66
Commentaires

Déraillement de Compostelle : le conducteur, un fou de la vitesse ?

80 morts, et une centaine de blessés en état critique : tel est le bilan du déraillement du train rapide espagnol, près de Santiago de Compostelle. Le principal informateur sur la raison de la catastrophe est le conducteur lui-même, qui a maintenu une communication radio avec la gare après l'accident. Ses paroles ont été largement reprises par les médias espagnols. En cause : la vitesse excessive. Aujourd'hui, la publication d'une photo de son compteur de vitesse atteignant les 200 km/h sur Facebook le dépeint comme un homme fasciné par la vitesse. Entre émotion et procès du chauffeur, les médias espagnols oscillent. Surtout, dans l'émotion, certains se trompent, y compris le premier ministre Rajoy.

Derniers commentaires

vous avez raison:dans ces circonstances ,faut faire un prix de gros sur le vocabulaire...
"le téléphone interne",ça n'existe pas,sinon ça s'appelle interphonie,quand ça fonctionne...
Ben non!!!!!

juste un taré du portable...comme tout le monde!

sinon faire "du commercial" pour 79 morts,c'est interressant...
j'ai lu hier quelque part qu'en fait le train doit passer très vite de 200km/h (c'est pas un TGV mais tout de même à grande vitesse) à 80km/h pour amorcer cette courbe, et qu'aucun frein extérieur n'est prévu. et que cet endroit était redouté par les conducteurs qui doivent tout seuls faire cette manoeuvre délicate. une seconde d'inattention, et on se mange le mur. mais j'ai lu aussi qu'il téléphonait et regardait un plan ("boîte noire" du train).
mais que d'expropriations, de massacres de paysages et de biotopes, de prises de risques déments, d'accidents débiles et de catastrophes humaines pour une demi-heure gagnée. gagner une demi-heure sur une journée de boulot, ça se conçoit. mais sur un voyage ?
On peut se demander aussi dans quel état psychologique il est maintenant, si il a la mort de 80 personnes sur la conscience je pense bien qu'il doit être au bord de suicide.
Je pense que les médias sont irresponsables d’afficher sa photo en boucle toute la journée.
De toute façon sa vie est fichue et il ferra des années de prisons (avec les familles éplorées qui l ' attendront à la sortit en disant que ce n'est pas normal qu’il a une réduction de peine avec l’histoire du pois deux mesures et gnagnagna).
Il ne faut pas oublier qu’il est un être humains , que ce n’ est pas un homicide volontaire de masse mais bel est bien un accident.


si il y a 80 victimes autant essaye de faire en sorte qu'il n'y en ai pas 81.
Enfin un article avec un peu de recul : http://t.co/HyyJDDIPEW.
Sait-on si la question a été posée au conducteur de train "pourquoi rouliez-vous à cette vitesse ?"
Il semble bien que la défaillance ne soit pas technique, et donc humaine.
Fou de vitesse ou pas, le conducteur roulait trop vite alors que le freinage aurait dû être réalisé avant, téléphone ou pas.
Mais c'est bien connu, jusque sur ce forum, les règles de sécurité élémentaires, c'est pour les nazes et autres moutons du système.
Les enfreindre, c'est tellement plus fun.
Trop mortel.
merci pour cet article
Depuis quand un screen shot d'une page facebook constitue une preuve? En quoi effectivement la photo du compteur de vitesse hors contexte est elle une preuve? Depuis quand y a t il un lien véritable entre le nom d'un compte facebook et le nom réel de la personne? Depuis quand y a t il protection contre l'usurpation d'identité sur Facebook (et est-ce que une telle protection est souhaitable? quand on sait que le profilage des gens, du type possible sur fbn sert aux USAS a envoyer des drones tueurs pour lancer un missile sur votre position il y a une seconde et ayant une Kill box d'une vingtaine de mètre...)?

Ici l'on voit du mauvais journalisme...

Les journalistes devraient réellement effacer leur compte twitter et facebook. L'instantanéité n'est pas de l'information, c'est du colportage de rumeurs et de buzz (buzz qui sont souvent créés par des agences de communication ou de publicité...).
Il est bien facile de jeter le conducteur en pâture à la vindicte populaire comme le font les médias et certains sur ce forum comme au café du commerce.

Les réseaux sociaux, intrusion auto-consentie dans notre vie privée, ne sont pour le coup qu'un moyen parmi d'autres de simplifier cette tâche de mise en pâture (et même pas un moyen central ici, le principal élément à charge résidant dans la phrase qui aurait été prononcée par le conducteur dans sa radio).

Les médias qui par leur nature même sont à l'affut du moindre click, de la moindre seconde de "temps de cerveau disponible", n'hésitent à sombrer dans le storytelling simpliste en lieu et place du journalisme et n'ont donc pas hésité à fabriquer un personnage de "fou de vitesse" irresponsable que les gens vont pouvoir haïr à souhait en consommant l'info.

Cette étiquette est-elle fondée ? L'enquête en décidera avec espérons le, bien plus d'éléments factuels que ceux égrenés par nos feuilles de choux favorites. Mais pour faire son travail la justice a besoin de sérénité, ce qui est exactement l'inverse d'une mise en pâture médiatique et de certaines réactions sur ce forum.

À ceux qui pensent que les catastrophes arrivent du simple fait qu'il existe dans le monde des gens irresponsables et méprisants de la vie humaine: certes de telles personnes existent, mais elles sont minoritaires et leur imputer la responsabilité de tous les maux serait faire preuve de la plus grande mauvaise foi.

Espérons également que l'enquête mettra en lumière toutes les chaînes de responsabilités et tous les dysfonctionnements qui ont eu lieu et on empêchés d'éviter cet accident, car il est bien peu probable que la seule personnalité du conducteur soit la cause de tout.
toutes ces analyses "d'experts (tes)" ça me fascine...
Bonjour ,

Quelle est la signification de la phrase "Je vais à 190 km/h" lorsque le conducteur crie ?
Est il surpris car il sait que quelques instant plus tard la courbe doit se négocier à une vitesse bien moindre et il sait qu'il va se passer quelque chose de très grave ,ce qui pourrait accréditer peut être une défaillance des freins .
Ou alors est il enthousiate de rouler à une telle vitesse sur cette portion ?Ce qui est alors le comportement d'un kamikaze.
Selon les médias il y aurait eu un second conducteur dans la cabine du train ,si celui ci connait les particularités de la ligne il aurait certainement avisé son collègue qu'il ya risque de déraillement à cet endroit. ,
Deux conducteurs expérimentés et kamikazes dans le train ?cela fait beaucoup.
Attendons de voir les conclusions de l'enquête
Pour faire du buzz on cherche la polémique en donnant comme exemple l' indicateur de vitesse à 200 km /h sur ce compte facebook.
Si le matériel et la ligne sont aptes à circuler à cette vitesse il est normal que le conducteur roule à la vitesse limite de la ligne si il doit rattraper par exemple du retard.
Par extension on interdira alors bientôt les conducteurs TGV à rouler à 300 km/h si rien ne s'y oppose (ligne ,trains,signalisation ...) car ce sont des fous furieux !!!
retraité de la SNCF 30 ans de metier je suis entierement d'accord avec Etienne biardeaud , laissons le temps aux gens serieux le soin de tirer tout ça au clair; j'ai vu sur France 2 les fameux tweets ou message le mec qui en a deduit que ce conducteur faisait l'apologie de la vitesse etc etc est un imbecile . Respectons les victimes et leurs familles ce n'est pas en hurlant que c'est la faute d'un irresponsable pour se faire du fric qu'ils seront reconfortés
Rouler à 200 km/h en train est tout à fait commun. A partir d'une photo d'un indicateur de vitesse, sans le contexte (ligne / matériel), il est totalement ridicule d'affirmer que ce conduteur est "un homme fasciné par la vitesse". Même si le conducteur est peut-être responsable de la tragédie, voilà un raccourci choquant, sans doute induit par l'émotion et par la méconnaissance du monde ferroviaire.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.