309
Commentaires

DSK, le film à l'envers

Derniers commentaires

La presse devrait enfin faire son boulot, et "l'affaire DSK" serait un bon moyen de s'entraîner à le faire, et que cela serait amusant.
Et puis cela donnerait du boulot aux documentalistes.

Ce que j'attendrais d'un média de service public (TF3 ou TV2 ?) si nous vivions chez les Bisounours®, ce serait une comparaison systématique des déclarations d'un individu, candidat, pas candidat, ministre, pape ou footballeur… bref d'une personnalité publique avec son principal contradicteur c'est à dire lui-même. Juste histoire de redonner un peu de consistance et de valeur à la parole (la Parole ?) en incitant ces comédiens à ne pas se laisser emballer par l'envie de faire une petite phrase, d'être le premier à dire ceci, à faire croire que.

Ce serait terriblement instructif d'avoir un tableau systématique, mis à jour par thématique, avec 3 colonnes "ce qu'il/elle a dit" ; "ce qu'il/elle dit", et éventuellement pour ceux qui gouvernent "ce qu'il/elle a fait".

L'INA devrait d'ailleurs classer ses documents de la sorte. C’est ça le service public : pallier l’impossibilité de se souvenir de tout par un outil d'aide à la critique.

L'affaire DSK révèlerait ainsi un palmarès de girouettes, des poignardeurs... Bref révèlerait quelque chose d'intéressant.

Puisque, la seule autre question qui mériterait qu'on en parle NE PEUT trouver de réponse autrement qu'en attendant les résultats d'une enquête et d'un procès : une femme a t-elle été agressées sexuellement, un homme est-il un agresseur sexuel.
A l'heure ou DSK selon les premiers témoignages, il déjeunait avec sa fille!
Bientot cela sera qu'il se sera fait violé par une transexsuel, droguée et prostituée!
quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qu'est ce fameux "examen de conscience national tous azimuts" ????



(pour ce qui est de "la déconstruction d'habitudes et d'évidences", je pense saisir à peu près la notion. Qu'on veuille bien me dire où je dois tourner mon regard pour la discerner dans le déferlement de certitudes et de convictions morales forgées dans l'airain que cette affaire suscite. Je dois manquer de clairvoyance)

:(
On croirait lire du Sarkozy au sommet de sa mauvaise foi.
Comme si ce revirement de situation (prévisible...) rendait plus acceptable le "troussage de domestique" ou moins crédibles les accusatrices de Tron.
C'est vraiment n'importe quoi d'écrire des trucs pareils.
La vérité c'est que vous avez fait exactement comme les journalistes que vous critiquez vaillamment, c'est à dire rajouter son petit grain de sel au plus vite pour buzzer un peu.
Comme le soulignait avec justesse notre regretté Guy, le complot, si il y a dans les médias, est principalement le produit d'une accumulation d'incompétences.
Le recul sur la situation, la logique, la réserve et un minimum déontologique d'investigation sont soigneusement ignorés pour laisser place à l'exhibition orgueilleuse de son nombril qui pense avoir forcément quelque chose d'intéressant à dire et qui par là s'inscrit parfaitement dans le rôle d'idiot utile qu'il s'est auto-confié.

Quand on se plante aussi magistralement, la décence la plus élémentaire est de le reconnaître sans ambiguité, plutôt que d'amalgamer tout et n'importe quoi en le présentant sous les traits de la logique.
C'est lamentable !
Après trois semaines de cachot et quelques autres d'exil forcé
DSK va être relaxé. Le phénix renaît de ses cendres.
Tremblez Danglars, Morcef, Villefort (vous vous reconnaîtrez sans peine), comploteurs au petit pied qui profitiez de son absence
Exilez vous en silence Mercédès, qui fûtes sa fiancée (il vous préférera BMW).
Haydée qui l'aime depuis qu'il la sauva naguère de l'esclavage télévisé, l'accompagne.
Et l'Orient n'est pas leur destination prochaine.
1
Les mains qui signaient les prêts à la Grèce soigneusement menottées dans le dos, pour que les menottes soient invisibles. Comme ils vont rire, chez Fox News, chez Murdoch. On entend déjà leurs rappels de l'affaire Polanski, et leurs Vive la France !

Ils auront raison. Et encore, n'auront-ils pas entendu, toute la journée de dimanche, le défilé nauséeux des socialistes, "qui pensent d'abord à lui, à sa famille". Pas un seul, qui ait fait seulement allusion (si les accusations sont fondées, bien entendu) à la victime, à la femme de ménage du Sofitel. Pas un (à l'exception notable de Mélenchon) qui ait eu un seul mot pour elle. Ah, ce terrible point aveugle, qui rappelle la subtile campagne feutrée de discrédit dont a été victime, de longues années, une Tristane Banon, et sur laquelle il faudra bien faire la lumière, pour comprendre l'étendue du pouvoir d'intimidation d'un Ramzi Khiroun. S'ils sont menacés de quelque chose, nos socialistes, c'est bien que saute aux yeux, une fois de plus, la distance qui sépare désormais leur stratosphère du monde de Germinal. Mais oui, Germinal. Mais oui, aujourd'hui. Riez bien, et relisez Florence Aubenas.


2
Attention: je ne parle pas du système judiciaire américain, qui à ce stade, concernant l'affaire du Sofitel, me parait au moins plus rapide et plus égalitaire que le système français.

3
DSK libéré sous caution, l'histoire n'est pas finie. Ni pour lui (elle commence, mais devient déjà secondaire), ni pour le PS (que saviez-vous ?) ni pour le journalisme politique français, qui va bien devoir un jour expliquer pourquoi il assistait, béat, enivré des vapeurs des sondages auto-réalisateurs, au long processus d'investiture d'un coinçeur d'ascenseurs notoire, jusqu'à la première marche. "Et vous nous auriez laissés voter pour lui ?" demanderont aux Joffrin, aux Domenach, aux Giesbert et aux autres, les citoyens qui les lisent encore. Et ils auront raison.

4
Qu'on se le dise : la défense américaine de DSK va désormais avoir pour première tâche de décrédibiliser le témoignage de Nafissatou Diallo, pour accréditer l'idée d'un rapport consenti, voire, dans la suite 2806 du Sofitel, d'une tentative d'extorsion ou de chantage, de la part de la femme de chambre. Cela doit être vrai, puisque les initiés l'assurent, et que la presse le répète en boucle, multipliant les reportages sur les terribles détectives américains, pour qui tous les coups sont permis. Prenons notre respiration, et préparons-nous à accorder, à la défense de DSK, la présomption d'innocence de cette sordide entreprise. Après tout, ce n'est pas parce que toute la presse répète la même chose, que cette chose est vraie, et les DSK-Sinclair vont peut-être, sait-on jamais, imposer à leur défense une autre stratégie, que celle de démolir la plaignante. Mais si ce pronostic s'avérait exact, il sera intéressant d'observer comment y réagiront tous les chers amis parisiens de DSK.

Si ce pronostic s'avérait exact, encore une fois, nul doute que la défense de DSK pourra s'appuyer sur un certain nombre de reportages publiés en France, qui ont allègrement commencé, loupe en main, à mener l'enquête de personnalité autour de Nafissatou Diallo. Le pompon, jusqu'à maintenant, a été décroché par Marion Van Renterghem, du Monde, dans un remarquable article du journal daté du 24 mai. La reporter a travaillé sérieusement. Son reportage s'ouvre par le témoignage de deux Guinéens rencontrés sur un trottoir de Harlem qui, admettent-ils d'emblée, ne connaissent pas Nafissatou Diallo. L'un des deux est pourtant catégorique : "c'est une frivole". L'autre renchérit : "Je travaille dans un grand hôtel et je vous le dis : on ne peut pas violer une femme dans un grand hôtel. Si tu as été violée, tu dois crier, te défendre. Pourquoi est-ce qu'elle a tellement attendu avant de prévenir la police ?" C'est tout ? Non. "Elle était consentante, et la plupart pensent comme nous". D'ailleurs, circonstance aggravante, ne s'est-elle pas portée volontaire, pour travailler ce jour-là au 28e étage ?


C'est tout le reportage, qu'il faut lire (lien payant), pour avoir une idée de l'incrustation profonde du mal dans les têtes de certains journalistes français. Cette même presse qui, des années durant, a maintenu un silence de bon aloi sur la si réjouissante, si gauloise, si française, paillardise de DSK, va maintenant multiplier les micro-trottoirs diffamatoires sur la jeune femme de ménage, à qui aucune présomption d'innocence, ou de véracité, ne sera reconnue. "La défense de DSK ne reculera devant rien pour anéantir son témoignage" pronostique, lucide, dans le même article, l'envoyée spéciale du Monde. Encore une fois, ne préjugeons pas. Attendons, et lisons.
Ah !

Daniel qui s'était fait une règle de relayer tous ce qui était écrit pour charger DSK, simplement parce que c’était disponible sur le web et qu’il aurait été hypocrite ….. Bref oui ce même Daniel, ce même @SI n’utilise plus ses « vite dit » pour relayer les papiers des journaux et sites qui sortent des vraies ? / fausses ? révélations sur l’accusatrice toutes les 10 minutes.

La raison serait-elle de retour sur @Si ?
Je voudrais bien que Sébastien Bohler vienne me dire ce que mon cerveau doit faire en pareilles circonstances?
Manger plus?
Boire?
Recommencer à fumer?
Dépenser des sous?
Regarder la retransmission des épousailles et compter les "proche des grimaldi"?
Faire une BD 3 cases "la déesse K" pour me servir d'exutoire?
http://dinersroom.eu/6209/reasonable-doubt-mon-amour/
Zut, c'est reparti.
Les injures volent bas, dans tous les cas.
Pour ma part, j'en ai marre. Que toute la vie d'un des premiers partis de France soit suspendue au sort de ce monsieur passe encore. Après tout c'est leur problème. Que toute la vie des citoyens de ce pays le soit aussi, voilà qui me fait sortir de mes gonds.
Coupable de viol, relation consentie, pucelle ou tapineuse, je m'en cogne.
Mais qu'on ne me demande pas d'éprouver de la pitié, de la sympathie, de la confiance (au choix - et j'en passe) pour un bonhomme incapable de garder sa queue dans son pantalon. ça non!
Pfff ! A en lire certains, il n'y aurait quasiment aucune différence entre DSK et Emile Louis !
D'accord, ils ont pas mal de points communs, mais le premier n'a encore tué personne.
Enfin si, indirectement par l'intermédiaire du FMI, mais pas de ses propres mains.
Après réflexion, aujourd'hui, je pense que le problème désormais n'est pas de savoir si DSK est coupable ou non. Il serait étonnant qu'on le sache un jour. Et surtout à quel degré.
Ce qui probablement va se passer, c'est qu'il va être acquitté parce que dans une affaire de viol, c'est crédibilité contre crédibilité, et que celle de Mme Diallo est bien entamée, donc il est pratiquement certain qu'il se trouvera un juré qui accordera à DSK le bénéfice du doute.

Non ! Le problème pour DSK, il se pose en France, parce que l'étalement de l'argent de sa femme, sa désinvolture vis-à-vis des femmes, sa vie privée pas très bien réglée, et qui l'exposent plus facilement à des accidents et des pressions, et le fait qu'il aura gagné le procés par de mauvais procédés (parce que le fait qu'il ait choisi un avocat très cher, qui fouille la vie des victimes, n'est pas pour rien dans le fait que c'est l'accusation elle-même qui a enquêté sur ce point), et ont éclaté au grand jour, et que ça, ça fait très mal vis-à-vis de l'opinion, et surtout du point de vue des femmes.

D'après moi, les socialos feraient mieux de mettre les choses au clair avec lui : il n'est plus le bienvenu. Parce que si ils lui ouvraient les bras, ça aurait des conséquences dévastatrices sur leur électorat féminin.

Je me demande s'ils en ont conscience.
Nafissatou, soudain peu fréquentable... :

Qui n'a jamais menti?

Le fait que Nafissatou Diallo, immigrée guinéenne, se soit empêtrée dans les versions de son parcours prend une importance cardinale dans le dossier en cours, mais paraît relativement banal dans les démarches tentées par les immigrés africains en Europe et aux Etats-Unis. Beaucoup, pour décrocher le permis de séjour, sont prêts à enjoliver leurs récits et à insister sur des faits qui relèvent parfois de la pure fiction. La députée néerlandaise d’origine somalienne, Ayan Hirsi Ali, avait été temporairement déchue de sa nationalité néerlandaise, après diffusion, en mai 2006, d’une enquête fouillée par la télévision néerlandaise sur son passé. Les Pays-Bas avaient ainsi appris qu’elle avait menti sur son nom (en réalité Ayaan Megan), son itinéraire (elle a vécu au Kenya pendant dix ans en tant que réfugiée et n’a pas subi les horreurs de la guerre civile en Somalie, d’où elle a prétendu venir directement) et un mariage forcé (ses propres parents ont affirmé qu’elle était consentante). En chemin pour le Canada, où résidait son mari somalien, elle s’est arrêtée en Allemagne puis aux Pays-Bas, où sa demande d’asile a été accordée sur la base de plusieurs mensonges. Cette femme partie en croisade contre l’islam et l’excision n’avait retrouvé son passeport néerlandais qu’après un vote des députés au Parlement pour la soutenir, peu avant de démissionner de son siège de députée et de quitter les Pays-Bas pour les Etats-Unis.

Quand aux femmes africaines qui laissent leur compte en banque servir à des amis ou connaissances, quitte à se faire dévaliser par leur propre mari, frère ou cousin, la pratique ne paraît pas, là encore, si exceptionnelle. A Paris, une Sénégalaise peule ayant ouvert l’un des premiers restaurants africains de la capitale, en 1968, s’est ainsi vue dépouiller de toutes ses économies par des hommes de sa propre famille. Des individus dont elle ne savait rien des activités, à qui elle faisait confiance, et qui prétendaient vouloir l’aider.


Une menteuse peut-elle être violée ?
Attendez-vous à une pluie de sondages pour savoir si les français veulent que DSK se présente à la primaire socialiste.

Je peux aussi vous prédire les unes de LePoint, Marianne et du Nouvel Obs dans 2-3 semaines (après quelques une consacrées à la résurrection ou au soulagement de DSK) : « Primaires Socialistes : Le Problème DSK ».
Quelle que soit la vérité qui apparaitra (peut-être, un jour...) je considère que Nafissatou Diallo est une victime.
Soit ce qu'elle a dit est l'exacte vérité et elle serait donc bien la victime de DSK
Soit elle a travesti la vérité, et cela signifie très probablement qu'on l'a poussée à le faire: un homme, une bande, une organisation que sais-je? Toutes les petites révélations dont on nous a gratifié ces dernières 24h me semblent les symptômes d'une personne plus ou moins forcée à "rendre des services" et prise dans un engrenage. Mais c'est elle qu'on punira si elle a menti, et elle n'aura peut-être même plus son avocat... Nos "auscultateurs" de médias ont-ils une opinion là-dessus?
Attendons le discours de René Coty.
Je me demande si le rewind déconne pas un peu. Ou alors, j'ai trop rembobiné le bouzin.
Ce forum me fait un peu froid dans le dos,
J'ai l'impression, mais j'espère me tromper, que le raisonnement y est celui-ci :
Si DSK est coupable, alors les féministes ont eu tort de la ramener.
S'il est innocent, les féministes ont eu raison de se plaindre qu'on ne prenait pas en compte la possible ou probable victime, de viol.

Mais le problème était qu'en France, sans que personne ne sache et même n'ait la moindre petite idée de ce qui s'était réellement passé, on a considéré que DSK, c'est-à-dire l'homme, avait forcement raison. Et c'est cela ce qui est le problème, pas les faits, quels qu'ils soient.

C'est uniquement pour cela qu'une polémique a été suscitée. Parce que si l'homme a toujours raison, ça empêche les victimes femmes de porter plainte. Et c'est ça le problème.

Il y a une sorte de passion dans le forum, comme si le fait que Nafissatou Diallo mentait ou pas remettait non seulement en cause l'innocence de DSK mais donnait raison aux uns ou aux autres, et donc tort à d'autres. Pour l'instant, on ne sait rien.
La seule chose dont on est sûrs, c'est que la victime est humaine, et a des faiblesses.
Une chose est sûre aussi, c'est que DSK a prété le flanc à ce problème, et il le savait.

Et de toutes façons, le problème des victimes de viol en France reste le même.
Après la journée médiatique qui vient de s'écouler j'ai la nausée. Je n'en peux plus.

Je sature totalement de cette histoire DSK. Une grande partie des médias a encensé cet homme en vue de la présidentielle.
Aujourd'hui des incohérences dans les propos de la femme de ménage et on nous le ressert en flux continu comme possible candidat. Les intervenants sont majoritairement pro DSK. Peu d'objectivité dans tout cela, aucune retenue.

Cette surmédiatisation de cet homme ayant à mon sens des pratiques sexuelles incompatibles avec la morale attendue d'un homme d'état est écoeurante (je ne parle pas de viol).

M. Schneidermann, je compte sur vous pour nous proposer une analyse différente de ce déferlement médiatique monolithique.

D'après vous, quand et comment cela peut-il changer ?
- Le procureur fait machine arrière

- La chef du service "sex crime" de la NYPD a démissionné il y a quelques jours, dans l'indifférence générale de la presse

- On apprend que Kenneth Thompson a déjà du payer une amende pour une procédure irrégulière, avec une autre procédure ressemblant à du chantage pur et simple.

- Norman Siegel démissionne de l'affaire

- Shapiro démissionne de l'affaire


Ca va comme "rewind" ?

MDR
Nafissatou Diallo, ou la Sainte Marie Jésus !

En plus il aurait fallu qu'elle soit la Sainte trinité, mais rien ne me surprend plus , du pays encombrés de puritains, mais aussi des plus gros consommateurs de médiocres pornographies. Sans faire de mauvais anti-américanisme. Ils sont forts en scénario, et à la fin la forme est toujours moralisante et de bon ordre, pour rester tel quel de bon ton... Ouf ..


Une femme de chambre qui a priori ne connaissait pas l'oiseau au moment des faits . Des faits imaginaires ou pas ! ou ?

Pourtant les relevés précis de la police scientifique et qui indiquent que les rapports ont bien eus lieu, confirmés par des analyses depuis des visites médicales, dont des traces marquées à des endroits explicites , cela ressemble à des rapports violents. Ce fait et le milieu dont est issu cette femme qui pose la question à son amoureux d'un éventuel intérêt à tirer profit de la situation, un ami certes emprisonné pour trafic de joints ( c'est pas les ventes de canons, ceux là sont félicités !), une femme noire secouée par le DSK et qui apprend la notoriété du bonhomme après coup ! Sans mauvais jeu de mot ...

Issu d'un milieu modeste, dans cette situation, j'affirme et en connaissance des pouvoirs adverses, que la négoce financière me serait venu à l'esprit, et que d'en retirer 100 000 dollars à un mec qui paie 250 000 par mois pour son palace qui lui sert de mise à pied, le dorloté par sa riche femme et combien tolérante ( Du Bovary à l'envers, pour rester dans le verlan ) , j'affirme et je revendique qu'il n'y a aucune immoralité là dedans, ça choque seulement les gens nés , passez moi l'expression, "" le cul bordé de nouille""

ça sent l'entourloupe à plein nez , et dans tous les sens !


Un scénario réaliste et un quiproquo qui s’emballe par opportunisme politique de toute part. Le FMI, qui on ne peut le nier a évolué sous DSK, ne serait ce que pour l'apport des finances pour plus d'un tiers de la capacité du FMI pour l'Europe ( les conditions peuvent être contestables, ce n'est pas le propos) ; un changement de traitement de la crise. Les intérêts d'un pays à voir une libérale à la place de celui-ci et quelques discutions de couloirs peuvent sans conteste expliquer de telles pirouettes média-politiques ... Un deal de court d'état , des intérêts convergents à laver les soupçons de la classe ( sans classe) ... Il n'y a rien de comploteuse à l'imaginer, et dans ces affaires, les chargés d'affaires ont la charge de taire le plus la réalité de cette affaire. Une ménagère amoureuse d'un vaurien, vous pensez donc que ça ne peut pas ...!

J'accuse personne ... ALOZ .... allo la terre
bon ben voila bien la preuve qu'il ne fallait pas s'exciter autant ce matin que d'autres se sont excites au debut de cette histoire : DKS n'est plus en liberte surveillee, mais libre. Par contre son passeport ne lui a pas ete rendu, et surtout : toutes les charges contre lui demeurent...

Suite au prochain rebondissement ...
Si personne n'examine le calendrier de ce revirement, si personne ne pose sérieusement l'hypothèse de la manipulation, je mange mon chapeau. Ce ne sera pas le premier que j'ingère mais tout de même. Quelle mauvaise blague !
Ha DSK, j’en suis heureux pour lui, en effet tout glisse sur lui, il s’est occupé de la fortune de la famille Boussac, il en devient l’un des héritiers, une ou deux affaires criminels, il est blanchi.
Si on compare à Rachida, elle arrive au ministère de la justice son frère était en incarcération, elle en repart et il est de nouveau en tôle, donc si on suit le raisonnement de la justice américaine, Rachida n’est pas crédible, et si il y arrive quelque chose, c’est qu’elle l’aura cherché !
En fait cette dernière phrase, c’est ce qu’elle disait aux prisonniers lorsqu’elle visitait les prisons.
[quote=Gazette @si]Et DSK ? Rien sur le spectaculaire retournement de l'affaire DSK, qui a sidéré une seconde fois la France au réveil ? Non. Pas d'émission cette semaine. Trop tôt. Vous en êtes certainement secoués, comme nous. Nous y reviendrons donc

Nooooooooooon !!!!!
Pitiéééééééééé !!!!
(*sanglots*)
Ces nouvelles révélations, ça ne retire pas le fait que ce type est incapable de diriger un grand pays ou une grande institution. Parce que se faire piéger de la sorte, s’il est prouvé qu’il s’est fait piéger, c’est le degré zéro. Quand bien même il ne serait pas violeur, ce type pense avec sa bite !

Un homme qui ambitionne aux plus hautes fonctions, qui a la soixantaine passée, qui est sensé avoir acquis une certaine maîtrise de lui même, ne peut pas se comporter comme un puceau en rut dés qu’une inconnue lui propose une gâterie !

Alors peut-être sera-t-il avéré que DSK n'est pas un violeur. Peut-être que DSK s'est fait piégé. Mais pour moi, ça reste un type inconséquent, à qui je ne confierais pas la présidence du pays ! Bon, en même temps, je ne confierais pas la présidence à DSK, même s'il était un modèle de vertu et de maîtrise personnelle ! Pour l'instant, rien ne prouve qu'il ne reste pas un social-traître hein !
Rôôhhh ! Si on ne peut plus bourrer le cul des bonniches et se faire sucer la bite juste après dans un louable souci de propreté, où va-t-on ?

Surtout quand on est blanc, juif, multimilliardaire, et accusé par une salope de négresse, musulmane et raide comme un passe-lacet.

Quelqu'un avait un doute sur l'issue du débat ?

C'est une blague ou un cauchemar ?

Punaise faut que je vous aime pour poster avec un iPhone (la peste étouffe Steve Jobs !)

_________________
Le Courrier du Vietnam ... Le Vietnam d’hier...
Des faits à l'interprétation, s'érigent parfois des montagnes...
Entre les éléments nouveaux qui seraient apportés et les questions posés par nombreux journalistes à ses proches sur un éventuel retour de DSK dans la campagne Présidentielle, il y a un tel abîme que l'on se demande pourquoi ces questions peuvent même être déjà posées d'emblée...? Celà interroge notre culture journalistique surtout?
Il semble que les faits soient que: la victime soit en relation avec un dealer de drogue, avec des mouvements sur son compte bancaire, ce qui altére l'image de la "vertueuse victime" et peut mener le jury a se questionner sur sa crédibilité dans une situation de parole contre parole.
Sur les faits eux-même, que sait-on de plus pour le moment? Et qu'est ce que l'on peut conclure, voire interpréter? Et par rapport à quels cadres? Quels présupposés?
Dernière minute: un communiqué de l'Elysée annonce que Naboléon se serait déboîté l'épaule en parlant, tant il tremble de peur à l'idée du retour de Dominique Strauss-Montecristo assoiffé de vengeance...
Y'en a un qui était excité comme une puce, ce matin sur BFM, tout énervé parce que Nafisatu Diallo est une menteuse, et que lui (et Lang), y z'avaient supputé qu'elle était manipulée ou que c'était une menteuse, et que les féministes s'étaient énervées grave pour rien etc...
Mazerolle m'a vraiment bien "éclatée" ce matin... je doute qu'il soit en mesure de comprendre vos appels à la "mesure" dans le détricotage, Daniel Schneidermann...
De mon côté, je trouve ça vraiment très très très euh... j'sais pas moi... "trop" en fait !
Réel ou inventé, l'évènement frappant s'inscrit dans un ensemble, plus surement réel, d'évènements que l'on remarquait à peine, et il suscite la discussion.

C'est la manière de penser des médias aujourd'hui.

Mais comment la discussion fait-elle, pour éviter de trop pencher du coté où la ferait pencher la réalité de l'évènement ?

Et comment fait-elle pour rester crédible, s'il s'avère que l'évènement était inventé ?
bon maintenant que l'on sait qu'elle voulait se faire du ble sur le compte de dsk , vous pensez pas que cela aurait ete un juste retour des choses , ce type avec son fmi a mis des tas de gens a payole , je pensais que la justice americaine avait copiée la francaise et que l'on allait condamner dsk pour viol( meme faux )puisque de toute facon il est coupable par ailleurs de tas de choses, suicide , misere .... le pire c'est que maintenant il pourra baiser n'importe qu'elle meuf un peu violament et personne n'osera moufter ils gagnent sur toute la ligne ces aristos ...
Je n'aime pas DSK parce que l'ai jamais considéré comme un homme de gauche, d'une gauche que j'aimerais voir prendre le pouvoir. Pour moi, il ne porte pas un projet susceptible de changer les règles du jeu. Ce n'est qu'un libéral de plus, très libéral, à l'image des autres socialos. Mais, depuis le début, je trouve cette affaire étrange et je me demande à qui cet éloignement du pouvoir de DSK peut bien profiter ? Il a, très probablement, eu des relations sexuelles avec cette femme, ce qui s'avère être d'une bien grande imprudence, et il s'est fait avoir. Il imaginait d'ailleurs lui-même le scénario peu de temps avant que ça n'arrive, c'est bien troublant. On peut imaginer un cou tordu sans être "complotiste."
Et si demain Lagarde qui a bénéficié de cette histoire pour prendre la tête du FMI, devait démissionner à cause de son implication dans l'affaire Tapie, DSK pourrait reprendre sa fonction ? Et qui serait très contrarié ? J'imagine un instant une histoire où le chef d'une police disposerait d'un bon fichier d'individus pas trop "nets" et le mettrait à la disposition d'un autre individu désireux d'impliquer un de ses ennemis dans une sale histoire, et après ce n'est plus qu'une histoire d'organisation et de quelques versements. Pas très compliqué, me semble-t-il ? Serais-je la seule à l'avoir, je devrais écrire des polars...
C'est tout à fait juste, l'affaire DSK aura été utile pour toutes les raisons que vous listez mais aussi parce qu'à présent un point est éclairci pour tout le monde : si vous avez menti ne serait-ce qu'une fois dans votre vie, tous les hommes puissants du monde peuvent vous violer en toute impunité, sans même un procès.
C'est fou le nombre de commentateurs qui s'engouffrent comme un seul homme dans la brèche à peine entr'ouverte, comme si les dernières révélations apportaient un éclairage définitif sur l'affaire. Comme si DSK était redevenu instantanément le héros sans tache, de nouveau porteur des espoirs de leur gauche. Et ce sont ces mêmes moralisateurs qui, sans rire, dénoncent "l'emballement".
Arf, ASI, pourriez-vous réactiver le bêtisier, SVP ?

"Pour Philippe Goulliaud, rédacteur en chef du service politique du Figaro , Dominique Strauss-Kahn pourrait être «dans la situation du Comte de Monte-Cristo et avoir envie de régler des comptes ..."
Bernard Debré, démission !!!
je mesure l'immense déception des umpiste on leur retire brutalement leur principal motif de ricanement vis à vis de la gauche et je compati .
oh la la (triste) ......lalalala(joyeux).
l'impression de sortir d'un cauchemard collectif , mais DSK, pour moi, c'est fini pour un moment car je l'ai identifié comme maniaque sexuel.
Ca n'empêchera pas DSK, devenu une belle figure christique (chemin de croix, couronne d'épines et tout), d'aider le PS à gagner.
Sarko doit déjà chercher un autre feu divin car c'était lui le candidat à la rédemption qui s'était réservé le rôle du saint, avec ste nitouche transformée, pardon transfigurée, en immaculée conception ; damned !
Ah tiens, revoilà DS-le-justicier-masqué au service de-la-Morale-et-la-Justice !
Il nous avait un peu lâchés pour un bon édito sur les otages, et une fort belle émission sur son autre dada, l'Economie, mais décidément, il ne peut pas se retenir. Qu'est-ce que ça cache, un tel acharnement ?
Et le storytelling continue...
Mais que s'est-il passé dans cette suite d'hotel ? Ya-t-il eu infraction ou pas ?
L'agression n'est pas contestée (par l'accusation) en revanche, comme ils craignent de perdre en procès, il est probable qu'ils vont proposer des chefs d'accusation moindres avec des peines moindres en échange d'un plaider coupable, afin de s'éviter un procès perdu.
"L'agression n'est pas contestée (par l'accusation)" : sauf erreur, l'accusation n'a pas à "contester" une agression mais à la prouver.
Catastrophe : si DSK pouvait re-candidater en France, il pourrait aussi dé-démissioner du FMI, du coup Christine Lagarde reviendrait à Bercy, le remaniement ministériel serait annulé, David Douillet quitterait le gouvernement et les Français de l'étranger ne s'en remettraient pas.
Si cela pouvait au moins,cher Daniel, vous amener à méditer sur ce fiasco...La manière dont vous aviez traité cette affaire, en rupture avec les principes observés habituellement par le site, m'avait déconcerté. Mais à lire votre billet, la réflexion sur le pourquoi de ces emballements n'est pas pour demain. Dommage.
Ca y est ! DSK est libre, et décide de se présenter aux primaires. De son coté, Sarkozy réintègre Tron, et le nomme secrétaire d'etat à la condition féminine.
Attention!
On peut être un menteur/une menteuse, un faux réfugié politique, et même vendre de la drogue... et être violé(e).
Je viens de lire l'article du NYT et ni les traces relevées ni le fait qu'il y ait eu relation sexuelle ne sont mis en question. En revanche, le procureur pense que l'accusée n'est plus assez crédible pour convaincre un jury et il semblerait que la plaignante ait menti au procureur sur des faits non spécifiés donc ils ne sont plus certains de gagner le procès, et comme dans ces cas aux Etats-Unis on fait un "plea-bargain" avec charges réduites, car mieux vaut une condamnation réduite que le risque que le présumé coupable n'ait rien du tout.
Par conséquent, les conditions de la caution seraient relaxées (mais pas suspendues totalement) et certaines poursuites seraient abandonnées en échange d'un "plaider coupable" sur des faits moindres (un peu ce qui avait été proposé à Polanski - il avait quand même drogué et sodomisé une gamine de 13 ans, avec pour justification qu'elle en paraissait 16; il avait plaidé coupable mais reçu une sentence moindre puisqu'il n'y avait pas de procès, comme c'est le cas dans 90% des cas aux Etats-Unis.)

Attention à ne pas imaginer DSK de retour parmi nous très vite et totalement exonéré - quoi que cela soit possible, ce n'est sans doute pas ce qui arrivera à 17h30 (je reviendrai manger mon chapeau à 18h, promis, si j'ai eu tort et que toutes les poursuites sont abandonnées sans plea-bargain! :p)
- Cet article fait suite à un article du NYT, réalisé par 4 journalistes chevronnés y compris certains dépéchés en Guinée, il y a 2 semaines exactement, qui faisait un portrait exactement inverse de la plaignante.
- Le statut du mensonge est différent en France et aux US - il n'est pas nécessaire qu'elle ait menti sur l'agression pour qu'elle soit considérée "non fiable" voire "pécheresse" si elle a menti à un autre moment.
- De plus, on voit mal pourquoi une femme plaque tournante d'un traffic d'herbe serait femme de chambre dans un hôtel.
- Enfin, cela ne signifie pas que DSK est innocent, ni que la plaignante a menti sur l'agression.
- La plaignante peut être poursuivie et condamnée à de la prison si elle a monté toute cette histoire, et vu la publicité autour du dossier elle ne pourra compter sur aucune pitié, aucune circonstance atténuante.
ce revirement était attendu non ?
depuis que l'on sait que DSK avait claqué des millions en frais d'avocats, il était attendu que Diallo allait être jugée sur son passé et non sur les faits !
je pensais qu'elle allait plonger pour un problème d'immigration ; mais voilà le vrai coup... un peu théatral mais on est en amérique.....on la quitte femme de chambre au Sofitel et on la retrouve en Lucky Luciano : fallait bien deux ultra-onéreux avocaillons américains pour sortir un coup pareil !
allez les filles, rentrez chez vous, y'a plus rien à voir ; et surtout gardez bien vos blessures pour vous, ce grand homme va pouvoir revenir gouverner votre pays grâce au PS !....
"Ne nous emballons pas", mais suivons quand même en direct l'"affaire" sur le monde.fr
http://www.lemonde.fr/dsk/article/2011/07/01/direct-coup-de-theatre-dans-l-affaire-dsk_1543287_1522571.html#ens_id=1522342&xtor=RSS-3208
Ca va être long à tenir le direct jusqu'à 17h30!!
Un séducteur de retour bientôt en France, la bonne nouvelle de la journée. Tout arrive !
Allons ne résistez pas, Monsieur Schneidermann... vous en mourez d'envie... faites-nous une nouvelle émission sur le prétendu "après DSK" !
Pauvre Daniel! Des semaines de navrants commentaires, de procès en sorcellerie, de délire puritano-moralisateur, et voilà le résultat... La vérité comme un pain dans la gueule!
Oui, il faut espérer que cette histoire servira de leçon, mais à vous d'abord Daniel, à vous...
E.N.O.R.M.E!! Il faut voter pour ce type
on va vivre des années extraordinaires, vu qu'il lui arrive des trucs pas possibles.
Merde alors... Comment vais-je me faire réparer ? Etant tombé, le 15 mai au soir, sur un troupeau d'abusives qui m'ont coupé le pied-paquet, me v'là bien avec ce retournement nocturne...
On pourrait peut-être juger Lagarde dignement cette fois ?
Petite réflexion perso sur le sujet : http://www.lepost.fr/article/2011/06/30/2537330_woerth-lagarde-tapie-la-justice-prend-sa-retraite-on-oublie-les-affaires_1_0_1.html
Merci ,j'espère avec vous ,dans votre dernier paragraphe, que tout ceci fera un peu progresser nos usages.
Mais,pour ce qui est de l'emballement médiatique,les leçons sont trés loin d'être tirées!Alors on aura toujours plus besoin de décryptage.
Quelques soient les révélations à venir, qu'il soit coupable ou innocent, qu’elle mente un peu ou sur l’essentiel, cela ne changera pas ce qui s’est passé ici : un @si transformé en relai non distancié de Voici, un site où les amalgames nauséeux son repris simplement parce qu’il suffit de chercher sur Google pour trouver les mêmes… !

Quant- au papier de Daniel de ce matin, sous forme d’autosatisfaction il en est comique.
C’est une histoire d’œil avec une paille et une poutre. Continuez à écouter France Inter, les pailles sont bien visibles, n’hésitez pas à nous les analyser mais svp reprenez vos esprits.

Le monde a peut-être changé mais la hiérarchisation entre :
- Une rumeur
- Un témoignage
- Une plainte chez un juge
- Un commentaire chez Ardisson
- Un accusé
- Un coupable
- Un comportement moralement discutable
- Un acte classé comme crime
- …
reste plus que jamais nécessaire.

Comme pour moi la dérive @si a été presque exclusivement celle de DS et que le reste de l’équipe m’a semblé garder sa tête journalistique, je préconise un petit débriefing interne et des vacances.

Papier du matin comique ? Non triste car pour moi Daniel a été depuis de longues années l’une des références de mon information. Mais les juges comme les journalistes peuvent se tromper.
J'avais fini par respirer... Le sujet était épuisé... Basta... Nous allions parler des vérités cruelles de ce monde : Grèce, Mensonges financiers....
Le monde est cruel pour les citoyens lucides...
Donc à écouter les laudateurs journalistes de France Inter ce matin (quoiqu'ils s'en défendent, il faut réécouter l'hallucinant édito de Thomas Legrand)... Nous sommes sauvés... IL est de retour...
Et puis une trainée qui blanchit de l'argent et s'entiche d'un obscur dealer de Marie Jeanne ne peut être violée...
...
Tiens tous les fans de DS et autres archaïques phallocrates relèvent la tête dans le forum... Je sens que je ne vais plus y traîner les prochains jours...
...
Il y dix mois, j'ai été juré à un procès où le violeur était pauvre et les victimes toutes des [s]trainées[/s] prostituées bulgares qui n'avaient même pas [s]eu le courage[/s] pu venir pour [s]salir[/s] dénoncer un [s]honnête[/s] travailleur...
L'accusé a pris comme ligne de défense (car dans cette affaire, aucune preuve : parole contre paroles absentes au procès) que l'on ne pouvait pas faire confiance à de telles personnes... Et qu'a priori elles en vivaient de cette pratique... Non mais...
Le tribunal dans sa sagesse en a estimé autrement et il a été lourdement condamné... Il a estimé que "même" une prostituée a de le droit à sa dignité de femme...

Mais l'accusé avait le tort pour lui de n'être point connu et sa parole n'a pas valu plus que celle de ces victimes pourtant absentes du procès....
Par contre bon sang ne saurait mentir...
Pauvre DS!
Faute de pouvoir admettre qu'il s'est complètement fourvoyé dans cette affaire, dans la précipitation, ce qu'ASI a tellement reproché à la presse dans d'autres affaires, il est obligé ce matin de convoquer tous les sujets connexes sur lesquels tout le monde ne peut qu'être d'accord (style le viol, c'est pas bien).
Entre temps, il est apparu comme une sorte de tartuffe moralisateur (les partouzes et la drague, ce n'est pas bien, ça vous conduit droit au viol), comme une commère (oui, j'ai vu de mes yeux vu des emails de DSK envoyés à des copines), comme un âne à la Luc Ferry (y a que moi qui ose briser le silence collectif).

Pathétique!
Mais le plus important, c'est de savoir si Lagarde et Baroin vont perdre leur place ou revenir à leur ancienne... lol
Détail, mais le vite-dit cite les enquêteurs comme ayant déclaré: "C'est le bordel". Dans le texte "It's a mess" n'est pas du tout au même niveau de langue!

Sinon, on a tellement entendu de bêtises sur cette affaire et les autres, que je ne suis plus sûre: la liste de questions du 2°paragraphe du 9.15, c'est bien de l'humour, n'est-ce pas?
J'imagine DSK finalement élu chez nous en 2012. Quelles seraient nos relations avec les Zétazunis ?

Ce qui est triste, en tous cas, c'est que les violeurs ont désormais de beaux jours devant eux. Ils pourront toujours invoquer "l'exemple DSK".
Avant d'aligner le pognon Strauss-Kahn, a posé ses conditions, c'est bien normal. Je ne lance pas une accusation imaginaire de plus, mais trop de mensonges tue le mensonge. On ne veut plus chercher la vérité, celle visible à hauteur de journaux cache celle dont on n'a besoin.
On veut la paix, qu'il aille se cacher au bout d'une route qui ne va pas plus loin que là où elle va, il y en a plein le territoire.
A quoi ça ressemble ça, de vouloir illico nous le remettre sur les rails pour la présidentielle? À un passage en force, mmm je dirais à un viol même, sodomy en américain du nord. Qu'il dégomme Lagarde au FMI si il a des fourmis dans les jambes, le pays n'est pas là pour réparer son égo d'un claquement de doigt..., ils sont fous ces journalistes.
[quote=D.S.] "il ne faut exclure aucun retournement, dans aucun sens" Certes...
Daniel tape en plein dans le 1000 ce matin.
Nafissatou Diallo a menti pour venir aux Etats Unis... ça on s'y attendait... les conditions sont tellement dures qu'il y a mensonge souvent...

Naffisatout Diallo a un fiancé! (bigre quelle nouvelle) mais emprisonné pour trafic de cannabis et qui a "blanchi" 100,000 $ sur différents comptes dans différents Etats américains dont celui de cette jeune femme... A-t-elle été trompée,est-elle complice ?

Naffisatou Diallo aurait parlé du fait qu'il y aurait des avantages à porter plainte contre DSK... Il faudrait entendre les bandes...

Cela n'enlève rien au fait que le PS (Parti des socialeux) pensait que son futur président serait une personne qui roule en porche, qui dépense 250,000 $$$$$$$ par mois, qui habitent 600m² à 15,000,000 €€€€€ et qui s'exciterAIT (manipulé ou pas) sur une femme de chambre africaine.

Et ça c'est répugnant... sans oublier les griffures, morsures (d'après Gisèle Halimi), trace de sperme et autres faits similaires ayant eu lieu en France (d'après des témoignages multiples) ou avec des employées du FMI...

Innocent ou pas. Accord ou pas. Abandon des poursuites ou pas, cela en dit très très long sur la réalité de la classe politique française.

SEMIR
Un moment d'insomnie cette nuit, je me promène sur la toile. Je tombe sur cet article de l'express : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-banon-le-chapitre-a-ete-retire-a-la-suite-d-un-coup-de-fil_1007862.html

et je lis le chapitre consacré à DSK par la "journaliste" Banon; Et là, je tombe de ma chaise.

En effet, si ce qu'elle raconte de ses entrevues avec DSK se résument à ce texte, il est effectivement temps de rembobiner l'affaire et la classer sans commentaire.
Une belle leçon d'amalgame(s) avec Kahn (JF), Tron, Lang, et les autres...

Que de (justes) condamnations de celui qui fait président quand il surfe sur l'émotionnel pour faire une nouvelle loi inutile ou stigmatiser les roms, les immigrés, etc.
Nos rédactrices et rédacteurs de tribunes (plus ou moins bardé-e-s de diplômes et de chaires prestigieuses) sans oublier Yvette Roudy, dont la tribune tombe comme mars en carême, auraient dû se souvenir qu'il ne faut pas confondre cerveau et viscères...

Un fait-divers, aussi sidérant soit-il, n'autorise pas des intellectuel-le-s dignes de ce nom à rebondir aveuglément dessus : c'est peut-être cela qu'il faudrait rembobiner.
Enorme, cette histoire.
Cela nous promet de fiévreux échanges sur ce forum !
JFK reviens!!!
Ce n'était bien qu'un troussage de domestique...
bon OK c'est pas drôle...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.