13
Commentaires

Église, pédocriminalité et médias : de l'omerta à la déflagration

Comment traiter un rapport, commandé par l'institution catholique elle-même, qui estime que 330 000 enfants ont été abusés au sein de l'Église ces dernières décennies ? "Arrêt sur images" a interrogé des journalistes de la presse religieuse mais aussi généraliste, dont la coautrice de l'enquête de Mediapart en 2016. Une enquête décisive, qui a déclenché la création de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église.

Commentaires préférés des abonnés

Outre la pédophilie systémique dans l’église catholique (et pas seulement France) couverte par la hiérarchie jusqu’au Vatican, il ne faudrait surtout pas oublier que :


- depuis 1922 jusqu’à 1996, plus de 30.000 jeunes femmes ont vécu captives et explo(...)

Conformément à la nouvelle RGPD entrée en application en mai 2018 et qui prévoit dans son article 17 que : « (…) En France par exemple, l’âge retenu est de 15 ans. En deçà, la loi française prévoit que le consentement conjoint de l’enfant et du titul(...)

Approuvé 3 fois

C'est vrai qu'il la déjà été reconnu que " La péniche " était complètement "  barje ".

Derniers commentaires

Conformément à la nouvelle RGPD entrée en application en mai 2018 et qui prévoit dans son article 17 que : « (…) En France par exemple, l’âge retenu est de 15 ans. En deçà, la loi française prévoit que le consentement conjoint de l’enfant et du titulaire de l’autorité parentale doit être recueilli. Devenu adulte, le consentement donné sur un traitement doit pouvoir être retiré et les données effacées », j’ai demandé que mon nom disparaisse du registre des baptêmes.

Réponse de l’évêché : fin de non recevoir assortie de la menace : « … de considérer cette démarche comme un harcèlement moral à notre encontre, délit prévu et réprimé par la loi ? », avec à l’appui : «  …l'Arrêt de la Cour d'Appel de Caen (1ere chambre civile) du 10 septembre 2013 et qui fait jurisprudence en la matière ». Je n’ai pas trouvé trace de l'Arrêt en question En revanche, le site de la Fédération Nationale de la Libre Pensée en donne un autre exemple (https://www.fnlp.fr/2014/12/09/cassation-debaptisation-un-arret-qui-narretera-rien/) : « La Cour de Cassation, saisie par René Lebouvier, a rendu un arrêt en date du 19 novembre 2014 qui confirme la décision de la Cour d’Appel et qui le condamne à verser 3 000€ à l’Association diocésaine de Coutances »…

Quid d’une action collective pour obtenir satisfaction ?

Outre la pédophilie systémique dans l’église catholique (et pas seulement France) couverte par la hiérarchie jusqu’au Vatican, il ne faudrait surtout pas oublier que :


- depuis 1922 jusqu’à 1996, plus de 30.000 jeunes femmes ont vécu captives et exploitées dans des couvents catholiques de l'Ordre de la Madeleine. (Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Couvent_de_la_Madeleine et les films “Sex in a Cold Climate” (BBC) : https://www.youtube.com/watch?v=pSZ9i9NaUU4 et “The Magdalena Sisters"


- De 1925 à 1961, des centaines d'enfants nés hors mariage et pensionnaires d'un couvent catholique la ville irlandaise de Tuam (Irlande) sont morts à la suite de négligences. Lire à ce sujet l’article de Philippe Bernard publié par Le Monde le 14 juin 2014, dans son intégralité sur Internet. : https://www.lemonde.fr/europe/article/2014/06/14/les-fantomes-du-couvent-hantent-la-ville-irlandaise-de-tuam_4438048_3214.html


- Depuis les années 40 sous la dictature du Général Franco en Espagne jusqu'aux années 80, on estime à 300.000 le nombre d'enfants qui ont été volés à leurs familles avec le complicité du personnel hospitalier et sous l'égide de diverses autorités religieuses catholiques. (Le Figaro du 9 janvier 2014 : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/09/97001-20140109FILWWW00705-bebes-voles-en-espagne-l-eglise-critiquee.php. Podcast France-Culture du 04-O1-213 : « Les Enfants perdus de l’Espagne »).


- Asie, Afrique, Amérique Latine, Pologne, Pennsylvanie, Illinois, Canada, Chili, Mexique, Australie, Japon… Il n'est pas un lieu sur cette Terre où sévit le catholicisme qui soit épargné par ces fléaux et sur lesquels ne se répande le nuage de profond silence de la hiérarchie vaticane. (Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abus_sexuels_sur_mineurs_dans_l%27%C3%89glise_catholique#Archidioc%C3%A8se_de_Boston)


- Le 5 mars 2019, Arte diffusait un documentaire de Marie-Pierre Raimbault et Éric Quintin avec la collaboration d'Elizabeth Drévillon intitulé : “Religieuses abusées, l'autre scandale de l'Église" : « Violées par les messagers de Dieu, des servantes de l'Église sont chassées de leur communauté quand elles se retrouvent enceintes ». https://www.youtube.com/watch?v=YIO85YJgCA8 - https://www.youtube.com/watch?v=p-aA33dpZqc


Liste non exhaustive

"Vient enfin, bon dernier, le mensuel "Causeur", avec deux articles sur le web, à comparer aux sept articles publiés sur la même période qui dénoncent ""l'idéologie woke"". Chacun ses priorités."


Pas sur que "l'institution" wokiste commande d'elle même une étude sur ces dérives nauséabondes . Comme les cathos qui ont fait le job sur la dénonciation de pédophilie avec ce rapport en forme de coming out . Et comme personne ne fera le job pour dénoncer le wokisme faut bien s'y coller pour affranchir les gens sur la dangerosité civilisationnelle de cette idéologie. Donc bravo Causeur !

Vous nous avez perdu, là... vous ne seriez pas un peu QnON sur les bords ? 

C'est vrai qu'il la déjà été reconnu que " La péniche " était complètement "  barje ".

" c'est vrai qu'il a "....

 

Par ailleurs, " celui qui a inventé la péniche a aussi  inventé le naufrage "


( y compris le naufrage intellectuel )

Euh! Pourriez-vous m'en dire plus sur "l'institution" wokiste? Je patauge et ne voudrais pas couler ni être secourue par un bateau peu recommandé...

Il doit vouloir parler d'une institution aux mains de la célèbre organisation centralisée "antifa". :)

Euh, on peut reconnaitre aux wokies qu'ils passent leur temps à pratiquer le "call out" y compris contre d'autres gens se pensant wokes.


Ne pas passer leur temps à étudier leurs propres dérives me semble donc le reproche le plus absurde à leur faire. 


Autant on peut reprocher à l'inquisition twiterrienne d'instruire un paquet de transgressions imaginaires, autant quand il y a un cas genre homme s'affichant féministe s'avérant un violeur il se fait proprement lyncher par ce milieu.

(et je dis "s'avérant", c'est même plutôt "vaguement soupçonné de pouvoir avoir été abusif")

Précision : "l'institution"  entre guillemets exprimait l'absence d'une telle institution contrairement à celle de l'Eglise Catho. je précise pour les 3 ou 4 du fond de la classe qui n'avaient pas saisi.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.