66
Commentaires

De Poutine à Dropped

L'entendez-vous, à propos de l'assassinat de Nemtsov, l'assourdissant concert des "c'est Poutine qui l'a tué", et des "Poutine n'y est pour rien" ?

Derniers commentaires

Réponse de mon idole, l'objet de ma foi aveugle, c'est à dire Mélenchon sur son blog :
http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/03/09/pour-ou-contre-la-guerre-avec-la-russie/
[quote=Daniel Schneidermann]Suivons l'enquête russe.
c'est du second degré, volontaire ou pas ? Comme à l'accoutumée, arrestation théatrale de sous-fifres volontaires pour les corvées (meurtre de Nemtsov et autres opposants/dissidents). On comprend bien quelle est la filière, mais de responsable au bout du compte, on n'en trouve pas, depuis des lustres. Ne soyez pas neuneu , il n'y a pas l'ombre d'une chance de trouver un responsable cette fois, pas plus que les précédentes...
Navrant. Mais je ne me désabonne pas, quand c'est la mode, c'est cher , j'attends que les prix baissent.
Si on examine image par image la vidéo donnée sur le monde.fr à partir du timecode 00'12" on voit que l'hélicoptère inférieur subit un choc qui détruit probablement son rotor arrière avant le choc avec l'autre hélicoptère. Un arbre ?
Ne pas prendre parti ?
Je ne sais pas ce qu'il vous faut. Mediapart fait du journalisme engagé, abat cartes sur tables, et prend des risques car l'heure est grave en Europe où les extrêmes droites se rassemblent, se renforcent mutuellement, et soutiennent le pouvoir russe (qui les soutient en retour, voir par exemple ici). Non vraiment, je ne sais pas ce qu'il vous faut.
Pour ma part j'ai pris un abonnement de 12 mois à Mediapart, pour ça et pour le reste (les enquêtes sur la sarkozie, mais aussi sur l'économie, etc.) mais, même si je ne suis pas d'accord avec ce que dit cette chronique, je ne résilierai pas mon abonnement à @si.

J'attends juste en frémissant le prochain pas que franchira Mélenchon : rencontrer Kadyrov, que Poutine vient de décorer ? A moins qu'il comprenne qu'il s'est fourvoyé, que l'Amérique d'Obama n'est pas tout à fait celle de Bush Jr, que l'OTAN est une alliance militaire certes, mais où les "petits" pays aussi ont voix au chapitre, que ces derniers d'ailleurs, même si les pays occidentaux à l'époque avaient inconsidérément promis le contraire, avaient le droit de choisir leur alliance face à un voisin russe qui s'était par le passé comporté de façon un peu envahissante - et sans remettre en cause le sacrifice du peuple soviétique pour la libération de l'Europe du nazisme cinquante ans plus tôt - que le travail fourni par Bellingcat est crédible et permet de croiser les communiqués (eux-mêmes sourcés) de l'OTAN et de l'ONU, etc.
Mélenchon n'a-t-il pas déjà changé d'avis sur Maastricht (il avait voté pour en 1993), après tout ? Errare humanum est, sed perseverare...
A lire auss icette tribune d'un chercheur sur les récentes manifestations à Moscou.
Pour des émissions à la con, partir en vrille.

Toujours aller plus haut, plus loin, plus vite. Pour se retrouver qu'ils disent dans l'adversité, le challenge. The challenge.
Se retrouver, faut-il que l'humain se soit perdu?

La recherche du plus n'en est-elle pas la cause?
On va se foutre encore de ma gueule et penser que je vis en caverne, parce que pas de iphone ou tablette...Et que, quoi, hein!!

J'ai plus de chance de crever d'une pluie de dinosaures que d'un accident d'hélicoptère ou d'avion.
Il est si difficile de parler de simplicité volontaire, de revenu minimunm inconditionnel..
Va-t-on enfin inventer la démocratie?
Va-t-on enfin parler d'une vie de plaisir et non de servitude?
Va-t-on enfin se réunir pour définir etr mettre en application ce que l'on veut dans une géographie à taille humaine et possible?

10 personnes dans la force de l'âge sont morts pour avoir voulu accomplir des exploits hypothétiques et quelles leçons va-t-on tirer de cela...
Aucune, un film avec pop-corn et pub à l'entracte.
Beurk.
J’ai mis les infos à la tévé pendant 5 mn, pour voir comment se déroulaient l’enquête sur l’accident d’hélicoptères et je ne suis pas déçue.

Sur Itélé, j’ai appris qu’Alexis Vastine était alcoolique.
Et ensuite, un politique nous a révélé que Florence Arthaud était alcoolique « aussi ».

Je pense que toute la lumière sur cette tragédie sera faite très rapidement.
Qui sait ? Poutine pourrait réagir comme de Gaulle apprenant la participation de membres des services français dans l’assassinat de BenBarka : donner ordre de laisser faire les juges.
Ce qui l’avait mis en fureur ce n’était pas tant l’acte que les libertés que certains prenaient avec le pouvoir politique.

Le pire pour un Etat c’est la perte de contrôle sur ses services(Cf . l’Italie des années de plomb ou l’Etat dans l’Etat que constitue la NSA).

Cette affaire pourrait être l’occasion de nettoyer le scories de la sortie du communisme comme le procès BenBarka fut l’occasion de nettoyer l’Etat des scories de la guerre d’Algérie et de la lutte contre l'OAS. : Barbouzerie et Voyouteries en tous genres
Je suis vraiment fasciné par la déflagration incroyable que l'article de Patrice Arfi et Antoine Perraud est en train de créer chez Mediapart : une partie du lectorat se rebelle contre une partie de l'équipe de rédaction, et se lance dans des débats enflammés sur l'éthique, la morale et la déontologie journalistique.
Les milliers de commentaires des articles et les dizaines de posts publiés sur le Club depuis nous donne à voir un phénomène inédit, à la fois plein de dangers et d'espoirs pour ces nouveaux médias : et si la parole journalistique, à travers la presse en ligne dépendante d'un lectorat d'abonnés, devenait enfin le point de départ d'un débat, d'un dialogue, d'un forum démocratique (au contraire de nombre de modèles périmés (comme la TV par exemple) qui ne peuvent/savent plus que distiller un discours à sens unique).
Je vous en supplie @si : faites de cet Arfi-Perraudgate votre émission de la semaine, ça risque vraiment d'être passionnant !

Les articles de Mediapart en question :
- Jean-Luc Mélenchon joue à saute-cadavre
- Mediapart, Mélenchon et Poutine: quelques mises au point

Les articles du Club en complément :
- Quelques réflexions sur le Arfi-Perraugate
- S’il te plaît Médiapart, explique moi, explique nous pourquoi tu nous insultes !
- MélenchonGate sur Mediapart : quelles conséquences ?
- Mediapart se porte bien : ses lecteurs résistent au mépris
Des faits bruts, dites vous ? ça existe des faits bruts ? J'ai des doutes et vais me reporter à mes vieux cours d'épstémologie.
"Mediapart contre Mélenchon, ne prenons pas parti"
Restons de Glasnost.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Beaucoup de bruit aussi; ce matin, sur la fameuse" vague immense" de Sarkozy sensée, au-delà des départementales, lui redonner la France en partage....Histoire de la "redresser" avec ses petits bras nerveux en aggravant la situation des petits en même temps qu'en supprimant l'ISF... Mais oui, il y croit, acclamé par la bande de nuls qui l'adorent...
Peut-être, la vague ne sera qu'un vulgaire ressac ou alors, mieux, un tsunami qui l'emportera de l'autre côté de la Méditerranée chez ses copains de la péninsule arabique... Bon vent , comme dirait le thalassien.
Daniel,
Vous êtes mauvais commentateur, quand vous donnez dans le "dos à dos" supposément objectif ou de précaution. Quelques choses semblent en effet vous échapper.

1. Mélenchon avance des idées sur la situation russe et les conflits qui l'entourent. Mediapart crucifie un homme politique en ppelant quasi explicitement à ne jamais le hisser au pouvoir (lequel serait mécaniquement autoritaire et dangereux), et en suggérant que sa présente position sur la Russie/Ukraine etc. démasque en quelque sorte son vrai visage sur sa pratique politique en général.

2. Mediapart ment purement et simplement en prêtant à un homme des propos qui ne sont pas ceux qu'il tient (il ne soutient pas Poutine, il ne se réjouit à aucun moment de la mort d'un homme). Notez que Mélenchon n'a pas l'exclusivité de ce procès en sorcellerie. Le sieur Filoche en a fait les frais très récemment en osant nuancer l'hagiographie générale de feu Christophe de Margerie. Tous l'ont abattu net en le faisant passer pour un adepte ignoble du jeu de "saute-cadavre", pour reprendre le mot du pédant Perraud.

3. Mediapart en rajoute une couche en feignant d'ignorer qu'il existe un débat sur le traitement de la Russie. Et curieusement, vous feignez vous aussi, Daniel, en opposant face à Mediapart, la figure du Sage qui verrait seul la vérité, alors que vous connaissez parfaitement l'existence des Sapir ou des Berruyer, qui s'acharnent de manières différentes et parfois contradictoires les unes les autres à contrecarrer la vision réflexe de la méchante Russie contre l'Ukraine révoltée et l'Occident salvateur.

4. Mediapart s'est trouvé confronté à un torrent de consternation chez ses lecteurs (pas toutes bien fondées, les consternation, certes, mais beaucoup solidement argumentées). Pas un seul élément de réponse sur les reproches qui ont été formulés, mais un mépris intolérable envers, au choix : des abrutis qui ne comprennent rien à rien ; des fanatiques idolâtres de Mélenchon ; des complotistes. Notez quand même qu'en face, dans la boutique de Mélenchon, vous pourrez compter sur les doigts de la main les réactions négatives dans les commentaires. On sait pourtant, depuis la création du M6R, que les polémiques ne se privent pas de se faire jour lorsqu'il y a lieu.

Conclusion : la prudence est parfois proche de la couardise, et je ne vois absolument pas l'utilité de renvoyer dos à dos Mediapart et Mélenchon, pas plus que je n'aperçois en quoi l'issue de l'enquête (si tant est qu'on puisse être garanti d'une enquête non entâchée de soupçons de manipulation des uns ou des autres - ce qui reproduira ainsi le débat à l'infini) pourrait avaliser les positions de l'un ou de l'autre, puisque précisément, Mélenchon ne soutient personne : il conteste simplement le traitement hémiplégique de l'information. En tant que site de critique d'info, vous pourriez y être sensible, non ?
Daniel vient d'être accusé de "rouge brun" par Quatremer, il préfère sans doute ne pas agraver son cas. Il n'est plus possible en france de critiquer la "bonne pensée" officielle sans se faire traiter de Poutiniste ou de rouge brun. La poutinophobie est telle depuis un an que finalement ça a eu l'effet contraire chez moi car en cherchant à en comprendre les raisons ,en m'informant sur l'ukraine j'ai été stupefaite de constater les mensonges et les omissions de notre bonne presse europhile
"Daniel,
Vous êtes mauvais commentateur...
"
Et hop, un petit costard pour la fin de l'hiver!
A 4 € par mois, on peut quand même se payer le Boss, non?
Comme dit l'autre, ça remplace pas mais ça soulage.
Mélenchon développe son raisonnement dans son blog, c'est fort intéressant.
Je viens de lire ça et c'est effectivement fort intéressant. Daniel Schneiderman devrait sûrement en faire autant. Le lien : http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/03/09/pour-ou-contre-la-guerre-avec-la-russie/. On peut quand même difficilement dire que Melenchon est pro Poutine dans ce texte. Il est plutôt contre 1) une diabolisation à outrance de Poutine qui nous pousse vers une guerre idiote avec la Russie et 2) ceux qui sont encore pires que Poutine en Russie. Son rappel de la crise Russe me semble salutaire, surtout si on veut comprendre la grande popularité de Poutine, malgré ses nets penchants autoritaires. L'économie russe n'est peut-être pas dans le meilleur état possible aujourd'hui (surtout depuis la fin de l'année dernière), mais par rapport à la décennie 90, il y a quand même eu de sacrés progrès.
OUI et non. Mon commentaire a été, comme d'autres je suppose, censuré sur le blog de Mélenchon : j'y critiquais la façon dont il présente Navalny et le gouvernement ukrainien, ni plus ni moins, sans attaque personnelle à son égard.

Pour parler de Poutine, à la différence des autres, Mélenchon ne dit jamais : celui qui décore les autorités criminelles de Tchétchénie, qui ferme les musées sur l'histoire des répressions et du Goulag en Russie, qui annexe un territoire sans légalité, ou qui est conseillé par Limonov l'homme qui tirait sur les Bosniaques avec des snipers serbes à Sarajevo.
Et qu'on ne renvoie pas les adversaires de Mélenchon à l'establishment du PS tendance Valls. Il y a avec nous, pour dénoncer la propagande du Kremlin et sa politique en Ukraine, Autain, Duflot, le NPA aussi - qui donne la parole à un représentant de l'opposition de gauche en Ukraine, pour "le retrait des troupes russes". Des ONG et des forces démocratiques en Russie, aussi. Outre Mediapart, Politis, etc.
Oui c'est vrai, le gouvernement de Kiev, de centre-droit, a une composante nationaliste (mais pas nazie). Seulement il a été élu et il faut regarder qui est en face, ainsi que la façon dont se passent les élections en Russie depuis quelques années (sans nier la popularité de Poutine : mais celle-ci repose largement sur une manipulation-neutralisation à grande échelle de l'opinion).
(message édité, merci de lire cette version:)
OUI et non. Mon commentaire a été, comme d'autres je suppose, censuré sur le blog de Mélenchon : j'y critiquais la façon dont il présente Navalny et le gouvernement ukrainien, ni plus ni moins, sans attaque personnelle à son égard.

C'est vrai, le gouvernement de Kiev, de centre-droit, a une composante nationaliste (mais pas nazie). Seulement il a été élu et il faut regarder qui est en face, ainsi que la façon dont se passent les élections en Russie depuis quelques années (sans nier la popularité de Poutine : mais celle-ci repose largement sur une manipulation-neutralisation à grande échelle de l'opinion).
Pour parler de Poutine, à la différence des autres, Mélenchon ne dit jamais : celui qui soutient un pouvoir criminel en Tchétchénie, qui gêne ou menace les ONG y compris mémorielles, qui annexe un territoire sans légalité, qui déstabilise toute opposition, ou qui est conseillé par Limonov l'homme qui tirait sur les Bosniaques avec des snipers serbes à Sarajevo et soutenu par Jirinovski (celui qui a de forts liens avec le FN).

Et qu'on ne renvoie pas les adversaires de Mélenchon au parti républicain US et à l'establishment du PS tendance Valls. Il y a avec nous, pour dénoncer la propagande du Kremlin et sa politique en Ukraine, Autain, Duflot, le NPA aussi - qui donne la parole à un représentant de l'opposition de gauche en Ukraine, pour "le retrait des troupes russes". Sans compter ONG et forces démocratiques en Russie.
Extrait de la défense d'un mélenchoniste, dans les commentaires d'un éditio de Politis ici : "Je ne défends pas spécialement Poutine, qui n’est d’ailleurs pas pire que nos actuels gouvernants."
Ben si, désolé, mais Poutine c'est pire : pour les salariés, pour les retraités, pour les migrants, pour les ONG, pour les soldats et leurs mères, pour le débat public, pour le droit de manifester, et pour bien des choses encore.
L'argument suivant, "on ne va pas se laisser entraîner dans une guerre contre la Russie", outre qu'il est quelque peu immoral - et si la Russie annexes les Etats baltes (pourquoi pas, il y a des russophones là-bas et depuis quelques années la situation s'est tendue, parfois avec la responsabilité des gouvernements, mais aussi semble-t-il beaucoup du fait de la mauvaise foi de Moscou), on laisse faire ? me gêne beaucoup quand on parle d'un pays qui a déjà envoyé des troupes en Abkhazie et Ossétie du Nord + Transdnistrie.
Dire qu'Obama nous entraîne dans la guerre contre la Russie quand il reste (pour le moment) aligné sur la position de Hollande et Merkel de ne pas fournir d'armes à Kiev, c'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité (et quand bien même, sur le fond, en 1995 on manifestait pour demander qu'on fournisse des armes à la Bosnie contre l'agresseur serbe, et on avait raison).
Quitte à franchir un point Godwin, un seul : en 1936 ceux qui appelaient à ne pas armer l'Espagne républicaine disaient qu'il ne fallait pas se laisser entraîner dans une guerre avec les puissances de l'Axe qui soutenaient le général putchiste Franco. On connaît le résultat.
L'idéologie du KGBiste Poutine (pardon pour cette épithète à-la-Mélenchon), sa "démocratie dirigée" ou "verticale du pouvoir", est-elle d'ailleurs si éloignée du franquisme-pinochétisme? (dans les deux cas, au passage, l'opinion soutenait plutôt le régime sur sa fin : une certaine prospérité et la stabilité sociale dans les deux cas, une fois passés les troubles de la guerre civile et des répressions).
[quote=kawouede]OUI et non. Mon commentaire a été, comme d'autres je suppose, censuré sur le blog de Mélenchon :
C'est une constante du blog de Mélenchon, et une de ses tares: toute critique y est impossible, le premier commentaire critique est dépublié rapidement, le second n'apparaît même pas. Cela donne aux commentaires une curieuse allure, vu la densité des commentaires hagiographiques. Et ça "peut" inquiéter pour l'avenir.

Par contre, le texte de Mélenchon, une fois "nettoyé" de ses tics de langage, est souvent très instructif, bien construit, clair et intelligent. On n'est pas obligé de partager toutes ses convictions (et je n'en partage que quelques unes) mais si on est honnête on doit reconnaître leur intérêt. Par exemple, je ne savais absolument pas qui était Nemtsov et son passé ainsi que son "présent" politiques. Ni @si ni MDP, que je lis régulièrement, ne m'avaient éclairée sur ce point. Je n'avais pas non plus réalisé qu'une réthorique guerrière pro occident est en train de se mettre en place et d'imprégner nos pensées.

Enfin, j'ai réalisé qu'il me manque (faute de m'y intéresser vraiment) une vision géopolitique. Un excellent article du Diplo sur les rivalités Chine/USA en mer de Chine, avec les conséquences sur l'attitude des deux géants envers les autres pays de la zone m'avait bien éclairée. Je vais chercher quelque chose de semblable sur la zone des "pays de l'est". Il faut ensuite, je suppose, combiner les deux pour comprendre où va le Monde, ou plutôt où certains "1%" veulent le conduire. Et se demander si c'est bien là que nous on veut aller.

Au total, merci à cet article Perraud/Arfi, scandaleux de désinformation, qui nous dépeint un Mélenchon réjoui de la mort de Nemtsov et adorateur de Poutine: il a sérieusement amélioré mon niveau de réflexion.
Le blog de Jacques Sapir est une mine d'info sur le sujet

http://russeurope.hypotheses.org/3509
En tout cas c'est bien dommage que TF1 n'ait pas décidé d'organiser son stage de survie en Sibérie. Nous allons probablement être privé des remarquables analyses de Jacques Sapir sur les trajectoires des hélicoptères, qui auraient rendu tout le scénario de cet accident limpide.
Disons le cependant bien haut et fort : cet accident n'est pas de la faute des russes.
Mediapart, 4 ans au moins de pratique et beaucoup de questions qui se additionnées, surtout concernant l'orientation dogmatique que prend d'une manière de plus en plus lisible ce journal, pourtant une belle promesse d'Edwy Plenel...

Pourquoi je suis déçu de Mediapart.

J’aimerai relater mon expérience en tant que lecteur de Mediapart, et faire une analyse critique de ce journal, soit-disant dernier fleuron de la presse en ligne française, en tout cas celui qui a fait le plus parler de lui ces dernières années. Ce texte est motivé par une frustration grandissante à la lecture de ses articles, nourrissant plusieurs questions concernant sa ligne éditoriale. En effet, Mediapart me semble s’orienter de plus en plus vers le sensationnel – ou alors mes exigences ont changé – au détriment d’une certaine déontologie journalistique, qui voudrait, pour un journal d’opinion, que les faits soient présentés de manière objective, et donc pas déformés ou biaisés, pour être accompagnés d’un point de vue cohérent et explicité de l’auteur.

https://lapartmanquante.wordpress.com/2014/10/13/espoirs-grandeurs-et-deceptions-au-pays-des-mediapartiens/

Toujours des journalistes de qualité heureusement, comme Martine Orange et M. de Pracontal, dans leurs domaines respectifs (économie et science) et surtout qui ne cherchent pas la polémique ni une position d'autorité trop éloquente. La qualité des commentaires, malgré encore quelques irreductibles, a considérablement baissé, parfois des réactions quasi pavloviennes...

En comparaison le forum d'Arrêt sur Images semble beaucoup plus serein !! Et merci aux chroniques, dont le neuf-quinze deDaniel Schneidermann :)
Sur Médiapart, c'est plutôt dans les blogs qu'il faut chercher une discussion pas toujours sereine mais souvent plus sérieuse que ces ping pong inintéressants et "ridicules" (référence aussi au film où on cherche le "bon mot" pour "écraser" l'adversaire). Et parfois, c'est un comble, alimentés par le journaliste lui-même.
Et puis, en effet, quelques journalistes de qualité, qui ont des convictions (comment serait-on journaliste si on n'en avait pas) mais qui ne sont ni malhonnêtes ni même sectaires.
Oh ben je crois que si Mélenchon le défend, il doit être innocent. Au passage, il est vraiment, mais VRAIMENT, amusant de voir ce qui hier utilisait Médiapart comme seule source objective incapable de la moindre erreur ou de feuilletonnage prendre parti pour Méluche.

Et il est vraiment amusant de voir Daniel Schneidermann mettre sur un pied d'égalité des journalistes et un politique dans le traitement de l'assassinat d'un opposant russe.
On s'en fout des raisons précises du crash d'hélico, non ? Tout le monde sait que c'est un fumigène pour détourner l'attention du vrai grand scandale de l'année, si ce n'est de la décennie : le non-renouvellement de la carte de presse de Pascale Clarck.
Elle a courageusement annulé son émission sur le secours populaire hier soir en signe de protestation, et Patrick Cohen a tout aussi courageusement découpé sa carte de presse en direct ce matin en signe de solidarité, renonçant ainsi à son droit à ne pas faire la queue dans les musées.
Je vous invite tous à un grand rassemblement de protestation ce soir à 18h30 place de la République pour protester contre cette immense injustice.
Ça y est, ça lui reprend.
Le national-bolchévique Schneidermann distille ses sous-entendus fielleux à l’encontre de la belle société de production A.L.P.
et de la magnifique chaîne TF1 qui nous gâtent chaque année avec leurs belles émissions de rêves qui nous font rêver !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.