302
Commentaires

Des islamo-gauchistes et des lapins

Commentaires préférés des abonnés

Comment faire ? J'aurais bien une idée mais elle risque de déplaire à beaucoup.

Elle consiste notamment à ressortir les pieux, les fourches et la Veuve pour faire passer à nos "élites" d'aujourd'hui le même message qui dut être passé à nos "aristocrat(...)

Depuis quelques semaines je suis dans un état de sidération devant la dérive idéologique du gouvernement. Je pensais que la répression des gilets jaunes était un climax mais en réalité c’était seulement un cap qui a été passé. 

Les milliers (...)

Sinon le matérialisme historique ça marche bien aussi Daniel.


Il n'y a malheureusement rien de surprenant à ce que le "centre" se rabatte sur les pires pulsions fascistes quand le système vacille.


Ce n'est pas comme si ça ne s'était pas déjà produit da(...)

Derniers commentaires

L'islamiogauchisme pour les nuls et cadeau pour les forum ASI...
https://www.youtube.com/watch?v=0TsZx7I-iGY

Encore un effort, et les électeurs du Front pourront dire: "les démocrassistes avaient raison, j'ai voté LePen, et on a eu le fascisme!"...Punaise, ça me donnerait (presque) envie de voter!

L'exemple chimiquement pur de la presence de l'islamo-gauchisme à l'université :

https://www.iremam.cnrs.fr/spip.php?article2816&lang=fr

"le mouvement.ong" considère que les associations, déjà bien malmenées par les baisses de subvention drastiques, sont menacées expressément par cette loi qui change de nom tous les jours du coup je sais plus comment l'appeler. 


Où est le leurre? Qui est le lapin? Quelle est la véritable cible? Ou bien y en a-t-il plusieurs?

À propos du "manifeste des 100"


J'ai lu avec attention la liste des 100 signataires : 

71 d'entre eux sont des retraités (émérites ou honoraires). 

Je n'ai rien contre les retraités de l'EN, j'en suis un, bien que 

ni émérite ni honoraire. 

N'est-il pas singulier qu'un manifeste des 100 ait besoin

de 71 retraités pour atteindre le nombre de 100 signatures

pour parler de l'université actuelle ?


Ok voila mon experience qui n'a rien avoir avec l'accusation d'islamo-gauchisme envers les sciences sociales universitaires.


Il y a quelques annees, je travaillais dans un laboratoire scientifique dans une universite francaise.

Une etudiante musulmane a demande a mon chef si elle pouvait faire ses prieres quotidiennes dans la petite salle de repos/restauration de l'equipe. Mon chef a refuse.

On peut supposer que d'autres dans des situations differentes auraient accepte cette demande. 

On ne peut pas dire que c'est de l'islamo-gauchisme mais quand meme, ca reste une importation de l'islam dans un laboratoire publique de recherche francais dasn un espace qui ne lui est pas dedie.


Autre experience. 

Je n'habite plus en France et je travaille dans un tres gros campus americain avec une grande salle de priere mixte pour toutes les religions accessible en 5-10 min a pied selon votre localisation sur le campus.

Malgre cette disponibilite, j'ai deja vu des personnes musulmanes s'isoler et prier dans le couloir ou d'autres pieces du batiment. 

La encore, je pense que c'est une importation de la religion et en particulier l'islam (car les tres nombreux autres religieux ne faisait pas ca) dans un lieu ou il ne devrait pas etre present.

Bonjour et merci pour cette chronique salutaire. 

J'y ajoute deux éléments nécessaires, à mon avis : 

- la tribune, signée par plus de 2000 universitaires, qui a suivi le petit appel des 100. C'est dommage de pointer davantage vers ce dernier que vers la magistrale réponse (parmi d'autres) : 

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/11/04/les-libertes-sont-precisement-foulees-aux-pieds-lorsqu-on-en-appelle-a-la-denonciation-d-etudes-et-de-pensee_6058482_3232.html


- l'analyse dans le Média  des stratégies actuelles du pouvoir, qui se rapproche de Le Pen : 

https://www.lemediatv.fr/emissions/2021/le-pen-macron-deux-faces-dune-meme-piece-debunkage-dun-faux-debat-96PiGCCeRDeb_sQAZN-6Eg

Bah oui Daniel... je compatis... tout ça est bien épuisant, vain et inutile. Depuis un bon moment nos gouvernants scient la branche sur laquelle.... le gros problème étant qu’elle va se rompre sous peu et qu’ils continueront de dire qu’ils n’y sont pour rien. Il y a les gilets jaune, les islamogauchiste, les populistes, les communistes, les militants... bref toute la clique de méchants habituels depuis des lustres. J’entendais Melenchon parler de Mac Carthysme cet après-midi. L’est pas tout à fait à côté de la plaque.

Marianne est optimiste en disant "Un bon laïque est un laïque mort"
Pour ASI, ca ne suffit plus. Il faut qu'il soit soumis d'abord.


https://www.marianne.net/agora/humeurs/affaire-didier-lemaire-un-bon-laique-est-un-laique-mort

Selon un blog de l'Agora de Marianne. Le vrais article de Marianne il est là. Quand on a pas l'habitude de sourcer ça deviens difficile, hein?

Troll. Votre commentaire n'est pas un Article d'Asi. Ben non.

Je me souviens qu'en 68, on (pardon à droite) on dénonçait le péril trotskiste dans les établissements d'enseignement en ébullition, lesdits trotskistes prenant facilement le contrôle des AG lycéennes ou universitaires grâce à une technique éprouvée de "viol des foules". Horresco referens ! Le diable est toujours là, seul son nom varie. Ce serait drôle si on avait le cœur à rire devant tant de bêtise hystérisante

Les ASInautes sont malins ; on ne la leur fait pas à eux.
Ils sont intelligents eux et se congratule de leur suppériorités morale.
C'est toujours distrayant de lire la gogoche hors-sol qui est aveuglé par sa haine de soi (ie, de la France) et se trouve des alliés objectifs de tout poils.


Dans toutes les universités du monde, le meme phénomène : le gauche diversitaire radical (et raciste) prend le controle des instances decisionnaires et des programmes.
C'est un train qu'il faut arreter avant qu'il ne soit lancé ; c'est trop tard en suite (peut-etre, ca l'est déjà)

Les gogos de ASI qui ne sont pas militants de la cause, mais juste idiots utiles auront le reveil difficile.
D'ailleurs, ce seront eux qui sauteront en premier : DS (sale homme blancs de plus de 50 ans), tu es en sursi, on verra ta tete quand dans 2 ans tu te fera accuser de je ne sais quoi par une stagiare qui réclamera ta tete et prendra le controle de ASI.


Pendant queles femmes de Sciences-Po révèle le visage du machisme politique français le plus crasse, Frédérique Vidal ouvre-t-elle un contre-feu pour sauver le soldat Duhamel et ses potes de bamboche ?

âgisme asinautique?



Récent octogénaire moi-même (80 ans 6mois exactement), votre moquerie touchant: "le folklorique octogénaire Elkabbach" me fait m'interroger: l'âge serait-il en train de devenir, sinon déjà devenu, un critère de disqualification sinon de stigmatisation sur @si? Critère applicable au tout venant ou seulement aux politiques "opposants"? Dans la première hypothèse  j'aurais sérieusement à m'inquiéter, alors que dans la seconde, il semblerait que je pourrais encore en l'occurrence espérer: pour avoir rédigé et rassemblé des signatures sur un texte s'opposant au renvoi des lycéennes "voilées" de Creil : mais c'était, il y a déjà si longtemps? 







Merci M. Schneidermann. On n'est pas des lapins pris dans les phares :-). Macron n'est pas vraiment le type le plus subtile du monde. Il a amorcé sa stratégie "Opération Buisson-Bis Repetita" en septembre, en klaxonnant. 


Par contre, jusqu'aux régionales puis aux présidentielles, à part s'indigner à chacune de leurs basses tentatives de siphonnage/polarisation LREM-RN, on n'est un peu condamné à prendre notre mal en patience et espérer que la gauche s'unisse ou qu'un mouvement de gauche s'impose clairement. 


Ça me pince un peu le coeur quand même de voir un parti centriste sombrer et se complaire dans la fange des pseudo-concepts, de la haine, de l'anti-intellectualisme à ce point.

Bien sûr que c'est une diversion. Cette gauche qui passe son temps à attaquer ceux qui luttent pour la laïcité et contre l'islamisme est l'idiot utile parfait pour la droite. 

Non seulement elle est un repoussoir pour l'opinion et va empêcher la gauche de revenir au pouvoir pour longtemps, mais elle permet à la droite de faire sa politique tout en se présentant en défenseur des valeurs républicaines

Je sais que beaucoup vont le nier, mais la démonstration est là.

Poursuivons les liens : loi sécurité globale, loi sur le séparatisme, Trappes et le dénigrement de son maire Ali Rabeh, ...

N'y aurait-il pas de la cohérence ?


"islamo gauchistes , terme qu'il conviendrait de laisser aux animateurs de CNews et à l' extreme droite qu l' a popularisé" ont ecrit les presidents d' université

 Bref pour une ministre des universités  vous n' avez ni recul, ni neutralité,  vous   vous nourrissez à ce que vous semblez combattre .   z 'etes pas à la hauteur ...

et si l'idée était de lier l'idée de gauche à l'islam pour les élections de 2022. Vous etes francais , vous ne pouvez pas voter islam, vous etes juifs pareil, vous êtes chrétiens pareil .

Nous sommes claireement dans une démarche "tout  sauf la gauche "

La mission incluerait-elle la recherche des universitaires militants en économie et en sciences politiques? Après tout, l'économisme n'est-il pas un séparatisme? Sans parler des menaces contre l'Etat voire la Nation que font peser les libéristes radicaux, cette alliance de Xi Jinping et Tamim ben Hamad Al Thani, avec des complices comme Alain Minc.


Finalement c'est facile d'invectiver!

Eh oui... comment faire ? 

Comment résister à ce trio infernal "argent.pouvoir.corruption" 

- qui se déchaîne (hubris des grecs) au mépris de tout ce qui ne va pas dans son sens et dont l'idéologie du mérite est celle d'une classe-caste emmurée dans ses certitudes adossées au veau d'or,

-  qui essaie de se cacher derrière le mensonge mais le nez qui s'allonge est de plus en plus visible, 

- qui  nous enfume afin que l'on ne voit rien nettement mais les écrans de fumée sont de plus  en plus minces ou bien ils se déchirent brutalement, 

- qui agit "cruellement" comme un "rapace"en haut de la chaîne alimentaire en oubliant que le vrai rapace dépend pour sa survie de tout ce qui est sous lui et dont l'appétit sera forcément régulé,

- qui, tel le serpent Kaa, nous hypnotise et donc nous endort avec de vaines promesses pour mieux étouffer notre vigilence afin de détruire tout esprit critique ...

... Cette liste n'est pas exhaustive et c'est à chacun de la compléter ou de la reformuler pour la rendre encore plus percutante...

Et donc, "comment faire", appelle des réponses déterminées face à cela, à savoir,

- intérieurement, rejeter viscéralement tous les mots-prisons (islamogauchiste par ex.) en refusant de se laisser piéger par le langage dominant,

- émotionnellemment, cesser d'avoir peur et de penser que tout ce qui n'est pas "serpent" est "lapin"  (et vice-versa)

- avant de passer à l'action, quelle qu'elle soit, s'armer de pensées fortes du type "Ne plus faire confiance, mais alors, plus du tout" à tout ce qui vient d'en haut, des sphères du pouvoir, et rester critiques-vigilents face à tout ce qui vient  des intermédiaires, ceux qui relaient les analyses d'en  haut et sutout ceux qui sont payés par les dominants en cause !

- ne pas oublier que plus un peuple est éduqué, plus il représente un danger pour les dominants-déchaînés qui en ont peur tout en le méprisant...

...Ici aussi, liste non exhaustive...

Et pour la route, une dernière formule, laquelle n'est dernière que sur mon commentaire : avant l'action, "armer ses pensées pour mieux penser ses armées" (je ne reventique pas la paternité de cette formule !)


On va pas se mentir Ehkabasch est un immense journaliste indépendant et Vidal une ministre qui laissera son nom dans l´Histoire pour son action en faveur des étudiant.es.

Depuis 40 ans on assiste à la montée de représentants  politiques de plus en plus "caractériels" , pour ne pas dire "très suspects" voire pathologiques,  que le peuple français met au pouvoir. - sans aller voir  ni leur CV ni leur pedigree ! -  sans se poser de question quant à la poursuite de leurs buts. Il est connu que tout pouvoir obtenu doit se garder,  avec quelques zestes de paranoia, une giclée  de terreur,  une rasade de projections, de blabla,  et un grand tour de prestidigitation pour faire croire que nous n'y connaissons rien en matière de  "modernité" qu'ils servent avec zèle..!! tout en remplissant leur propre coffre fort de retraités..seul avantage de leur position....

....Comment faire, pour ne pas rester éternellement des lapins dans les phares ?


c'est très simple

D'abord, ne pas se comporter, aveuglés, de lumière, comme le font les lièvres....

paralysés au milieu de la route.

Ce serait le meilleur moyen de se retrouver dans l'assiette de nos dirigeants actuels

pour clôturer un "conseil de guerre" à la Macron...


La solution est d'être un lapin, courant de manière désordonnée devant le char de l'Etat,

meilleur moyen d'attirer celui-ci dans le fossé qui borde sa route...


Don Michel

la site de France culture propose une mise en perspective historique très instructive, sur les rapports de l´intelligentsia francaise des années 60-70 (Foucault, Sartre, Fanon) avec les opposants iraniens de l´époque et Khomeny en particulier. 

L´université noyautée par Khomeny ?

https://www.franceculture.fr/histoire/luniversite-noyautee-par-layatollah-khomeyni-a-la-racine-dun-vieil-epouvantail


Diversion ? Why not ? Mais il y a 36 façons de faire diversion. 


Pourquoi toutes les tentatives de diversion actuelles pointent-elles toujours dans la même direction ?


Difficulté à l'école... débat sur l'Islam ; problème à l'université... l'Islam ; des quartiers en souffrance... l'Islam ; meurtre dans une église... l'Islam ; agression devant une mosquée... l'Islam. Etc. 


Dis-moi comment tu fais diversion, je te dirais qui tu es.


Veni, vidi et reparti.

"Cette stratégie du choc permanent, nous la connaissons pourtant. Comment faire, pour ne pas rester éternellement des lapins dans les phares ?"



La stratégie de la diversion est probablement enseignée aussi bien dans les écoles militaires que dans les centres de formation des avocats, dans les écoles de commerces que dans les équipes de sports collectifs  ( au football on a plus de chance de marquer sur un coup de pied arrêté si des co-équipiers font par ailleurs diversion)


Cette stratégie est probablement étudiée dans les écoles de communication , en psychologie sans doute aussi  ?


Et à sciences po ? 


Pour qui maîtrise bien la théorie, peut-être - dans le flux de l'actualité - faut-il permettre au cerveau de procéder aux associations  en   l'interrogeant : pourquoi ceci maintenant ?

Soyons précis. On parle de trotsko-sunnisme ou de stalino-chiisme ? A moins qu'il ne s'agisse de mao-soufisme...

On s'y perd.. 

Sinon le matérialisme historique ça marche bien aussi Daniel.


Il n'y a malheureusement rien de surprenant à ce que le "centre" se rabatte sur les pires pulsions fascistes quand le système vacille.


Ce n'est pas comme si ça ne s'était pas déjà produit dans l'histoire !


Il est incontestable que, pour la plupart, ils ne partagent pas les pulsions racistes, homophobes, et autres saloperies du FN. Reste qu'au moment de faire barrage à Mélenchon, ils seront les premier à mettre un bulletin Marine !


Au passage, on appréciera que nous étions nombreux, à l'époque, à mettre en garde contre le fait de faire le castor. On ne fait pas barrage à l'extrême-droite avec ceux qui mènent une politique favorisant sa montée dans "l'opinion publique".


Vous vous êtes peut-être donnés bonne conscience (oh mon dieu pas le FN !), mais maintenant c'est nous tous qui sommes dans la merde (et le certains encore plus que les autres).


Bref.

Si en plus, les mots accolés à "gauche", "gauchisme" et "gauchistes" pouvaient effrayer, ce serait super non ? 

Hier, l'ultra-gauche, aujourd'hui les islamo-gauchistes... 

On prépare le terrain pour les présidentielles ?

Geoffroy de Lagasnerie dans son dernier livre Sortir de notre impuissance politique : "Agir politiquement ne doit consister ni à faire la fête, ni à nous mettre en danger, ni à nous faire souffrir nous-mêmes. Agir veut dire : faire souffrir celles et ceux qui nous font souffrir. C'est la seule façon de les faire céder."

D'une part, il est vraisemblable que le Gouvernement y voie dans tous les cas une intéressante diversion et qu'il n'y ait pas grand chose derrière. C'est le plus probable.


Mais, d'autre part,  il faut quand même bien rappeler que le milieu intellectuel est caractérisé par une cécité avancée sur certains problèmes. Il y a de nombreux exemples assez lourds à ce sujet : position sur le communisme durant la seconde partie du XXème siècle, une libération des moeurs à la même époque qui a tenté de normaliser la pédophilie et une absence complète d'anticipation de la vague djihadiste et des attentats en Europe Occidentale plus récemment. 


Bref, ça ne veut pas dire que le Gouvernement a raison mais qu'il faut être un peu prudent.

Je n'ai pas les éléments pour juger précisément et donc je veux bien croire DS, mais en restant l'oeil ouvert quand même.

Depuis quelques semaines je suis dans un état de sidération devant la dérive idéologique du gouvernement. Je pensais que la répression des gilets jaunes était un climax mais en réalité c’était seulement un cap qui a été passé. 

Les milliers de morts imputables à Macron par son hubris (avoir raison contre les scientifiques  spécialistes des épidémies), la loi contre le séparatisme, les certificats anti-chlore, les chaises rouges, les universités islamogauchistes, etc  

Et sans jamais apporter la moindre preuve !

Tellement de chose que je me retrouve démuni face à un trumpisme à la française. 

Le Monde présentait les 100 professeurs et chercheurs signataires de la tribune, publiée quelques jours après la décapitation de Samuel Paty, comme étant "de diverses sensibilités". 

Mais en réalité, comme le précise DS dans cette chronique, ils sont tous "conservateurs".

Et plus rédhibitoire encore, ces Universitaires se font une idée totalement fausse de la situation dans leurs Universités. Ce sont tous de dangereux idéologues.

Comment faire ? J'aurais bien une idée mais elle risque de déplaire à beaucoup.

Elle consiste notamment à ressortir les pieux, les fourches et la Veuve pour faire passer à nos "élites" d'aujourd'hui le même message qui dut être passé à nos "aristocrates" d'hier. En substance : "barrez-vous de là, bande de jean-foutre et de malfaisants".

Vous allez me dire "mais non la violence c'est mal, il faut discuter et débattre". Bon ça fait grosso modo 40 ans qu'on discute et qu'on débat avec ces peigne-cul pour tenter de leur expliquer et de leur faire comprendre que non, leurs politiques ne sont soutenables ni socialement ni écologiquement ni même économiquement et qu'il faudrait qu'ils s'arrêtent de n'en faire que selon leur bon plaisir pour s'en foutre plein les fouilles en faisant celles de 99% de la population. Et ça fait 40 ans qu'ils nous répondent par des niveaux de violence notamment d'état de plus en plus élevés.

Alors... au bout d'un moment... Et je dirais même que je trouve qu'on a été bien patients.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.