96
Commentaires

"En France, les politiques baratinent"

Avec les révolutions arabes, la guerre de Libye, et aussi la catastrophe japonaise, beaucoup de ceux qui ne juraient plus que par internet pour s'informer retrouvent le chemin des médias traditionnels, presse écrite, radio, et journaux télévisés. C'est l'occasion de faire le point sur la fiabilité de ces médias, sur leur hiérarchie de l'information, et sur la manière dont les journalistes gèrent les différentes propagandes que ces événements ne manquent pas de susciter.

Derniers commentaires

Cette question :
David Pujadas a fait le 2 mars 2011 une présentation mensongère et unilatérale du dossier de la collaboration de Louis Renault avec l’ennemi sous l'Occupation, et refuse obstinément tout droit de réponse depuis lors aux syndicalistes de Renault Roger Silvain, Michel Certano et Aimé Albeher.
Ces syndicalistes protestent et ont rédigé une pétition :
" Le 2 mars 2011, Monsieur PUJADAS a présenté au journal de 20 H. de la chaîne publique de France 2, un dossier spécial intitulé « Louis Renault a-t-il collaboré avec l’Allemagne nazie ? »
Ce dossier fut entièrement consacré à blanchir celui qui fut l’objet d’une confiscation de ses usines décidée par l’Assemblée Nationale le 15 novembre 1944 pour collaboration avec l’ennemi. L. Renault fut emprisonné et mourut en prison.
Le 16 janvier 1945, Charles de Gaulle, soutenu par toutes les forces politiques et patriotiques de l’époque, signait une ordonnance instituant la nationalisation des usines Renault.
Voici un extrait de l’exposé des motifs :
« Alors que les livraisons fournies par la société Renault à l’armée française s’étaient montrées NOTOIREMENT insuffisantes pendant les années qui ont précédé la guerre, les prestations à l’armée allemande ont, durant l’occupation, été particulièrement importantes et ne se sont trouvées freinées que par les bombardements de l’aviation alliée des usines du Mans et de Billancourt.
La mairie de Boulogne sur ses panneaux publics consacrés à la mémoire des usines Renault rappelle d’ailleurs clairement ces faits historiques.
L’initiative de M.PUJADAS et de la direction de France 2 est un outrage à la mémoire de tous les patriotes morts pour la France, de tous les salariés de Renault arrêtés, torturés, fusillés pour fait de sabotage et de résistance à l’intérieur comme à l’extérieur des usines Renault de Billancourt et du Mans.
Sollicités pour exiger un droit de réponse, les services de M. PUJADAS ont sèchement refusé.
Nous appelons tous les démocrates de notre pays, tous les élus de la nation, tous les témoins et les associations d’anciens combattants, déportés, ou de fusillés, les historiens, syndicalistes et gens de culture à signer cette pétition pour EXIGER DU GOUVERNEMENT ET DU MINISTRE DE LA CULTURE ET DE L’INFORMATION, FREDERIC MITTERAND, un droit de réponse sur France 2 . "du 8 avril 2011.

Le Monde : http://www.fakirpresse.info/articles/377/le-monde-journal-de-l-anti-resistance.html
http://www.leplanb.org/Le-Front-populaire-contre-la.html

http://www.renenaba.com/les-journalistes-nouveaux-acteurs-des-relations-internationales/
http://www.renenaba.com/le-dispositif-mediatique-francais-une-singularite-dans-le-monde-occidental/
Emission très timorée. Les questions qui fachent ne sont même pas esquissées. Exemple : la révélation que les insurgés avaient un avion en l'airaurait du amener à quelques questions :

- ils violaient donc la résolution de l'ONU. Or les médias n'ont mentionné que la continuité des attaques kadhafistes. Si les insurgés n'ont eux même jamais cessé le feu, ces attaques pourraient aussi bien être qualifiées de ripostes et la physionomie exacte de ce qu'est l'éthique de notre intervention en seraient largement impactée

- les rebelles (et encore, faut le dire vite...) attaquent à présent des villes, où il y a des civils. Selon la résolution, à nouveau, ils devraient en être empêché. Pourquoi personne ne pose cette question ?

- en mettant de côté tout théorie des "bons et des méchants", il est évident que les insurgés ont leur propres intérêts de propagandes, ne serait ce que pour leur survie. Ceci étant, il s'agit éventuellement de leur survie contre la survie d'autres civils, plutôt que de leur seule survie. Compatir n'implique ni de les croire sur parole, ni de prendre part d'eux contre d'autres civils. Ceci bien en tête, quelles vérification sont faites avant diffusion des chiffres de victimes et de tout ce qui dépeint non pas en oppresseur ? Et n'y a-t-il pas une chance raisonnable que faire voler cet avion et laisser croire pendant une demi journée, précisément pendant les frappes françaises, qu'il était la preuve de la vilénie kadhafiste ne soit une maneuvre délibérée contre l'opinion US.

- de façon générale, le test propagande de Michel Collon sur cette guerre est accablant sur ce conflit :
http://www.michelcollon.info/Les-regles-de-la-propagande-de.html
Si on cherche des questions à poser à celles et ceux qui sont dans les rouages de l'information, elles doivent à mon sens pour l'essentiel se faire en rapport de cette grille. Pour ça il faut arriver un instant à se déconnecter de l'image du gentil révolutionnaire contre l'affreux tyran (quitte à y revenir plus tard si c'est encore pertinent tout bien considéré) et creuser la question en terme de real politique. Je trouve par exemple stupéfiant qu'après avoir ri de Kadhafi stigmatisant Al Qaeda, les USA en viennent seulement maintenant à se poser la même question.

DS dit avoir retrouvé le chemin des grands médias sur cette affaire. Etonnant de voir comme il replonge précisément quand il faudrait être le plus vigilant.
A propos de la catastrophe nucléaire japonaise de Fukushima…de son traitement

et de sa couverture médiatique et autres...


____________________



Certes ! Areva et sa patronne Anne Lauvergeon fanfaronnent, et les agences gouvernementales françaises aussi. Quant aux médias… ils sont sans pitié pour Tepco, le Gouvernement et l’Etat japonais.



Mais... si par malheur une telle catastrophe devait arriver en France, nul doute, nombreux seraient ceux qui, par curiosité, souhaiteraient vérifier si Areva et le Gouvernement français maintiendraient les mêmes soucis de transparence. Quant aux médias institutionnels (Journaux de 20H, presse quotidienne, magazines, radios publiques et privées)... même curiosité : feraient-ils preuve de la même témérité, voire… de la même arrogance et de la même insolence ?



Pour toute réponse… une piste : le fameux nuage de Tchernobyl et la complaisance de médias appuyés et soutenus par Météo-France : "Rassurez-vous, bonnes gens : le nuage ne passera pas !"



***


Vraiment, il semblerait que les médias institutionnels aient, sur cette catastrophe nucléaire de Fukushima, le courage… non pas de leur métier - celui du journalisme -, mais ce courage bien particulier, un courage... propre aux lâches !



Oui le courage des lâches (ou celui des escrocs... pour le monde de l'entreprise) ! Trop heureux ces médias de se trouver à l’abri, non pas des radiations mais… du danger d’une rétorsion professionnelle de leurs employeurs et/ou de leurs actionnaires (pour le service public : le Gouvernement et l’Etat) dans le cas où la vérité des faits et des coûts humains d'une catastrophe nucléaire sur notre sol les intéresserait d’un peu trop près : intimidations, écoutes illégales, menaces, mises au placard, licenciements...

Car... il faut le savoir : l'Industrie nucléaire ne plaisante pas avec le nucléaire ; et la vérité est à cette Industrie mortifère ce que la torture est à la confession.


_________

Serge ULESKI Littérature et écriture
"S'il demande pardon c'est qu'il a quelque chose à se reprocher" ; c'est bien une réaction d'européen !

C'est dans la culture japonaise de demander pardon. Pour un japonais, un accident est entièrement de sa faute à partir du moment où il a la responsabilité de tout faire pour qu'il n'arrive pas. Un sens du devoir que n'ont absolument pas nos responsables politiques français, qui préfèrent se nier tout à eux-même et aux français que d'avouer le quart de la moitié du début d'une erreur de leur part.

Je recommande le film "Yakuza" de 1974 avec Robert Mitchum. Ce que fait Robert Mitchum à la fin du film évoque très bien l'état d'esprit des japonais : combien même l'Histoire et la situation fait qu'il n'est pas responsable de ce qui s'est passé, son honneur oblige le japonais (et Robert Mitchum) à demander pardon.

Par contre, ce qui est réellement très fort, c'est l'empereur du Japon qui a parlé au japonais : c'est la deuxième fois qu'un empereur japonais parle à son peuple. La première fois c'était au lendemain d'Hiroshima pour dire que la Japon capituler : quand l'empereur parle, c'est vraiment la merde !
Un message pour Daniel: Je me souviens très bien avoir vu sur le net une photo d'un avion rebelle lybien avec son pilote sur une piste avant qu'un soit abattu (c'était peut-être le même).

Donc pour celui qui cherchait, l'info existait
à Propos des excuses du président de Tepco, Décidément à France 2 ils ne sont toujours pas foutu de se payer un interprète... entre leur reportage sur les mesures de dose de radioactivité bidon et des Journalistes qui transforment leur conjecture en fait voire en information...

Pour mémoire ces images sont celle de la visite du vice president (de la tepco): Norio Tsuzumi,à Tamura dans un gymnase accueillant les personnes déplacées de la zone d'évacuation. Quant aux excuses présentées à cette occasion et telles que recueillit pas dans ces images elles sont été traduites par de nombreux média "Je m'excuse sincèrement, notre entreprise a provoqué de l'anxiété et des nuisances aux habitants des environs des centrales, à ceux de la préfecture de Fukushima et du pays dans son ensemble".
1- Fukushima remet au goût du jour la menace nucléaire
2- L’écosystème implose au fil des jours
3- Le décalage injustifiable entre les riches et les pauvres
4- La misère ne connaît plus de frontière
5- Le poison est partout et le remède, nulle part.
6- C’est le grand capital qui va tous nous décapiter.
7- 1 sur 1000 sévit. 999 meurent
8- Après les totalitarismes, les barbarismes des monarques et oligarques
9- Les peuples sont réveillés… mais il n’y a plus de blé à récolter

10- Les langues sont déliées…mais plus aucune oreille pour capter
11- Le progrès technique a déshumanisé notre politique.
12- Nous sommes immondes et nous rêvons d’un autre monde
13- Plus personne ne sait ce qu’il en est, l’intox a partout pris le relais
14- Nous avons armé les bras qui vont bientôt nous désarmer
15- On ne boit plus, on ne mange plus mais on s’entretue
16- Le profit n’a profité à personne c’est toujours: la bourse ou la vie.
17- Dieu a abandonné les siens et plus personne ne se reconnaît dans rien.
18- Le printemps arabe… gronde le reste du monde

19- L’hiver au cœur de Jérusalem, c’est pour demain
20- L’Afrique et la famine et les divisions intestines
21- L’expansion et l’explosion démographique de la Chine
22- L’Europe de Babel avec l’euro comme arbre de noël.
23- Plus de repère, que des enfants disséminés sur la surface de la terre
24- Et on se bouscule pour jouer dans le film où tout bascule.
25- On peut dire tout et le contraire de tout : tout le monde s’en fout
26- On nous a menti, cette vie ne vaut pas la peine d’être ravie.
27- Est-ce le commencement de la fin ou la fin des fins ?
28- Les 28 marches qui laissent présager que plus rien ne marche ?
http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/28-march/
Excellente émission, dans la lignée de ce qui fait l'âme d'Arrêt sur images.
Seul hic à la fin la Parisienne libérée...qui connait à peine deux accords au piano et fait des chansons niaises.
Émission très intéressante. Un détail m'a frappé dans l'extrait vidéo concernant l'intervention sarkozienne : 00 ' 36 de l'acte 1'' c'est l'évidente mise en scène de l'arrivée de Sarkozy : des portes s'ouvrent et arrive le personnage sur son tapis : grande solennité tranchant avec le Sarko joggeur ou vulgaire : je me pose une simple question de savoir si les portes monumentales d'arrière-plan ont un dispositif automatique d'ouverture, où s'il y a deux laquais embusqués derrière chaque battant synchronisant l'ouverture?
Ce que je retiends de cette émission c'est que les acteurs de terrains restent les plus intéressants. La journaliste du monde révèle plutôt bien les obstacles auxquelles elle se confronte quotidiennement, les deux autres servent surtout un exercice de langue de bois et ne parlent pas vraiment de leurs pratiques et de leurs difficultés. Ils auraient pu m'intéresser s'ils étaient plus à parler d'eux et de leur travail au quotidien mais je ne crois pas que Pujadas soit prêt à faire ça sur le plateau d'ASI. Il semble maître dans l'art de se cacher derrière des concepts aussi abstraits que ce "dysfonctionnement".
D'ailleurs à mon sens ASI aurait pu enfoncer un peu le clou sur le sujet "on ne peut se passer du nucléaire du jour au lendemain" qui n'a rien d'un sujet journalistique puisqu'il ne nous apprend rien. Ici même le dernier des crétins n'apprend rien. Imaginez "Ah bon, on ne peut pas construire 87 000 éoliennes en un jour? Et pis fermer nos 58 centrales nucléaires?" Cet intitulé n'a sa place que dans la bouche d'Areva. On peut défendre le nucléaire sans prendre ses adversaires pour des canards sauvages...
Une très bonne émission. Nous avons vraiment appris quelque chose, et le sujet a eu un traitement à la hauteur de son importance. Et Laure est très bien, sobre et efficace! Bravo!
la première victime d'une guerre c'est la vérité;
Pujadas n'a pas été trop langue de bois en disant que les infos du JT n'étaient que le reflet de la société,
je dirais plutôt le reflet de ce que veut l'Elysée qui ne représente plus les français;
bref, il se dédouane sans complexe !
en fait la plupart des français ont compris que les insurgés étaient les otages de Khadafi et que maintenant
ils sont les otages des US;
les lybiens du côté Khadafi comme du côté Benghazy sont manipulés;
le but de cette intervention est la chute de Khadafi et le contrôle des puits de pétrole;
l'occident a la supériorité militaire donc il gagnera la guerre et les insurgés lui devront une dette: le pétrole,
la Lybie paiera cash;
encore une ressource, le pétrole, contrôlée par les groupes pétroliers: qu'aura Total ?
J'en suis au deuxième acte et je m'étonne de la " gentillesse" de DS, qui n'oblige pas plus ceux de France 2 et France info à aller au bout de leur critique des politiques qui baratinent. Certes, il leur dit que ce serait peut-être à eux de rectifier le tir, mais on passe très ( trop !) vite à autre chose !
On est habitué à des critiques plus virulentes sur @si, et pour une fois qu'on les tenait, je trouve que ça aurait valu de le coup de ne pas les laisser esquiver la question.
M'enfin .... ça vient peut-être dans la suite de l'émission....
pas une question à pujadas sur l'invitation sur le plateau du 20h d'allègre?

dommage...
Inviter Pujadas sans lui poser une question relative aux reportages incluant des faux bains de foule sarkoziens (présentés comme vrais par le journaliste commentateur), qu'il lançait régulièrement la bouche en coeur dans son 20H jusqu'à il y a encore peu de temps (avait-il conscience lui Pujadas du trucage ? Les images truquées étaient-elles récupérées par la rédaction de F2 après avoir été mises en scène par une équipe privée payée par l'Elysée ? etc. etc.) : j'appelle ça se f... de la gueule du monde.

"Nouveau « bain de foule » sarkozyen factice au 20H de France 2 !"


Inviter Pujadas, grand diffuseur de la propagande sarkozyenne (en l'occurrence de ces révoltants "bains de foule" montés de toute pièce), pour parler propagande ! Et en plus sans le cuisiner un peu sur la très claire et infâme propagande sarkozienne qui a transité dans son 20H avec au minimum son silence complice : franchement c'est pas croyable (en tous cas sur @si - sur Arte F3 ou autres ce serait dans l'ordre des choses).
Très bonne émission, merci.
http://anthropia.blogg.org
Je ne sais pas si c'est exactement sur le même thème mais, après avoir lu un article du monde (je crois) concernant l'implication de la mafia japonaise qui lorgne sur la reconstruction au Japon, j'ai fait un lien avec le manque de sécurité de la centrale qui, je l'apprend était "bidonnée".
Serait-il possible que la mafia japonaise soit de prés ou de loin impliquée dans le nucléaire japonais, dans la fabrication de certains systèmes de sécurité (pas très bons mais vendus très chers)...ça me paraitrait incroyable, mais que l'on puisse falsifier des rapports d'inspection pour son autorité de tutelle ou pour l'AIEA l'est également donc...je pose la question.
Question subsidiaire, est-il possible que dans d'autres pays...il en soit de même...
Merci
Christophe
Complètement inadmissibles, cette "erreur" suivie d'un "dysfonctionnement", et le "circulez, on dira rien de plus" de Monsieur Pujadas. Le mec à quI on a fourni ce chiffre aberrant ne s'est même pas posé la question de sa vraisemblance avant d'en faire un argument incontournable contre l'abandon du nucléaire?

Indépendamment de cette erreur en forme de grossière manipulation, le ton même du reportage, le fait de commencer par ça, de considérer comme acquis (non dit) que nous devons continuer à produire, quoi qu'il arrive, la même quantité d'électricité, que nous n'en lâcherons pas une miette, le fait de supposer qu'il faudrait remplacer TOUT ÇA uniquement par des éoliennes, ou bien uniquement par des panneaux solaires, pourquoi pas uniquement par des dynamos de bicyclettes, je suis sûre que l'Europe couverte de vélos aurait également fait une très belle image choc.

Alors, qu'en réalité, pour échapper au nucléaire il nous faudrait d'abord nous restreindre quelque peu (la spécificité même du nucléaire pousse au gaspillage puisque la production d'énergie n'est absolument pas modulable), et qu'ensuite diverseS solutions pourraient être mixées.

Tant de parti pris nous montre bien qu'il s'agit d'emblée de communication pro-nucléaire, de manipulation aux ordres du lobby AREVA &CO. Et encore nous n'avons vu que le début, 30 secondes à peine. J'aurais apprécié que Pujadas soit interrogé un tout petit peu plus sérieusement là dessus.
Avec les révolutions arabes, la guerre de Libye, et aussi la catastrophe japonaise, beaucoup de ceux qui ne juraient plus que par internet pour s'informer retrouvent le chemin des médias traditionnels, presse écrite, radio, et journaux télévisés

Je ne sais pas de quels médias traditionnels vous parlez. Al-Jazira (y compris sa version anglophone) fait du très bon boulot sur la Libye, par contre vouloir s'en informer dans les médias français faut vraiment être masochiste... Je vois que vous avez invité Pujadas et une journaliste du Monde, ne comptez pas sur moi pour regarder cette émission prévisiblement inutile.
le plus surréaliste pour moi a été l'invitattion de BHL comme expert au journal de Pujadas :
" à votre avis Khadafi a-t-il les ressources militaires pour vaincre les forces militaires de la coalition?" et BHL répondant sans se démonter
Deux commentaires. Le premier, D.PUjadas dit qu'il n'y a pas eu une "forte passion" pour la Tunisie, il se trouve que j'étais en Tunisie du 13 décembre au 28 février et que j'ai regardé les journaux télé de la 2, en particulier celui qui a été réalisé de Tunis.... on avait l'impression de ne pas voir les mêmes évènements, en particulier quand un soir on fait une longue séquence sur Yasmine Hammamet (en parlant d'Hammamet) et en insistant sur le départ ou l'absence des touristes... rappelons que cette zone est en général assez déserte l'hiver...et qu'en ce qui nous concerne les Tunisiens étaient très contents qu'on reste et nous n'avons jamais eu le sentiment d'être menacés.
Le deuxième commentaire concerne la direction des opérations en Libye, je m'étonne que dans l'analyse, aucune référence ne soit faite au contenu du traité de Lisbonne (articles 42 et suivants et protocoles 10 et 11) qui place de facto les interventions européennes sous commandement de l'OTAN, c'est ce qui avait fait reculer les Irlandais, lors de leur premier vote... et explique sans doute la confusion actuelle...
Je tiens à vous dire un grand [large]BRAVO[/large]! en effet, quelle découverte que cette Fleur, parisienne libérée, ça conclusion est toujours parfaite et reflète la (ma) pensée à 98%, elle "tape" juste à tout les coups ! encore [large]BRAVO ![/large]
Petite question à Daniel concernant le questionnement de Pujadas sur les panneaux solaires. Pourquoi vous limitez uniquement à l'interroger sur l'erreur factuelle, et le rectificatif tardif qui s'en est suivi, et ne pas le titiller sur le parti pris du reportage dans sa globalité ? Il me semble qu'il y avait matière, comme en témoigne l'article d'@si : http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3837

Je conçois que ce n'était pas le thème de l'émission, mais c'est carrément frustrant. Plus encore que sa réponse évasive sur le "dysfonctionnement"..
Pujadas !
C'est une honte de faire venir cet homme qui est un valet du pouvoir... tout le monde le sait... comment croire ses dires!!!!
On ne demande pas aux journalistes français qui traitent des conflits dans le monde arabe de parler arabe, mais ils pourraient au moins lire correctement les translittérations qui ont été inventées par les pouvoirs colonisateurs pour instaurer un semblant de compréhension entre des peuples qui s’opposaient.

Je suis plus particulièrement triste d’entendre Samah Soula, pourtant née en Tunisie, parler de Bengazi quand il s’agit de Benghazi.

Un petit cours rapide :

[gh] : c’est le r grasseyé de Paris, ainsi Benghazi pourrait s’écrire Benrazi ou Paris Paghi.
[r] : C’est le r roulé à l’espagnole ou dans certaines parties du Sud-ouest, du coup écrire Benghazi, Benrazi reviendrait à le prononcer Benrrrazi. (vou me suivez?)
[kh] : c’est la jota espagnole, ainsi Khadija, la copine de ma belle-sœur, ce n’est pas Kadi comme elle se fait appeler, non, ça, c’est celui qu’on pousse au supermarché.
[h] : (celui de Samah) c’est le h de hache ou de “halsacien“.

Ah Kadi ! Comment prendre ta place si toute ton enfance on t’a poussée de coté, à commencer par ton institutrice et tes amis.

Du coup entre la Kadi “intégrée“ d’hier et le Khaled révolté d’aujourd’hui il s’est passé une vingtaine d’années.

Les français-musulmans (comme dit le juif-français Zemmour) prennent des cours d’arabe à la mosquée de quartier pour se sentir exister dans une société qui les rejette.
Les journalistes d’aujourd’hui marchent dans Benghazi dans l’ignorance de ceux dont ils parlent.

50 ans ont passé !!! Khadi est devenue Kadi, Samah est devenue Sama et ... Kaled est devenu Khaled!
Je roulais vite, le feu passait à l'orange, j'étais encore loin, alors je suis passé au rouge, mais msieur l'agent, il s'agit d'un dysfonctionnement, c'est bon quoi.

Monsieur, vous avez grillé un feu rouge, mais si c'est un dysfonctionnement, je peux rien dire. Je vous rends vos papiers, vous pouvez repartir

Merci msieur l'agent, c'est cool.
Bonjour

j'habite a New York et donc je voulais apporter ma contribution pour mes amis @sinautes sur mes impessions de qui dirige les operations militaires en Libye selon les differentes informations de presse que j'utilise, a la fois donc francaises et US.

D'abord ces sources, quelles sont-elles ?

Pour l'info de depeche : les news de yahoo.fr
Pour l'info analysee : Le Monde, Le Monde Diplo, le New York Times, le Daily Show (si si)
Pour l'info entre les deux : C dans l'air (ca depend des sujets et des consultants) et les infos qui tombent sur mon smart phone (articles plus ou moins detailles dont je controle peu les sources)
Pour l'analyse de l'info : @si.net but of course

Alors je lis un New York Times et un Monde par mois, j'arrive difficilement a faire plus. Mais en tout cas, par hasard, je suis en train de lire le NY Times du Mardi 22 mars, et tres vite j'ai ete frappe de voir qu'alors que les medias francais (C dans l'air et yahoo.fr news en l'occurence) parlent d'operation dirigee par la France, le NY times titre par exemple (j'ai le journal sous les yeux) : U.S.-led assaults hit tripoliti again; objective is near. Yahoo news est aussi truffe d'articles clairement passes au traducteur automatique vu le nombre d'anglicismes qui y figurent et suggerant que bien peu de monde relit ce qui sort du traducteur et donc on y voit aussi bien des commandemants francais que ricains. Tandis que mon smart phone (donc source ricaine) parle de leadership americain.

En tout cas, pour le NY Times il n'y a pas de doutes que ce sont les US qui dirigent puisque, deja, un article mentionne le fait que les US souhaitent rapidement passer la main a une cohalition intermationale, suggereant donc que ce sont eux qui ont la main pour le moment (pas de mention de l'OTAN). D'autre part, un autre article explique que des parlementaires ricains (Rep comme Dem) se plaignent du fait que le President (Obama) a outrepasse ses pouvoirs constitutionnels en demarrant les hostilites sans approbations des Parlementaires. S'en suit un debat technique et historique sur le fait qu'il puisse le faire ou pas.

Alors, sont-ce des preuves de chauvinisme (d'un cote comme de l'autre) ? l'information est-elle distillee comme c'est le cas en France comme l'ont explique les invites de cette emission ? veut-on tirer la couverture vers soi (meme s'il parait clair qu'aux US il s'agit d'une couverture empoisonnee vu les reactions politiques et mediatiques) ? y a-t-il des abus de langage du au fait qu'on a ete bien communique sur le fait que la France a permis cette intervention grace a ses efforts diplomatico-politiques ? Qui peut le dire ?

En tout cas, c'est toujours frappant de voir le traitement de l'information d'un pays a l'autre. Comme la couverture americaine des emeutes urbaines francaises suivant le drame des deux jeunes tues sur un site d'EDF pour echapper aux flics donnait l'impression d'une guerre civile (a l'epoque mes sources etaient Los Angeles Times et un peu la tele).

Voila mon temoignage.

Pour finir, j'aimerais qu'un journaliste pose la question que je me pose : si le mandat de l'ONU vise a proteger les popuiations civiles, allons-nous bombarder les insurges quand ils auront repris le dessus et s'appreteront a massacrer les populations des tribus kadhafistes ?

Et secondement pour @si, ca serait sympa de faire un sujet sur les sources d'info telles que yahoo news. Car il en pleut (update toutes les heures probablement). Et comme j'ai dit, certains articles semblent traduits automatiquement et non relus vu le nombre d'anglicisme qu'on y trouve.

Bon weekend !

PS : pardon pour l'absence d'accent, c'est un peu penible a gerer avec un qwerty

PS2: j'ai oublie : si la Parisienne Liberee veut faire un disc compilation de ses interventions, j'achete !!
ayé c'est vu et comme prévu ce petit pujada nous apparait finalement bien sympathique...

merci Laure d'avoir essayé et merci Fleur d'y être arrivé, comme dab.
Dommage, on ne saura jamais d'où Pujadas tenait son info du premier sujet sur la surface de photovoltaïque. Est-ce que c'était un journaliste qui a fait de la merde ? Ou est-ce que c'était dans le dossier de presse d'Areva ? C'est quand même pas pareil, vous voyez ?

Et puis quand même, il fallait le faire avouer que ça invalidait l'angle du premier sujet. Et ça, ça aurait au moins valu un autre sujet, le vrai celui-là : sortir du nucléaire, c'est que dalle, il suffit de recouvrir de photovoltaïque le Tarn-et-garonne.
Bravo une fois de plus pour une émission passionnante avec des intervenants d'excellent niveau,

Bravo à notre laisse d'or de l'année d'avoir consenti a venir sur le petit (mais déjà célèbre) plateau d'@si, malgré sa réputation de dents dures (de l'autre côté on a des canines qui rayent les parquets à caissons des palais nationaux)

Une précision (je me doute qu'aucun des intervenants de l'émission n'a jamais vu un char ailleurs qu'au défilé des Champs Elysées) puisqu'il se trouve que j'ai passé un an - sans tenter de me défiler - dans un régiment de cavalerie (Dragons, précisément), l'équipage minimum d'un char ou tank si on tient à l'anglais est de trois personnes : 1 chef de char, un pilote et un radio-tireur.

Et un regret : pourquoi ne pas avoir évoqué le rôle spécialement monstrueux d'Areva et donc de sa présidente Anne Lauvergeon dans le fourniture de MOX, immonde saloperie, bien plus dangereuse que le combustible ordinaire, pourtant déjà assez gratiné ?

D'autant que :

- Soit elle ignorait que l'emplacement de la centrale était catastrophique (deux failles et la mer avec ses tsunamis en face) qu'elle était d'un modèle assez merdique et de plus notoirement non entretenue et dans ce cas il faut qu'elle aille vendre des épinards radioactifs sur les marchés au lieu de frimer à un poste qui la dépasse totalement,

- Soit elle le savait et dans ce cas elle mérite la prison pour 25 ans incompressibles !

Voilà un sujet sur lequel on aurait aimé l'avis de ces spécialistes de l'info !
pujada chez @si?

ça sent le bannissement à vie...

bon, je tente.
Merci pour cette émission vraiment @si, au sens analyse critique des médias ! C'est ça, la crème d'@si !
Même si bien sûr, tout cela aurait gagné à être davantage critique, quitte peut-être à trouver quelqu'un en renfort du côté DS... Seul contre trois car on sent bien surtout entre France Info et France2 une certaine "solidarité" dans la défense face aux attaques DS... Quoique les comparaisons de JT de Laure Daussy étaient croustillantes !
Encore, encore de l'arrêt sur images... journalistiques !
Merci, à tantôt !
Et vive la Parisienne libérée ! Surtout n'y touchez pas, ni dans le fond ni dans la forme, c'est très bien comme ça !
Les politiques baratinent... et les grands pontes médiatiques aussi.
Ils n'ont pas plus envie qu'eux de rendre compte de leur travail ou de s'expliquer, même sur leurs erreurs.

Pujadas nous dit que c'est dû à la culture française. On ne verra jamais par exemple chez nous un grand industriel demander pardon à la population... La minute d'après on ne verra pas non plus Pujadas s'excuser pour la connerie qu'il a dit devant des millions de français à propos de la sortie du nucléaire.
Le directeur de France Info semble encore plus faux-cul, il ne comprend pas les questions, puis tout ça le fait sourire.
Ces gens là travaillent pour le service public et se foutent de nous. Mais c'est de notre faute, c'est parce qu'on est français et qu'on n'aime pas la vérité.
drôle de plateau - parce que si on veut suivre le mieux c'est le live du Monde mais du monde.fr et tout ce que les journalistes et les nternautes reprennent comme nouvelles et images qui sont parfois des rumeurs mais indiquées comme telles, et surtout des informations, photos et vidéos fournies par des journalistes, pour plus de pertinence, mais ce ne sont JAMAIS en provenance des télévisions françaises mais un peu de CNN, un peu plus de la BBC et surtout d'al-jezeerah (parfois al-arabia). Certainement pas France info (un peu France 24 pourtant qui semble moins suiviste) et certainement pas la une ou France deux
Encore une excellente émission, qui ne me fait pas regretter d'avoir resigné pour une nouvelle année!

Quelques remarques : je suis assez effaré par l'apparente naïveté du patron de france info. A plusieurs reprises, il semble ne pas même comprendre le sens des questions posées, comme si tout était normal, comme si il n'y avait justement aucune question à se poser : "évidemment qu'on n'a pas toutes les infos, évidemment que les infos nous viennent d'en haut, évidemment qu'il est difficile de déterminer le nombre de morts, etc.". Comme si tout ce fonctionnement médiatique, souvent critiqué par ici, ne lui semblait absolument pas disfonctionnant, comme s'il n'arrivait plus à prendre le recul nécessaire et à se demander pourquoi tous ces évidemment ?
Deuxième chose : Pujadas m'apparaît personnellement comme un mec plutôt intelligent, et remonte dans mon estime (pour ce que ça doit lui apporter...) ; je regrette un peu qu'on n'ait pas profité de l'avoir sous la main pour lui demander son avis sur les chroniques rédigées sur ce site le concernant, sur son interview de SAS M.Sarkosy, sur l'interview du syndicaliste et la réaction de JLMélenchon, etc. J'imagine assez les difficultés qu'on peut avoir, en tant qu'organisateur d'un débat, pour demander à un invité sa propre auto-critique sans passer pour un juge dans un tribunal, mais ça aurait pu être l'occasion de demander son avis à ce monsieur, sur des sujets souvent et amplement débattus dans ces forums.

Encore merci pour vos travaux.
J'ai trouvé que cette émission tournait un peu dans le vide, même s'il y a eu des moments très intéressants, comme la critique de Mme Nougayrede sur l'absence de points presse en France, comme symptôme du refus de nos "politiques" de prendre les responsabilités de leurs déclarations et de leurs actes.

Bonnes rétrospectives de Laure Daussy. J'ai bien aimé quand elle a dit que pour le bilan des victimes civiles, c'est la parole de l'armée (française) contre celle de Khadafi. En effet, elle brise là le tabou qui consiste à ne pas vouloir admettre que du "mauvais" coté ne se trouve pas que la propagande mensongère et du "bon" coté ne se trouve pas que de la vérité. (moi je pense au Dalaï lama, avec le même point de vue que Méluche, mais bon...)

Bravo à Fleur pour sa chanson (et pour l'angine je conseille du thé coréen au citron (yuja cha), en fait c'est une sorte de confiture de zestes de citron confit au miel que l'on met dans de l'eau chaude : avec une cuillère de Rhum Charette, c'est radical. Et c'est super bon).
A quel mystérieux « dysfonctionnement » du jité David Pujadas pouvait-il bien faire allusion ?
J'aime bien ce moment de l'émission à 39'40" où cette femme libyenne, dans le reportage de TF1, dit "Kadhafi, c'est un symbole! c'est un symbole!", en montrant un portrait de Kadhafi en habit d'apparat, puis vient l'extrait du reportage de France 2 sur le même évènement. Franck Génauzeau apparait à l' écran en direct de Tripoli : Bronzage genre Courchevel avec la marque des lunettes bien apparente et chèche de baroudeur autour du cou, il nous explique qu'il est consigné dans son hôtel la plupart du temps... J'ai envie de dire: "Genauzeau, c'est un symbole! c'est un symbole!" :-)
J'ai trouvé cette émission très intéressante. Merci.
Ouais, moi non plus je vais pas regarder.
Il vous a montré sa laisse d'or? Et son scooter, il est encore doré?
pas vu l'émission encore,
m'enfin, la première victime d'une guerre c'est la vérité

toutenbateau
"En France, les politiques baratinent"
vi vi, y'en a même qui sont très très méchant.
je vais pas perdre ma soirée non plus...
sacrément sport.

sacrément sport? peut-être bien...
Mais vous savez à quoi on les reconnait, hein?: ils osent tout.
Et je ne sais pourquoi, écrivant ça, je pense à PPDA, suivi de BHL.
Mais je ne cache pas que je suis un très mauvais esprit.
Pujadas ... mouaih ... pas envie de me gacher la soirée là ;
je reviendrai regarder en d'autres temps ...
ou p't'être pas...
Pujadas ! Pas vu encore mais sacrément sport.
Pas de Didier Porte cette semaine?
Zut alors!
Nom d'un p'tit bonhomme. Le "larbin" à @si !
J'ai hâte de voir comment ça a tourné, même si d'après la Gazette, ça à l'air plutôt pépère.
Ouah ! comment l'avez-vous convaincu ? J'espère qu'on va avoir un petit "Chez nous", parce qu'ici, on n'est pas très tendre avec les jités...
Avant de regarder l'émission un petit hors-sujet mais qui ne fait jamais de mal de rappeler quand on parle de Pujadas :p
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=7124
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.