128
Commentaires

#Dictature, #Apartheid... retour sur les hashtags post-allocution de Macron

Ce lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron, les hashtags outranciers ont fleuri sur Twitter, provoquant à leur tour des tweets d'internautes choqués qu'on puisse comparer le pass sanitaire ou l'obligation vaccinale à des mesures dictatoriales dignes du IIIè Reich ou à l'apartheid sud-africain. À quelles familles idéologiques doit-on relier ces hashtags, et comment les interpréter ?

Commentaires préférés des abonnés

Le mépris outrancier de Macron ne peut que produire des hashtags du même type. Je ne suis pas étonnée de la dérive. Dommage qu'on évite d'évoquer la cause et la responsabilité du président.

"Les hashtags outranciers"... 

Ce qui est outrancier c'est donc d'utiliser un mot. Par contre fracturer la société pour interdire à une partie de prendre le bus, le train, ou l'avion, d'aller à l'hôpital, de travailler, de faire ses courses où el(...)

Je trouve étonnant que personne, dans l'article, n'évoque la possibilité d'application des mesures proposées.

Pour prendre un exemple personnel, j'ai septante ans depuis la mi-mai.

J'ai cherché activement un rendez-vous de vaccination depuis que j'y ai(...)

Derniers commentaires

"À quelles familles idéologiques doit-on relier ces hashtags, et comment les interpréter ?" aucune famille idéologique , quand a l'interprétation , voyez y juste une simplification , une incapacité a dérouler des argumentaires  , c'est simplement l'expression d'un malaise ressenti pour un produit en lequel les labos eux même  n'ont pas confiance , j'en veux pour preuve la non prise en charge des responsabilités en cas de problèmes . C'est très arrogant de faire semblant de pas comprendre , de dénigrer l'autre parce qu'il s'exprime pas comme un bouquin avec toutes les nuances dont peuvent faire preuve les lettrés , ou les gens qui ont dépassé le niveau 3 eme . Du coup on se demande qui est l'imbécile , celui qui comprend qu'un langage nuancé , ou celui qui comprend les deux ? Parce que le commun  comprend les deux et mieux que vous ne croyez !

Ben faut reconnaitre qu'il y a une certaine similitude , entre la vie sous virus et des événements comme la vie sous le gouvernement de Pétain , les antisémites ont foncé des les premiers instants pour balancer les juifs , puis y'en a qui ont commencer a flipper en voyant les milices dans les rues , et ont commencé a balancer eux aussi , puis les lois se sont durcies et les gens pour être tranquille ont commencé a balancer , Ah la tranquillité , la cohésion , la contrainte ,l'économie , pour une france pure de tous ses virus , balancé votre voisin juif !( Pour ceux qui penseraient que je compare les juifs a des virus , je ne fais que reprendre des thèmes qui ont existes sous l'occupation , et que l'on voit ressurgir sous le virus , avec certain cerveau mal intentionné vaut mieux mettre des sous-titres )Salut Entho !

Je suggère cette video de Cemil, peu soupçonnable d'appartenir à l'extrême-droite : https://www.youtube.com/watch?v=qeeMa8H2CNk "VACCIN OBLIGATOIRE : Véran rame sur BFM".


une remarque en passant : le site où il trouve ses t-shirts est une mine ! LOL

Très creux… c’est rare mais là vraiment le travail n’est pas à la hauteur de la situation.

Je doute que l’ensemble des personnes qui s’offusquent de ce mesures soient toutes des antivacs ou extrêmes droite.

Je suis personnellement très choquée par ce qui se passe, par ce glissement toujours plus doucereux vers des mesures qui toujours plus autoritaires, par l’incohérence et le manque de travail de ce gouvernement et je peux comprendre qu’avec la loupe outrancière de twitter on arrive sur du point godwin mais je trouve que qualifier cela comme extrême droite point barre, c’est un peu simpliste.

Mettre le Général dans la fachosphère, c'est vraiment plus que léger !

Voir son compte : https://twitter.com/_LE_GENERAL_OFF

Les propos des chercheurs interrogés ici participent au binarisme habituel : pro-vax/anti-vax, qui ne permet pas d'y voir très clair (peut-être trop tôt pour les solliciter, pas assez de recul). 

Voir ici l'intervention de soignants de Sud : https://twitter.com/_LE_GENERAL_OFF/status/1415289654291701762

Etape 1 : Il n’est pas question de…

Etape 2 : Toutes les hypothèses sont sur la table.

Etape 3 : C’est une possibilité que nous n’écartons pas.

Etape 4 : Nous envisageons effectivement cette hypothèse parmi d’autres.

Etape 5 : Nous allons nous réunir en concertation pour déterminer…

Etape 6 : Cette solution présenterait l’avantage de…

Etape 7 : Bien entendu, si nous l’adoptons, des garde-fous seront mis en place afin de…

Etape 8 : Avec ce projet, nous garantissons…

Etape 9 : Il n’y a pas d’autres solutions compte-tenu de la situation que nous traversons.

Etape 10 : Les Français réclament des mesures, ils nous approuvent dans leur grande majorité car ils savent que… , et ils ne comprendraient pas que…


Laissez infuser quelques semaines ou quelques mois entre chaque étape. Ainsi, le temps d’arriver à l’étape 10, l’étape 1 aura été oubliée.

Au cas où un insolent l’évoquerait, passer à l’étape 10 bis.


Etape 10 bis : A cette époque, nous n’avions pas encore pris toute la mesure du problème et de sa gravité…

Puis revenir à l’étape 10.

si vous vous ennuyez en ce 14 juillet pluvieux, ce live façon libre antenne est très distrayant :


Maintenant que le super vaccin Pfiser (?) commence à montrer des signes de faiblesse (après 6 mois les anticorps semblent disparaitre un peu) il va falloir une autre piqure pour les vaccinés et une autre encore dans six mois et encore... Et plus de contrôles et de contrôleurs.

Autrement comment on obtient une copie du pass (pourquoi pas carnet de ou attestation de vaccination) ? L'attestation rend flics tous ceux dont la vie va dépendre de son contrôle. C'est une bonne mesure pour l'état qu'une moitié de la population surveille l'autre et de transformer une partie de la population en gardien de l'ordre et de la bien pensance.

Moi qui n'ai qu'un portable de 1999 va falloir que je m'agite comme un chat dans un bénitier pour ne pas être emmerdé quand j'irais au cinéma.

Je reste sur ma faim avec cet article. On pourrait presque avoir l'impression à nouveau que contester les mesures, c'est être d'extrême droite ou récupéré par elle. Voir les tags en bas de l'article : extrême droite, vaccins, fachosphère, twitter, covid 19, Raoult, antivax.


Et où sont situés idéologiquement ceux qui se disent (je reprends les mots de N. Smyrnaios ) :
Mais les confinements, interdictions de circulation, attestations pour sortir de chez soi... sont objectivement des dispositifs biopolitiques (pour citer Foucault) de contrôle de la population.  

Pourquoi la majorité des gens qui parlent de résistance sont-ils d'extrême droite? C'est chez eux l'individu qui prime, la résistance individuelle. A l'image du début du mouvement des gilets jaunes. Ils pensent à LEUR corps, pas au collectif. Et pourtant Macron est liberticide, autocrate et le pire capitaliste que l'on puisse imaginer. La résistance de "gauche" est nécessaire.

Mais il est aussi très fort on dirait, il sait semer la discorde - ou du moins l'amplifier. Moi, de gauche, pro-vaccin, éveillé à la critique média, je ne peux pas m'allier avec des complotistes ou des crétins qui comparent le passe sanitaire à l'étoile jaune. Et pourtant... Ce passe est une saloperie, mais je me tais. Parce que ma voix ne peut se mêler à celle de l'extrême droite. Parce que la pensée complexe est disqualifiée d'office sur les réseaux. La pensée complexe, ça tient pas dans un Hashtag. La confiscation de l'espace médiatique "dissident" par l'extrême droite annule la possibilité d'une émancipation révolutionnaire. C'est la confusion : révolution ou coup d'état des généraux? Et bien ça sera le statu quo alors...

Et si - à l'image des gilets jaunes - on essayait d'éduquer ceux qui "résistent" plutôt de les montrer du doigt en se pinçant le nez? Je suis surement naïf mais ça a marché sur quelques-un. Est-ce que le chemin de l'émancipation ça ne serait pas de commencer par dire "non", fut-ce pour de mauvaises raisons?

Est-ce que le chemin de l'émancipation ça ne serait pas de commencer par dire "non" 


En effet il faut dire "non". Avez vous remarquez dans cette crise sanitaire les étapes d'acceptation des Français? Pour chaque mesure acceptée par les français, ils vont plus loin. 

Nouvelle mesure > Résistance > Propagande > Renoncement > Adhésion > Nouvelle mesure > Résistance > Propagande > Renoncement > Adhésion > Nouvelle mesure etc...


Je me fais un point d’honneur à ne plus accepter les nouvelles étapes car je sais déjà qu'ils iront plus loin pour nous soumettre à leur autorité. Plus ils insistent, plus je me radicalise.

"Nouvelle mesure > Résistance > Propagande > Renoncement > Adhésion > Nouvelle mesure > Résistance > Propagande > Renoncement > Adhésion > Nouvelle mesure etc... "


Attention au biais de présentation médiatique. Ce que vous appelez résistance est souvent une étape médiatique visant à dramatiser la situation pour faire de l'audience. La défiance envers le vaccin a toujours été assez faible.


Quand dans les médias annonçait fin 2020 une majorité de français contre la vaccination en réalité les sondages ne disaient pas ça. La plupart des sondages mettaient en avant une simple incertitude des sondés qui attendaient plus d'information. Et parmi les non-vaccinés aujourd'hui il y a juste beaucoup de gens qui comptent le faire mais le plus tard possible (sauf qu'on n'a juste pas le temps).


Sur tous les sujets médiatiques le modèle est le même : "présentation -> on gonfle la défiance -> ah non finalement il n'y avais pas tant de réfractaires que ça". 3 étapes qui permettent à chaque fois de faire du "débat" conflictuel et de l'audience.

https://petition-passeport-sanitaire.com/signature

"Association Internationale pour une Santé Naturelle, Scientifique et Humaniste"


Sur une de leurs précédentes pétition : 

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/05/30/menaces-sur-les-huiles-essentielles-les-intox-d-une-petition-a-succes_5307120_4355770.html


Cette association est fondée entre autre par Guillaume Chopin, qui semble avoir écrit cet article sur le site de l'action française (l'article envoie vers une pétition pour la chloroquine de la même association).


Faites-en ce que vous voulez


Effectivement, ce n'est pas simple.

Mais si vous pensez réellement que Macron trahit les principes républicains, Aragon vous a déjà répondu:


"Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au coeur du commun combat"


On peut penser que l'extrême-droite est ontologiquement mauvaise, et forcément du mauvais côté de tout, sauf que l'Histoire est plus complexe, voir par exemple le parcours du colonel de la Rocque.


Merci pour la citation. Sauriez-vous me donner le nom du poème? En effet, je pense qu'il est temps d'envisager des unions contre-natures

"Ils pensent à LEUR corps, pas au collectif."

Je me demande bien ce que penserai de vos propos  les femmes  qui se sont battues pour l'IVG et justement contre : L'obligation étatique de renoncer à disposer de son corps .

Je pense que vous n'avez rien compris compris à ce que j'ai écrit. Je parle de la soit-disant résistance d'extrême droite, motivée avant tout par l'individu. Il me parraît évident que le combat contre l'IVG n'entre pas dans cette catégorie

Je rebondissais juste sur votre phrase "Ils pensent à LEUR corps, pas au collectif. " qui est un reproche lunaire. Puisque bien évidement on ne veut pas faire n'importe quoi avec notre prpopre corps pour le collectif. Et que oui un corps appartient à l'individu qui est dedans pas au collectif.  C'est pour cela que j'ai pris cet exemple d'IVG et du corps de femmes qui leur appartiennent. Ce qui est vrai dans un cas est vrai pour l'autre. Et l'extrême droite ou l'extrême gauche mais la politique en générale n'ont rien a y voire.

Penser la question vaccinale sans penser le collectif, c'est égoïste. Ce n'est pas ça faire société

Votre raisonnement serait valide si le risque grave était le même pour toute la population. ce qui n'est pas le cas la grande majorité des morts étant bien au dessus de 75 ans.

Votre reflexion est du panurgisme. car la raison d'être d'un médicament c'est de soigner la personne qui le prend et pas les autres c'est sa fonction. Le bénéfice collectif est  un effet collatéral.

Mais vouloir vacciner à toute force des enfants de 12 ans pour une population qui pourrait se vacciner volontairement comme elle le fait déjà pour la grippe est indécent. Ce n'est pas faire société que d'exposer ces enfants à des risque inconnus liés aux effets secondaire de tous les vaccins pour un bénéfice nul. Surtout des vaccins avec autorisation temporaire et en phase 3 de test

"la raison d'être d'un médicament c'est de soigner la personne qui le prend et pas les autres". Oui, mais pas un vaccin :-D, le but d'un vaccin c'est de protéger la population.

Pour débattre, il faut déjà parler de la même chose, sinon cela ne sert à rien.

Probablement que l'on pourrait avoir un échange intéressant d'ailleurs parce que, contrairement à vous, je n'ai aucune certitude. Mais j'arrêterai ici la discussion avec vous parce que la rhétorique du mouton ne m'intéresse pas, vous chercher à me provoquer pour susciter un énervement. Vous ne l'aurez pas, désolé. 

Vous êtes un troll, ma chère Péniche. Et s'il y a bien quelque chose que j'ai appris dans ma petite expérience d'Internet c'est qu'on ne nourrit pas le Troll.

Bon appétit

Avant de me traiter de troll renseignez vous un peu ! Vous ne pouvez pas insinuer que tous ceux qui ne sont pas d'accord avec vos croyances sont des trolls, faut un peu plus de matière...

Vous disiez n'avoir aucune certitude et bien permettez moi de mettre à jour les 2 seules que vous sembliez avoir et qui sont 2 conneries  martelée par les médias et le gouv. On se vaccine pour soi même,  un vaccin est bien un médicament.


Source->: lautorisation-de-mise-sur-le-marche-des-medicaments-en-9-questions

"Un vaccin est un médicament immunologique.  il est particulier car fabriqué à partir de virus, bactéries... Des injections à faible dose de ces corps étrangers stimulent ainsi le système immunitaire afin de protéger à terme les individus contre certaines maladies. Leur mise sur le marché obéit aux mêmes règles que celles appliquées aux médicaments. "


A bon entendeur...


Le vaccins protègent tout le monde, et la balance bénéfice risque est positive, même pour les jeunes. Donc vous n'y connaissez rien, que vous soyez ou non un troll. 

Vous vous égarez les vaccins ne sont pas efficace à 100% et de par le fait ne peuvent protéger tout le monde.

Donc comme je n'y connais rien comme vous dites et que vous vous semblez être un sachant. Je serais très curieux que vous me chiffriez, hors méthode du doigt mouillé, cette balance bénéfices risques de cette vaccination expérimentale pour les population pratiquement non touché par les formes grave soit les moins de 15ans et les 15 à 44ans.

pour vous aider voici un petit récapitulatif des pourcentage de décès de mars 2020 à juillet 2021 pour la population globale française.
moins de 15ans    -> 0% ,15 - 44 ans     -> 0% ,45 - 64 ans    -> 8% ,65 - 74 ans     -> 18% ,75 - et plus    -> 73%
(considérer "proche de 0% plutôt que "0%" à mon sens)
Source : victimes-coronavirus-age-france



"Primum non nocere"

Le % de décès actuel tient compte de la prise en charge hospitalière. Hors le covid met à genoux le système de soin. Le nombre de décès serait décuplé dans ce cas là. Que ce soit les décès covid ou les décès hors covid dû au mauvais fonctionnemetn du système qui se retrouve à genoux. Il faut tenir compte de cela dans votre calcul. 


Si je me tiens au bord d'une falaise, je suis vivant tant que je ne glisse pas. Ca ne veut pas dire que c'est raisonnable de se tenir debout au bord d'une falaise.


Il y a aussi tous les covid longs qu'il ne faut pas oublier.

Vous avez raison. 

Le covid long va nécessiter pas mal de travail pour sizer  et comprendre ce sujet. Je suis d'accord. Pour l'instant on en sait pas plus sur le covid long maintenant que sur le covid en général au debut de l'épidémie.

Depuis le début de la crise les suppressions de lits on continuées. Donc le risque potentiel ne semble pas suffisant vu de l'Elysée pour changer la politique hospitalère. Pourquoi changer puisque le peuple accepte d'être confiné sans broncher quand cela déraille...


Et lors de la première vague de 2020 les déprogrammations ont bien eu lieu pour faire de la place au Covid.

C'est pour cela que je vous conseille les 2 vidéos passionnantes sur "comprendre les données de mortalité Européenne " 


partie 1

partie 2

C'est un peu long mais très clair au final et cela éclaire sur communication gouvernementale.


"Donc le risque potentiel ne semble pas suffisant vu de l'Elysée pour changer la politique hospitalère."


Il vous aura peut-être échappé qu'on est gouverné par des branques. Ils sont eux aussi aveuglés par leur idéologie. Mais c'est un autre sujet. Cela mis à part, on sait que 10000 lits de plus ou de moins ne changerait pas énormément de choses sur le fond du problème au niveau épidémique : on a pu voir que même l'Allemagne a du prendre des mesures de restriction de liberté pour contenir les vagues épidémiques

Contrairement au monde le type de la chaine est un expert en statistique et pas un apprenti sorcier. De plus tout est sourcé , les calculs et methodo statistiques sont expliqués. Tout est re-calculable chez soi. C'est transparent.


Il débunke même cet article du monde dans une vidéo : ici



Il y a un tas de trous dans son raisonnement. Il omet des données majeures comme le fonctionnement d'un virus, les mesures appliquées pour contrer sa propagation qui ne sont pas des petites données négligeables si l'on veut faire une analyse un minimum potable.


Son analyse est comparable à ce genre de situation :

- D'un côté je prends une année avec une petite élévation du niveau d'un fleuve, les digues permanentes suffisent à contenir l'élévation. L'eau déborde un peu et provoque quelques inondations de garages 

- De l'autre je prends une année de grande inondation qu'on a pu contenir en élevant les digues de plusieurs mètres.. L'eau déborde et provoques plusieurs inondations de garages


Résultat de son analyse : "on a construit des digues pour rien, les gens ont flippé pour rien, l'inondation de la 2e année n'aurait rien fait, la preuve le village n'a pas été inondé. et dans les deux cas il y a des inondations de garage".

L'analyse statistique des décès toutes cause dans les vidéos partie 1 et 2 est bien plus intéressante. Car justement il supprime le biais de perception des chiffres brut des morts covid annoncées par la standardisation des populations par année pour pouvoir comparer ce qui est comparable et non des choux et des carottes . 


N'hésitez pas à allersur sa chaine lui faire part vos remarque et luis poser des questions sur ce que vous ne comprenez pas. Il répond volontier aux questions et est toujours très pédagogue. 


Autres ujets intéressant Il y a aussi des vidéos sur l'arnaque des réformes de l'assurance chômage, des retraites et aussi à qui profite les baisses d'impôts c'est très très varié. Même si beaucoup des dernières vidéo concernent l'actualité covid.




vous avez bien du mérite à continuer à converser

C'est bâteau, vous ne comprenez pas que les vaccins n'ont pas besoin d'être efficace à 100 pour protéger l'ensemble de la population, par immunité de groupe et réduction de la circulation du virus. 



Quant à la balance bénéfice risque, ce sont les agences de santé qui l'etablissent et elles disent que celle-ci est toujours positive, même pour les adolescents. 


Sans doute en avez vous une perception erronée car vous sous estimez la létalité du covid19 pour les plus jeunes. Celle ci n'est pas de 0% pour les 15-44 ans mais s'étale de environ 0,1% pour les 40-44ans à 0,001% pour les 15-19 ans(  https://www.nature.com/articles/s41586-020-2918-0#MOESM1) En revanche, les morts causés par les vaccins ARNm sont, à notre connaissance, toujours au nombre de zéro, et les effets secondaires graves sont très rares, de l'ordre de 0,1%.

Non j'ai très bien compris que généralement dans un épidémie entre 30 et 70 % de 

vaccinés suffisent normalement avec les immunisés post infection pour obtenir une immunité collective.

Dans notre cas c'est semble-t-il une immunité collective bien fragile avec un vaccin ARN sur une protéine unique qui peut varier complètement à chaque variants et un nombre d'immunisé post infection inconnu. (C'est le vaccin que j'ai eu...)

Personnellement pour une immunité de groupe solide je miserai plus sur un vaccin classique multi souches comme on le fait pour la grippe.. Comme je l'ai déjà écrit dans un autre fil. Mais bon c'est un peu mieux que rien.


- Une confiance aveugle ? Les agences de santé on mis 37ans à s'apercevoir que le benefice risque du mediator était mauvais voir mortel. Comme quoi  ils peuvent se tromper lourdement. La confiance n'exclue pas le contrôle !


Concernant les morts par les vaccins c'est surtout la grande inconnue. Car la pharmacovigilance en France est basé sur un modèle passif. C'est déclaratif. Dans un fonctionnement habituel à peine 1% des effets secondaires sont remontés. De plus le système français de pharmacovigilance est basé sur le principe "challenge -> Dé-challenge -> Re-challenge".

Ce qui même avec 1% des remontées peut faire apparaitre des effets secondaires pour des médicaments qu'on prend "challenge" qu'on arrête de prendre "Dé-challenge" et que finalement on reprend "Re-challenge" pour vérifier si l'effet secondaire s'arrête puis reprend. Cela fonctionne sauf si le nombre de mort ou d'effet grave est suffisamment peu élevé pour passer comme normale car pas de test en  3 phases challenges.

C'est un peu dur avec un vaccin quand on est mort de ressusciter. Et si on est pas mort c'est un peu dur de retirer le vaccin injecté...Donc sans les trois phases challenges ce genre de remontés sera considéré comme peu crédible car non vérifiable et sera rejeté sauf cascade de  morts inexpliqués


(il me semble que les Pays Bas ont un meilleur retour d'infos sur les effets secondaires à étudier pour voir)

Plus vous écrivez, plus je me rends compte que vous balancez des mots et des notions sans les comprendre. Vous vous croyez malin en disant que les vaccins ARN ne visent que la molécule spike, mais cette molecule est à la fois indispensable au fonctionnement du virus et la seule clairement identifiable à la surface du virus. Donc les anticorps cibleront cette molécule, d'où l'intérêt de les entraîner à la reconnaître. 


De plus vous voulez un vaccin "multi souches" alors qu'il n'y a que une seule souche de covid ( avec des variations de cette souche unique). Vous proposez un truc infaisable, probablement parce que vous raisonnez sur la grippe et que vous êtes incapable de comprendre que le covid ne fonctionne pas pareil. 


Et le coup du Médiator, c'est le bouquet final ! Le problème du médiator, c'est celui de la prise du médicament sur une longue période, avec des effets secondaires à long terme. Rien à voir avec un vaccin ponctuel. 


De plus, les méthodes statistiques qui ont permis d'identifier les effets mortels du médiator le feraient également sur les vaccins, si ceux ci étaient dangereux. D'ailleurs les média relayent le moindre problème potentiel des vaccins, tout risque mortel ne serait pas passé sous silence, bien au contraire ! 


Donc si vous remettez en cause le calcul bénéficie risque etabli par les agences sanitaires, il vous faut des arguments sérieux. Pour le moment vous vous contentez de parler dans le vent et d'étaler votre méconnaissance du sujet. 

-C'est sur viser  le porte clefs plutôt que le mec qui les tient c'est plus efficace. Je vous rappelle que la prote Spike peut muter suffisamment pour continuer à permettre l'entree dans la cellule tout en n'étant plus reconnu par les anticors basé sur la spike de la souche originale d'ou les souches de variants qui inquiètent ! 

Et c'est moi qui ne comprend rien !!! ;)

-Les variants deviennent des "souches" de variants si vous comprenez mieux comme cela. Globalement un virus ARN fonctionne comme un virus ARN en fonction de leurs propriétés à chacun.

 Le vaccins chinois est sur ce principe  de virus inactivé comme pour la grippe.


-vous avez le droit de penser que ce qu'on vous injecte par intramusculaire est totalement évacué de votre corps au bout de quelques jours, mois ou année. Mais ce n'est pas forcément le cas, voir les sels d'aluminium qu'on trouvait dans certain vaccins!
Sans parler de la transcriptase inverse de l'ARN qui n'est pas impossible contrairement à la version gouvernementale.
Et le long terme c'est pas six mois de phase 3. Six mois c'est même pas la durée d'une grossesse à terme. C'est un peu léger pour avoir du recul. pour les vaccins c'est plusieurs années qu'il faudrait pour être sur qu'il y a peu de problèmes sérieux.

-pour les statistiques sur les hausses de décès concomitantes à des hausses de décès toutes causes je vous renvoie vers la chaine décoder l'eco qui à fait le job.
Les médias relayent ce qu'ils veulent. En ce moment ils sont pro vaccins bah oui comme le gouvernement. Par contre je vous suggère de vous informer comment fonctionne la pharmacovigilance  en France et dans d'autres pays ainsi que sur le taux de retour usuel et la manière de les prendre en compte ou pas et le principe de challenge en trois phases.

-Bla bla re bla bla!!! Le calcul bénéfice risque ne peut être fait sauf à être tronqué, avec un vaccin ARN en phase 3 et ce jusqu'en 2023 et de plus avec des études qui se contredisent sur les vies potentiellement sauvées par ceux ci . Ce qui nous est servi c'est que comme c'est efficace vu que les labos le disent faut le faire mais on à zero recul à moyen et long terme. Et avec cela certains concluent que c'est bon pour tout le monde tout en négociant une exonération de responsabilité des labos pour les eventuels effets secondaire liés. Et bien je pense que ce genre de raisonnement ne tient pas la route pour vacciner toute la population et pas uniquement les personnes à risques plus plus. Mais rassurer vous Macron dans sa grande clairvoyance semble être sur la même ligne que vous.

Je suis admiratif de votre obstination à montrer que vous êtes là pour véhiculer de idées nauséabondes.


Un tel zèle mérite au moins le mépris.

C'est une seconde nature chez vous. Zéro argument pertinent de votre part à apporter sur ce fil pour contredire ou non le propos.  Donc vous pissez dessus  pour le discréditer de facto . 

Non on peut être un (e)citoyen (enne)  qui réfléchit  à l’intérêt ou pas d'une vaccination de masse, qui s'insurge contre l'arbitraire décidé par E. Macron , qui se pose des questions sur les contrats signés entre labo et états, qui s'étonne des paroles baillonnées pour quiconque  s'aventure à questionner la vaccination pour les jeunes ect ect sans appartenir à la fachoshère  et surtout sans faire l'objet d'une quelconque récupération par l’extrême droite.  La référence à l'étoile jaune excessive peut-etre  quand on connait la suite de l'histoire est plutot à voir comme le symbole d'un marquage infamant ( deux populations, des droits différents)et surtout d'une sale  période, d'ailleurs vous remarquerez que l'on va nous demander nos "ausweis"

Après chaque évènement ou polémique, les journalistes décrivent une "vague de commentaires haineux". Comme si le fait qu'il y ait des messages haineux sur 1 réseau social qui fait office de comptoir, de confessionnal et de défouloir à des centaines de millions d'humains était une info. Sachant qu'il y a des commentaires haineux en permanence et sur tous les sujets, l'aspect intéressant est de savoir pourquoi dans tel ou tel cas ça fait la une des médias et pourquoi dans tel autre ça passe inaperçu. Bref, c'est leur instrumentalisation qui constitue  une info. 

Je trouve que l’article disqualifie bien trop vite ces hashtag. Associer la critique des décisions de Macron au complotisme et à l’extrême-droite ne fait qu’ajouter à la confusion idéologique française. En réalité, c’est la décision de Macron, et plus largement sa gestion de la pandémie, qui est complètement illibérale. Et c’est LFI et le RN qui, en parole et sur ce point précis au moins, défendent les principes minimaux des droits individuels. Ce ne devrait pas être à eux de défendre le libéralisme ! Le champ politique français est en état de déstructuration terminal. 

Vues de l’étranger, par exemple d’un média libéral de centre-gauche suisse, les décisions de Macron, et surtout la faiblesse de la réaction politique et médiatique dominante, est « surréaliste » : https://www.heidi.news/sante/vu-de-suisse-l-autoritarisme-de-macron-est-surrealiste

"Les hashtags outranciers"... 

Ce qui est outrancier c'est donc d'utiliser un mot. Par contre fracturer la société pour interdire à une partie de prendre le bus, le train, ou l'avion, d'aller à l'hôpital, de travailler, de faire ses courses où elle veut.. Tranquillou ! ASI qui nous parle toutes les semaines du danger du nazisme qui serait à nos portes ne voit aucun problème aux mesures macroniennes.

Définition d'apartheid (Larousse) :  

Discrimination, voire exclusion, d’une partie de la population, qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité.

J'ai vu peu à peu émerger ces hashtags (avec très peu de tweet mais mis en avant par l'interface). 

En cliquant, je me suis rendu compte que 95% de ces hashtags dénonçaient ce même hashtag... bref beaucoup de vent et twitter qui fait gonfler les chiffres.

tout ca ressemble a un grand bluff tant l’impréparation est flagrante... bref dans la lignée de la gestion de la crise jusqu'ici.

cela dit si ca permet a un max de gens de se faire vacciner  tant mieux on évitera les cas graves et les hospitalisations. En revanche l’immunité collective semble être désormais un mirage.

Comparer le pass sanitaire au credit social chinois n'est pas une exageration. Ca n'offense pas pour autant le peuple Ouïgours dont chacun s'accorde a reconnaitre que ce qu'il subit rentre dans les critere de l'ONU pour le mot "génocide".  


Le problème, c'est de donner la possibilité à... En gros, totalement impossible de vérifier que les ordres du chef seront appliqués par tous, par contre tout à fait possible de vérifier les dénonciations ici et là qui "préviennent" quand certains ne suivent pas les "consignes"...

Vivement qu'ils étendent l'obligation à toute la population.

Ils ont oublié que la France, c'est des "Gaulois", quelque soit l'origine des gens. Si, si...

Effondrement économique assuré. Vous verrez...


Pendant ce temps le Progrès continue:

https://notthebee.com/article/the-san-fran-gay-choir-says-its-coming-to-convert-our-kids

https://www.youtube.com/watch?v=ttuwmxq-ytA

J'adore...! :-)


Macron, j'aimerais bien le chercher, en passant par les chiottes, pour lui casser la gueule.

Sinon, ce soir, le hashtag qui monte sur Twitter c'est "#cacaprout", et je me dis que finalement, c'est assez reposant.

mais aussi des gens que la méthode choque, tout simplement. Emmanuel Macron compte ici sur la majorité pro-vaccins contre une minorité d'inquiets ou d'antivax, sur qui il fait peser les contraintes sanitaires pour éviter un reconfinement.  


Ah oui d’accord c’est juste un problème de méthode par notre chère président qui veut simplement éviter un reconfinement.

Vu comme ca, je me dis que le mot "résistance" est repris par l'extrême droite parce que la gauche n'en pratique plus l'usage.

une petite video de "l'extracteur" sur les references à la Shoah et paradoxalement l'antisémitisme et les liens avec l'extreme-droite des milieux complotistes

Je trouve étonnant que personne, dans l'article, n'évoque la possibilité d'application des mesures proposées.

Pour prendre un exemple personnel, j'ai septante ans depuis la mi-mai.

J'ai cherché activement un rendez-vous de vaccination depuis que j'y ai droit.

Et je recevrai ma seconde dose de vaccin à la fin de cette semaine.

Ce qui est tout juste pour avoir un passe sanitaire le premier août.


Pour des personnes moins prioritaires, je me pose des questions sur la possibilité d'obtenir ce passe à temps.


J'ai la nette impression que ni le gouvernement ni les « chercheurs » ne se posent ce genre de questions.

Qui sont vraisemblablement importantes pour comprendre les réactions.

Le mépris outrancier de Macron ne peut que produire des hashtags du même type. Je ne suis pas étonnée de la dérive. Dommage qu'on évite d'évoquer la cause et la responsabilité du président.

En tout, l'excès est un vice


Sénèque

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.