14
Commentaires

Deux sites américains suspendent leurs commentaires

Les commentaires sont-ils l'avenir du net ? Pas sûr. Aux États-Unis, débordée par les internautes, l'équipe du pure player américain The Daily Dot, a décidé de... supprimer la section commentaires de son site. Même chose pour le site spécialisé nouvelles technologies The Verge qui, au début du mois de juillet, a fermé ses commentaires pour l'été, parce que les trolls, aussi, ont besoin de vacances. Et en France, où certains sites continuent à modérer en interne les contributions de leurs lecteurs, les commentaires font-ils encore le poids alors qu'une partie de la conversation s'est délocalisée sur les réseaux sociaux ?

Derniers commentaires

En même temps, l'article de slate sur les enfants mérite des claques ! ;-)

et pour nos forums à nous, on pourrait interdire aux gens de changer de pseudo, parce que, parfois, je mets plusieurs jours à voir que les trolls ont changé de noms !

ps : je plaisante, même les trolls peuvent devenir sympathiques... enfin, on s'habitue...
Dans la catégorie des systèmes de commentaires qui marchent, il y a slashdot.org: les usagers munis d'un compte peuvent noter les commentaires: si vous postez un commentaire bien noté, vous obtenez des points de modération permettant de noter.

Il y a en plus un système de métamodération, où on note les notations. Tout ça marche assez bien, Slashdot reçoit plein de commentaires indésiarables, mais ils sont coulés par la notation au point de ne pas être affichés par défaut (on peut choisir quel niveau de notes on voit).
Proposer un antivote, pour les commentaires d'inutilité publique.
De même que la presse de qualité est la presse payante (pour mon cas @si et Mediapart), les commentaires de qualités sont ceux de ces mêmes sites. On a une plus grande homogénéité, et un public de meilleur qualité.
[quote=Robin]Histoire de leur rappeler qu'il y a aussi une vie, parfois passionnante, en dehors d'Internet !

N'importe quoi ! C'est quoi ces conneries ? Parler à des vrais gens dehors ! Comme les ieuv y font lol !!
Cocorico !!!! Vivent Nous.
Le site Américain YouTube, premier hébergeur de vidéo au monde est revenu sur une décision datant de 2013, celle de lier ses commentaires avec Google +.

Fin 2013, Google annonçait un changement majeur dans la gestion des commentaires, il ne sera plus possible de réagir à une vidéo YouTube sans posséder un compte Google+. Cette décision impopulaire avait pour objectif de faire basculer les centaines de millions d'internautes vers le réseau social maison de Google. Elle a surtout provoquée une levée de bouclier des internautes qui dénonçaient le caractère forcé de l'inscription pour un service dont ils ne voulaient pas et a en outre dégradé la gestion des spams qui se sont intensifiés.

Deux ans et une refonte du système plus tard, le géant abdique et reconnait dans une vidéo intitulée "10 Things Coming Soon for Creators" (10 nouveautés pour les créateurs de contenus) que les utilisateurs ne veulent pas forcément lier leur compte à tous les services proposés et que YouTube doit retrouver un système de réaction indépendant. Il promet de nouveau avoir travaillé sur la gestion des spams et les outils de modération. Voilà qui pourrait inspirer d'autres éditeurs prenant le chemin inverse.
En même temps votre système (celui de forum) n'est pas exactement le même que celui des sites cités. De plus, l'abonnement étant payant, les participants sont motivés à ne pas agir de manière à se faire bannir du site.
De fait, de par sa forme et de par sa participation, ici on peut écrire des réponses longues et détaillés et avoir des échanges un peu plus profonds non noyés dans la masse. Ce qui, finalement, incite à la communication plutôt qu'à des slogans... (ce qui fait du bien vu l'état des débats radio/tv/Internet habituels)
Sinon, il y a aussi cette solution pour les webmaster : https://github.com/tessalt/echo-chamber-js une solution ou les commentaires sont stockés sur le pc du commentateur, qui a au moins l'impression qu'on va le lire
Obtenu quasiment dès la création d'@si, en raison de la qualité de mes premières interventions, mon statut de "commentateur de confiance" m'a permis par la suite d'y écrire à peu près n'importe quoi sans être censuré.
Quoi Hum ?
Y sont pabien nos commentaires ?
Pffft !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.