171
Commentaires

Dédiabolisation : cas pratique sur France Inter

Dis, matinaute, c'est quoi la "dédiabolisation" ?

Derniers commentaires

Pour en avoir parlé récemment avec un jeune révolutionnaire national prêt à s'auto-dissoudre dans un verre de Sidi Brahim lors d'un apéro sauciflard de Marion Maréchal-Nous-Voilà-Le Pen, Marine apprécie mal les nuances chromatiques politiques.
Rouge, la rédaction-phare de l'anarchiste libertaire Val ? Certes. Mais n'oublions pas l'attitude agressive du camarade Cohen, de la faction stalinienne du polit'bureau de l'avenue Kennedy, à l'égard de son ennemi trotskyste Mélenchon, lors d'une interview récente qui consista à le coincer pendant 5 minutes d'antenne sur la crapulerie de son langage sans classe, tandis que Marine, le lendemain, avait droit à des questions étonnamment valorisantes...
Méfiade, Marine ! L'ogre bolchevique est encore debout mais des lignes de fracture idéologique se dessinent qui rendent possible d'imaginer bientôt la recréation d'un vrai Ministère de l'Information tenu par notre ami Christophe Barbier !
>>C'est malin, je suis sur le point d'adhérer.
Vous ne seriez pas le premier transfuge du FdG à rejoindre le FN, ni la dernier. Mais je reconnais que la transition est difficile, vu l'énorme propagande des nos chers média tendant à faire croire que le FN est justement [s]malin[/s] diabolique.
Cela demande un examen de conscience quasi-religieux, de passer en revue vos convictions, les valeurs morales auxquelles vous croyez, puis de vous interroger objectivement, sans préjugé, sur le meilleur programme en accord avec vos convictions (genre: quel est le meilleur parti permettant de lutter contre le MES, la Chypriotisation des comptes, la dictature non-élue Atlantico-Bruxelloise, etc...)
Dur, dur, de se remettre en question passé l'adolescence, et d'exercer son libre arbitre hors de l'influence des sirènes de la propagande européiste.

>>Ma boite recrute des commerciaux doués et n'hésitant pas à verser dans la comédie si nécessaire. Si vous êtes dispo, je peux vous recommander.
Surtout pas. Je suis viscéralement incapable de mentir sans rigoler. Je place très haut la valeur de la parole donnée sans contrainte, et ne mets une cravate que pour les mariages et les enterrements.
Maintenant, si c'est pour promouvoir le FdG, et que le boulot est bien payé, je suis prêt à vous louer mon incompétence. Je n'aime pas le leader (JLM), mais certains aspects de son programme méritent d'être mis en avant. Sa défense de Jérôme Kerviel est courageuse.
Mouais... Pas évident.
Moi j'ai plutôt l'impression d'assister à une recrudescence des tentatives de diabolisation, traquenards et coups tordus. Même DS semble succomber:
il faudrat un jour que je mobilise mon neurone pour comprendre comment DS peut dans sa première phrase montrer qu'il a bien entendu ce que disait MLP sur Nelson Mandela ("une figure d'apaisement. L'apartheid était un système contestable et injuste." ) , et un peu plus loin écrire en commentaire "sur le fond, aucun changement. Condamner l'apartheid, c'est être bolcho".
C'est à dire le contraire de ce qu'elle a réellement dit.
Le dernier paragraphe du billet est aussi discutable:
[quote=DS]C'est donc ça, la banalisation. Traiter les journalistes-adversaires de bolchéviques, empruntant ainsi une référence politique centenaire
Je ne suis pas dans la tête de MLP, mais il me semble évident que si elle traite les journalistes de "Bolcheviques", c'est par référence à leurs méthodes plus qu'à leur opinions politiques et religieuses: le mythe fasciste a été forgé par les Bolcheviques afin d'éliminer ceux de leurs adversaires qui leur résistent avec vigueur, allant jusqu'à écrire: « Un libéral, s'il affiche son antimarxisme, devient ainsi un fasciste. »

Chaque déni de réalité devient ainsi une invitation à se faire traiter de Bolchevique.
Enfin, ça n'est que mon hypothèse...
"le mythe fasciste"!!! Le fascisme est un mythe... ah bon...
Comme vous dites, que la vôtre, et celle de ses supporters.
Opération "atténuation de propos consternants de la patronne" en cours.
Et comme côté "dénis de réalité", vous figurez en tête de peloton, vous démontrez involontairement et avec brio, que le lien de relation entre "bolcho" et "déni de réalité" est bidon.
Et je vous raconte même pas, quand La Pen a signalé que Mandela avait invité son papa... c'est pas fréquent que je rigole autant quand elle balance l'une de ses habituelles énormités ;)
Juste en passant, les propos exactes:
"Ce voyage était organisé avec l'accord de Nelson Mandela"
Ce qui est agréable avec les gens comme vous, c'est qu'ils sont reposants: ils font les questions et les réponses, les (fausses) citations et les indignations sur les citations, etc, etc...
Le problème est que pendant ce temps, le monde réel continu sa course.
Et lorsque la réalité percute les illusions....

Concernant les "énormités", il est à vrai dire assez facile de trouver les éditoriaux et articles incendiaires affirmant haut et fort que Colin Powell mentait lorsqu'il clamait que l'Irak possédait des armes de destruction massives, n'est ce pas ?

Moi, je ne suis pas journaliste, mais si je l'étais, je demanderais auprès des fabriquants Français de tenues NBC qui leur en achète en ce moment: Les rebelles ou le gouvernement. (Oui, j'ai des contacts dans ce milieu...)
Tout le monde peut faire le métier de journaliste de manière bénévole.

Il suffit d'ouvrir un compte sur rue89, wordpress.org, le post.fr, pour ce jouer les journalistes, faire des billets avec preuve à l'appuie !!!

Possible aussi de chercher un Hébergeur, un non de domaine et de se servir de CMS comme Wordpress ou dotclear pour publier les articles que vous souhaitez...
"Ce qui est agréable avec les gens comme vous, c'est qu'ils sont reposants: ils font les questions et les réponses, les (fausses) citations et les indignations sur les citations "
Sans dec ? à côté de vos patrons, fille et papa, je suis plutôt petits bras à côté d'eux.
L'avantage de ma citation en comparaison, c'est qu'elle ne dénature pas ce qu'elle a voulu dire.
Mais c'est plus commode pour vous de pointer votre torche sur cela que d'admettre qu'elle a raconté, comme souvent, de gros bobards.
Suis-je bête.
C'est même peut-être la principale raison de votre soutien inconditionnel. Tout s'explique, il me faut du temps, parfois :)
Je vous tend la perche..
Complément:
Tiens, cadeau: Le discours de Villepin à l'ONU.. Vous remarquerez qu'à aucun moment Villepin ne pose la question de savoir s'il est légitime de désarmer l'Irak, seulement celle de savoir si la guerre est le meilleur moyen.
Bis repetitae placent2 (Je la met au carré, puisque c'est une redite, et que vous allez encore me reprocher de connaître deux mots de Latin. Désolé, je suis un élève pré-IUFM...)
Ah ben là c'est clair en effet. Le discours de Villepin démontre incontestablement que les médias ont tous, comme l'affirme la Pen à Radio Bolcho (rires), gobé les armes de destruction massive.
Quelle puissance de raisonnement, comment pourriez-vous perdre à votre élection, avec un tel talent ?
Vous en êtes-où au fait ? 46 % ?
C'est absolument hallucinant le nombre d'erreurs que vous arrivez à caser en si peu de mots. Un tel productivisme devrait au minimum vous valoir la médaille de Héros du travail socialiste ! (vous savez, le colifichet qu'on attribuait dans l'ex-URSS aux braves imbéciles qui travaillaient à la gloire de leur idéologie).

Je reprends juste une phrase, mais en fait c'est l'ensemble de votre oeuvre qui devrait être distinguée.

[quote=Fan de complots]Opération "atténuation de propos consternants de la patronne" en cours.
Opération: Le terme implique un plan, une action concertée. Il n'en est rien. Je réagis en fonction de ma seule humeur, et personne, aucun "communicant", ne me souffle la nuque pour me dire quels "éléments de language" je dois employer. Je ne suis pas (plus !) à l'UMP, ni au PS, ni au FdG (même si doit admettre que Mélénchon assume pleinement les conneries de ses ouailles). Une des raisons qui me font militer au FN est justement mon caractère qui place l'individu et la liberté individuel au centre de l'action politique. Le vieux slogan "Ni Dieu, ni Maître" s'applique bien mieux au FN qu'aux autres partis (Lutte pour la Laïcité, lutte contre la facisme1).

Atténuation: Il n'y pas à atténuer quoique ce soit. Les propos de MLP sont absolument clairs, et objectivement plutôt modérés par rapport aux dérapages habituel de votre leader maxi-mots 2. Jamais on entendra MLP appeler à "exterminer la vermine ploutocrate".
de propos: si vous voulez. On peut rater l'évidente dimension "mise sur le gril et pousse au dérapage" de l'équipe de journalistes, et ne pas s'étonner qu'ils ne soient pas aussi pugnaces (et de loin !) avec les autres politiques.
consternants: Je suis toujours à votre disposition pour vous montrer combien les analyses et solutions proposées par le FN sont justes, visionnaires, et profondément humanistes. En l'occurence, ce n'est pas moi qui refuse le dialogue, mais bien vous.
Les propos de MLP sont simplement frappés au coin du bon sens. (Sans coup de poing américain !)
de votre patronne; Ni Dieu, ni Maître, vous vous souvenez ? Le FN n'est pas une secte, les membres sont parfaitement libre de partir s'ils estiment que les orientations et le programme ne correspondent pas à leurs valeurs. Réciproquement, MLP est parfaitement libre de virer du mouvement des personnes dont elle estime que leur idéologie va à l'encontre de la charte humaniste du FN. C'est une relation égalitaire.
Et bien sûr, je ne suis en aucune manière salarié ou dépendant financièrement du FN.

1Selon la définition communément admise par les dictionnaires, bien sûr...
2 Taxe recyclage due.
Consensus 39, vous pouvez reprendre votre pseudo habituel, on vous a reconnu :-)
Son coup de génie : "la charte humaniste du FN."
C'est malin, je suis sur le point d'adhérer.
Ma boite recrute des commerciaux doués et n'hésitant pas à verser dans la comédie si nécessaire.
Si vous êtes dispo, je peux vous recommander.
Cet exemple est très bien vu.
MLP marque 3 points à 0.
En demandant à MLP ce que lui inspire la figure de Mandela il lui permet de faire une réponse très neutre, celle qu’aurait pu faire n’importe quel représentant de « parti normal », (1 à 0) puis en revenant sur les positions de son père et de C. Mégret, il enfonce le clou au cas où l’auditeur n’aurait pas compris que la fille est différente du père et que de ce fait le FN avec la fille est devenu un parti « normal » (2 à 0)
P. Cohen n’a évidemment pas l’intention de servir la soupe à MLP mais comme beaucoup de journaliste, son ego lui tenant lieu de réflexion politique, il n’a pas été capable d’analyser les conséquences de ses effets de manche de petit coq.
Et avec « son vieux relent de bolchevisme elle marque un 3ème point car elle renvoie les journalistes à leur sophisme de prédilection :
Front de gauche = bolchevique = nazi = FN = totalitarisme.
En intégrant les journalistes de France inter dans la chaîne : journaliste = bolchevique = totalitarisme.
Mais effectivement tout cela avec sourire et séduction.
Patrick Cohen et Thomas Legrand auraient-ils lu la chronique du matinaute ???
Ce matin, un peu avant 8h, ils sont revenus sur certains mensonges qu'a pu proférer Marine Le Pen hier, ainsi que sur sa dédiabolisation.
C'est très très rare qu'ils fassent ça, mais peut-être se sentent-ils un peu coupables/responsables (enfin)...
A Villeneuve-sur-Lot, certains militants du FdG ont fait très fort...
Extrait du blog de Mélenchon :
A côté de cela, peut-être lui a-t-on facilité la tâche (au FN) en publiant un tract en arabe que j’avais d’abord pris pour un faux quand on me le montra ! Je pense qu’il s’agit d’une erreur qui mérite d’être discutée sur le fond. Car quelles sont les motivations des camarades qui peuvent croire qu’il y a des "citoyens français d’origine maghrébine" qui ont besoin de lire notre message dans une langue qui n’est pas la leur, à supposer qu’ils la lisent, et plus encore qu’ils la lisent dans le dialecte choisi ! Bien sûr je sais bien que les rédacteurs n’avaient pas l’intention d’aider madame Le Pen. Mais les camarades ont-ils compris que c’est bien ce qui s’est passé et surtout comprennent-ils tous, au niveau local et au niveau national, pourquoi c’est bien le cas ? Et surtout pourquoi c’est inacceptable dans tous les cas ?
Une erreur ? JLM est gentil. Et les auteurs du tract profondément débiles.
France Inter donne malheureusement trop souvent la parole à des éditorialistes gauchisants comme Guillaume Roquette ou des journalistes économiques marxo-keynésiens comme Dominique Seux Michel Goddet, sans parler d'intellectuels trotskistes comme Alain Minc ou Jacques Attali.
Merci donc à Marine le Pen de rappeler quelques vérités sur une station qui chaque jour nous délivre une vulgate insoutenable pour un auditeur moyen, à moins d'être né en Corée du Nord, il est impossible de supporter le 7.9 plus de 5 minutes.
Il reste cependant des émissions de qualité comme celle de Frédéric Lopez animateur cultivé au vocabulaire très en dessus de la moyenne, des chroniqueurs impertinents comme Ben ou Mr Previously , des journalistes pugnaces à l'écoute des autres comme Pascale Clark.

Il est temps que notre redevance soit mieux utilisée: pourquoi ne pas diffuser de l'accordéon le dimanche et recruter Daniéla Lumbroso, une femme qui toute sa vie s'est mobilisée pour défendre la chanson de qualité en invitant des artistes majuscules comme Didier Barbelivien ou Grégoire qui sont censurés sur cette prétendue antenne publique.

Yves Calvi ou Arthur pourraient animer en duo la tranche matinale pour se rapprocher un peu de la vraie France, une émission de libre antenne avec Eric Brunet, un homme sans concession d'une neutralité et d'une intelligence remarquable serait également la bienvenue.

Mais je suis persuadé que Philippe Val qui a démontré depuis quelques année qu'il avait le sens des responsabilités en éjectant notamment cet insupportable bolchevique de Didier Porte tiendra compte des conseils avisés de Mme Le Pen qui au sein de la classe politique est la seule à proposer des solutions crédibles pour lutter contre la crise et le marasme intellectuel dans lequel nous sommes plongés actuellement.
La dédiabolisation du FN est un processus général, qui touche ASI qui, en pleine campagne électorale, a donné la parole au plus présentable ( dédiabolisable) des ténors du FN, Florian Phillipot. Le bruit court que cet exploit serait à l'origine du bannissement à vie de l'asinaute Dominique Godin, coupable de ne pas être plantuifié. L'ennemi est à nos portes.
Au fait : vous vous souvenez du discours de Sarkozy à Dakar ? Comme quoi "l'homme africain n'était pas entré dans l'histoire". Il me semble que c'est aussi débectant que de débaptiser une place. Et le débat sur l'identité nationale. Et les civilisations qui n'ont pas les mêmes "valeurs" (par Guéant, une référence morale.) Etc. Pourtant c'était pas le FN qui était au pouvoir. Alors je me demande : la prochaine fois que Cohen recevra un responsable UMP, est-ce qu'il lui demandera par exemple, si Nelson Mandela, bien qu'africain, est rentré dans l'Histoire ?
Là où on ne peut pas lui donner tort, à La Pen, c'est lorsqu'elle affirme qu'au FN, il y a des sensibilités différentes.
Il y a ceux qui n'aiment pas les Arabes, ceux qui n'aiment pas les Juifs, ceux qui n'aiment pas les Blacks, ceux qui les détestent tous en bloc, les admirateurs de Mussolini, les nostalgiques du IIIe Reich... à condition, pour ces derniers, qu'ils restent discrets et contrôlent en public, certains mouvements de bras intempestifs.
Pas de ça chez nous, dit la nouvelle gérante qui trouve que ça fait tache.
On va quand même pas saloper une vitrine qu'on vient tout juste de repeindre.
Pas un mot sur a condamnation définitive de papa Le Pen !
Oh qu'ils sont mignons, les électeurs qui votent pour ces gens ! Mignons et victimes, j'avais compris
Vos articles montrent, arguments à l'appui, qu'il existe dans ce pays une réelle volonté de dédiaboliser le FN.
La question est maintenant de savoir pourquoi.
Pourquoi des journalistes, des hommes politiques, des politologues... qui prétendent abhorrer les idées du FN, s'évertuent-ils à le dédiaboliser et ainsi, à lui faciliter les succès électoraux ?

Croient-ils subtilement pouvoir :
1) encourager les transferts de voix des deçus du PS vers le FN ;
2) pour pousser le PS à préconiser le "vote républicain" en faveur de la droite "classique" ?

Ou pensent-ils que c'est plus grave, que la droite "classique" n'est pas en mesure de se reprendre ; et verraient-ils alors le FN comme un recours ?

Ou plus simplement, préfèrent-ils favoriser les votes à droite, peu importe la couleur de la chemise du candidat, bleu, bleu Marine ou ... noire ?
Il était amusant également d'entendre les journalistes suggérer à plusieurs reprise que la preuve du changement du FN était que maintenant ils étaient au chevet de Mandela alors qu'hier ils débaptiser les rues à son nom.
La dédiabolisation est dans la tête des journalistes. Même ceux de radio bolcho...
Pauvre Daniel,
vous arriverez peut-ête un jour à comprendre que Mohammed peut être un Français auquel cas il est inclus dans la préférence nationale, ou priorité nationale. Alors que Katia peut être blonde aux yeux bleus mais si elle est Slovène, elle n'aura pas accès à la priorité nationale. Les seuls racistes dans l'histoire c'est vous et vos amis de la bien pensance présents sur ce forum qui êtes incapables de penser que même si nous n'avons pas l'air physiquement Français, nous le sommes quand même. C'est bien triste de voir que Marine Le Pen le comprend et pas vous tellement vous êtes englués dans "la bête immonde". Je comprends qu'il vous soit difficile d'ouvrir les yeux mais alors arrétez de faire des chroniques sur le sujet qui sont des non-sens totaux.
Il y en a ras-le-bol de tous ces gentils racistes de gauche (mais vous comprenez, les immigrés, ils sont pas comme nous, ils aiment le foot et les tamtams et les bâches sur la tête, laissons-les dans leur ignorance...)
La définition de la nation française depuis la Révolution est un antiracisme fondamental puisque l'on est Français, en plus du droit du sol et du sang, par amour de la France. Arrêtez, de grâce, de confondre nôtre pays avec l'Allemagne du IIIè reich et le FN avec le NSDAP. C'est plus qu'absurde et cela ôte toute la gravité réelle de l'idéologie dominatrice et raciste nazie.
Je fais également remarquer que la nation est notre seul rempart face au capitalisme international et vous devriez vous interroger sur le jeu auquel participent, peut-être inconsciemment, ceux qui crachent sur la nation française.
Et voilà. Encore une fois les @sinautes pressés vont passer à côté du sujet. Parce que le sujet, justement, ce n'est pas le sujet Marine Le Pen, mais bien l'objet France Inter. Pour souper avec le diable il faut une longue cuiller, dit-on chez nos voisins germains. Peut-être. Mais pourquoi diable dîner avec lui? Que le FN et sa patronne soient pour le moins très marqués à droite, voire un peu fachos sur les bords, et même au milieu, on le sait. Patrick Cohen le sait. Philou Val le sait encore mieux. Jean-Luc Hees, le sait également.
Alors? Pourquoi sinon souper, tout au moins prendre le petit déj' avec la Marine? En d'autres temps Philou et Jean-Luc ne se sont privés d'intervenir lorsque ils avaient le sentiment qu'on leur chiait dans les bottes. Et là, crac, ils laissent PC inviter la Marine qui, inévitablement, va lui chier sur le bureau. Direct.
Alors pourquoi l'inviter? C'est ça la question. De mon point de vue, la seule. Mais ce n'est que mon point de vue, et de là où je suis je n'ai peut-être pas un bon point de vue.
Par contre l'odeur de la merde sur le bureau de PC, je l'ai bien sentie ce matin.
Oh qui est bien dé-diabolisé !!!
Oh qu'ils sont tous très gentils les électeurs du-dit !!! Faut les respecter et patati et patata.
Quand on se réveillera, il sera trop tard.
Hélas. (Comme Bérénice)
La dédiabolisation c'est aussi se poser encore et toujours en victime. Marine Le Pen savait très bien où elle mettait les pieds ce matin à savoir sur une matinale étiquetée à gauche. Et elle est venue faire son petit marché de voix. Moi je me pose cette question: comment des journalistes chevronnés et rompus à l'exercice de l'interview sont ils si facilement tombés dans le piège de la provocation? Comment? Bolcheviques? Nous? Mais non, mais non... Et de s'y mettre à 4 pour s'insurger, se défendre et contre attaquer. Donc de "l'agresseur", Marine Le Pen est devenue "l'agressée", la victime, la minorité, la représentante du peuple...

Comment alors expliquer l'attitude des sieurs Cohen, Guetta, Legrand, Decan? #coursd'école, #c'estluikacommencé #c'estceluiquiditquiest?

L'attitude du FN est BANALEMENT toujours la même, et la réponse des journalistes est BANALEMENT toujours la même.
Qu'est ce que je vais retenir de cette interview? Que les étrangers qui cotisent autant de droits aux allocations que les français seront défavorisés en cas de perte d'emploi (ce qui est simplement injuste) ou que Marine Le Pen a encore été vilipendée par les bobo-bolchos*?
Si vous étiez un dirigeant du FN invité sur une radio "de gauche", vous préféreriez quoi?

*Je suis un auditeur de France Inter plutôt content de ce qu'il y trouve, je n'ai pas d'à priori négatif sur les animateurs de cette station
Moi je n'ai entendu qu'une parole de cette interview, en passant devant la radio avant d'entrer dans la douche, c'est celle PatCo qui disait en toute simplicité: "ah, donc ca c'était le FN d'avant..?". Tout etait dit. Merci PatCo! on peut arreter là.
J'ai lu votre article sur la dediabolisation. J'espere que vous allez en faire une emission, en invitation les responsables de la publication de ces sondages, etc. Merci, c'est tres instructif.
Grâce à Marine Le Pen et à tous ceux qui l'invitent, "Nazisme et dialogue" n'est plus une boutade.
Deux petites précisions :
- d'abord, si j'ai bien entendu l'intervenant qui interrogeait Mâme Le Pen sur France Inter n'était pas au chômage, il prenait sa situation comme cas d'école, au cas où, justement, après 20 ans de travail déclaré, et alors qu'il est sur le sol français en situation parfaitement régulière, il se retrouverait dans cette situation. Mais bon...
- en revanche, plus intéressant puisque l'angle est la "dédiabolisation", vous dîtes : " le FN appliquera la préférence nationale, mais en tapant sur l'épaule du Mohammed recalé"... hé bien, bizarrement, ce n'est pas ce qu'elle dit. Non. Exit la "préférence nationale", réécoutez son interview, vous verrez qu'elle ne dit pas cela. Depuis déjà quelques temps (et il faut surement y voir l'intervention du cerveau fécond de Florient Philipot), on parle désormais de "PRIORITE NATIONALE" dans les rangs du FN... on n'est pas loin, c'est presque pareil, c'est un détail... oui, mais comme le disent les Allemands "le Diable se cache dans les détails"... et puis, c'est un tropisme du FN, les "détails". Ce détail, à mes yeux, est tout de même révélateur...

Au delà de ce détail, c'est aussi la démonstration que, comme les petits copains de gauche et de droite, Marine Le Pen se soumet à une com' politique de la plus belle eau, et pratique l'élément de langage perpétuel... et en cela, n'est-elle pas, effectivement, ravalée au rang des politiciens les plus classiques et mainstream ? (sur la forme, bien entendu). C'est presque du pur Copé !
Sûr que Beytout,Seux,Ghetta,Servajean et quelques autres ont été ravis d'apprendre qu'ils travaillent à Radio Bolcho.
Mais sûr aussi que la fille de son père a rattrapé le niveau des conneries célèbres dégueulées au fil des années par le créateur du parti.Lequel parti n'a pas changé,bien au contraire.Il suffit de tendre l'oreille et de mettre ses lunettes...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.