90
Commentaires

Devenir fourmis

Commentaires préférés des abonnés

IL y a l'humour qui nous distingue des fourmis, et aussi la colère.

Et le discours de Mélenchon m'a mis en colère. Enfin, non, pas son discours, mais les réactions à son discours. Ferrand (dire qu'on a ce type de bonhomme comme 4ème personnage de l'Et(...)

"Il faut choyer cette capacité de rire. Ce rire, c'est aussi ce qui nous distingue des fourmis, espèce assez peu douée d'humour."

J'avoue avoir ri dès que je l'ai vu à l'assemblée, mais en lisant ce billet également. 

En ce qui me concerne tout es(...)

Personnellement, à propos de la coupe de Méluche, ça m'a fait sourire un instant, puis je me suis fait la réflexion que ses collègues de l'assemblée ne semblaient pas avoir le même problème... 

Combien ont brisé le confinement pour avoir une coup(...)

Derniers commentaires

Eh bien moi je suis fourmi et je ne ris pas

Je suis fourmi et pas cigale rieuse

Que faisiez vous à la saison chaude, vous riez

eh bien riez encore, car c'est eux qui rit de vous


Moi je suis colère grave

et je colère d'autant qu'avant-hier j'ai senti la manipulation venir

la démocratie mis en confinement par cette bande d'écraseurs de fourmis

qui vous jouent les violons, on est en guerre, premier- deuxième- degré du front

première ligne de cordée, on applaudit s'il vous plait

deux votes prévus à l'Assemblée à la poubelle, on écoute Édouard Philippe faire son speech

vous avez exactement cinq minutes chrono pour vous décider et voter


Avant-hier :

Monsieur Adrien Quatennens vous en pensez quoi

Ah tiens on donne la parole à la France Insoumise sur BFM TV !!!

monsieur Bonnel "rhubarbe, rhubarbe, rhubarbe .. les évolutions algorithmique de la courbe... "

merci à tous les deux, RV demain à l'Assemblée nationale


Et aujourd'hui : 

sur France Inter Info 

on annonce l'heureux accouchement de la démocratie

projet voté 368 voix pour, 100 contre

Précision 100 contre, la France Insoumise a voté contre

ajoute France Inter Info laissant croire que les récalcitrants au vote sont tous FI qui n'a que 17 élus


Suite des émissions

Écoute, la fourmilière, le bruit sourd dans la plaine...

C'est aux préfets que l'on donne l'insigne honneur de mener ce "travail de concertation et d’adaptation aux réalités de terrain"

C'est pas bizarre ça ?

J'oubliai, on est en état de guerre

la démocratie est confinée même après le 11 mai



En tant que myrmécologue, je tiens à préciser quelques vérités biologiques et éthologiques sur les fourmis qui font que cette métaphore tombe à plat


1/ ce n'est pas la reine qui commande chez les fourmis mais la sororité de la génération suivante (donc celle qu'on appelle à mauvais escient les "ouvrières") organisée en "commune" sans hiérarchie : des petits groupes d'individus organisés assez mobiles dans le temps et l'espace basent leurs décisions sur ce qui semblent être des "propositions" et "ralliement". Ds individualités proposent, les autres semblent libres de rallier tel ou tel proposition localement et même de changer d'avis en cours de route. Elles prennent ainsi des décisions collectives locale qui peuvent prendre des ampleurs importantes ... jusqu'à des décisions du type "zigouiller la reine" ou faire sécession dans un nouveau clan.


2/ la communication est très complexe (un début de grammaire, de motif pour désigner les mêmes choses) chez les quelques espèces qui ont été décortiquée par la science (langage chimique, rythmique avec du martelage de sol, stridulation chez certaines espèces avec avec les organes adéquats, signaux visuels avec des micro-objets & traces et visuel avec les postures corporelles, etc.), y compris avec d'autres espèces d'invertébrés (oui les fourmis c'est Startreck ou starwar en vrai). L'humour pourrait très bien en faire partie (déjà démontré chez d'autres mammifères et vertébrés), le libre arbitre et la prise de décision horizontale étant quand à eux déjà démontrés chez les fourmis.


3/ la force incontestée des fourmis (dans leurs échelles) réside dans leur capacité de raisonnements et de prise de décision collective, initiées par des individualités. Les plus suivies sont, le plus souvent statistiquement, celles ayant une expérience dans la tache à mener (versus les propositions des autres). Mais une deuxième caractéristique de leur raisonnement est qu'elles testent cependant toujours les alternatives (donc les propositions de celles n'ayant pas d’expérience), à minima en plus petit groupe : leur démographie le rend possible mais surtout leur structure sociale semble plus que le permettre mais bien l'encourager. L'humain est encore loin de cette intelligence. Fun du fun, il a été démontré que ces raisonnements peuvent inclure des proposition d'autres espèces éloignées (souvent vivant dans la même société, comme des petits carabes) ! Leur universalisme est bien plus inclusif que le notre.


Mon message sera simple : arrêtez d'utiliser des organismes bien plus complexes pour désigner la bêtise humaine, et surtout, arrêtez avec les poncifs politiques du 19ème siècle (réthorique visant à animaliser donc déciviliser, les masses populaires ou les adversaires) : humour, langage, abstraction, politique, etc. seraient propre à l'Homme : nan, ces idée sont mortes et sans fondement biologique; Et on le sait depuis presque 50 ans pour quasi chacun de ces points.


L'Homme est tristement (et heureusement) bien un animal comme les autres, avec une culture propre.


Au sein de l'Elysée et de Matignon les coiffeurs n'aient pas fermé.

Je suis assez impressionné par les commentaires dithyrambiques envers Mélenchon sur cette page d'ASI! DS vous ne pouviez pas leur faire plus plaisir! Vous savez choyer vos lecteurs. 

Personnellement cela m’inquiète, il y a tellement d'autre façons d'agir pour changer notre société et de faire de la politique que j'ai l'impression que certain sont resté coincés en 2017...

Todd a dit ça dans son dernier entretien au Vent se lève : 


"Pourquoi pleurer pendant un désastre, si on a quelques belles formules en français. Et puis le rire est une arme. C’est un bouclier, une arme défensive pour soi-même, mais aussi offensive. Le macronisme est en marche mais il est fragile, mené par des bureaucrates conformistes qui n’ont jamais pris de risques physiques, aventurés sur un terrain qui leur fait peur à eux-mêmes. Je pense que l’humour est une arme s’ils ont, comme je le crois, peur."


Voilà, c'est là : https://lvsl.fr/emmanuel-todd-macron-nest-plus-republicain/


Bonne journée !

"Jamais nous n'avons été plus libre que sous l'occupation allemande" .


J'avoue que j'ai toujours du mal à comprendre par quels méandres on arrive à cette affirmation. Mais cette phrase m'est revenue en mémoire à la lecture de cette chronique. 


Aujourd'hui aussi, nous sommes  en danger, menacés de mort, assignés à résidence, assujettis à des règlements rigoureux, surveillés étroitement par une police, comment dire... consciencieuse.


Alors Jean-Paul Sartre voulait peut-être dire, comme tout était défendu, tout était permis... 

Mais que faire de cette affirmation en regard de la situation actuelle. Que sait-on exactement de la tragédie que nous sommes en train de vivre.



 

Oui il faut en rire des cheveux longs.. et des idées courtes  comme disai(t le chanteur Antoine !! J'ai comme l'impression qu'avec un  PIB dégraissé  !!  bientôt, nous risquons  d'être tous tondus, nous les  obscurs, les fourmis, les sans grade...!!

C'est drôle j'ai du mal à associer Mélanchon et humour. Je le vois bien hurler devant l'obstacle : '' La fourmilière, c'est moi'' ^_^

J' aime bien Mélenchon avec le catogan, ça irait très bien avec un costume en pékin.

Après l'allocution d'Edouard Philippe sur le plan de déconfinement après le 11 mai, Jean-Baptiste Djebbari a précisé dans quelles conditions les Parisiens exilés seraient amenés à rentrer.


Amendes ? LBD ? Insultes ? Coups de lattes ? Noyade ? Coups de muselières dans la tronche ? Matraque dans l’anus ?


Non. Organisation. 🌺🌼🌻

Edouard Philippe: 1h30 pour faire du Pierre Dac: "Tout est dans tout...et réciproquement".  Juste navrant.

IL y a l'humour qui nous distingue des fourmis, et aussi la colère.

Et le discours de Mélenchon m'a mis en colère. Enfin, non, pas son discours, mais les réactions à son discours. Ferrand (dire qu'on a ce type de bonhomme comme 4ème personnage de l'Etat... rien ne nous aura été épargné) Ferrand donc au bout de 10 minutes dit à Mélenchon, dont le discours était impeccable et incarné, autrement plus vivant que le ton monocorde du technocrate Philippe qui n'avait rien à dire de sûr et de concret, mais qui a quand même pris une heure pour le dire, Ferrand dit donc à Mélenchon de conclure. Mélenchon répond "j'achève", et l'autre là-haut de répondre, sur un ton badin "c'est vous qui nous achevez".

Ces gens sont inqualifiables. Ferrand avait ouvert la séance par un discours grandiloquent, l'union nationale tout ça tout ça, mais en fait c'est un jeu. Il sert le passe plat au premier ministre, et puis quand l'opposition parle, il ne l'écoute pas, ne regarde que sa montre et fait des blagounettes. Alors que soit-disant nous sommes en guerre!!!

Affligeant.

Comme est affligeant l'annonce cousue de fil blanc sur la reprise de la crèche à la cinquième. Au moins la première proposition de Blanquer, faire d'abord revenir les grandes sections, CP, CM2, 6ème, 3ème pouvait avoir un prétexte pédagogique, faire rentrer les débuts et fin de cycles. Alors que là c'est clairement dit : rouvrons pour les petits, qu'ils soient gardés pour que les parents puissent aller travailler!!!

Et comme il est à vomir le prétexte que  c'est fait pour colmater la fracture sociale en reconnectant les descolarisés à l'école, alors que la pseudo rentrée se fera sur la base du volontariat. Au cynisme économique se surajoute la mauvaise foi rhétorique. A gerber.

Alors merci Mélenchon pour son discours, son humour, et même son lapsus, lorsqu'il a dit "vous avez évoqué sur tous les cons, sur tous les tons, la première guerre mondiale". Vue la brochette de con de la REM qu'il avait face à lui, le mot est sorti tout seul, et cela nous a au moins un peu vengé.

Merci à lui.

"Ce rire, c'est aussi ce qui nous distingue des fourmis, espèce assez peu douée d'humour."


A moins qu'elles pratiquent un humour qui nous échappe, dont on n'a pas les codes, ou que l'on ne reconnait pas comme tel? (Je parle là bien des insectes, pour ce qui est des fourmis humaines, effectivement, elles n'ont pas d'humour)


Allez, un peu de musique pour le matin:

A-t-on déjà vu des fourmis confinées et inactives ?


Quant à certains dirigeants , on dirait plutôt des  " cancres- las "...

Si nous sommes les fourmis, qui est la cigale ?

Idem. Quand j'ai vu sur son propre compte TT les photos de JLM en mode catogan et Robespierre. je me suis dit que tant qu'il y aura de l'humour, et surtout de l'auto-ironie, il y aura de l'espoir. Moi-même, quand ça ne va pas, ou quand je dois modérer mon agressivité, ma colère, etc,  j'emprunte tout naturellement le chemin de l'humour. Et c'est d'autant plus drôle que c'est spontané. J'ai beaucoup aimé ce Matinaute, différent de tous les autres. Un peu comme lire de la poésie entre deux romans. 

pour la coupe de cheveux, il faut s'en remettre à son conjoint ou sa conjointe... si on n'a pas trop peur et qu'on ne sacralise pas sa tignasse, ça peut passer ;-) moi, j'ai sauté le pas et je me sens plus légère ^^ (je précise que je vais rarement chez le coiffeur en temps normal)


concernant le discours d'EP, j'en ai reçu une transcription complètement indigeste (13 pages et pas un seul paragraphe !), donc j'ai renoncé à essayer d'en tirer la substance... Je crois comprendre que rien n'est ferme et définitif et que d'ici au 11 mai, tout peut être remis en cause selon les chiffres ?


A propos de chiffres, je lis ici que beaucoup de morts du covid-19 n'ont pas été comptabilisés car décédés à leur domicile, et il y a aussi ceux qui ont été touchés avant la reconnaissance officielle de l'épidémie (par exemple à Toulon, il y aurait eu des cas dès février, du fait des contacts entre les enfants de commerciaux eux-mêmes en contact avec des homologues chinois)


En tout cas, cette analogie avec les fourmis me donne envie de relire la saga de Bernard Werber ^^


Bonjour, je n’aurais pas fait le parallèle avec les fourmis. En lisant « Libre d’obéir » de Johann Chapoutot, je suis affligée de l’etroitesse Et manque d’imagination du manageur en chef qui fixe les objectifs, observe contrôle et évalue ses « collaborateurs » qui sont libres dans le choix des moyens. J’ai enfin compris pourquoi rien ne se passait après 4 semaines de confinement, dans l'administration, il faut assumer la responsabilité de l'échec qui ruisselle du pr jusqu’aux subordonnés en face de la réalité : pas de matériel pour éviter la propagation de l’épidémie, pas de matériel pour soigner les malades. Et ainsi on peut voir des soignants qui culpabilisent des soins de qualité médiocre ( délégation de responsabilité). Perso, je démissionnerais pour éviter le burn out, la violence retournée contre moi-même. Si ça se trouve, les ars pourront tranquillement supprimer les postes et fermer les lits et les services par manque de personnel ( c’est déjà bien avancé).

Et après? On continue, le manageur en chef continue la lutte des classes pour sa ridicule ( en nombre) classe.

Tant que l’on déléguera nos choix de vie, nous nous enchaînons.

La fourmi peut-elle choisir de vivre dans une petite colonie où elle pourra choisir et assumer ce qu’elle fait, plutôt que dans une fourmilière industrielle ?

Pas mal, l'image des fourmis... Et merci à Méluche de nous faire sourire. Hier matin, j'ai essayé le catogan... trop courts... en revanche, les couettes... ça devrait le faire.

De l'humour maintenant, de l'humour toujours !

A l'Assemblée, les intervenants succédant à Edouard Philippe :

(13 paires de couilles, et aucun vagin)

Personnellement, à propos de la coupe de Méluche, ça m'a fait sourire un instant, puis je me suis fait la réflexion que ses collègues de l'assemblée ne semblaient pas avoir le même problème... 

Combien ont brisé le confinement pour avoir une coupe "propre", y compris sur les bancs des ministres?

"Il faut choyer cette capacité de rire. Ce rire, c'est aussi ce qui nous distingue des fourmis, espèce assez peu douée d'humour."

J'avoue avoir ri dès que je l'ai vu à l'assemblée, mais en lisant ce billet également. 

En ce qui me concerne tout est bon à saisir chez cet homme....ses colères, son humour, sa culture et ses visions d'avenir et quand bien même avec un katogan !

Moi j'aime bien son horloge, à Mélenchon. 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.