66
Commentaires

De Poutine à Dropped

L'entendez-vous, à propos de l'assassinat de Nemtsov, l'assourdissant concert des "c'est Poutine qui l'a tué", et des "Poutine n'y est pour rien" ?

Derniers commentaires

Réponse de mon idole, l'objet de ma foi aveugle, c'est à dire Mélenchon sur son blog :
http://www.jean-luc-melenchon.fr/2015/03/09/pour-ou-contre-la-guerre-avec-la-russie/
[quote=Daniel Schneidermann]Suivons l'enquête russe.
c'est du second degré, volontaire ou pas ? Comme à l'accoutumée, arrestation théatrale de sous-fifres volontaires pour les corvées (meurtre de Nemtsov et autres opposants/dissidents). On comprend bien quelle est la filière, mais de responsable au bout du compte, on n'en trouve pas, depuis des lustres. Ne soyez pas neuneu , il n'y a pas l'ombre d'une chance de trouver un responsable cette fois, pas plus que les précédentes...
Navrant. Mais je ne me désabonne pas, quand c'est la mode, c'est cher , j'attends que les prix baissent.
Si on examine image par image la vidéo donnée sur le monde.fr à partir du timecode 00'12" on voit que l'hélicoptère inférieur subit un choc qui détruit probablement son rotor arrière avant le choc avec l'autre hélicoptère. Un arbre ?
Ne pas prendre parti ?
Je ne sais pas ce qu'il vous faut. Mediapart fait du journalisme engagé, abat cartes sur tables, et prend des risques car l'heure est grave en Europe où les extrêmes droites se rassemblent, se renforcent mutuellement, et soutiennent le pouvoir russe (qui les soutient en retour, voir par exemple ici). Non vraiment, je ne sais pas ce qu'il vous faut.
Pour ma part j'ai pris un abonnement de 12 mois à Mediapart, pour ça et pour le reste (les enquêtes sur la sarkozie, mais aussi sur l'économie, etc.) mais, même si je ne suis pas d'accord avec ce que dit cette chronique, je ne résilierai pas mon abonnement à @si.

J'attends juste en frémissant le prochain pas que franchira Mélenchon : rencontrer Kadyrov, que Poutine vient de décorer ? A moins qu'il comprenne qu'il s'est fourvoyé, que l'Amérique d'Obama n'est pas tout à fait celle de Bush Jr, que l'OTAN est une alliance militaire certes, mais où les "petits" pays aussi ont voix au chapitre, que ces derniers d'ailleurs, même si les pays occidentaux à l'époque avaient inconsidérément promis le contraire, avaient le droit de choisir leur alliance face à un voisin russe qui s'était par le passé comporté de façon un peu envahissante - et sans remettre en cause le sacrifice du peuple soviétique pour la libération de l'Europe du nazisme cinquante ans plus tôt - que le travail fourni par Bellingcat est crédible et permet de croiser les communiqués (eux-mêmes sourcés) de l'OTAN et de l'ONU, etc.
Mélenchon n'a-t-il pas déjà changé d'avis sur Maastricht (il avait voté pour en 1993), après tout ? Errare humanum est, sed perseverare...
A lire auss icette tribune d'un chercheur sur les récentes manifestations à Moscou.
Pour des émissions à la con, partir en vrille.

Toujours aller plus haut, plus loin, plus vite. Pour se retrouver qu'ils disent dans l'adversité, le challenge. The challenge.
Se retrouver, faut-il que l'humain se soit perdu?

La recherche du plus n'en est-elle pas la cause?
On va se foutre encore de ma gueule et penser que je vis en caverne, parce que pas de iphone ou tablette...Et que, quoi, hein!!

J'ai plus de chance de crever d'une pluie de dinosaures que d'un accident d'hélicoptère ou d'avion.
Il est si difficile de parler de simplicité volontaire, de revenu minimunm inconditionnel..
Va-t-on enfin inventer la démocratie?
Va-t-on enfin parler d'une vie de plaisir et non de servitude?
Va-t-on enfin se réunir pour définir etr mettre en application ce que l'on veut dans une géographie à taille humaine et possible?

10 personnes dans la force de l'âge sont morts pour avoir voulu accomplir des exploits hypothétiques et quelles leçons va-t-on tirer de cela...
Aucune, un film avec pop-corn et pub à l'entracte.
Beurk.
J’ai mis les infos à la tévé pendant 5 mn, pour voir comment se déroulaient l’enquête sur l’accident d’hélicoptères et je ne suis pas déçue.

Sur Itélé, j’ai appris qu’Alexis Vastine était alcoolique.
Et ensuite, un politique nous a révélé que Florence Arthaud était alcoolique « aussi ».

Je pense que toute la lumière sur cette tragédie sera faite très rapidement.
Qui sait ? Poutine pourrait réagir comme de Gaulle apprenant la participation de membres des services français dans l’assassinat de BenBarka : donner ordre de laisser faire les juges.
Ce qui l’avait mis en fureur ce n’était pas tant l’acte que les libertés que certains prenaient avec le pouvoir politique.

Le pire pour un Etat c’est la perte de contrôle sur ses services(Cf . l’Italie des années de plomb ou l’Etat dans l’Etat que constitue la NSA).

Cette affaire pourrait être l’occasion de nettoyer le scories de la sortie du communisme comme le procès BenBarka fut l’occasion de nettoyer l’Etat des scories de la guerre d’Algérie et de la lutte contre l'OAS. : Barbouzerie et Voyouteries en tous genres
Je suis vraiment fasciné par la déflagration incroyable que l'article de Patrice Arfi et Antoine Perraud est en train de créer chez Mediapart : une partie du lectorat se rebelle contre une partie de l'équipe de rédaction, et se lance dans des débats enflammés sur l'éthique, la morale et la déontologie journalistique.
Les milliers de commentaires des articles et les dizaines de posts publiés sur le Club depuis nous donne à voir un phénomène inédit, à la fois plein de dangers et d'espoirs pour ces nouveaux médias : et si la parole journalistique, à travers la presse en ligne dépendante d'un lectorat d'abonnés, devenait enfin le point de départ d'un débat, d'un dialogue, d'un forum démocratique (au contraire de nombre de modèles périmés (comme la TV par exemple) qui ne peuvent/savent plus que distiller un discours à sens unique).
Je vous en supplie @si : faites de cet Arfi-Perraudgate votre émission de la semaine, ça risque vraiment d'être passionnant !

Les articles de Mediapart en question :
- Jean-Luc Mélenchon joue à saute-cadavre
- Mediapart, Mélenchon et Poutine: quelques mises au point

Les articles du Club en complément :
- Quelques réflexions sur le Arfi-Perraugate
- S’il te plaît Médiapart, explique moi, explique nous pourquoi tu nous insultes !
- MélenchonGate sur Mediapart : quelles conséquences ?
- Mediapart se porte bien : ses lecteurs résistent au mépris
Des faits bruts, dites vous ? ça existe des faits bruts ? J'ai des doutes et vais me reporter à mes vieux cours d'épstémologie.
"Mediapart contre Mélenchon, ne prenons pas parti"
Restons de Glasnost.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Beaucoup de bruit aussi; ce matin, sur la fameuse" vague immense" de Sarkozy sensée, au-delà des départementales, lui redonner la France en partage....Histoire de la "redresser" avec ses petits bras nerveux en aggravant la situation des petits en même temps qu'en supprimant l'ISF... Mais oui, il y croit, acclamé par la bande de nuls qui l'adorent...
Peut-être, la vague ne sera qu'un vulgaire ressac ou alors, mieux, un tsunami qui l'emportera de l'autre côté de la Méditerranée chez ses copains de la péninsule arabique... Bon vent , comme dirait le thalassien.
Daniel,
Vous êtes mauvais commentateur, quand vous donnez dans le "dos à dos" supposément objectif ou de précaution. Quelques choses semblent en effet vous échapper.

1. Mélenchon avance des idées sur la situation russe et les conflits qui l'entourent. Mediapart crucifie un homme politique en ppelant quasi explicitement à ne jamais le hisser au pouvoir (lequel serait mécaniquement autoritaire et dangereux), et en suggérant que sa présente position sur la Russie/Ukraine etc. démasque en quelque sorte son vrai visage sur sa pratique politique en général.

2. Mediapart ment purement et simplement en prêtant à un homme des propos qui ne sont pas ceux qu'il tient (il ne soutient pas Poutine, il ne se réjouit à aucun moment de la mort d'un homme). Notez que Mélenchon n'a pas l'exclusivité de ce procès en sorcellerie. Le sieur Filoche en a fait les frais très récemment en osant nuancer l'hagiographie générale de feu Christophe de Margerie. Tous l'ont abattu net en le faisant passer pour un adepte ignoble du jeu de "saute-cadavre", pour reprendre le mot du pédant Perraud.

3. Mediapart en rajoute une couche en feignant d'ignorer qu'il existe un débat sur le traitement de la Russie. Et curieusement, vous feignez vous aussi, Daniel, en opposant face à Mediapart, la figure du Sage qui verrait seul la vérité, alors que vous connaissez parfaitement l'existence des Sapir ou des Berruyer, qui s'acharnent de manières différentes et parfois contradictoires les unes les autres à contrecarrer la vision réflexe de la méchante Russie contre l'Ukraine révoltée et l'Occident salvateur.

4. Mediapart s'est trouvé confronté à un torrent de consternation chez ses lecteurs (pas toutes bien fondées, les consternation, certes, mais beaucoup solidement argumentées). Pas un seul élément de réponse sur les reproches qui ont été formulés, mais un mépris intolérable envers, au choix : des abrutis qui ne comprennent rien à rien ; des fanatiques idolâtres de Mélenchon ; des complotistes. Notez quand même qu'en face, dans la boutique de Mélenchon, vous pourrez compter sur les doigts de la main les réactions négatives dans les commentaires. On sait pourtant, depuis la création du M6R, que les polémiques ne se privent pas de se faire jour lorsqu'il y a lieu.

Conclusion : la prudence est parfois proche de la couardise, et je ne vois absolument pas l'utilité de renvoyer dos à dos Mediapart et Mélenchon, pas plus que je n'aperçois en quoi l'issue de l'enquête (si tant est qu'on puisse être garanti d'une enquête non entâchée de soupçons de manipulation des uns ou des autres - ce qui reproduira ainsi le débat à l'infini) pourrait avaliser les positions de l'un ou de l'autre, puisque précisément, Mélenchon ne soutient personne : il conteste simplement le traitement hémiplégique de l'information. En tant que site de critique d'info, vous pourriez y être sensible, non ?
Oh ben je crois que si Mélenchon le défend, il doit être innocent. Au passage, il est vraiment, mais VRAIMENT, amusant de voir ce qui hier utilisait Médiapart comme seule source objective incapable de la moindre erreur ou de feuilletonnage prendre parti pour Méluche.

Et il est vraiment amusant de voir Daniel Schneidermann mettre sur un pied d'égalité des journalistes et un politique dans le traitement de l'assassinat d'un opposant russe.
Vous avez tout à fait raison, Freudqo. Nous avons été naïfs. La comparaison, pièce en mains, n'est pas à l'honneur d'Arfi & Perraud. Nous tombons des nues. Que des gens n'aiment pas Mélenchon, ce n'est pas incroyable ni inattendu ni même insupportable pour ses afficionados ou les militants du PG, à part pour quelques groupies qui rugissent au moindre coup de griffe ; mais la manipulation salissante, de la part de journalistes, ça c'est douloureux. Et sur Mediapart, c'est létal.
La frange de gauche de la vieille garde des lecteurs est donc un peu secouée par ce nouveau style, et les réponses apportées, aux multiples billets critiques de cette affaire, par Bonnet, Arfi et Perraud... visent toutes scrupuleusement à côté du sujet qui est :
Pourquoi avez-vous tordu des propos que chacun peut, au demeurant, aller consulter sur place ?
Pourquoi ne pas discuter du fond s'il est discutable, au lieu d'en fabriquer un autre sur lequel vous appliquerez des commentaires portant aussi sur la forme ?
Qu'avez-vous fait d'autre que nous n'avons pas vu, depuis tant d'années ?
Comment vous croire encore ?
Car troller ou accuser les gens indignés d'être simplement mélenchomaniaques est une réponse digne de la cour de récré, du côté des pissotières.
"Résistons aux deux furieuses propagandes", nous dit DS.
Pourquoi donc? Les deux propagandes sont-elles symétriques ?
Depuis des années, nous sommes submergés par la propagande anti-Poutine et la plupart des Français considèrent Poutine comme un monstre, un nouveau Staline. Or, 99,99 % des Français ne savent rien de ce qui se passe en Russie. Depuis la fin du communisme, on a l'impression que personne en occident ne cherche à savoir comme s'est fait le passage à l'économie de marché et comment les institutions politiques ont changé.
Comment ne pas s'étonner, alors qu'on ne nous livre pratiquement aucun fait, de cette quasi unanimité des commentaires anti Poutine? La réaction de ceux (rares, mes semble-t-il) qui refusent cette propagande me parait assez naturelle. Si nous ne savons rien, l'unanimité de ceux qui affirment savoir est suspecte.
"Résistons aux deux furieuses propagandes", nous dit DS.
Pourquoi donc? Les deux propagandes sont-elles symétriques ?
Depuis des années, nous sommes submergés par la propagande anti-Poutine et la plupart des Français considèrent Poutine comme un monstre, un nouveau Staline. Or, 99,99 % des Français ne savent rien de ce qui se passe en Russie.

L'affaire des tchétchènes sortis (trop) rapidement du chapeau des services russes est révélatrice de ce biais.

Ici beaucoup sont déjà persuadés que la police va leur faire porter le chapeau pour étouffer l'affaire bien pratiquement et que les enquête seront manipulée. Et ça n'est pas absurde l'utilisation des islamistes par Poutine pour détourner l'attention est un fait avéré.

A contrario le fait d'envisager que nos services secrets ou ceux de nos alliés seraient capables d'en faire de même avec nos islamistes '(et on en a plein en stock nos amis du golfe les élèvent en batterie) conduit à l'accusation de complotisme.

Se souvient-on de Merah le loup solitaire et des incohérences de l'enquête?http://oumma.com/13519/72-anomalies-affaire-mohamed-merah

Ont-ils entendu parler des terroristes musulmans fabriqués par la CIA ? Une affaire dénoncée par Human right watch
http://www.hrw.org/news/2014/07/21/us-terrorism-prosecutions-often-illusion

L'extrême scepticisme envers la Russie s'accompagne souvent d'un béni ouiouisme envers les démocratie libérale de l'ouest. Et ce biais cognitif relève plus de préjugés culturalistes que d'une analyse historique des faits.

Je le déplore et je propose le scepticisme généralisé!
"Résistons aux deux furieuses propagandes, qui veulent faire de Poutine le Diable incarné, ou le dernier Sage de l'histoire."
Moi aussi, cette phrase m'interpelle. Et je demande humblement à DS de nous dire qui veut faire de Poutine le dernier sage de l'histoire (avec des sources, si c n'est pas trop demander).
Éh oui, entre le guide suprême et des journalistes qu'on admirait, c'est toujours le guide suprême qui gagne. Sa parole n'est elle pas sacrée après tout ?
Merci pour votre démonstration.
De rien ! :)
La parole sacrée que vous méprisez, c'est le bien. Ce mépris condescendant c'est votre armure. Vous ne pouvez qu'être méprisant pour éviter d'avoir honte de vous même...
La parole sacrée que vous méprisez, c'est le bien.

La parole de Mélenchon, c'est donc le bien.

Mais après, attention, ce qui compte c'est les idées. Pas d'idolâtrie hein, juste que tout ce qu'il dit est juste et vrai.
Ce que vous dites n'a aucun sens, ou bien il m'échappe....
Un type dit qu'il faut partager les richesses quand les autres disent que ce serait cool mais que c'est pas possible.
Du coup, tout les gens qui trouvent que partager c'est une priorité, ils vont être vachement plus réceptif à celui qui leur propose de le faire.
Vous et les vôtres vous plaisez à mépriser cette réceptivité, vous la moquez... Du "sacré" dites vous, "un gourou".
Non, pas du sacré, des idées. Partager, respecter... Moi, ces idées me plaisent. Si vous voulez en appeler au sacré, on peut dire que partager c'est bien et qu'accumuler c'est mal. Si vous pensez que la misère c'est ni bien ni mal, effectivement, la parole de Mélenchon n'est ni bonne ni mauvaise.
On s'en fout des raisons précises du crash d'hélico, non ? Tout le monde sait que c'est un fumigène pour détourner l'attention du vrai grand scandale de l'année, si ce n'est de la décennie : le non-renouvellement de la carte de presse de Pascale Clarck.
Elle a courageusement annulé son émission sur le secours populaire hier soir en signe de protestation, et Patrick Cohen a tout aussi courageusement découpé sa carte de presse en direct ce matin en signe de solidarité, renonçant ainsi à son droit à ne pas faire la queue dans les musées.
Je vous invite tous à un grand rassemblement de protestation ce soir à 18h30 place de la République pour protester contre cette immense injustice.
Ça y est, ça lui reprend.
Le national-bolchévique Schneidermann distille ses sous-entendus fielleux à l’encontre de la belle société de production A.L.P.
et de la magnifique chaîne TF1 qui nous gâtent chaque année avec leurs belles émissions de rêves qui nous font rêver !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.