53
Commentaires

Et si les sondages tuaient les sondages ?

Commentaires préférés des abonnés

L’utilité première des sondages c’est de manipuler l’opinion, ce n’est pas un scoop. Il suffit de voir à qui appartiennent les principaux instituts de sondage.

 Question jamais posée : Macron est-il un sociopathe ?

Définition du sociopathe :

« Le s(...)

100 % des sondeurs  se font les couilles en or.....


( et permettent aux " journalistes " de se régaler, également ).

Les sondages fabriquent du vent, les chaînes d'info continue brassent du vent. Un écosystème tellement autonome et déconnecté du monde qu'il survivra même quand la terre se sera réchauffée de 4°C. Un espoir cependant : précipiter tout ça dans le meta(...)

Derniers commentaires

J'ai passé des questionnaires (en face à face) durant ma jeunesse estudiantine pour gagner un peu de tunes et pouvoir manger. Et je peux témoigner de l'extrême précarité de la chose !

C'est par exemple l'un des rares secteurs où il est légal de payer à la tâche. Et autant vous dire que pour arriver à gagner le SMIC, il faut travailler environ 16h par jour ! Et encore, uniquement si vous avez la chance de ne pas trouver porte close une fois que vous avez réussi à dénicher les adresses que l'on vous a affectées (l'échantillonnage était effectué en amont par un bureau d'étude parisien)...

Alors comme il faut bien manger à la fin de la journée, j'ai fini par me résoudre à inventer petit à petit les réponses quand j'essuyais trop de refus ou trop d'absences aux adresses. Ainsi, entre 1/3 et 2/3 de mes questionnaires remplis étaient totalement bidons. J'étais assez honteux, jusqu'au jour où j'ai appris, en discutant avec mes "collègues", qu'en fait tout le monde faisait la même chose ! ^^


La morale de cette histoire ? C'est que même les sondages en face à face sont complètement bidons et que tout ce secteur est complètement ridicule s'il n'est pas mené par des chercheurs désintéressés et rigoureusement scientifiques !  ;-)

À propos de sondages, à ASI vous connaissez https://cluster17.com/ ?

Votre avis ?

Question posée  à l'examen d'entrée à l'E.N.A (  école qui va être supprimée et remplacée par l'E.N.A. )


" Classer , par ordre " d'utilité sociale ",  les métiers suivants :


- Sondeur

- Politicien

- " Journaliste " de télévision

- Polémiste juif sauvé par Pétain

- Prostitué( e )


Vous avez quatre heures !

Somme toute, en théorie, en observant une toute petite partie du corps électoral on devrait donc avoir  une image assez précise de l'ensemble des électeurs .



D'où la question suivante : à quoi s'apparente le sondage électoral ?


S'agit-il :


- d'une poupée Russe ? ( la plus petite est identique à la plus grande)


- d'un chou romanesco ? ( la forme du chou correspond à la forme de chacune de ses parties)


- d'une fougère ?


- d'une fractale ?


- d'une mise en abyme  ?


- ou d'un trompe-l'oeil ?






 





Bien vu. Précisons pour enfoncer le clou, que la marge d'erreur statistique n'est rien à côté de l'erreur non quantifiable des biais de contexte, de disposition d'esprit dans lesquelles les questions et le mode d'interrogation placent les personnes qui répondent. 5%, ça donne presque l'impression que si on prenait en compte la fourchette en question, on aurait une bonne idée de la réalité. Mais en fait non. Ces biais qui sont bien décrits dans l'excellente interview de Tiberj et Mayer. 

On peut ajouter qu'en plus, ils évoluent. Les gens s'habituent, certains se lassent, d'autres s'en font une profession ou un hobby, ils rusent, ils se servent des sondages pour faire passer des messages. La fréquentation du web lui-même évolue. Du coup les biais d'attitude, même avec un même mode de recueil, peuvent changer au fil du temps.

Et les sondages s'entre-biaisent réciproquement : on réagit à un sondage en ayant à l'esprit celui qu'on a lu récemment, voire celui auquel on a répondu dernièrement. Un sondé peut vouloir compenser l'air du temps ou sa précédente réponse, Ou au contraire s'obliger à être cohérent... Sans compter ceux qui s'amusent à raconter des conneries juste pour piéger les sondeurs. Si vous avez accès à des données brutes, Il faut lire les commentaires (insultes, moqueries etc.) des questions ouvertes des sondages en ligne, ça donne une idée accablante de la sincérité avec laquelle certains sondés répondent !

Ca fait d'ailleurs réfléchir sur le biais que représente le suffrage individuel dans l'isoloir. Evidemment je ne remets pas en cause le secret du vote. Mais l'absence de moments institutionnalisés de réflexion et d'échange préalable. Un jour un Suisse m'avait dit que les suisses tenaient à leurs rituels de votation où ils vont à pied sur la place où a lieu le rassemblement, parce qu'ils débattent entre petits groupes pendant les heures de marche ensemble et se forgent une conviction ainsi. Evidemment ce n'est pas reproductible aujourd'hui, mais il y a là une idée intéressante à mon avis.

Je suis bien embêté. 

Si quelqu'un peut m'aider, Medée, mes dés...


Y-aura-t-il quelques poissons en rivière le jour J?

J'hésite sur la canne à pêche à prendre.

Je ferai bien un sondage parmi vous. A vot'e bon coeur mes saigneurs!


Nous vivons une époque formidable.

Les sondages c'est comme la publicité : personne ne se croit influencé, personne n'y croit, personne n'en a besoin. Mais on en consomme tous des tonnes à l'insu de notre plein gré.

Je viens de finir le bouquin de Ruffin sur la "Fabrique du Journalisme", éloquent!!! Il est au bon endroit pour dire ce qui ne va pas. 

La défiance des Français envers les sondages baisse, la défiance des Français envers les journalistes baisse, la défiance des Français envers les grand médias baisse, la défiance envers les politique baisse... Je me demande... Tout cela ne serait-il pas lié ?

"la sécurité est une préoccupation importante".  Si CNews le dit...


J'aimerais bien voir la question posée par le sondage ...

Presque personne ne lit les sondages mais tout le monde en entend parler

C'est un peu comme la Bible

Il y a juste les soi-disant experts qui brodent dessus


Pour ce qui est de la Bible, ceux qui n'ont pas la foi, rigolent de ces élucubrations

Pour les sondages, on a beau s'en méfier, leurs effets sur nos âmes sensibles restent importants : pour ma part, chaque fois que j'entends le tiercé supposé gagnant, j'ai un haut le cœur et il faut que je lise bien la rubrique d'@si puis quelques commentaires éclairés ici pour tenter de me réconforter


Une chose est certaine, personne ne m'a jamais sondé ni je ne connais une personne qui a été sondée

Reste que les sondages ont créé Macron (l'homme fait d ieu) et je subodore qu'il vont lui retirer une côte pour créer z... (le mister Bean tombé du ciel)

J'ai été sondée par téléphone pour dire ce que je pensais de l'image de certaines entreprises françaises. N'ayant aucun avis,  la sondeuse me suppliait de ne pas abandonner. J'ai fini par lui dire de mettre ce qu'elle voulait et que si on me questionnait je dirais que c'était bien mes réponses... Voila pour le sérieux scientifique de la chose!

Il faut dire que la vie des sondeuses et sondeurs ne doit pas être facile : une fois trouvée une personne qui ne leur raccroche pas au nez, il faut qu'ils déroulent leur questionnaire. Il y a le "sérieux scientifique" dans votre cas, mais aussi dans les autres cas, la compréhension des questions posées :)

J'ai passé des questionnaires (en face à face) durant ma jeunesse estudiantine pour gagner un peu de tunes et pouvoir manger. Et je peux témoigner de l'extrême précarité de la chose !

C'est par exemple l'un des rares secteurs où il est légal de payer à la tâche. Et autant vous dire que pour arriver à gagner le SMIC, il faut travailler environ 16h par jour ! Et encore, uniquement si vous avez la chance de ne pas trouver porte close une fois que vous avez réussi à dénicher les adresses que l'on vous affectées...

Alors comme il faut bien manger à la fin de la journée, j'ai fini par me résoudre à inventer petit à petit les réponses quand j'essuyais trop de refus ou trop d'absences aux adresses. Ainsi, entre 1/3 et 2/3 de mes questionnaires remplis étaient totalement bidons. J'étais assez honteux, jusqu'au jour où j'ai appris, en discutant avec mes "collègues", qu'en fait tout le monde faisait la même chose ! ^^


La morale de cette histoire ? C'est que même les sondages en face à face sont complètement bidons et que tout ce secteur est complètement ridicule s'il n'est pas mené par des chercheurs désintéressés et rigoureusement scientifiques !  ;-)

Une morale bien évidente. Quelle est la part de confiance que portent les politiques à ces sondages ? Elle doit être bien faible. Leur seul intérêt est donc d'influencer le vote en fonction des désirs des commanditaires

"71% des sondés estiment que les sondages n'influencent pas leur vote"


Les sondeurs peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Leur technique est bien rodée : influencer en laissant croire qu'"on  prends juste le pouls de l'opinion à un instant T".

Les sondages fabriquent du vent, les chaînes d'info continue brassent du vent. Un écosystème tellement autonome et déconnecté du monde qu'il survivra même quand la terre se sera réchauffée de 4°C. Un espoir cependant : précipiter tout ça dans le metaverse de facebook pour les déconnecter définitivement. On les laissera discuter et sonder sur le grand remplacement des avatars à la tête de cerf, par les avatar à la tête de caribou, ou sur le changement de la couleur du ciel virtuel de mauve à rose.

Vu une chronique d'un type de le média (quelle horreur ce nom) qui présentait brièvement le concept de "démocratie" du public qui aurait succédé à la "démocratie" des partis qui a dominé le 20ème siècle, développe par je ne sais plus qui. Le concept me semble intéressant et étroitement lié à la frénésie sondagière, ça m'a donné envie d'en savoir plus.

Ah si on pouvait boycotter la pub et les sondages pour leur montrer qu'on s'en fout royalement. 

Je me demande toujours sur qui ça peut bien marcher, pour qu'ils y mettent tant de pognon ? 

En fait ça ne sert qu'à engraisser les boites de pub et de sondages - et leurs commanditaires, qui croient que ça sert à qq chose (sur la base de sondages ?), continuent de les alimenter et de s'entretenir dans cette illusion, alors que c'est juste du pognon foutu en l'air.

100 % des sondeurs  se font les couilles en or.....


( et permettent aux " journalistes " de se régaler, également ).

L’utilité première des sondages c’est de manipuler l’opinion, ce n’est pas un scoop. Il suffit de voir à qui appartiennent les principaux instituts de sondage.

 Question jamais posée : Macron est-il un sociopathe ?

Définition du sociopathe :

« Le sociopathe a une idée exagérée de sa propre importance. Il est souvent narcissique à l’extrême et arrogant. Il a tendance à imputer ses échecs aux autres.

Il n’éprouve pas de remords ni de compassion.

Le sociopathe utilise le mensonge et la manipulation régulièrement »

Réponse A : oui

Réponse B : Peut-être bien que oui


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.