50
Commentaires

"Enjoy Phoenix s'adresse à un nombre incroyable de petites soeurs"

Pour court circuiter les voies d'accès traditionnelles à la notoriété et à la fortune, voies d'accès que pouvaient être les médias ou l'édition traditionnels, existe-t-il une voie rapide nommée "Youtube" ? En France, comme à l'étranger, des Youtubeurs remplissent les salles de spectacle, remportent de beaux succès de librairie ou convertissent leur notoriété à la télévision. Sur notre plateau pour discuter de cette voie rapide : Stephen Carrière, éditeur du livre d'Enjoy Phoenix, Enjoy Marie, publié aux éditions Anne Carrière, Bruce Benamran, animateur de la chaîne scientifique Youtube e-penser, auteur du livre Prenez le temps d'y penser et Emilie Coissard, alias Bulledop, libraire et booktubeuse.

Derniers commentaires

Hello à tous,

Bon, ce forum n'a plus l'air trop actif mais sait-on jamais !

Je pose ici deux liens concernant la profession de "youtubeur" ou de "vidéaste" si vous préférez, avec notamment la question de l'argent (monétisation des vidéos, placement de produits...) :

Le rire jaune :
https://www.youtube.com/watch?v=GREO4tBLEm8

Madmoizelle :
http://www.madmoizelle.com/youtubeur-metier-460613

Enfin, à titre personnel, je trouve ça pénible lorsque les gens hiérarchisent les centres d'intérêts des autres en ricanant. Je trouve ça tout aussi respectable d'aimer l'histoire, la vulgarisation scientifique, la littérature ou la mode et le maquillage. Je vais même vous en annoncer une bonne ! Parfois, les gens peuvent avoir plusieurs centres d'intérêts dont la science ET la mode.
Je trouve que le texte de présentation de la vidéo est très réducteur (Youtube = raccourci vers la célébrité et la richesse). Je ne pense pas que ce soit le but de E-penser, Usul, DirtyBiology, horizon Gull, Nota Bene, Axolot, Histoire Brève, etc. Ces personnes veulent juste vivre de leur passion et communiquer leur savoir, leur centre d'intérêt. Ils font quelquefois appel à du mécenat pour simplement financer leur activité, pas devenir riches...
S'ils deviennent connus au dehors de Youtube, c'est du bonus pour eux mais à la base ils ont commencé par faire ces vidéos sur leur temps personnel, sans gagner un sou !

EnjoyPhoenix est un phénomène à part, un peu l'équivalent de Patrick Bruel et ses fans adolescents il y a 20 ans.

il aurait été intéressant de faire la distinction entre ces profils qui sont vraiment différents : vulgarisation et conseil beauté, c'est pas vraiment la même chose. J'aurais également aimé qu'on essaie de comprendre comment certains émergent et d'autres restent confinés à leur petit cercle d'abonnés.

Enfin, quelle est la raison qui les pousse à se tourner vers l'édition plutôt que vers la télé par exemple.

Le sujet a été survolé, la faute peut-être aux animateurs qui "découvrent" un peu le sujet. :D
Vous êtes bien naïf Sébastien.

D'abord vous pouvez être certain que la personne qui s'affiche à l'écran recherche clairement la célébrité.

Quand en plus on passe de youtube à la télévision comme participer à des conneries comme danse avec les stars, je crois que là le doute n'est plus permis.

Je ne connais pas les gens que vous citez, mais déjà vous pouvez virer tous ceux qui montrent leur bouille dans leurs vidéos.

Ensuite quand on commence à gagner 5000 euros, c'est à dire entre 3 et 4 fois le SMIC, on ne fait pas que vivre de sa passion, on est déjà complètement dans l'enrichissement. On s'enrichit grâce à quoi ? Grâce à la publicité ... Qui tirent leur argent d'où ? Ah bah oui toujours des mêmes, les gens qui triment réellement.

Voyez l'exemple de la youtubeuse anglaise citée en exemple, elle a avoué que le livre qu'elle a vendu à des centaines de milliers d'exemplaires n'était pas d'elle.

La raison elle est simple, cela fait gagner de l'argent grâce à sa célébrité, c'est ce qu'ils appellent capitaliser sur leur célébrité, et c'est un moyen d'être encore plus célèbre, de se voir ouvrir des portes. Ecrire un bouquin c'est un moyen d'entrer dans le show biz, télévision, cinéma, musique.

C'est une nouvelle déclinaison de la télé réalité.
Dans le cas de Enjoy Phoenix qui fait de la télé, on est clairement dans le cas d'une personne qui cherche à étendre sa célébrité et à se faire un max de pognon.

Mais dans le cas de Usul par exemple, c'est complètement différent : il refuse de faire de la télé, refuse le financement par la pub. Et d'autres youtubeurs sont dans ce cas. Ils ont compris que la télé est complètement has-been, qu'ils risquent d'entrer dans le star-system qui peut les piéger, et préfèrent creuser leur sillon sur internet.

Quant à la pub, tous ceux que j'ai cités n'en vivent pas, ils ne font pas de publicité cachée par exemple. Ils gagnent de l'argent grâce au nombre de vues, mais comme les nouvelles règles de rémunération de youtube ont changé et sont beaucoup moins intéressantes, ils sont obligés de passer par des plateformes de financement pour se financer.

C'est du mécénat, je ne vois pas où est le problème.

Quant aux 5000 euros, certes c'est une bonne rémunération, mais de là à parler d'enrichissement...Et ils ne gagnent pas tous cette somme-là. Nota bene gagne péniblement un smic par mois par exemple.
Une poignée de youtubeurs gagne très bien leur vie (certains sont millionnaires), mais il y en a plein d'autres (la grande majorité) qui arrivent péniblement à joindre les 2 bouts (un peu comme les intermittents du spectacle).

En tant qu'indépendant exerçant une activité précaire, le niveau de rémunération de e-penser ne me choque pas (beaucoup moins qu'un footballeur ou un PDG d'une grosse boîte qui licencie). Il ne faut pas oublier non plus qu'avec l'argent récolté les youtubeurs achètent du matériel vidéo, s'auto-forment (la plupart n'a pas de formation de vidéaste), font des "reportages", etc.

Concernant l'écriture de livres, j'ai l'impression que c'est nouveau, je n'en connais pour ma part que 3 qui ont vraiment écrit des bouquins : E-penser, Dirty Biology, et Axolot. Comme par hasard, ce sont des vulgarisateurs. Moyen de diffuser plus largement leur passion, de fidéliser leur public, ou de gagner en célébrité, de se faire plus d'argent ? Je ne sais pas. Peut-être un peu de tout ça. Mais encore une fois la démarche ne me choque pas. Ce système alternatif me séduit beaucoup plus que celui qui est financé par la pub.
Je ne suis pas d'accord avec vos propos,

Je pense au contraire que les médias dit "traditionnels", je parle de la télévision, se servent de la popularité des youtubers afin de booster leurs audiences.

En ce qui concerne la youtubeuse EnjoyPhoenix par exemple, le fait que TF1 l'aie appelé pour l'émission 'Danse avec les stars' n'est pas vraiment un moyen pour elle de devenir célèbre, puisque sa popularité est née sur youtube, le fait de passer à la télé est plus un moyen pour elle de se faire connaître du grand public, qu'une recherche de célébrité.
Comme l'a expliqué @JF Sebastien plus haut, des youtubeurs comme e-penser ont plus comme but premier de partager leurs savoirs à travers ce média qu'est youtube, de rendre accessible ce savoir par tous. Et je pense que leurs démarches sont réellement sincères, et qu'il n'y aucune volonté de devenir riche et populaire à tout prix.
La plupart des youtubeurs que citent @JF Sebastien plus haut font en effet appel au financement participatif, et ceci dans le but d'améliorer la qualité de leurs podcasts sur leurs chaînes, et il est en aucun cas question de soutirer de l'argent aux visionneurs des vidéos pour s'enrichir personnellement !

Toute ses chaînes culturelles me font penser à une réminiscence du phénomène "C'est pas sorcier". Pensez-vous que ses personnes qui souhaitaient simplement partager le savoir par la vulgarisation scientifique avaient l'objectif de se faire une place dans le show business ? Je ne pense pas.

Le cas de la youtubeuse EnjoyPhoenix est vraiment à part, comme le constatait @JF Sebastien, les médias se sont approprié son image comme étant la nouvelle "idole des jeunes". Je ne pense pas qu'il y a 5 ans, EnjoyPhoenix pensait réellement percer dans cette voie.

Et ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi il est tellement mal perçu de réussir dans cette voie. Puisque la majorité des gens qui ont une vision négative des youtubeurs en général, sont ceux qui ne considèrent pas le métier de vidéaste légitime. Ce métier est aussi légitime que n'importe quel autre. Pourquoi est-il si mal perçu de faire une activité qui nous plaît, et qui en plus nous permet de vivre confortablement ? Et encore, je ne pense pas que EnjoyPhoenix soit milliardaire.

Dans ces cas là, j'aimerais qu'on parle du salaire des footballeurs, des acteurs qui sont payés des millions pour un rôle dans un énième blockbuster...

Tout ça pour dire que cette émission je l'ai trouvé très juste. Daniel Schneidermann était ouvert et n'avait pas une position de vieux con qui juge les youtubeurs parce-qu'ils ne comprennent pas ce phénomène.

(Ce message s'adresse @Sandy, je n'avais pas vu la réponse de @JF Sebastien auparavant !)
Je me croyais exigeant, jusqu'à lire les posts du forum.. L'émission n'est pas parfaite, mais j'ai appris des choses. J'aurai aimé une vraie comparaison de la façon dont Ruquier and co ont interviewé enjoy phoenix par rapport aux autres "artistes" mais je ne comprend pas ces commentaires purement négatifs ..
Et notre DS se rend compte que d'autres modèles sont possibles....
Je salue la patience de Daniel Schneidermann et de son compère devant des êtres aussi flasques et inconsistants. D'un côté nous avons un éditeur - pour rester courtois - qui ose nous faire croire qu'Enjoy Phoenix n'est pas la nouvelle poule aux œufs d'or, le nouvel eldorado pour le médiocre vendeur de soupe qu'il est. Quand on sait le temps que pouvait passer Stendhal ou Kafka sur une virgule (où n'importe quel écrivain un peu sérieux) on se demande à quoi tout cela peut bien servir. Si au moins il avait été franc, mais non on sent que rien n'est vrai dans ce qu'il dit. Comment vivre dans un monde où quelqu'un qui fait de la pub sur youtube pour des produits de beauté - sous couvert d'un show sur la cosmétique - devient une star de la littérature, mais je ne suis pas fou je sais qu'on retrouvera son étron à côté du rayon charcuterie.

De l'autre, un sous-sous-sous vulgarisateur scientifique qui pense que critiquer Aristote c'est moderne. Aristote cet imbécile qui ne savait pas que la terre faisait tant de km, c'est trop la honte. Oui merci, sauf que l'on oublie que c'est lui le précurseur de la science.
E-penser n'a aucun propos, on a l'impression que son contrat stipule qu'il doit garder sa bouche fermé sauf pour lancer des fleurs et rester un eunuque. J'aurais préféré Usul et son émission "mes chers contemporains" qui lui produit quelque chose de vraiment enrichissant et qui colle plus à votre type d'émission. Oui, E-penser est à la science ce que Enjoy Phoenix est à la littérature.
Ici, on a affaire à un Etienne Klein Leader Price (sans les diplômes).

Et enfin, Madame booktubeuse qui adore tout, ne dit surtout pas que le livre dont on parle depuis 50 minutes est une merde infâme qui ne mériterait même pas qu'on abîme le plus frêle et chétif des arbres, non madame n'a rien à dire à part : " C'est bien la célébrité sur internet, les gens adorent nous voir commenter des trucs et échanger avec les autres youtubers, même des choses triviales" (grosso modo).
En fait ce que veut notre libraire c'est pas parler de littérature, c'est être célèbre. Elle aussi n'a rien à dire à part une petite anecdote qui semble n'être que le bout d'un immense iceberg : " J'étais obligée de poster une critique positive sur ce livre sinon je n'avais pas le droit d'émettre mon avis ".
Au final, tous sont interchangeables.

Moment gênant pour moi devant autant de vide et aussi peu d'esprit critique à l'égard du "phénomène" des youtubers, bref devant autant d'hypocrisie. Même gêne qu'avec l'émission sur les néo-réacs.

P.S : Qu'est-ce que c'est que ce délire sur le rapport soi-disant horizontal entre le youtuber et sa communauté ? Que ce soit à la télé ou sur internet l'image ne fait qu'engendrer un rapport de pouvoir entre celui qui est vu et celui qui voit, ce qui est horizontale c'est la vacuité des propos tenus par les invités sur ce plateau.
Merci pour cette émission très complète comme toujours bien que je déplore le fait que vous avez peu évoqué dans l'émission le problème des contenus sponsorisés cachés de certains YouTubeurs ou des placement de produits / contenus sponsorisés mal indiqués du genre Cyprien Gaming ou récemment Les Questions Cons (vidéo sponsorisée Quick mal référencée en tant que contenu sponsorisé).

Et sinon pour rigoler, voici un YouTubeur informatique sous le nom de Bob Morris qui fait des vidéos de présentation troll où il va vous montrer qu'il faut un tas d'accessoires inutiles pour monter son PC et le protéger de l'électricité statique alors que ce dernier utilise une alimentation Advance toute pourrie. Une marque à éviter pour que son PC ne se transforme en incendie (marque ayant reçu des 0/10 et 1/10 sur Canard PC Hardware). Ah et il dit n'importe quoi ce mec et il prononce les termes anglais très très très mal. Voici sa chaine pour une bonne rigolade : https://www.youtube.com/channel/UCzLrW6MiXLkVzXfHj49kECw/videos et https://www.youtube.com/channel/UCz3MpSdENO9_EjgSXfgRaMg
Par contre le récit de l’éditeur sur comment ça s’est fait avec Enjoy Phoenix on n’y croit pas une seconde.
Merci pour cette émission qui change un peu !

C’est amusant de constater qu’E-penser n’avait jamais réfléchi à la question de la rivalité entre Amazon et les libraires authentiques, lui qui pense tout le temps ça a dû lui ouvrir un nouveau champ de réflexion !
"Blablabla émission nulle, ça ne parle pas de trucs qui me font penser que j'ai une intelligence supérieure au reste de mes semblables, blablabla".
L'asinaute, Forum ASI, 3/4 des émissions, 2008-2015
J'ai donc regardé l'émission et, en effet, rien sur l'Uberisation de l'Economie... Et pour cause, le sujet était l'Edition (des youtubeurs).
Emission intéressante même si je reste sur ma faim. Il serait bon d'aborder le sujet de l'Uberisation, pourquoi pas avec Bernard Friot que vous avez déjà reçu et qui développe le sujet lors de ses conférences? :)
super emission , mais Daniel est trop jaloux des youtubeurs , vu comment il parle PAS a la femme , quand il l interroge il regarde ses papiers ... plus facile d etre inconvenant avec une femme non présente qu avec les mecs sur le plateau . il arrete pas de leur demander leur fric, comme si c etait delirant que ses gens qui bossent soie pas des pauvres , on dirait un bourgeois qui n achete qu a des artistes fauché... Daniel lui est venu sur internet par oportunisme juste parceque arte l a virer , alors que ces gens la eux on créer leur video alors qu ils bossaient ailleurs ou chomage , un peu plus courageux , et plus difficile que pour Daniel qui n avait pas le choix . Comme quand le mec d e penser donne le temps de travail d une video : 60h, Daniel ose repondre une semaine de boulot ....un vrai negrier , heureusement que Macron va changer le code du travail pour nous ramener comme le veut tout bon mec de gauche ..a 60h par semaine . moi je croyait qu avec les nouvelles techno il fallait un revenu dde base et 30h par semaine. Jaloux, et rabaissant pour le travail hyper bon de Bruce (j adore les sciences, aller aussi voir Durty biologie et bien d autres ) , oui Daniel on vous paye et on trouve normale, nous , les sans dent , que les gens qui bossent est un bon salaire , et oui Bruce touche 5000euro et ca on a vu que ca vous calme , avec ce genre de. reaction debile , les gens normaux n oseront plus dire leur salaire , du coup on protege tout les blaireux qui ne foant rien comme BHL ou Dassault .
Eh bien! moi, je trouve intéressantes ces émissions sur des sujets auxquels je ne connais rien. Merci asi....
Pas moyen de télécharger l'émission : "Vous êtes arrivé sur cette page par erreur, vous allez être re-dirigé vers la page d'accueil du site @rrêt sur images". Webmestre, si tu passes par là avant le nouvel an, tu peux regarder ce qui cloche ? Merci.
Vaguement l'impression que c'est l'éloge du moutonisme et de l'insondable superficialité des ado de sexe féminin. Alors, en fait, de nouveaux instruments (avec débouchés marchands, comme toujours) pour des conventions aussi anciennes que désolantes. Vive l'imagination!
Super émission.
Les commentaires sur ce forum sont d'autant plus intéressant qu'ils sont du niveau de l'émission de Ruquier, il est décevant de voir que les commentaires sur ce Forum valent ceux de Léa Salamé et Yann Moix montre bien que les différentes couche de la société ne savent pas comment prendre ce phénomène. Heureusement que l'équipe d'@si pose les bonnes question et attaque l'émission par le bon angle-mais trop courte, et j'aurais aimé avoir une intervention d'usule qui avec "mes chers contemporains"fait une émission qui devrait contenter les @sinautes.

Deux remarques :
Le jour de noël, mon père à reçus le livre d'e-penser,de la part de mon cousin, qui lui même à reçus les bs d'Axolot de la part de mon père.
Les livres des youtubers sont donc bien un phénomène de société à analyser.
Par rapport au remarque sur les critiques papier, dés que je vais voir un film ou lit un livre je m'empresse de lire les critiques des médias traditionnel-on vas dire télérama et les inrock pour faire vite- les critiques de Babelio et également de rechercher des vlog-comme ceux du fossoyeur et de durendal- et je lis également positif, so film et les cahiers du cinéma tous les mois...les youtubers ne vont donc pas remplacer la presse papier mais la compléter.
Merci pour vos émission de qualité.
Je n'ai pas encore regardé l'émission, je viens juste de lire sur le Facebook d' E-penser, que justement, Bruce était l'invité du dernier ASI ! Et là, je me suis dit "SUPER ! Ils vont parler du développement exponentiel et dangereux de l'Uberisation, auquel ces youtubeurs participent !". Mais vu le résumé de l'émission et les commentaires du forum, je crains d'être très très déçue.......... J'ai justement assisté à la soirée IRL de Bruce Benamran à Paris au début du mois et j'ai été affligée par la légèreté avec laquelle tout le monde semblait trouver formidable d'utiliser, promouvoir, défendre cette nouvelle forme de "travail", où le Code du Travail n'existe plus, où la précarité est maîtresse, où règnent les parasites tels Youtube, Air BnB et Uber...

MAIS ! Je me prononcerai de manière éclairée demain, après avoir regardé l'émission. Si le débat vole aussi haut que celui de la soirée IRL de Bruce... Je vais sûrement quitter la salle également...
"Deux noms se dégagent rapidement : Marie Lopez, alias "Enjoy Phoenix", (...) Et Natoo (...). Pour la première, on sent bien que ça va être compliqué - la promotion de son livre, sorti en mai, est terminée et l’adolescente tourne actuellement la saison 6 de Danse avec les star "

La fille en question a passé 20 ans, c'est loin d'être une adolescente.
PF
C'était bien la peine de donner des leçons sur Tapie si c'est pour se retrouver à parler d'un truc pareil...

Il est grand temps d’arrêter de fantasmer internet et de commencer sérieusement à apprendre a vous en servir...
Vous auriez peut-être dû titrer en évoquant "e-penser" plutôt que "Enjoy Phoenix", ça aurait mieux correspondu à votre public...

Sinon, je ne comprends pas trop les réactions négative du forum, il me semble intéressant de voir l'émergence d'un nouveau média de masse. Ceux qui ne regardent plus la télé regardent le web, et il n'est pas mal de saisir comment ça fonctionne, notamment le rapport marchand. Vu le mode de financement des youtubers, le bas coût de rémunération, il est probable qu'émergeront des "stars" tenant des discours qui ne choquent personne, du divertissement ou des sujets neutres, de quoi fédérer sur le même mode que les médias télé grand public.
Au final, il n'y a rien d'étonnant à ce que, par exemple, Studio Bagel bosse avec M6 puisqu'ils sont déjà formatés pour du grand public, que Youtube a juste servi de filtre de sélection.
Ceci étant, on tombe exceptionnellement sur des vidéos de stars qui touchent à des points sensibles et les commentaires peuvent alors devenir révélateurs des mentalités à l'oeuvre actuellement dans ce public. Cf par exemple, Etre blanc par Norman.
Sérieux, je sais que c'est Noël mais il ne se passe rien d'autre dans le monde? Il y a tellement de sujets non traités par les médias traditionnels....

Déjà la dernière fois le sujet sur Homeland....non mais allo?
Bon j'ai dû déjà le dire quelque part mais les sujets de Hors Série donnent davantage envie ces derniers temps...
Et Didier Porte ? Il a migré sur YouTube ?
Comme quoi, par youtube, ou par la TV, on peut vendre de la merde en grande quantité. je pense bien qu'on empêchera jamais personne d'aimer ça.
Vous auriez pu inviter Kim Kardashian,ça ferait plus sérieux.
Bon, j'aime bien Bruce Benamran mais une heure sur un sujet aussi plat je reste dubitatif. Tout le monde se gargarise de la nouveauté de ces contenus mais force est de constater que pour beaucoup il s'agit avant tout d'un tremplin où l'on reproduit des codes esthétiques et médiatiques issus en grande partie de la télévision. La nouveauté, ce n'est pas l'interaction qui existerait entre les YTbeurs et leurs publics. Ce qui est neuf ce sont les possibilités mercatiques que permettent l'image d’authenticité et de véracité véhiculé par le média YT.

Ainsi, deux modèles cohabitent dans ce petit monde : les passionnés gavés de cyber-culture qui se servent de nouveaux modes narratifs pour produire des contenus audio-visuels avec une forte valeur culturelle, de l'autre ceux qui sont des pilotes d'un engin de marketing et de consommation. Il n'est pas interdit de penser que les deux peuvent cohabiter ensemble et que cela puisse donner des choses intéressantes. Bruce Benamran par exemple a su gérer l'espace médiatique qu'il a créé sans être le réceptacle vide des objectifs des marques pour noël. Mais EnjoyPhoénix (pardon, je vais être méprisant et ce n'est pas mon but) mais c'est le téléachat sauce YT. Si bien que si cette dernière est une petite sœur pour toutes les pré-ado de france, quelle différence entre ça et les publicités qui entrecoupent les dessins animés du matin ? Il s'agit dans les deux cas de former des jeunes gens à des habitudes de consommation et de manières d'être. Sortir un bouquin qui parle de sujet plus tendus ne dispense pas de cette critique.

Je persiste à croire que l'originalité du web tient à sa confidentialité, son tissu d'échanges microscopiques, sa complète horizontalité entre l’émetteur et le récepteur, le bricolage et l'amateurisme inhérent aux productions et aux supports médiatiques qui les soutiennent, à l'indépendance tant monétaire que symbolique vis-à-vis des marques. S'il y a cet effet d'authenticité ce n'est pas par magie, c'est parce que ce que fait un YTbeur tout le monde peut le faire. Professionnalisez / starisez un auteur issu du web et vous perdez toute l'originalité du phénomène car le succès créer du vertical. Beaucoup partent à la télé et font de leur corps un objet médiatique, c'est révélateur de la captation qu'opère la société du spectacle sur les phénomènes médiatiques. Ce n'est pas un hasard si des gauchistes comme Usul ou la NesBlog team se préservent énormément de la relation médiatique de masse.
Ce qui me gène d'autant plus, c'est l'analogie entre le YTbeur et le membre de la famille. L'éditeur dit à un moment que c'est ce type de relation là qui est en jeu, sauf que ça n'a aucune espèce de réalité. Le YTbeur ne connait pas plus ses fans que Drucker. C'est pas parce qu'il y a un espace commentaire que cela change du tout au tout. Ce n'est pas parce que le phénomène médiatique résultant est sensiblement différent dans ses manifestations que l'on a changé de paradigme médiatique. Bien au contraire. Il y a dans cette émission une opposition entre média traditionnel et YTbeur qui tient à la naïveté. Qui fini par danser avec les stars sur le PAF ou faire le clown sur Canal + pour quelques poignées de dollars ?

Pour parler d'un sujet pareil il faut des gens qui savent y réfléchir, pas des acteurs qui finalement n'ont pas grand chose à dire d'une pratique qu'il ne pensent pas.

Joyeux noël à l'équipe !
Cher Monsieur Schneidermann,

Je m’appelle Cunégonde Deporte-Des Accès, j’ai 22 ans, six mois et 21 jours (l’exigence scientifique me pousse à la précision), et j’ai à peu près 35 ans d’expertise dans le domaine de la bite.
Tout particulièrement en ce qui concerne les traitements des mycoses et autres maladies de peau.
J’ai, contre ce problème qui touche le monde entier (oui, vous avez bien lu, le monde entier, d’ailleurs la prochaine publication de la vidéo consacrée à ce sujet ne manquera pas de recueillir entre deux ou trois milliards de vues, désolée de ne pouvoir être plus précise, je ne sais pas encore combien mes sponsors ont acheté de votes et de comptes autovotants sur YouTube), une solution miracle de baume pelvien et péripelvien à base de soude caustique, d’eau de Javel et d’acide nitrique, qui a fait ses preuves (un problème technique passager m’empêche de vous donner actuellement les centaines, milliers, millions, milliards de témoignages en sa faveur, à tel point que même Danielle Gilbert et sa bague miracle ne peuvent lutter).
Vous ferez-vous l’honneur de m’inviter dans votre émission de décryptage sans nulle autre pareille (à l’exception de celles de Nagui, Cauet, Amar, Nikos et Ruquier) ?

Bien à vous,
Cunégonde


PS: je n’ai pas manqué de vous re-twitter, de vous suivre sur FaceBook et de recommander toutes vos compétences sur LinkedIn, Viadeo et compte bien poursuivre sur la base d’un transfert d’une licence exclusive d’exploitation et d’utilisation.
Les droits patrimoniaux objet de cette licence sont les suivants:
- Droit de reproduire sur tous supports – quelle qu’en soit la nature – actuels ou futurs, par tous procédés, les écrits sus-mentionnés;
- Droit d’adapter sous toute forme visuelle ou sonore les écrits sus-mentionnés, pour permettre leur reproduction sur tous supports actuels ou futurs ;
- Droit de traduire ou de faire traduire les écrits sus-mentionnés en toutes langues et de reproduire ou faire reproduire les traductions qui en seront faites ; 
- Droit de communiquer les écrits sus-mentionnés, leur traduction ou adaptation au public par tous moyens présents ou à venir, et de représenter, adapter, éditer les écrits sus-mentionnés, en partie ou en totalité, sous quelque forme que ce soit et quel qu’en soit le procédé de diffusion (numérique, électronique, optométrique), en particulier sur les réseaux Internet et les serveurs d’information Web.
Il est expressément convenu que Cunégonde Deporte-Des Accès autorise la société Loubiana, aka DS, moyennant énorme rémunération, à concéder les droits d’utilisation des écrits sus-mentionnés à des tiers.
Cette licence est concédée exclusivement pour une période de 6 mois puis non exclusivement pour une période de 10 ans, renouvelable tacitement. Chaque partie peut résilier le présent contrat en notifiant l’autre partie de son intention, par lettre recommandée avec accusé de réception, dans les 30 jours précédant l’expiration de la période contractuelle en cours.
Et ce ne sont pas les petites soeurs des pauvres, vu l'enthousiasme de l'éditeur
Dévoiement de plus-en-plus marqué d'ASI qui est passé de l'analyse du discours médiatique, du dévoilement des manipulations journalistes et du pouvoir, à la publicité et au phénomènes de mode. Daniel Schneidermann est fasciné par internet, surtout depuis que son émission y est diffusé, et nous le fait savoir autant qu'il le peut. Triste...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.