18
Commentaires

Morts en Ehpad : BFM Business vante la bonne affaire Korian

Bonne affaire en vue : BFM Business (groupe Drahi) vante la "solidité" du groupe Korian, gestionnaire de maisons de retraites et d'Ehpad en France et ailleurs, dont les cours s'effondrent ces dernières semaines. La faute à la "surmédiatisation" liée à la surmortalité selon la chaîne économique. Et notamment d'une enquête de Libération (groupe Drahi) parue le matin même.

Commentaires préférés des abonnés

Petit témoignage


Une personne de ma famille a travaillé quelques temps dans un des établissements et la gestion globale est désastreuse à tous les niveaux (personnels, soins, etc).

Un proche de la famille est presque mort dans un autre de leur établis(...)

Dans le même ordre d'idées,  et si j'étais un trader refoulé, je conseillerais l'achat de titres de la Maison Roblot, ou des Pompes Funèbres Générales.


On peut s'attendre à quelques plus-values  , et on peut même envisager d'investir aux Eta(...)

J'ai vu passer sur Twitter (Alexis Poulain et Bruno Gaccio il me semble) que la patronne touche 100 000 € par mois et trouve que des pains au lait à 30 c€, c'est trop cher, et qu'une bouteille de jus d'orange pour 20 personnes ça suffit.
Je lui souhai(...)

Derniers commentaires

Benjamin Rivière n'est pas lié à BFM Business, le groupe Drahi donc je ne vois pas trop le problème éthique en fait? 

Pour prendre un autre exemple que je connais, Investir est la propriété du groupe LVMH et du coup, la rédaction s'abstient toujours de donner une recommandation sur l'action. En l'espèce pour Korian, il ne s'agit pas de l'avis de la rédaction de BFM Business (qui s'abstient toujours d'en donner d'ailleurs) mais d'une carte blanche donnée à un gérant de porte-feuille d'un fonds dont c'est précisément le job de sélectionner des actions qui ont un potentiel. 


Après une brève revue de presse financière, on comprend que c'est un marché partagé par deux entreprises, Orpéa et Korian, au coude-à-coude en termes de capacité en lits, mais pas forcément présents sur les mêmes marchés. Il n'est pas compliqué de comprendre que le marché des maisons de retraite sera un marché résiliant dans la crise, car il n'y a pas de raisons pour que le nombre de retraités baisse, une fois passée la crise sanitaire. Donc il n'y a rien de surprenant à ce qu'une des entreprises de ce secteur soit recommandée. 


Après Korian ou Orpéa. Quand on compare l'évolution du cours d'Orpéa vs. Korian, on voit qu'Orpéa a mieux performé que Korian. On peut en tirer comme enseignement que c'est le reflet d'une meilleure réaction d'Orpéa face à la crise. On peut aussi se dire, quand on investit, que Korian propose un potentiel de hausse plus important qu'Orpéa. 


Je ne crois pas qu'il y ait de raisons de crier au loup ici. Par contre, vous devriez vous intéresser plus souvent à BFM Business car la prise de paroles des intervenants est fascinante de mépris pour toute déontologie, de malhonnêteté intellectuelle crasse, d'excès toutologiques en tout genre. Vous avez largement de quoi y faire votre miel! 


Et sinon merci pour votre travail. Take care. 

La vie sauvage reprend en effet ses droits sur nos villes. On voit même de beaux spécimens de vautours sur les plateaux télé.


BFM est une télé de m... qui s'adresse à des c....  

L'info en continue est une insulte permanente à l'intelligence.

Le conseil d'Agnès Pannier Runacher selon laquelle l'épidémie est une bonne occasion pour faire des affaires en bourse.

La même qui avec le Geoffroy de Baizieux semonce les travailleurs confinés à cause de l'impéritie de son gouvernement et qu'il va falloir renoncer aux RTT et aux vacances et bosser comme des dingues pour récupérer tous les profits en retard.

Quant à Drahi il a un sens de l'économie aussi performant que Le Maire.

Ces deux succes stories - disruptives ? - montrent que l'info en France est faîte par des winners pour des winners, comme s'exprime Jupiter dans son globish.


SVP A@I faîtes plutôt des brèves à propos de ces télés - qu'une infime partie de l'audimat seulement regarde - et parlez-nous de télés et de radios qui ne prennent pas leur public pour des idiots.

Merci Juliette,

en ces temps difficiles, ce n’est pas souvent que l’on peut entendre un échange et un hommage à nos anciens si emplis de chaleur et d’humanité. Je suis très émue. J’en ai les larmes aux yeux.


(Votre dernière phrase... comment vous les avez cassés...)

Je dois avouer que j'ai toujours eu la plus profonde sympathie pour les gens qui du fait qu'ils étaient bien argentés étaient relégués dans ces Ehpad privés où la seule différence avec les Ehpad publics est que l’addition à la fin du mois est plus du double, voir le triple, de celle des Ehpad privés et où les services sont bien souvent à peine égaux voir inférieurs

Je ne range pas dans la catégorie privé les établissements de type religieux ou communautaires comme ceux des Petites sœurs des pauvres ou d'autres congrégations de diverses obédience, établissements qui échapent à l'intérêt de BFM Business

En somme, ce Monsieur Benjamin Rivière, sur une chaine "d'info", s'abaisse à faire un travail de VRP . Ceci dit, là où il a raison, c'est que c'est un business solide. Tout comme Arona au début de ce forum, j'ai "voisiné" de près cet organisme, dont j'ai pu constater l'indécent rapport qualité-prix. Je ne doute pas que cela soit très rentable, à comparer les prix astronomiques demandés face à la pauvreté du service proposé. Très très rentable. Ou comment se faire un maximum d'argent sur le malheur des vieux. Mais apparemment pour Benjamin Rivière, c'est un commerce comme un autre. Non : mieux qu'un autre. J'espère qu'il n'aura jamais de parent dans un tel établissement.

J'ai vu passer sur Twitter (Alexis Poulain et Bruno Gaccio il me semble) que la patronne touche 100 000 € par mois et trouve que des pains au lait à 30 c€, c'est trop cher, et qu'une bouteille de jus d'orange pour 20 personnes ça suffit.
Je lui souhaite un C19 bien carabiné.

Dans le même ordre d'idées,  et si j'étais un trader refoulé, je conseillerais l'achat de titres de la Maison Roblot, ou des Pompes Funèbres Générales.


On peut s'attendre à quelques plus-values  , et on peut même envisager d'investir aux Etats-Unis, et  au Royaume-Uni, à condition que le confinement se généralise. On peut toujours espérer !


Pour être complet, je dois , cependant, indiquer, quelques restrictions  énoncées par L.P. Fargues  : " le métier de croque-morts n'a aucun avenir, les clients ne sont pas fidèles "  

Petit témoignage


Une personne de ma famille a travaillé quelques temps dans un des établissements et la gestion globale est désastreuse à tous les niveaux (personnels, soins, etc).

Un proche de la famille est presque mort dans un autre de leur établissement il y a quelques années, un cas "classique" de maltraitance avec une surdose de morphine presque létale, car vous voyez on a pas le temps de l'emmener à l’hôpital... Et bien entendu toute l'administration se met en branle quand vous tentez ne serait-ce que brasser leur merde, ils savent très bien noyer le poisson, et là encore quand vous venez récupérer les affaires de votre proche, tout est mis dans des sacs poubelles, merci pour la dignité.

Ce sont des mourroirs à la gestion honteuse, inhumaine voir criminelle diraient certains.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.