104
Commentaires

Démocratie : merci Murdoch ?

Commentaires préférés des abonnés

" Joie, joie, pleurs de joie ... éternellement en joie pour un jour d'exercice sur la terre ! "


Non, non, je déconne !  ( Pascal, aussi , d'ailleurs  ! )


C'est un peu comme si on se réjouissait  de la victoire de Macron sur Le pen.

(...)

Comme si l'élection de papy Biden allait changer fondamentalement ce que sont les USA. Je vous trouve bien naïf. Un pays guerrier qui s'est construit sur un génocide. Et qui veut imposer son modèle partout. 

"Les choses se seraient-elles déroulées aussi harmonieusement si le vainqueur s'était appelé, supposons, Bernie Sanders ?" On ne le saura jamais, car "tous les (autres) médias américains, anciens et nouveaux, qui tous, s'étaient résolus à brider la v(...)

Derniers commentaires

Sanders mais lol

Et y'a 4 ans il était prévu le Trump ? Il était soutenu ? ET non.

Et pourtant il est passé, alors que tous les médias étaient contre lui y compris le parti républicain.

Et je ne parle pas de Paris Match, non des médias US, alors que là-bas tout est permis surtout d'un point de vue financier.

ça coupe la chique !



non pas merci murdoch  ou alors juste sur le ton de l'ironie il ne faut pas deconner quand meme ........ la democratie ne tient pas a l'attitude fox news. la democratie c'est aussi de pouvoir contester les resultats en justice 

Je dirais quand même calmez votre joie, 2020 n'est pas encore finie.


Trump : "I am pleased to announce that Christopher C. Miller, the highly respected Director of the National Counterterrorism Center (unanimously confirmed by the Senate), will be Acting Secretary of Defense, effective immediately.". 


Trump vient de virer Esper, le secrétaire de la défense qui avait condamné sa manière d'utiliser les militaires lors de l'épisode de l'église La Fayette. Et au lieu de le remplacer par son second David Norquist (deputy secretary of defence  confirmé par le sénat) semble avoir choisi de faire sauter des échelons à un homme à lui (et en le nommant "Acting" évite d'avoir à le faire confirmer par les parlementaires).


Mc Connel : “We’re going to run through the tape. We go through the end of the year, and so does the president. We’re going to fill the 7th Circuit, and I’m hoping we have time to fill the 1st Circuit as well.” 


Le chef du sénat républicain contrairement à la tradition des transitions a décidé de continuer à confirmer à la chaine les juges ultra-conservateurs proposés par Trump jusqu'à la nomination de Biden en janvier.


Ted Cruz : “I am angry and I think the American people are angry because by throwing the observers out, by clouding the vote counting in a shroud of darkness, they are setting the stage to potentially steal an election. It is lawless and they need to follow the law.” 


Le principal rival de Trump au sein de l’aile dure des républicains a décidé de ne pas le lâcher, répétant son soutien à des accusations (d'avoir privé d'accès au comptage à des observateurs républicains) qui venaient d'être démenties par le comité électoral de Philadelphie.


A part ça la nouvelle tactique des avocats de Trump serait de contester tous les bulletins de gens ayant changé d'adresse récemment ; dans le comté le plus peuplé de Georgie ils en auraient trouvé 132,000 selon la presse trumpiste, ce qui le temps de vérifier leurs domiciles devrait pouvoir faire trainer le recompte jusqu'à décembre si les tribunaux ne s'y opposent pas.


Mais qu'on se rassure, les anti-fascistes de Portland, ont décidé de réagir avec force : lors d'une manif réunie autour du mot d'ordre "no good president" ils ont vandalisé la permanence locale du Parti Démocrate, taggant des "Fuck Biden" et des sigles anarchie. 


Tandis que l'aîle droite du Parti Démocrate (et ses nouvelles recrues républicaines a qui Biden promet des postes au gouvernement) a réalisé que l'urgence était de taper sur les progressistes, insistant sur le fait qu'ils auraient manqué de faire perdre Biden. Et que ceux ci en ont conclu que c'était le moment de répliquer en s'en prenant aux hommes blancs comme toujours ennemis de l'humanité, insistant que Biden n'aurait gagné que grace au vote des minorités (qui ont pourtant voté d'avantage Trump qu'en 2016 mais bon). Les deux camps ne semblant s'entendre que sur la priorité de se diviser pour être certains de perdre les deux élections "runoff" de Georgie, dernière chance d'obtenir une majorité démocrate au sénat.

Rudi Giuliani et l'équipe de Trump font une conférence en se trompant de lieu : ils croient réserver dans un hôtel de luxe (Four Seasons) et aboutissent devant un commerce de banlieue entre un crématorium et un magasin porno


ça a commencé par une descente d'escalator doré pour finir où ça aurait dû aussi commencé


D'ailleurs pour appuyer mon précédent post, une analyse intéressante.

La chronique du Grand jeu

http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/11/qui-dirige-vraiment-l-amerique.html

Je pense que ceux qui sont contents voire pleurent de joie (!!!) à l'annonce de l'élection de Biden ne devraient pas s'émotionner ainsi.

Pas pour un élection

Pas pour une élection étasunienne

Pas pour un Biden

Et encore moins dans les circonstances actuelles

A mon avis, ils n'ont encore rien vu.

(Je me souviens des manifestations de joie de certains de mon entourage à l'élection de Macron...)

Je dis ça...

En tout cas je prend le pari des pleurs et grincements de dents avant 1 an.

L'éminent ci-devant- " Vive le Roi " , dans les mois prochains, va avoir besoin de tous  ses  " moyens  intellectuels " pour défendre Trump, le saint homme,  qui devrait faire l'objet de certaines attentions sur le plan judiciaire.


Le saint homme semble, en effet, être la cible de plus 4.000 procédures pénales ou civiles.


On rappelle pour la bonne bouche :


- fraude fiscale,

- malversations financières

- fausse déclaration d'actifs

- corruption ( affaire R.Stone, par exemple )

- agressions sexuelles

.....

....

j'en passe et des meilleures ( ? )

Le roi est mort , vive le roi

et Morts aux cons 

En fait, les plus "excités" sont devenus les plus sages... peut-être en prenant en compte ce qu'ils risquaient de perdre... 



"Une parenthèse d'un troll complotiste". Une parenthèse dorée alors : les experts, la gauche, la droite, les médias nous promettaient l'apocalypse en 2016. Résultat : pas guerre, le plus long cycle de croissance économique jamais enregistré aux USA, 128 mois de croissance ininterrompue, le plein emploi, la hausse des bas salaires... Pas tellement étonnant que Trump gagne 10 millions de voix par rapport à 2016. Maintenant j'ai hâte de voir papy Bidonne prendre la relève, et Kamala Harris le mettre à l'hospice pour accéder à la présidence, elle qui pesait 3% des voix dans les primaires démocrates. Trump n'était pas un accident de l'histoire, Harris en sera un.

Moi je suis content


Bien sûr Biden, ce n'est pas le Pérou, mais néanmoins, les racistes vont devoir se réfreiner encore avant de laisser sortir leurs remarques et violences à l'encontre de leurs concitoyens.


Revenir dans un état normal de démocratie, même si la bataille continue mais où l'on peut se battre avec des mots qui ont du sens, avec des faits qui existent, qui peuvent être reportés


Je suis heureux


Je suis heureux de la même manière que lorsque je vois que le Corona virus a mis un peu de cervelle dans la tête de Johnson. Il n'en reste pas moins que "je le combats" façon de parler, tout comme "je combats Macron" (façon de parler car en l'occurrence les violences policières sont bien réelles en France)


Bon maintenant, il y a l'étape suivante, le grand procès de Trump, la publication de ses déclarations d'impôts, son lâchage par les Républicains, et le fracassement des fachos tels Pence, et ces diatribeurs épiscopaliens qui en faisaient leur héros, et l'arrestation de Banon

Mais avant cette étape, il nous reste encore quelques craintes, le Père UBU comme dit Daniel Schneidermann, risque de nous servir encore quelques saloperies à la UBU Eats


"On ne le saura jamais..."

On a le même problème en France, pour virer Macron-LePen...


Comme l'urgence était de virer (la personne de) Trump, ils ont misé sur le plus à droite, logique.

Alors qu'au moment des primaires je m'arrachais les cheveux qu'ils aient encore loupé leur chance, l'espoir d'un monde un peu meilleur, en éliminant Sanders, maintenant je me dis, bon, fallait peut-être en passer par là... 


J'imagine qu'avec Sanders il y aurait eu aussi bcp plus de participation que d'habitude, il aurait fait le plein à gauche + ceux auparavant abstentionnistes, mais pas sûr du côté des républicains qui ne voulaient plus de Trump (parce qu'il y en a eu là, vu le vote pour les candidats républicains à la Chambre).

Article CNN : Pourquoi Biden a gagné là où un autre candidat Démocrate aurait peut-être perdu  (clic droit)


Biden et Trump ne sont qu’un symptôme de l’effondrement de notre empire – par Chris Hedges


https://www.les-crises.fr/biden-ou-trump-la-politique-du-desespoir-culturel-par-chris-hedges/?fbclid=IwAR1hbZXbTbsgYyjUw4skNtks4CvIAxsPr1mJVs_2U4EZDwnOKR2NuLXF9fQ


Oyez, Oyez, braves gen ! Mais surtout, lisez et pensez, si le coeur vous en dit, car il s'agit de vous et de nous, de nos enfants, de l'avenir qui nous appartient. 



Nous rentrons donc dans une parenthèse de quatre ans.

Cette sale impression que la défaite de Trump désespère certain a gauche 

La barbarie éclairée au gaz de schiste va enfin pouvoir redevenir la barbarie éclairée au gaz (peut-être). Ô Joie ! Ô allégresse ! Que les lumières de l'Idéal Démocratique éclairent le Monde une fois de plus ! Que périssent ceux qui osent souiller sa pureté par leurs accusations de corruption !

Il est certain que la parole trumpiste a perdu avec Fox et le NYP deux porte-voix importants.

Est-ce que ça va conduire les millions d'américains qui ont voté pour ce clown malfaisant à changer d'avis ?

Ou est-ce que ça va les renforcer dans leur convictions complotistes et le rejet de tous les discours qui n'épousent pas leurs croyances ?

Ils auront toujours les réseaux sociaux pour attiser leur colère et n'écouteront plus des médias qui, certes fortement tendancieux, ne pouvaient pas être complètement déconnectés du réel.

La scène digne des Monty Pythons où l'on voit simultanément des militants scander "Count the votes" à Phoenix et "Stop the count" à Philadelphie n'incite pas à l'optimiste.


Il ne s'agit pas de se réjouir de la victoire de Biden mais d'espérer que ce grand pays trouvera les moyens de se réconcilier et de ne pas sombrer dans la violence "car la guerre civile est le plus grand des maux" (pour citer encore une fois Pascal)

Comme on dit de nos jours : "la question elle est vite répondue".

 Un jour, peut-être, on pourra dire :   " Démocratie : Merci aux familles Arnault, Drahi, Dassault, Niel, Bouygues, Bolloré, Lagardère, et consorts ? "


Nan, nan, je déconne !

Démocratie ? Quand le peuple a encore confirmé à 4 ans d'écart qu'il est scindé en 2 parties égales alors que 99% de la presse est derrière le même candidat ? Alors la presse n'a plus grand chose à faire avec la démocratie.

"Les choses se seraient-elles déroulées aussi harmonieusement si le vainqueur s'était appelé, supposons, Bernie Sanders ?" On ne le saura jamais, car "tous les (autres) médias américains, anciens et nouveaux, qui tous, s'étaient résolus à brider la viralité de la parole de Trump", ont commencé... par brider celle de Sanders. 

" Joie, joie, pleurs de joie ... éternellement en joie pour un jour d'exercice sur la terre ! "


Non, non, je déconne !  ( Pascal, aussi , d'ailleurs  ! )


C'est un peu comme si on se réjouissait  de la victoire de Macron sur Le pen.

Bonjour et merci pour la chronique


"l'avenir dira si le mandat Trump n'aura été que la parenthèse d'un troll complotiste installé dans les habits de commandant en chef, OU si les institutions démocratiques, et au niveau international le respect par les Etats-Unis de leurs alliances traditionnelles, lui survivront "


Les deux propositions sont-elles aussi incompatibles que ça ? ;-)


Comme si l'élection de papy Biden allait changer fondamentalement ce que sont les USA. Je vous trouve bien naïf. Un pays guerrier qui s'est construit sur un génocide. Et qui veut imposer son modèle partout. 

Les enquêtes sur Murdoch ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.