32
Commentaires

Diffamation et radars : Thierry Breton a-t-il "le mérite d’être clair" ?

Thierry Breton, ex-ministre, ex-PDG d'Atos et tout nouveau commissaire européen, était interviewé par Léa Salamé sur France Inter lundi 20 janvier. A-t-il été question du soupçon de conflit d'intérêt le visant, qui fait l'objet d'une enquête judiciaire ? A peine, et la réponse incomplète de Breton a été qualifiée de "claire" par l'intervieweuse. Retour sur une affaire de plainte en diffamation, de radars et de gros sous.

Commentaires préférés des abonnés

Lea salame ne relance pas th Breton .Reponse du service communication de france inter:c'est déjà bien qu'elle l'ait évoquée.Par contre elle relance 4 fois ph Martinez  sur les grèves des raffinerie les appelant blocages empêchant les français de(...)

c'est marrant la cellule d'investigation de France Inter s'est semble-t-il penché sur le sujet aussi !

j'ai entendu ( pas plus tard que samedi 18 janvier ) un reportage sur ce sujet. 

Il semblerait que cette info de la maison ronde ait échappé à l(...)

Léa Salami ne peut être compétente dans tous les produits charcutiers, notamment, elle ignore l'andouille bretonne.


Elle a une certaine tendance à laisser les  pseudo-chefs (de tambouille politique ) faire leur beurre ( breton ).

(...)

Derniers commentaires

L'enquête par Reflets, avec interview de Fontaine, avec Anticor, est en ligne sur le site de Reflets: https://reflets.info/articles/radar-la-machine-a-cash , elle dure 1h10



sur France inter, Le juteux marché des radars automatiques :  https://www.franceinter.fr/emissions/l-interview/l-interview-11-janvier-2020:   "Les radars automatiques rapportent plusieurs centaines de millions d'euros chaque année. Mais une large partie de cette somme va dans les poches d'acteurs privés qui ont remporté des marchés publics très rentables. Une enquête réalisée grâce à un financement participatif met au jour les dérives du système."


......si j'ai bien tout compris.......... de quelles poches sortent ces centaines de millions d'euros ? des poches des contribuables et taxables; ......... pour aller dans quelles poches? celles d'acteurs privés, comme Atos et d'autres; voilà la logique de la privatisation des missions d'intérêt collectif. Ce ne sont pas les automobilistes contrevenants qui payent le plus cher, et ce n'est pas l'Etat qui récupère le plus. 

"Salamé, lundi 20 janvier, n'a mentionné ni le film, ni les nouvelles pièces dévoilées, lesquelles affaiblissent pourtant les affirmations de Thierry Breton."


Vous avez bien conscience que cela impliquerait que Léa Salamé ait préparé son interview. Si vous croyez qu'elle a le temps!!! 

"Ce n’était pas l’angle de son interview", Lea Salame c'est comme les radars il y a toujours un angle mort

Un conflit d'intérêt chez un homme politique français, je ne peux y croire, on n'a jamais vu ça !

Permettez-moi d'en douter, c'est impossible...

:-)))

thierry Breton ex ministre des finances s’intéresse aussi au plan cadastral qui dépend des finances publiques et à l'IGN (établissement public):


http://www.financespubliques.cgt.fr/

Léa Salamé  menant une interview de Thierry Breton....

Franchement, on attendait QUOI???

Tiens, tiens. Une arme répressive (le radar), aux mains de capitalistes ( Atos, CA 11 milliards, notre ami Blackrock y a placé des billes). Ca ne fait qu'une de plus...


Ils ont tout à y gagner !


Punaise, on pourrait pas financer les hôpitaux (par exemple, et je n'ai pas cherché de chiffres) si on sous-traitait pas ce "service" de PV ? Bon, certains crieraient à un impôt indirect... mais m****, à avoir un système biaisé, ce pognon de dingue je le préfère potentiellement utilisable pour la communauté au besoin.

Pour paraphraser la paraphrase "Qui a de Gaule comme ami, n'a pas besoin d'ennemis"


Qui est interviewé par Léa Salamé, n'a surtout pas besoin de dire la vérité. 


Léa Salamééééééééééééééé, l'incompétence viendra te hanter la nuit au fond des bois.


Mwouhahahhahhahahhahahhahhahahhahhahhahhahhahaha !!!!!!!!

Lea salame ne relance pas th Breton .Reponse du service communication de france inter:c'est déjà bien qu'elle l'ait évoquée.Par contre elle relance 4 fois ph Martinez  sur les grèves des raffinerie les appelant blocages empêchant les français de se déplacer selon elle,là c'est moins claire.  

Léa Salami ne peut être compétente dans tous les produits charcutiers, notamment, elle ignore l'andouille bretonne.


Elle a une certaine tendance à laisser les  pseudo-chefs (de tambouille politique ) faire leur beurre ( breton ).

c'est marrant la cellule d'investigation de France Inter s'est semble-t-il penché sur le sujet aussi !

j'ai entendu ( pas plus tard que samedi 18 janvier ) un reportage sur ce sujet. 

Il semblerait que cette info de la maison ronde ait échappé à la "journaliste" Léa S.

Elle ne doit pas être au même étage que les vrais journalistes ...

Allôôô ? La cellule d'investigation de France-Inter ?

Procédure-baillon ou pas

ça a le mérite d'être clair comme dit Léa Salamé :

l'honneur de ce monsieur Thierry Breton ne vaut que deux euros

Bien résumé !


Je me demande tout de même : à la place des juges, si l'on se retrouve devant une affaire de guillemets mal placés (la faute semble reconnue par tout le monde, minime mais bien réelle), devrait-on prononcer une condamnation mesurée et symbolique d'un euro, ou bien envoyer bouler la plainte parce qu'il s'agit d'une procédure bâillon ?


En d'autres termes, il y a la loi dans sa rigidité censément la plus claire (et encore : on voit comment Thierry Breton et Gilles Grapinet utilisent cette condamnation) ou bien la loi suppléée de la volonté de ne pas se laisser instrumentaliser.


« Pour tout cela et plus encore
Pour la solitude des rois
Le rire des têtes de morts
Le moyen de tourner la loi
Et qu'on ne me fasse point taire
Et que je chante pour ton bien
Dans ce monde où les muselières
Ne sont pas faites pour les chiens...
Thank you Satan !
»

― Léo Ferré

Oui Thank you Satan, le diable est dans les détails

Avec Léa Salamé, quand il y a des questions plus délicates, elle les garde pour la fin, et

dommage il n'y a plus de temps...

Comme ça, elle en a parlé un peu, l'invité est blanchi, et Demeurand reprend la main:


" On est très en retard..."  Pub...

C'est vraiment dommage en effet

mais par contre, comme dit plus haut JPP, elle trouve le temps de poser certaines questions à certains invités, et de revenir dessus

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.