33
Commentaires

Entre tumulte et omerta

Derniers commentaires

Ohé, y a-t'il quelqu'un chez ASI pour tenir la permanence, ou bien est-ce que tout le monde a pris ses RTT pour aller au ski, ou pour se payer des putes avec l'argent de nos cotisations ?
Un président fou - j'allais dire "devenu fou" mais je me suis souvenu de Marianne, il l'était déjà avant - qui se paie le Conseil Constitutionnel. Un président ordurier qui apostrophe les spectateurs dans des termes qui feraient rougir bigard. Les forums des grands journaux crèvent les plafonds sur leurs sites : plus de 1.000 messages sur ces sujets en 24 heures.
Sur le site ASI, rien. Tout juste si l’on n’a pas laissé en page d’accueil les dernières polémiques relatives à l’élection du regretté président Loubet.
Il y a plus grave, beaucoup plus grave : depuis 2-3 mois, l’incendiaire fou du faubourg saint-honoré lance des cocktails molotov contre la laïcité, de gigantesques étrons puants et visqueux - qui lui ont valu le sobriquet de « Chanoine de l’Etron »- : l’étron du Vatican, l’étron de Ryad , l’étron du Crif, l’étron mignon de la poufiasse sur les sectes, … PAS UN SEUL THEME SUR CE SUJET DANS ASI AU COURS DES TROIS DERNIERS MOIS.
A ce stade, ce n’est plus de l’apathie, c’est de la complicité.
Il se peut que je n’aie rien compris à la raison d’être d’Arrêt sur Images ; on peut me rétorquer que ce site ne traite que des problèmes de fond, avec un recul suffisant, et que l’écume de la vie politique ne l’atteint pas ; mais alors changez de nom et lancez « Arrêt sur Idées » ou qq chose comme çà, et, soyez cohérents, ne nous faites plus chier avec le sms, les charognards, cavada qui a oublié de brancher son sonotone …
En plus, pour exprimer ce que je viens de dire, aucun dossier particulier, je suis obligé de choisir celui qui me semble le plus pertinent, dans le dossier « Chez Nous ».
Décevant, désolant, je commence à regretter mon inscription.
Bonjour,

Puisque vous vous posez des questions sur les sujets à traiter avec en corollaire la manière dont les médias en parlent (ou n'en parlent pas), il y a un sujet qui me préoccupe de plus en plus.
Ce serait être aveugle ou sourd pour ne pas voir la misère progresser dans notre pays.
Si vous empruntez les transports en commun ou allez simplement dans une grande surface de province (cela dit je l'ai vu récemment à Issy les Moulineaux !!) et vous côtoierez les difficultés quotidiennes rencontrées par de plus en plus de nos compatriotes (refus de chèques, rejet d'articles pour "rentrer" dans un montant donné, demande de tirer le chèque un mois plus tard, humiliations, rejet, et j'en passe…).
Je crois me retrouver dans les années d'après guerre !!! Et encore, à cette époque, nous vivions dans l'espoir. Aujourd'hui, il n'y a plus d'espoir.
Comment accepter une société qui conduit à un tel gâchis. Au résultat du vécu de chacun, elle ne vaut pas mieux que le communisme vu par Staline tant décrié à juste raison. Certes, rétorquerons certains, il n'y a pas l'oppression politique. Cela dit la propagande règne en maître et les contraintes physiques sont désormais morales (chantage au licenciement, experts "neutres" à la botte du libéralisme).
Et comme à Moscou autrefois, on y retrouve les mêmes oligarchies satisfaites de ce qui se passe.
Aucun média n'alerte de ce sourd mouvement de colère qui nous éclatera un jour prochain au visage.
Et pendant ce temps là, on amuse quotidiennement la galerie de frasques incongrues…
Le quotidien n'est pas celui-là, occupez-vous en.
Champion olympique de grimpage au rideau

Si on veut bien, un instant, ne pas céder à l'émotionnel, il faut admettre que Sarkozy est tout à fait capable de mesures rationelles, sensées, utiles . Et sur des sujets pas tellement glamour.
A titre d'lliustration, les radars automatiques pour diminuer les accidents mortels sur les routes; la réforme des régimes spéciaux de retraite dont la pyramide des âges devenait intenable avec le papy-boom ; ou le traité simplifié pour sortir de l'impasse du référendum sur la constitution européenne.

Alors comment se fait-il que ces talents politiques soient, le plus souvent, masqués par des attitudes pulsionnelles qui le rendent imbuvable et antipathique ?

En fait, il faut savoir que les Jeux Olympiques 2008, à Pékin, comporteront une épreuve inédite : le grimpage au rideau.
Rappelons , pour les jeunes @sinautes, que cette discipline sportive consiste à se placer à côté d'un rideau et à lancer, au premier quidam, une billevesée de nature à l'indigner ou à l'émouvoir et à le faire grimper, le plus haut possible, sur le dit rideau.
L'assertion lancée est, bien sûr, un pur sophisme qui n'a aucune espèce de réalité. Elle conserve, toutefois, une apparence de vraisemblance qui permet gloses, thèses, antithèses et synthèses de ces fariboles et calembredaines.

Soyons en sûrs : cela n'amuse pas le Président de discourir sur laicité et religion, ou sur l'âme de l'Africain, ou sur la mémoire des enfants de la Shoah, ou d'assurer le public de son amour durable pour un ancien mannequin qui montre son cul dans les magazines.

Mais tout cela n'a qu'un but : les sélections olympiques pour l'épreuve du mois d'août.
Et, au vu des premiers entraînements, on peut être raisonnablement optimiste : un Français sera champion olympique de grimpage au rideau.
Droit de suite :
On commence à voir plus clair dans l'opération de Villiers le Bel. La preuve : elle est déjà sortie de l'actualité (même pas un fusil de chasse saisi), mais on a réécrit l'histoire des émeutes de 2007, qui sont devenues une vraie guerre civile, avec 75 blessés par balles!!!!
Pour la suppression de la publicité à la télévision publique : elle joue parfaitement son rôle de fumigène. On ne parle que de l'installation de la Commission le jour où sort un rapport "sur la dépénalisation du droit des affaires", salué (comme il se doit) par Rachida Dati.
Moi j'ai un problème avec le 4x4 sur la vidéo Cavada. Et puis le fait que le débat tourne autour des associations juives, alors qu'on pourrait avoir strictement le même sur d'autres assoc. C'est un problème important dans les collectivités locales, la question des critères de subvention. J'ai vu des référentiels de centaines de pages pour lister les critères et formaliser le "combien on donne en fonction de quoi ?", c'est un problème vieux comme le népotisme, cette affaire-là.

C'est sur ces points que cela débouche sur un soupçon d'antisémitisme.

Et sur ce point, je n'en sais pas assez sur cet auteur, pour me dire que c'est juste une mauvais façon de dire les choses ou carrément autre chose. Le fait qu'il soit juif n'enlève rien à la chose.

Quant à la présence de Cavada, elle est absolument muette sur la vidéo, faut-il en conclure quelque chose ?
A sa place, j'aurais réorienté le débat sur les associations, ne pas laisser glisser le sujet sur la pente savonneuse d'un délit, c'est de sa responsabilité, non ?

Pourquoi ne pas l'inviter ou l'auteur, en confrontation avec d'autres, comme Guy Birnbaum, qui en pense des choses lui aussi.

Je sais que Bakchich a pris position. Là encore, j'aime bien Bakchich, mais on sent qu'il y a des réseaux derrière le débat, jusque et y compris avec vous, comme vous nous l'avez expliqué.
Bonjour,

Quand j'ai vu la vidéo du sujet "Vote juif" : Cavada : "je n'ai pas entendu", je ne savais pas réellement interpréter ce que j'entendais.

Il est vrai que les subventions de l'Etat ne doivent pas bénéficier à une seule catégorie de la population. En revanche il me semble que l'ensemble du discours est beaucoup trop ciblé pour être honnête. Amène t-il des preuves de ce qu'il avance ? S'est t-il renseigné sur la façon de calculer les subventions comme le suggère le journaliste qui pose des questions. L'image des gros 4x4 qui envahissent Paris fait assez penser à un gros délire de persécution plutôt qu’à des propos biens mesurés.

Toutefois il ne faudrait pas laisser de côté certains problèmes sous prétexte qu’ils touchent de prêt ou de loin à des tabous sociaux. Alors pourquoi ne pas traiter ce sujet d’une façon particulière en posant bien le problème , en pointant les questions principales qui se posent ici et enfin en donnant quelques réponses possibles.

Vous pourriez d’un côté expliquer pourquoi les propos de l’intervenant sont connotés antisémites (ou pas). En s’extériorisant du contexte, vous pourriez peut-être présenter les techniques, les manipulations, les raisons pour lesquels on peut adhérer à un discours anti-éthnique, les éléments qui signent un tel discours, la différence entre un discours sectaire et un discours lucide.
D’un autre côté, on pourrait aussi parler des tabous de la société. Je pense qu’ils sont à l’origine de nos indécisions. Il faudrait pouvoir se donner le droit de parler librement des groupes sociaux s’autoriser à penser autrement etc..., sans se prendre la tête, sans avoir peur d’être stigmatisé. Il faut déjà s’autoriser à dire les choses avant de pouvoir se faire une opinion.

En résumé, faut-il absolument choisir entre le tumulte ou l’omerta ? Ne peut-on pas choisir d’expliquer l’incertitude ?

Que devons-nous faire ? Où est notre place ? Ces vérifications, qui restent à effectuer, en valent-elles la peine ? Faut-il foncer dans ces embrasements, au risque de rajouter du bruit au bruit, ou nous en détourner, au risque de contribuer nous aussi à une authentique omerta ?


Je serais un peu decu de vous savoir a une place bien precise ;) Et je me demande si vous ne devriez pas tout simplement continuer a vous posez ces questions, continuellement et au cas par cas... Bon d'accord, c'est pas une reponse, mais c'est la mienne, comme dirait l'autre.
Quant à la place d'ASI... Je ne cherche pas de nouvelle info, du neuf, non, à titre personnel, je demande juste de l'analye, du décryptage, cette fabuleuse capacité à montrer du doigt les collusions, petits et gros mensonges, oublis hasardeux....En aucun cas, j'attends d'ASI qu'il ajoute du bruit au bruit, du tumutle au tumulte...

Non... De la distance... Une analyse... vue de Sirius ?
J'a réalisé la vidéo de Jean-marie Cavada et j'ai été surpris que vous ne m'appeliez pas.
Je suis d'accord avec vous ces propos ne sont pas forcément antisémites. D'ailleurs dans mon blog je ne dis rien de tel. Pour moi la vraie question ce n'etait pas l'antisémitisme mais comment un journaliste peut comparer les subventions reçues par des associations sans comparer les besoins.

Par contre le vrai sujet @SI devrait être suivant comment se fait t'il que tout les médias citent une vidéo sans citer son auteur. Ils disent une vidéo circule sur internet.

La vidéo est-elle arrivée toute seule?
seul David Abiker, Guy Birenbaum et l'express me citent. David Abiker a même eu la gentillesse de me prévenir qu'il avait passé un extrait. Guy Birenbaum m'a appelé dès qu'il a vu les vidéos.

Le nouvelobs en ligne met les vidéos en première page de son site sans citer l'auteur et sous les captures d'écrans des vidéos il marque: DR

droits réservés


Je dirait plutôt droits bafoués

http://jeremysahel.blog.lemonde.fr
sur le sujet de l'auto censure des journalistes je viens de lire cet article d'un de mes auteurs anglo-saxons préférés:

http://www.slate.com/id/2184493/?from=rss

By the way, Daniel, dans l'ancien "Arrêt sur images" il y avait des chroniques très intéressantes sur les médias étrangers, IMHO ça serait bien d'en refaire un peu sur ce site. Ca nous permettrai d'echapper un peu à notre sarkobsession.
NDLR: Les Juifs représentent 1% de la population Française...

Vécu par vot' serviteuse:

Fin Mai 2006:

Contexte "historique" :
Une "manifestation" du CRAN était prévue rue des Rosiers (LA rue Juive de Paris).
Visite " surprise "du ministre de l'intérieur :
Quartier barricadé, fourgons de police barrant toutes les rues alentour ( Y compris la mienne, et c'était le jour de mon aménagement, Grrrr ), déploiement de policiers, CRS et autres êtres casqués... M'inquiétant de savoir si je pourrais accéder à ma rue au moment où mon chargement ( hi, hi) arriverait, je m'approche d'un uniforme pour me renseigner. Déjà, il me fait un salut militaire !!! OK, j'avais une casquette noire un peu façon Tsahal, mais bon ! Je lui "rompez, chuis une civile, je voudrais juste savoir ce qui se passe et à surtout à quelle heure ça se termine, j'ai un déménagement à faire aujourd'hui et je vais pas faire 300 m à pied avec mes meubles pour aller du barrage à chez moi !".
Pas de bol, il me sort que "c'est msieur Sarkozy qui vient dans le quartier pask'y va y avoir du grabuge, k'on sait pô à quelle heure il arrive et qu'on sait pô à quelle heure il s'en va mais que ça prendra moins de 5 heures assurément, arrestations comprises " !!!
J'ai préféré remettre mon déménagement au lendemain, merci les potes !
Au JT, on nous l'a fait: visite improvisée de NS venu défendre les Juifs contre les extrémistes du CRAN.

La Compagnie Républicaine de Sécurité et les milices privées locales, rien à côté de ce colosse, hein?

Du pestacle, du pestacle !!!

Je ne suis pas restée pour le show, je n'avais pas la télé, mais d'après mes potes du quartier, c'était Johnny au stade de France mais qui chante pas.
Une campagne, ça se prépare longtemps à l'avance.
Ce qui m'a plutôt marquée cette semaine c'est cette répétition de l'anti :
On accuse ce journaliste d'antisémitisme en 2 dixièmes de secondes (d'ailleurs,
vous-mêmes D.S. ne relatez pas ici les accusations d'homophobie à son encontre).
Les journalistes sont traités de "fascistes", collabos, etc.
Bref, pourquoi le spectre de l'antisémitisme est-il brandi à tout bout de champ ?

Le sens de l'utilisation des accusations d'antisémitisme, de racisme, d'homophobie est-il
abusif ou pertinent ? Y a t-il une hiérarchie des maux, mots ? Je ne sais pas si je suis claire,
mais j'ai l'impression qu'il y a un truc à étudier, là.
Je sais, ce genre de sujet est scabreux…

Autrement, on peut faire un retour sur une médiatisation passée, les Don Quichotte ont
mis en ligne un long documentaire relatant, entre autre, les moyens d'être médiatisés :
http://www.dailymotion.com/fr/featured/video/x4d8j5_poudre-aux-yeux_politics

C'est sans doute le choix fait par nos confrères de TF1 et de France 3, qui n'ont pas accordé une seule seconde d'antenne à l'affaire du SMS. Nous ne leur jetons pas la pierre. Où est la censure ? Où est le bruit inutile ? Bien malin qui peut répondre, aujourd'hui, à ces questions indémêlables.


je croyais que vous aviez déjà répondu dans une autre chronique "L'affaire du SMS : les faits puent, mais ce sont les faits"
Et le racisme dans le football français, est-ce que cela mérite un sujet ?
Que pourrait-on apprendre qu'on ne sache déjà de la débilité et de l'abjection des supporters ?

Abdeslam Ouaddou, capitaine de Valenciennes insulté par un spectateur messin.
Les "Boulogne Boys", abonnés de la tribune nazie du PSG, traitant de bougnoule le chauffeur (noir) du car qui devait les ramener de Marseille vers Paris. La routine.

Des images de JT montraient ce soir l'intérieur d'un de ces cars où ils avaient passé la nuit, après avoir été parqués comme des animaux féroces, derrière les grilles du stade Vélodrome :sol et sièges encombrés de papiers gras et de cannettes vides. A gerber.

A l'avenir, qu'on leur propose plutôt une bétaillère conduite par un boucher aryen..
Ne zappez pas ce qui fait omerta, et traitez les sujets tumultueux...... lorsqu'ils feront moins de bruit dans lémédias. Cela vous donne du temps pour faire des enquêtes approfondies et des analyses (plus) pertinentes.
Et si vous avez de (vrais) scoop...on les veut tout de suite.;-)
Mais, le big boss c'est vous.
Sur l'histoire de la balance de l'audio-visuel, on ne peut pas vraiment parler d'omerta, sans le vouloir je suis déjà très au courant de ce qu'il y a dans le livre, l'omerta semble être le nom du plan com pour ce livre. C'est un paradoxe !
Invité prévu du "Fou du Roi", Malausséna a été finalement décommandé par Bern qui a trouvé son bouquin trop racoleur - car c'est bien connu, les chroniqueurs mondains ont horreur des ragots - alors que Didier Porte en a dit le plus grand bien. C'est drôle, j'aurais plutôt tendance à faire confiance au second.
Préambule à un gros bruit ou pas ?

Il y a eu une autre arrestation en différé, vers midi, d'un des frères d'un des 2 jeunes décédés le 25 nov 2007 à Villiers le Bel.
Le grand "nettoyage" de 6 heures du mat n'avait pas embrasé le quartier, ils y sont revenus après ...
Sûrement un des gardés à vue qui a craché au bassinet.
Si un Villiers le Bellois ( zut, la france et ses p*****s de noms d'habitants de ville !) me lit, mordez chacun un bout de bois jusqu'aù 2 eme tour, ça sent l'arnaque et la provoc'!
Bon, après ça devrait se calmer tout seul.

D'après JFK, le problème psy du pdt, c'est pas pyromanie entre autres ???
Et l'affaire du petit correspondant Juif d'outre-tombe, c'est pas un contre-feu à la boulette "délatoire" de Madame ???
Encore une autre "pauvre" Simone, même pas encore cannée, on se sert déjà de sa tragédie de jeunesse pour vendre du papier.

A moins que j'aie l'esprit vraiment tordu, en tous cas bon courage pour choisir votre ligne dans ce chaos !
Les 2 sujets méritent d'être traités, mais à la manière d'@si.
Concernant l'opération policière, quelques jours de réflexion et d'enquêtes ne peuvent pas nuire.
Pour le livre sur les animateurs de TV, peut-être que sa lecture vous donnerait une idée de son intérêt (personnellement, je ne l'ai pas lu)?
C'est le début de la semaine, pourquoi ne pas laisser tiédir un peu l'actualité, voire même pourquoi pas faire un sujet moins temporel, et pourquoi pas en guise de bilan, se pencher sur l'évolution de tel traitement de l'info sur un thème (c'est terrible, le premier thème qui me vient en tête, c'est Sarkozy, alors même que je suis en pleine overdose et que moins j'entends parler de lui et de ses décisions à l'emporte pièces, mieux je me sens......d'ailleurs, ca fait depuis le 6 mai dernier que je ne regarde plus les JT...il persiste quand meme sur internet et les radios que je continue de suivre)

C'est là que je me rends bien compte qu'il est difficile de se dégager du poids de l'actualité, de l'urgence des news.....et c'est peut être parce que seule je n'y arrive pas que j'ai besoin de vos lumières.

Bon courage alors
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.