12
Commentaires

Elon Musk et les médias, après la lune de miel, le désamour ?

Estimant que la presse en fait trop sur les accidents de ses voitures Tesla, le milliardaire Elon Musk menace de créer un site pour noter la crédibilité des médias et des journalistes.

Commentaires préférés des abonnés

c'est très cohérent pourtant de la part d'un mec qui préfère préparer sa retraite sur Mars avec ses potes milliardaires pour quand "ce sera l'apocalypse" plutôt que d'autoriser les syndicats dans ses entreprises et de s’intéresser aux enjeux sociaux (...)

Qu'on aime ou pas Musk (et personnellement, comme tout milliardaire, il a forcément du mal à trouver grâce à mes yeux), ce qu'il dit sur les traitement des médias est objectivement parfaitement juste : la surmédiatisation de ces accidents est considé(...)

Cet homme ne m'inspire aucune confiance. Je m'insurge quand je vois des gens de bonne foi le prenant pour le messie.

Habile communicant qu'il est.


https://www.fier-panda.fr/article/elon-musk-rick-sanchez

Derniers commentaires

'ar une de ses entreprises est colossale. La critique fait partie du jeu." ' ha oui un jeux entre journalistes et élite ... et nous on paye les frais de leur propagande, l'idée d'un boulot sérieux , qui serait de vérifier les infos, d'avoir des connaissances technologie pour faire un article, ça ne leur effleure meme pas le cerveau, ils savent tout ces zelites littéraire, et s'il ne comprennent pas, ils reprennent ce que disent les chefs d'entreprises, moins les chercheurs du GIEC , mais l'important c'est de brader de l'air, le reste c'est trop dure .

C'est amusant, personne ne rappel le précédent catastrophique du Decodex du Monde?

Même si je ne ressens aucune sympathie pour ce personnage (mais plutôt pour le commentaire de Grrrz), je trouve qu'il pose - comme des tas d'autres que lui - une question qui revient souvent ces temps-ci, et qui est celle de la crédibilité, et de l'objectivité, des medias. Mais je trouve que ce n'est pas ça le principal problème, selon moi. Ce qui m'interroge, moi, c'est plutôt la subjectivité non assumée. Ou encore, ces proclamations d'indépendance de la presse, quand la lecture, ou l'audition, ou la vision, des reportages, articles ou éditos montre le contraire. 

Tout se passe comme s'il suffisait, selon certains, de proclamer haut et fort cette indépendance pour qu'elle doive être validée.

Peut-être, plutôt que de noter la crédibilité des medias, ce qui reste tout de même assez difficile, et forcément tendancieux, devrait-on s'intéresser davantage à cette revendication d'indépendance, pour en évaluer la réalité. De quelle marge de liberté dispose réellement un journaliste ? Est-elle vraiment - comme le prétendent la plupart - largement supérieure à celle du commun des salariés d'une entreprise ou d'une institution, généralement tenus de respecter les règles, explicites ou implicites, dictées par l'entreprise ou l'institution elle-même ?

Parce que ce n'est pas la peine de louer un journal quand il critique, sans doute à juste titre, une bagnole mal construite qui va dans le mur, si on constate que le même canard passe sous silence un autre scandale industriel sous prétexte qu'il touche un de ses mécènes.

J'apporte mon soutien à Elon Musk. Il est très difficile de s'en remettre aux média, qui, sur les sujets que l'on connait bien, se trompent tellement. En même temps que l'on n'y trouve jamais les grandes incohérences sociales qui jalonnent notre vie, et vraiment jamais les réussites. Les médias avancent sur des rails, et ce serait bien que les journalistes acceptent la confrontation avec le grand public. Espérons qu'Elon Musk contribuera à bouleverser le conservatisme et l'aveuglement des médias.


Musk a une odeur insupportable ( qui rappelle la pestilence des chèvres en rut ).

Qu'on aime ou pas Musk (et personnellement, comme tout milliardaire, il a forcément du mal à trouver grâce à mes yeux), ce qu'il dit sur les traitement des médias est objectivement parfaitement juste : la surmédiatisation de ces accidents est considérable.

Alors qu'ils représentent à peu près un accident mortel sur 10 000 (en se limitant aux USA bien sûr), ils sont 1000 fois plus médiatisés.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

c'est très cohérent pourtant de la part d'un mec qui préfère préparer sa retraite sur Mars avec ses potes milliardaires pour quand "ce sera l'apocalypse" plutôt que d'autoriser les syndicats dans ses entreprises et de s’intéresser aux enjeux sociaux et écologiques sur Terre.  De la part d'un mec aussi qui a dit en gros "j'aime pas les transports publics avec tout ces gens, beurk; je vais construire mon propre metro, on trouvera bien un truc pour l'interdire aux pauvres". rappelons aussi que ces grandes entreprises americaines reçoivent des milliards en financement publics pour ouvrir des usines aux USA. Peter Thiel, Jeff Bezos, Elon Musk, Mark Zuckerberg, même combat. leur but dans la vie c'est de créer des colonies sur des iles ou sur mars dont ils seraient les dictateurs et qui seraient reservés à "l'élite";  tout en envoyant des drones tueurs mater les révoltes.

Cet homme ne m'inspire aucune confiance. Je m'insurge quand je vois des gens de bonne foi le prenant pour le messie.

Habile communicant qu'il est.


https://www.fier-panda.fr/article/elon-musk-rick-sanchez

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.