12
Commentaires

De 2013 à 2018, les meilleures videos de Rugy-la-morale

Il n'aura pas (encore) succombé au "homardgate". Après avoir été reçu par le Premier ministre jeudi 11 juillet, le ministre de la Transition écologique François de Rugy, accusé par Mediapart d'avoir organisé des dîners fastueux lorsqu'il présidait l'Assemblée Nationale, a été maintenu en poste. Le scandale émeut d'autant plus que François de Rugy ne s'est pas privé, dans les années précédentes, de prôner l'exemplarité des responsables politiques. Plusieurs de ses déclarations passées sont réapparues sur les réseaux sociaux.

Commentaires préférés des abonnés

Si c'était pas à vomir, l'aplomb de tous ces types serait admirable.


Ce genre de personne n'a aucun scrupule faut croire, ils disent n'importe quoi et son contraire, ne font que ce qu'ils veulent … c'est une maladie ou quoi ?

 Y'a eu un loupé dans(...)

Fantoche articulé d'une tartufferie insondable et d'une duplicité avérée.


Plus que ce sale type c'est surtout tout le système qui est vérolé. Comment un monsieur qui a le statut de premier ministre peux décréter tout seul de ce que serait sa "punition" s'il s’avérait qu'il a commis une faute : le fait notamment de rembours(...)

Derniers commentaires

C'est comme Raymond Barre. Il présentait bien, l'enfoiré. Quand dans les manifestations, suite à ses différents plans de rigueur on scandait : Barre 1 , Barre 2 , Barre toi, on ne pensait pas qu'il allait se tirer en Suisse planquer du pognon.

 Sa femme et ses enfants se sont domiciliés  à Genève depuis 2011. On pourrait chanter comme Maurice Chevalier :"Et tout ça ça fait d'excellents français."

Si ça existait toujours, je regarderais "les guignols de l'info" avec délectation.

Plus que ce sale type c'est surtout tout le système qui est vérolé. Comment un monsieur qui a le statut de premier ministre peux décréter tout seul de ce que serait sa "punition" s'il s’avérait qu'il a commis une faute : le fait notamment de rembourser (avec son salaire qui soit dit en passant provient des deniers publics). Où est la Justice ?


J'ai l'impression que peu sont médiatiquement choqués par ces méthodes issues de la monarchie. Le prince décide que... blablabla


Il y aura toujours des pourris (et finalement, ceux ci n'ont guère d'importance en soi)... mais le problème vient du système qui les défend.


J'imagine la scène. Le Comte François disant à la Comtesse Séverine d'inviter quelques amis, et pourquoi pas sa bonne copine, là, l'épouse du journaliste, ah, comment il s'appelle déjà ?

Le Comte revêtant ses plus beaux atours, la Comtessz ne sachant que mettre, perdue dans son grand dressing. Ils sont si importants maintenant, il fait être amis avec des gens importants, les populaires de la récré, surtout qu'ils ne se distinguent ni par leur humour, ni par leur glamour.

Ils se croient si importants. Mais de nous ou d'eux, ce sont bien eux qui ne sont rien, entraînés dans la grande cavale du monde et de ses attraits dont les couleurs commencent à passer.

In mémoriam Agnès Saal qui a ete très vite promue  au ministère de la culture ...

Perso je retiens surtout son parjure et la manière dont ce parjure est défendu dans les médias, comme quoi il aurait "raison d'être fidèle à ses idées plutôt qu'à sa signature".


C'est là qu'on voit le plus à quel point ils sont pourris (autant le parjure que ceux qui le défendent).

Si c'était pas à vomir, l'aplomb de tous ces types serait admirable.


Ce genre de personne n'a aucun scrupule faut croire, ils disent n'importe quoi et son contraire, ne font que ce qu'ils veulent … c'est une maladie ou quoi ?

 Y'a eu un loupé dans leur éducation ? 

C 'est le pouvoir qui les rend comme ça ? 

On peut pas  les déclarer inéligibles à vie et interdits de fonction publique ?


Parce que, certes, leurs affaires détournent de notre attention des trucs encore plus graves, mais faut reconnaitre qu'à un moment ça énerve quand même !

tout ces mecs sont là pour le bien commun , faut lire s'approprier le bien commun .Ce pantin , parce que c'est rien d'autre est moins discret c'est tout . Et c'est pas d'aujourd'hui il y avait dans le temps un magazine qui s'appelait le crapouillot qui recensait tout ça en 1915....déjà !

Fantoche articulé d'une tartufferie insondable et d'une duplicité avérée.


Nous voila donc invités à à découvrir que l'eau ça mouille, le feu ça brûle et que Rugy est l'incarnation même du recyclage.


Vous avez dit "économie circulaire" ?


Fais ce que je dis, mais surtout pas ce que je fais !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.