les hutus sont toujours majoritaires au Rwanda, ça n'aurait pas beaucoup de sens). Cette thèse à deux francs que l'on entend juste dans la bouche de Péan, Juppé ou Villepin est juste un écran de fumée.
(Je précise que ça ne veut en aucun cas dire que des victimes de crimes de guerre sont moins des victimes que des victimes de génocides. Mais ce n'est pas un crime qui a la même définition ni ne provoque les mêmes conséquences au niveau international. Postuler l'équivalence, qui est inexacte, n'a de sens que dans une logique de minimisation).

Alors bon, Péan, je veux bien croire qu'il est sincère (sinon, qu'irait-il foutre dans cette galère), mais quand il cherche à minimiser le génocide des tutsis en ressortant des clichés racistes du tutsi menteur ou de la femme tutsi croqueuse d'homme qui ont justement été popularisés par les génocidaires rwandais, je trouve que ça pue et ça ne me donne pas très envie de me plonger dans le reste.

Quand à utiliser cosmopolite comme une insulte, je suis tout à fait d'accord que ça ne veut pas dire qu'il est antisémite, et je n'irais pas lui faire ce procès-là. Par contre, pour moi, ça veut dire que c'est un con. Je déteste les gens qui brandissent l'anti-France contre les gens qui ne sont pas d'accord avec eux comme je déteste les gens qui brandissent l'anti-américanisme contre les gens qui ne sont pas d'accord avec eux. Surtout quand ils veulent précisément faire taire un débat qui doit être porté.
On s'en fiche, de Kouchner. La question du Rwanda dépasse de beaucoup sa personne et ses allégeances supposées. Il est très loin d'être le seul à qui cette question et celle de la politique menée par la France pose problème. Si on pose le débat en termes de Péan vs Kouchner ou de France vs hydre américano-israélo-machin-truc, on passe à côté du sujet, c'est blaireau contre blaireau. La question à se poser, c'est celle des faits et des conclusions à en tirer.

On doit ce minimum de respect aux morts, quels qu'ils soient.
Comparer lugan et péan .... Chaud !
Comparer lugan et péan .... Chaud !

Sur le Rwanda la comparaison est très appropriée ils défendent la même thèse du double génocide .
Ok mais lugan est pro apartheid pro colonialiste .. Berk..
Soral kiff méchamment lugan .... C'est un signe , nan ..
D'accord avec Pierre Mas, j'en parle dans ce contexte.
Péan cite Lugan dans ses bouquins sur le Rwanda, par ailleurs.
Putain.. Je comprends mieux .
Donc utilisation de " cosmopolite" induit pas forcement antisémite mais " bienpencence " induit forcément que vous êtes fachistes ...
Je vais de ce pas vérifier sur internet .
C'est quand même dingue
Les mots ont un sens
Bien pensance aussi mais il ne faudrait pas l'employer parce que des gens d'extrême droite l'utilise .
J'utilise bienpencance comme Mélenchon utilise cosmopolite , c'est à dire pour son sens commun , et il faut des gens comme vous ou reynier pour déduire des truc farfelus sans rien démontrer , en affirmant .
"Celui qui l'utilise on sait tout de suite pour qui il roule politiquement."

Non, celui qui l'utilise, des gens avec un QI d'huitre, se contentent de se faire une idée préconcue sur la personne, histoire de ne pas avoir à trop réfléchir sur ses idées. Ca fait une petite nuance.

"Par contre un mot comme "cosmopolite" n'est en rien caractéristique d'une idéologie, non seulement il a plusieurs sens selon les contextes mais il ne porte aucune idéologie en lui-même, il désigne juste un concept."

Parfait, juste l'opinion inverse que celle que tu émets dans ta phrase précédente. Ca, c'est grand. et pour mon information, qui décide si un mot est caractéristique d'une idéologie ou pas ? Toi ? ah oui, visiblement.
Ben désolé, mais t'es pas assez un modèle pour moi pour que ce soit suffisant.
Doit-on s'interdire d'utiliser le terme "national" parce que le FN l'a accolé à "front" - comme bas du front, ou front du lexique militaire, nettement plus guerrier ??

À ce petit jeu de stigmatisation des mots on ne vas bientôt plus pouvoir parler, dialoguer et débattre sans risquer de se faire traiter de tous les maux... Auto-censure pour chacun, ce n'est pas vraiment un gage de liberté d'expression pour tous ils me semble.

Voici un "LÂCHER DE MOTS" Sans Armes Citoyens : https://www.youtube.com/watch?v=GTpV2ideB-A
«Et d’en créer, parce que se faisant et en empêchant de critiquer quelque chose de tout à fait critiquable pour des tas de raisons tout à fait politiques, on créée une équivalence pour le coup tout à fait puante entre finance et judaïsme.»

En vous lisant, me vient l’idée que le finalité (inconsciente ou non) de cet amalgame entre critique de la finance internationale et antisémitisme,
n’est pas de dénoncer l’antisémitisme.
L’objectif final est d’interdire toute critique de la finance internationale.

Une grosse ruse de sioux.
Le chantage a l'antisémitisme pour barrer la route a toute critique du système capitaliste,
On est plusieurs a dennocer ce procédé malhonnête.. Depuis longtemps ....
Je dis ça pour faire remarquer que dans certain cas , cette "ruse de Sioux " est percue comme une justifiquation antisémite .
C'est "selon "
Si yeza dit ça , c'est une folle parano antisémite complotiste d'extrême droite ..
Si rolleys le dit , c'est le subtile décryptage d'une parade des médiacrates pour interdir toute critique de la finance .
Les lobbyistes de la finance internationale ont donc en partie réussit leur coup .
La valeur qu'on accorde en général a un discours depend moins de la teneur de ce discours que de la respectabilité de l'enonciateur .il est selon moi très important de prendre conscience de se phénomène et de constater combien il sert les intérêt des puissants , combien il anesthésie l'essentiel de la critique du monde désastreux qui est le notre .
Critiquer la finance , les banques , la bourse ... C'est louche ...
Oui, la «respectabilité de l’énonciateur est fondamentale». Et ses idées.

Quand la critique de la finance est faite par quelqu’un qui affirme par ailleurs « si Moscovici était attaqué « un jour parce qu’il est juif »,
alors « il nous trouverait tous, comme un seul corps, pour le défendre »
», il s’agit de critique de la finance.

Quand la critique de la finance est faite par des gens qui pensent qu’existe un «lobby juif», bah ce n’est plus de la critique de la finance.

En 1, c’est Mélenchon.
En 2, ce sont les JM Le Pen, Soral et Dieudonné.
Le piège est énorme , il suffit de s'attaquer à la respectabilité de la personne pour invalider son discours ...

Je ne suis pas d'accord avec l'idée que la véracité d'un discours dépend de la respectabilité de la personne .

Sinon c'est le boulevard de l'arbitraire , le paradis du procès d'intention .
Quand un antisémite critique la finance internationale sans l'attribuer au juifs , il ne dit rien d'antisémites , il critique la finance ... Point .
Ne t’inquiète pas ainsi, jeanbat ! Détends-toi !

Il va être très compliqué pour Dominique Reynié de prouver que le Front de Gauche est antisémite, vu qu’il n’es pas antisémite.
Rien dans son programme ne concerne les Juifs. De près ou de loin.
Oui c'est sure , mais si il le disent assez fort , je pense que cela impactera sur l'électorat indeci .
Accusé d'être antisémite un jours ..... Suspicions pour toujours
Le chantage a l'antisémitisme est une arme redoutable , d'une puissance presque absolue .c'est pour cela qu'il est manier avec tant de vigueur .
La , ils n'ont aucun élément mais si melenchon respecte un peu trop fort ... Ils diront que c'est parce qu'il est antisémite ... Et Ainsi de suite .
Pourquoi n'y a t'il pas de véritable levé de bouclier contre le chantage a l'antisémitisme , sinon ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.