98
Commentaires

De l'utilité d'Anne Sinclair

Commentaires préférés des abonnés

Castaner n'a rien concédé, les policiers n'ont pas été suspendus de leurs fonctions le temps de l' (la pseudo ) enquête, pourtant Mme  Chouviat indique :

 

« On m’explique [les policiers au commissariat, NDLR] que mon mari était très énervé, (...)

Je remarque, dans le tweet de Sinclair, le "si elle est authentique"... On se résigne, mais quand même, quand même...

J'aime bien la  petite restriction  ; cette vidéo" si elle est authentique "


Même des " preuves "  , il faut qu'elles soient "   encore prouvées  "  ( on dirait Aphatie à la recherche des preuves ) .


C'est vrai  qu"An(...)

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je viens de lire la déclaration de Castaner à propos de ce croche-pied "c'est l'honneur de la police qui est en jeu". Et je me demande si ce n'est pas le côté mesquin du croche-patte qui est critiqué et choquant alors qu'un coup de matraque ou de LBD ça s'est un rapport de force viril et cela fait honneur à la police, d'ailleurs on parlait d'un geste de cour d'école donc enfantin ou infantile

Vous avez une vision bien optimiste de l'âme humaine, et particulièrement des dominants de la caste médiatico-politique actuelle, dont Anne Sinclair est la représentante la plus follement emblématique. Riche, médiacrate depuis bien longtemps, vie typique de l'alliance des politiques néo-libéraux et des médias, et j'en oublie...

Cette caste sait que la survie de sa domination tient désormais  à la répression des dominés, quel qu'en soit le prix pour ces derniers. Parce que sa domination est hors sol, absolument pas justifiée, parce qu'elle fait les choix les plus détestables pour la majorité des gens.

Et que cette connaissance de la nécessité de la répression, soit consciente ou inconsciente au niveau de chaque individu de la caste dominante, on a la preuve de ce phénomène jour après jour. 

Cet autisme des dominants, ces riches alliés à ces CSP++, ce bloc bourgeois , leur  évite de voir l'évidence, qui est celle des violences policières.

Mais là, il y a des signes qu'ils sont en train de gagner, les grèves des retraites se tassent, on va assister à la victoire éclatante du bloc bourgeois. Bientôt, nous serons tous entre leurs mains. Ils pourront laisser libre court à la satisfaction de leur domination, la liberté de nous bousculer comme ils veulent. Une vieille jouissance d'être le meilleur,  le plus fort, et que les autres sont dominés, et de ne pas avoir à le prouver continuellement. Une fin en soi. Être les gagnants  sans partage de la lutte des classes.

On peut maintenant prendre conscience, et faire prendre conscience que ce n'était pas très moral de faire cela.

Je sais que cette expression a un autre sens d'habitude, mais je ne vois pas d'autre résumé que :

"Aux innocents les mains pleines "

Mais si les dominés perdent cette fois, alors c'est la fin de cette séquence néo-libérale, sa victoire.

Cela veut dire que des dominants totalement inadaptés au monde qui se profile et qui est déjà quasiment arrivé, vont rester dominants...


Et c'est dans ces conditions qu'ont lieu les grands évènements de balayage des dominants par l'Histoire. 

Étant données les multiples menaces qui se profilent par ailleurs, il est peu probable qu'on s'en remette, en tant que nation et en tant que culture civisationnelle.


Mais soyons optimistes, penser au pire ne l'a jamais empêché d'advenir... Ni ne l'a non plus fait advenir.



Ne vous inquiétez pas, à la première voiture de police brûlée ou policier blessé par un pavé, ils rentreront tous dans le rang!

C'est qui Anne Sinclair ?

David Dufresne a essayé, hier soir, de dénoncer cette année de retard d'indignations médiatiques... à C à Vous... mais pas de bol, il avait 3 chiens de garde (dont P. Cohen) face à lui et un flic syndicaliste qui venait de pondre un livre sur "la haine dans le regard" (des Gilets Jaunes j'imagine)... Il a réussi à faire allusion à cette lenteur... mais on lui coupait la parole, bien sûr... et la blondasse s'est empressée de rappeler qu'il avait déjà été invité dans une émission... 

J'ai un profond mépris pour ces gens de media qui m'apparaissent maintenant comme "payés" pour cacher ce qui est important, noyer le poisson de la contestation pour protéger leur gros poisson qui commence à pourrir sérieusement de la tête... Il y a eu une manifestation des blessés par les violences policières dimanche dernier à Montpellier... à part dans les réseaux sociaux, personne n'en a parlé. 

Pour en arriver à Lordon... oui, il est verbeux mais il plaque une sacrée vérité sur ce que nous vivons. Vous vous rendez compte ? Perso, de l'âge de 20 ans à 60, j'ai fait toutes les manifs contestataires de Paris, j'ai l'impression d'avoir passé mon temps à gueuler contre les Ministres de l'Intérieur successifs. J'en ai 70 maintenant et je vis à St Nazaire : en 1 an, j'ai , dans mes relations Gilets Jaunes : 2 blessés par LBD, 3 condamnés (dont 1 qui a eu 18 mois avec sursis, sorti après 1 an avec un bracelet)... pour dégradation de matériel public... une dizaine qui ont eu des Garde à Vue de 48 heures... et sur cette dizaine, 2 qui sont interdits de "Paris"... Et encore, à St Nazaire, on a pour coutume de ne jamais déclarer les manifs... et nos flics avaient la réputation d'être plutôt "cool"...

A 70 ans, l'ex Parisienne que je suis découvre ce que les quartiers vivent depuis longtemps... si j'en crois les commentaires que m'a fait une G.J. venue du 9-3 où elle était travailleuse sociale après que je lui aie parlé des "Misérables"... 

Et comme Lordon, je vois la dictature avancer... à pas de géants !

D'abord en des temps pas si anciens Castaner aurait été démissionné, le gouvernement E Philippe aurait sauté et Macron se serait terré pendant quelques semaines


mais bon voilà, on peut tuer une vieille dame, éborgner des manifestants, éclater leur visage, les amputer

tirer sur eux à bout portant avec des armes interdites

il faut encore verser une larme sur les dures contraintes du métier de gardien de l'ordre

et Castaner reçoit les parents des victimes avec sollicitude mais sans l'ombre d'un doute, d'un remord


mais voilà qu'arrive un croche pied fait à une femme pour que la presse s'émeuve


cet acte qui m'émeut tout autant que les autres mais qui en proportion sauf le fait qu'il aurait pu être dramatique vu le poteau métallique qui se trouvait là, mais ce que je trouve inacceptable comme le dit Daniel Schneidermann, c'est le réveil tardif des âmes et la disproportion de ce qui arrive à les émouvoir


à croire qu'ils ne voient jamais les vidéos que nous voyons,

que nous vivons dans deux mondes différents,

qu'ils ont des cataractes qui les empêchent de voir les tortues ninjas suramées qui à la moindre manif envahissent les villes et carrefours avec des gueules à faire peur aux plus téméraires


Je me permets de demander à M. Castaner dont on sait à quelle hauteur il place les mots de Conviction et de Fidélité où se trouve le point mini du curseur dans son échelle d'intégrité


NOTA: j'ai appris ce matin en suffocant comme cette pauvre tennis joueuse de Melbourne que le parti En Marche A Reculons avait une aile gauche. C'est à pouffer de rire,... les cons !!!!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

la découverte des violences policières par Anne Sinclair montre bien qu'un certain nombre de personnes ne se tiennent pas informés de ce qu'il se passe dans le pays depuis plus d'un an. Il est vrai que si elles regardent les journaux qui font de l'information en continu ou les journaux des chaînes publiques elles ne pouvaient avoir une vision complète des exactions policières. Pourtant les vidéos qui passent sur les réseaux sociaux sont suffisamment parlantes ; encore faut-il avoir envie de les regarder et envie d'

... (bug) suite du message : formation en continu ou sur les chaînes publiques elles ne peuvent avoir une vision complète de la situation. Il suffit de regarder les réseaux sociaux pour se rendre compte du nombre d'exactions policières accomplies pendant les manifestations des gilets jaunes et autres (pompiers, cheminots). Encore faut-il avoir envie de s'informer d'une manière différente ; les vidéos des violences des forces de l'ordre sont incontournables et particulièrement parlantes. Un discours arrive  maintenant de l'exécutif (Castaner, Macron) pour se pencher sur le cas des violences commises par la police. Après un an de maltraitance, gazage, de manifestants insultés, blessés, mutilés ! alors que c'est depuis le début que ces actes contraires aux missions de la police auraient dus être dénoncés et  sanctionnés. Au contraire certains ont été félicités, promus voire décorés pour les actes dont ils se sont rendus coupables. Le gouvernement, qui sent maintenant que le mouvement a moins d'ampleur (ce qui ne signifie pas une diminution de la motivation, ni des revendications) lève le pied sur la répression ; elle a fait son office pour protéger et   maintenir un pouvoir aux abois. Alors on assiste à une forme de mea culpa de l'exécutif ; celui pense peut-être qu'avec cette forme de repentir nous allons oublier et passer par pertes et profits tout ce qui a été fait contre le peuple depuis un an. Ce ne sera pas le cas. Nous n'oublierons, et ne pardonnerons jamais. Le peuple de France n'a pas la mémoire si courte, ne se laissera pas abuser par de pseudo excuses, il réclamera justice pour tout ce qu'il a subi en termes de maltraitance, d'humiliation dans les paroles et dans les actes.  D'autres se sont cru protégés par leur fonction ; ils se retrouvent maintenant aux bancs des accusés. Il en sera de même pour ce gouvernement lorsqu'il ne sera plus au pouvoir.

Nous n'oublierons, et ne pardonnerons jamais. Le peuple de France n'a pas la mémoire si courte, ne se laissera pas abuser par de pseudo excuses, il réclamera justice pour tout ce qu'il a subi en termes de maltraitance, d'humiliation dans les paroles et dans les actes.  


Bien d'accord avec la première phrase.

Plus sceptique sur la seconde ... malheureusement

"un certain nombre de personnes ne se tiennent pas informés de ce qu'il se passe dans le pays depuis plus d'un an."


Il est très peu probable qu'Anne Sinclair ne se soit pas tenue informée depuis plus d'un an. C'est lui faire beaucoup de tort ou beaucoup d'honneur  que de penser que sa "découverte" récente est sincère.

il arrive encore (pas Anne Sinclair j'imagine) que Voltaire est toujours vivant... tout dépend de la manière dont on se tient informé...

Merci pour l'article Daniel.

Bon d'accord, la poussée et le croche-pied c'est minable, mais on ne connaît pas le contexte, si ça se trouve, cette femme a tiré la langue à ces valeureux policiers, qui, excédés, se sont livrés à une petite vengeance bien compréhensible. 


C'est l'argument utilisé par les juges lors du procès de DIETTINGER en plus de refuser de verser au dossier le tabassage d'une manifestante rouée de coups au sol.

Quand on regarde le croche-pied, ça évite 2 choses :

1/  prendre en compte le travail de David Dufresne sur l'ensemble des blessés (sans compter les jugements TGV)

2/ remettre en cause la gestion du "maintien de l'ordre" aux plus hauts niveaux


Petite analyse de texte. Dans l'article de Wikipedia sur le régime de Pinochet, on ne trouve que très peu ce genre d'expression, "violences militaire", et pourtant beaucoup d'horreurs y sont décrites.


Exemples :

« Dans les trois jours suivant le coup d'État, plus de deux cents personnes sont assassinées par les militaires aux ordres des putschistes. La majorité des dirigeants du gouvernement de l’Unité Populaire et autres dirigeants de la Gauche sont arrêtés. Des milliers d’opposants sont parqués au stade de Santiago, de très nombreux prisonniers sont torturés, d'autres « disparaissent » (ils sont assassinés et leurs corps sont dissimulés). Des camps de concentration sont organisés à la hâte : en décembre 1973, ils renferment 18 000 prisonniers. »

« C'est sous [les ordres du général Leigh] que les forces aériennes procèdent d'abord à l'épuration [...] des opposants au coup d'État [...] »

« Stark ordonne l'exécution d'au moins 72 militants de l'UP et du MIR et la torture sur une dizaine d'autres. »

« L'usage de la torture sur les opposants était institutionnalisé. Les tortures pratiquées [...] »

« La dictature a procédé en particulier à la « disparition » d'opposants. »

« Le nouveau régime est marqué par les violences des militaires, les multiples exactions, et la systématisation de la torture, et plus généralement les persécutions politiques : les partisans d'Allende avaient été déclarés « ennemis de l'État » et étaient brutalement pourchassés. »

« Pinochet ordonna alors une forte vague de répression [...] »

« Les premières [grèves et protestations massives] sont pacifiques, mais la junte opposant la sourde oreille, les violences apparaissent. En réaction, Pinochet envoie l'armée, plutôt que les traditionnels carabineros, pour réprimer les manifestations, provoquant des morts. »


Pourquoi est-ce que j'écris ça ? Ce n'est pas pour comparer la dictature de Pinochet au régime jupitérien de Macron. La dictature de Pinochet est allée beaucoup plus loin dans la violence et la mort, ce qui laisse une marge à Macron.


Non, j'écris ça parce que, exceptée l'expression "violences des militaires" qui apparait une seule fois dans tout l'article (et pour qualifier le régime), les violences d'État sont mises :

‣ soit au compte de l'État ("le régime", "la dictature", "la junte"...),

‣ soit directement au compte des commanditaires (Pinochet, Leigh, Stark...),

‣ soit, plus souvent, à la forme passive ("les opposants sont parqués", "la torture était institutionnalisé", "les partisans d'Allende avaient été déclarés ennemis"...).


L'usage de la forme passive est parfaitement en cohérence avec les deux autres : il s'agit de retranscrire une ambiance, un contexte politique et un régime de répression.


Ce à quoi nous assistons aujourd'hui en France, il s'agit très certainement de violences policières... mais c'est manquer d'honnêteté d'en parler ainsi : ces violences sont voulues par le pouvoir en place (la nomination de Lallement sur Paris ne laisse aucun doute là-dessus, même si l'on ignorait le laxisme des uns et l'entraves aux enquêtes des autres).


Pour Anne Sinclair, « les actes de ce fonctionnaire de police sont scandaleux », c'est une façon de concéder les violences policières en en profitant pour masquer les violences d'État.

« Sous Emmanuel Macron, les manifestations sont violemment réprimées. Des personnes sont éborgnées, des grenades GLI-F4 sont utilisées massivement et les gens qui protestent sont constamment dénigrés (Luc Ferry appelant la police à "tirer dessus", Emmanuel Macron ne "concédant rien aux cyniques et aux fainéants"). »

Ça, c'est une description de la répression qui est en cours en France.

Anne, ma sœur Anne, n'as tu rien vu venir?

Je n'ai rien vu que le soleil qui poudroie et Macron qui merdoie!

Quel article, qui vient, fort à propos, au beau milieu de ma lecture du PASSIONNANTISSIME "Berlin, 1933".

Un an d'abstinence pour une prise de conscience, c'est vraiment long.


Un croche pieds déclencheur ? Il y a de quoi se gausser chère ÂÂÂnneu !

Hypothèse : ce "cri soudain et inattendu de la conscience" de l'éditorialiste "modéré" me semble surtout l'effet d'une opération politique qui vient de démarrer. Il "sent" que le pouvoir a besoin de s'exprimer sur le sujet maintenant, à ce moment précis et en préparation de l'avenir.

Il y a le fait que le geste du flic est incontestablement intentionnel. Il y a surtout le fait que l'image d'un groupe d'hommes en armure violentant une femme seule imprime remarquablement.

Oui, c'est bien difficle à supporter et à admettre. mais justement: Et si on essayait de laisser l'ironie de coté un moment et si on s'interrogeait vraiment sur le pourquoi ?Le pourquoi de ce qui est agissant et efficace en termes de partage d'informations et de ce qui ne l'est pas ?  Et si Lordon, Glanz, Lancelin ( dont à titre personnel il m'arrive très souvent de partager les analyses et les infos qui les accompagnent) étaient juste inaudibles pour-le-plus-grand-nombre ? Et s'ils descendaient un peu  de leur Olympe de certitudes et - parfois - de suffisance militantes pour : 1 - S'apercevoir qu'ils sont finalement un peu seuls dans leur cambuse 2- S'interroger sur le "pourquoi"? et 3- Trouver la forme, le ton, la crédibilité, qui les rendraient audibles au delà du cercle des initiés et hors des ravages des "fakenews"? jpl

pendant ce temps là:

https://www.streetpress.com/sujet/1569403926-famille-liu-shaoyao-tue-par-police-reclame-verite-justice-violence-communaute-chinoise

ça ne va rien changer qu'Anne Sinclair ai une soudaine prise de conscience

Encore quelques semaines, et, C. Barbier va s'apercevoir qu'il y a des grèves, et, heureusement, une réaction  salutaire de nos  amis policiers, qui assurent avec grandeur et efficacité,  la protection des biens  ( et des personnes ).

Sur le site de Libé sur la période du 1/01/2019  au 15/01/2020 , avec les mots "violence", "police" et "France" : 73 résultats, si vous rajoutez "manifestation" on tombe à 45 .

Regardez bien la "vidéo du croche-pied". Notez la subite accélération du corps de la jeune femme avant de trébucher sur le pied. Regardez bien le policier qui marche à côté de la jeune femme, sa main qui se prépare à la pousser pendant que celui lèvera le pied se retourne une fois, deux fois pour s'assurer du bon moment. Du bon travail d'équipe.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bonjour et merci pour la chronique. 


Je ne suis pas tout à fait d'accord. Sur le fond, je le suis : évidemment que les grands journaux ont eu du retard à l'allumage sur les violences policières. 

Mais sur la phrase du Monde "ce qu'il faut bien appeler des violences policières", à mon sens vous surinterprétez pour que cela convienne à votre  chronique. Cette phrase, on n'est pas obligé de la comprendre comme de la résignation, mais aussi comme une insistance : "lecteurs, quelques soient vos réserves, il s'agit bien de violences policières, ce que nous vous disons depuis quelques temps". Je tire les choses dans ce sens dans le cas du Monde, car je pense en particulier à leur travail de documentation vidéo, que vous avez salué, qui démontrent des cas de policiers tirant à bout portant, et à plusieurs témoignages d'éborgnés et de mutilés. Je ne me souviens plus si le terme "violences policières" était alors utilisé (et oui, ok, c'est important de le dire), mais le lecteur muni d'un cerveau moyen comme moi sortait de la lecture de ces papiers et vidéos en se disant clairement qu'il y avait des violences policières. 

Mon interprétation de cette phrase n'est peut-être pas bonne, et c'est peut-être vous qui avez raison, mais je pense assez clairement qu'on ne peut pas, honnêtement, dire qu'il n'y a qu'une manière, univoque, de la comprendre. 

Cette indifférence reflète la coupure de la société dont parle si bien Mme Pinçon Charlot; les "élites" sont solidaires, conscientes de leur appartenance de classe, et ne s'encanaillent pas avec les gens "qui ne sont rien"; c'est la grande différence avec mai 68, où les étudiants qui élevaient les barricades étaient les enfants des "csp+".


En 2020, il n'y a pas dans les rues de fille d'éditorialiste susceptible de se prendre un croche patte sournois de la part d'un flic... encore moins de fils de ministre en train de filmer les manifs, ... donc tout est relativement acceptable,  normal pour ces gens qui tiennent le haut du pavé.


On pourrait même craindre que plus on dénonce ces actes, plus cette part de l'opinion se renforce, se sent dans son bon droit au maintien de l'ordre. Plus les gosses hurlent après le prof, plus  on en déduit que le prof a raison de les punir ! 




DS dit que Lancelin, Lordon et Glanz «  se moquent ». 


Pour les tweets de Lancelin et Glanz, je ne sais pas, Twitter a son langage et son nombre de signes limité, ça rend difficile une analyse de la tonalité.


Mais en lisant le billet de Lordon je ne trouve aucune moquerie, bien au contraire. Comme à son habitude ( parfois exaspérante et caricaturale) Lordon a détaillé sa pensée dans des phrases à rallonge. Je n’y vois nulle trace de moquerie, mais le constat froid qu’il a fallu un an pour que des journalistes et éditorialistes mainstream voient ce que tant d’autres ont vécu, filmé, documenté, dénoncé. 


De mon côté, ma propre réaction aux images du croche-pied m’afflige, car oui, une fraction de seconde j’ai pensé «  oh, ça va, c’est pas trop méchant ». Oui, alors que le simple tutoiement d’un citoyen par un policier devrait nous choquer, la simple absence de plaque d’identification sur un uniforme porté par le plus courtois et respectueux des flics devrait nous alerter... un instant j’ai trouvé qu’un croche-pied c’était  «  moins pire » comme disent les petits. 

J’ai eu honte de cette pensée et de ce qu’elle révèle de l’etat de pourrissement où on est rendu. Même si ça n’a duré qu’un instant. 

Tout a fait , Th...


Oui, personne n'a été suspendue !!


Une autre vidéo virale  montre la femme qui se fait tabasser en voulant ramasser son portable, de plus un poulet  a voulu lui donner un coup de pied ... 


" Si la video est authentique" , et on oublie tous, que au fond un mec se fait tabasser ...


Ces 2 videos nous ont tous choqué, interpellé ... Mais 


et ca  http://davduf.net/alloplacebeauvau  , c'est beaucoup plus grave !!!


Pourquoi ni le Monde ,ni libé , ni AAAAAAAAAAAnne n'ont pas bougé !!!


Il y a eu des vrais mutilations!


Pire il y a eu 3 morts depuis ...


Pourquoi ? 


On a l'a habitude de dire : "tant qu'il y a pas mort d'homme" ( blanc, je veux dire, faut quand même pas exagérer, les renois et rebeu , on n'en f... un peu, bcp, passionnellement , ça dépend si on est RN ou pas ...)


Pourquoi aucune  suspension immédiate de policier ?


Pourquoi les responsables politiques et hiérarchiques ne démissionnent pas ?

comme dans n'importe que pays réellement démocratique...

du grand et du bon  Schneiderman ce billet

Ce matin, sur les 4 Vérités, la journaliste Caroline ROUX interroge un flic au sujet de cette vidéo. Je cite : "Comment en est-on arrivé là ?" Comme s'il s'agissait de la pire des exactions.

C'est du même tonneau que le tweet de cette désespérante Anne SINCLAIR.

Il faudrait montrer à cette élite médiatique les photos du crâne défoncé de cette gamine, lynchée à Marseille par des flics ou la vidéo de ce gilet jaune qui se prend une grenade en pleine gueule alors qu'il discute tranquillement.

Ce croche patte, quintessence de la violence policière donc, arrive au même moment que le "meurtre" (j'ai retenu la leçon de DS) du coursier : voilà la raison dérisoire et scandaleuse de son "succès"

Castaner n'a rien concédé, les policiers n'ont pas été suspendus de leurs fonctions le temps de l' (la pseudo ) enquête, pourtant Mme  Chouviat indique :

 

« On m’explique [les policiers au commissariat, NDLR] que mon mari était très énervé, qu’on ne l’a pas touché. Qu’il a été interpellé parce que sa plaque d’immatriculation était un peu sale, qu’il a fait un malaise et qu’il est tombé par terre tout seul […]. Je me dis que ces gens-là [les policiers, NDLR] m’ont menti. Et pourquoi m’ont-ils menti ? C’est la question qu’il faut se poser […]. L’autopsie parle d’une fracture du larynx. Il faut imaginer la violence et l’acharnement. »


A priori falsifier la réalité, même en cas de mort d'homme ce n'est pas très grave dans cette grande maison; alors vous pensez, un croche patte...

Parce qu'un croche-pied, c'est par derrière, fourbe et traître ... donc choquant ?

L’autre raison du succès de ces images, c’est un effet de réactance.


Quand on voit un mutilé, on a une réaction défensive instinctive, du style « est-ce qu’il ne l’a pas un peu cherché ? »


Là c’est « juste » de la petite mesquinerie, rien qui ne nous fasse détourner le regard de dégoût, juste la petitesse mise à nue par des images sommes toutes relativement anodines.


C’est aussi pour ça que ça marche.


Ah et ne vous en faites pas pour les têtes d’affiche, elles vont critiquer les « dérives » du bout des lèvres, mais ne poseront jamais aucune question qui fâche ...

J'aime bien la  petite restriction  ; cette vidéo" si elle est authentique "


Même des " preuves "  , il faut qu'elles soient "   encore prouvées  "  ( on dirait Aphatie à la recherche des preuves ) .


C'est vrai  qu"Anne  Sainclair a  passé l'âge d'aller chercher les preuves sur place..... 

Je remarque, dans le tweet de Sinclair, le "si elle est authentique"... On se résigne, mais quand même, quand même...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.